Partagez|

NOAH ♠ Lâchons prise ensemble...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble... Mar 21 Oct - 19:30


Lâchons prise ensemble…





Quand on a un objectif, il est clair qu’une journée de boulot passe beaucoup mieux et plus vite. Savoir que quelque chose de sympathique, qu’on attend avec impatience va se dérouler en fin de journée permet clairement de tenir à travers les épreuves de la journée. Et pourtant, celle de Phoenix n’avait pas été passionnante. Commencée à 9h, elle s’était soldée en affaires non résolues, interrogatoires qui ne menaient nulle part, et des prises de tête entre collègues. D’habitude, quand ce genre de journées frappe Phoenix, elle rentre en étant frustrée, tachant de comprendre ce qui s’est mal passé. Mais pas ce soir. Ce soir, elle a beaucoup mieux à faire. On est vendredi, et cela fait une petite semaine qu’avec Noah, ils ont prévus de sortir ensemble à l’occasion d’un dîner. Tous deux sont souvent très pris par leur travail, et souhaitaient ainsi s’encourager à lâcher prise un peu. Ce serait également l’occasion d’apprendre à mieux se connaître, en plus des petits bouts saisis ça et là au cours de leurs différentes sessions de pédiatrie sur des enfants liés aux enquêtes de Phoenix.

A chaque fois qu’elle y pensait, elle se posait une question, simple mais épineuse : était-ce un simple dîner entre amis, ou y avait-il plus que cela ? Elle appréciait bien Noah, qui il faut le reconnaître avait tout pour plaire : il est magnifique, il est drôle, amicale, doux, tendre et passionné par son métier, avec un vrai amour pour les enfants. Comment ne pas craquer ? Mais devait-elle craquer ? Elle ne savait même pas s’il avait quelqu’un en vue, et à l’hopital les prétendantes devaient être nombreuses. Elle tentait de ne pas se prendre la tête et de se laisser le temps de voir comment la soirée allait se dérouler. Mais un problème demeurait : celui de la tenue. Si c’était un rendez-vous entre amis ou un rendez-vous plutôt galant, il était clair que le choix n’était pas le même.

Elle retournait ce problème dans sa tête depuis quelques jours, et avait finalement décidé d’opter pour une très jolie robe, car elle était très féminine en dehors de ses heures de travail, et avait aussi envie que Noah la voit telle qu’elle était hors du boulot, qui ne lui permettait pas les robes ni les jupes (dans le cas d’intervention, il fallait se tenir prête). Du coup, une fois rentrée du travail, elle se rendit à la douche, et en sortant enfila une jolie robe bleue pale, s’arrêtant au-dessus du genou, et joliment cintrée à la taille. Elle n’était pas trop décolletée, mais elle la mettait très joliment en valeur. Elle laissa ses cheveux bouclés retomber sur ses épaules, et se maquilla légèrement, mais tout en parvenant à mettre en avant ses beaux yeux. Elle n’était pas 100% assurée de son apparence, mais elle avait fait de son mieux, sans trop en faire non plus. Elle compléta le tout avec des escarpins noirs (elle était beaucoup trop petite et adorait porter des talons), une veste noire et un joli petit sac pour emporter son téléphone, ses clés et son porte-monnaie. Quand elle regarda l’heure, il était déjà l’heure de partir pour le lieu du rendez-vous, alors elle ne traina pas ! Elle se hata de filer dans le métro, après s’être assurée de l’adresse qu’il lui avait transmise quelques jours avant. C’était un restaurant plutôt classe, qui proposait de la nourriture française, qui avait l’air délicieuse. Il choisissait décidément très bien !
Après quelques temps dans les transports, elle sortit du métro et se retrouva rapidement dans la rue du restaurant. Elle était pile à l’heure. Elle n’aimait pas arriver en retard, mais dans ce genre de situations où bien se préparer était crucial, cela pouvait arriver contre sa propre volonté. Alors qu’elle avançait vers le restaurant, elle vit qu’il était déjà là à l’attendre. Elle sourit en le voyant, et s’approcha de lui avec le même sourire. Elle lui fit la bise, ravie de le revoir dans un cadre décontracté et agréable comme celui-ci. « Salut Noah, je ne t’ai pas fait trop attendre j’espère ? » Elle n’aimait pas qu’on l’attende, alors elle espérait qu’il n’était pas là depuis trop longtemps. Le voir lui procurait une étrange joie qu’elle n’avait pas anticipé. Avec lui, elle se sentait bien. Mais elle réfléchirait à ce sentiment après. D’abord, elle préférait profiter de l’instant avec lui.


Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: Re: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble... Jeu 23 Oct - 16:04

Ma mère choisit toujours très bien les moments où elle me téléphone pour prendre des nouvelles. J’allais me rendre dans la salle de bain pour prendre une douche après cette longue journée de travail, mais mon portable a sonné et en voyant le ‘maman’ affichait sur l’écran, je n’ai pas pu me dire que je n’allais pas répondre et… cela fait à présent une heure que je l’écoute sans réellement l’interrompre. Je l’aime ma mère, là n’est pas le problème, mais elle a un débit de paroles assez impressionnant et il est difficile d’en placer une lorsqu’elle est lancée alors je ne dis trop rien. Je ne fais que répondre lorsque cela s’avère nécessaire et elle semble satisfaite puisqu’elle continue pendant que moi je regarde les minutes qui défilent – si je ne mets pas un terme rapidement à cette conversation, je vais sérieusement me mettre en retard et Dieu sait que je déteste cela -. Je prends alors un peu de courage pour l’interrompre le plus délicatement possible. Mais bien évidemment, elle me demande pourquoi il faut que je raccroche, je me retrouve obligé de lui dire que j’ai un rendez-vous et elle s’imagine déjà des plans qui n’existent que dans sa tête. J’aurai du lui dire que j’avais un dîner entre collègues, elle n’aurait pas eu dans l’idée de me rappeler demain… Je pense que c’est la seule femme en ce monde qui est capable de me rendre dingue à ce point et me faire rire en même temps, c’est dire…

Je fini quand même par rejoindre la salle de bain où je me douche rapidement puisque je n’ai plus franchement le temps de me détendre complètement sous l’eau chaude. Une fois douché, je vais jusqu’à mon dressing et je m’habille assez simplement, comme à mon habitude : une chemise blanche, un pantalon gris et la veste assortie et j’enfile ensuite une paire de chaussures de ville noire. Je me regarde seulement quelques secondes et tout me semble assez correct. On pourrait même dire que je suis vêtu de la même manière que lorsque je vais au travail et ce n’est pas complètement fou, mais je ne me vois pas me rendre dans un restaurant avec un jean et un t-shirt. Une fois totalement prêt, je prends mes affaires que je glisse dans mes poches et je quitte la maison que je ferme derrière moi avant de grimper dans la voiture.

Je me pose pas mal de questions avec ce rendez-vous et je ne sais pas franchement ce que je ressens à l’heure actuelle. Il n’est pas rare que je sorte de cette manière, mais j’ai l’impression que Phoenix est complètement différente des autres et je ne sais pas si je dois en être heureux ou si je dois prendre la fuite le plus rapidement possible. Non pas que je ne lui fasse pas confiance, mais depuis la trahison de mon ex femme, j’ai beaucoup plus de mal avec la gente féminine. Je ne sais jamais ce qu’elles pensent, ce qu’elles souhaitent et oui, je n’ai pas honte de dire que j’ai aussi perdu confiance en moi puisque je ne comprends pas les raisons qui ont poussées la femme que j’aimais dans les bras d’un autre homme. Autant, elle m’aurait dit que plus rien n’allait, qu’elle ne voulait plus qu’on soit ensemble, j’aurai pu comprendre et je n’aurai pas été un salaud envers elle, mais là… Elle m’a juste planté un couteau dans le dos et n’a exprimé aucun remord, comme si tout était normal ; c’est ce que je ne comprends pas.

Enfin, je me sors de mes pensées lorsque je réalise que je suis dans la rue où se situe le restaurant. Je me trouve rapidement une place et me gare pour attendre devant l’entrée, à moins que la jeune femme ne soit déjà là. Une fois devant la porte, je jette un coup d’œil un l’intérieur mais je ne vois Phoenix nulle part, je décide donc de l’attendre tranquillement ici plutôt qu’être dedans et attendre plus idiotement. C’est finalement quelques minutes plus tard que je l’aperçois et qu’un sourire étire doucement mes lèvres alors que la demoiselle s’approche de moi. Je lui fais la bise et je secoue la tête. « Non, ne t’en fais pas, je ne suis pas là depuis très longtemps. » Je la regarde durant quelques secondes, et, toujours sincère, je reprends la parole. « Tu es ravissante. » Je le pense vraiment alors je le dis plutôt que faire comme si de rien n’était. C’est agréable qu’on se trouve en dehors du cadre du travail.
Je l’invite ensuite à me suivre jusqu’à la porte que je lui ouvre et entre à sa suite. Il fait bien meilleur dedans. Je vais jusqu’à l’accueil du restaurant et annonce que j’ai une réservation pour deux au nom de Lieben-Weiss. L’homme regarde son registre et nous invite ensuite à le suivre. « Je t’en prie. » Dis-je à la jeune femme en la laissant passer devant et en glissant presque naturellement ma main dans son dos. « J’espère que le restaurant te plaît. » J’ajoute dans un murmure ; la cuisine française est excellente et c’est vraiment un endroit que j’apprécie beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble... Jeu 23 Oct - 19:44


Lâchons prise ensemble…




Phoenix était le genre de femmes à profiter de toutes les occasions pour passer du bon temps. Sans penser directement à des extremités qui impliquaient toutes sortes de consommations illicites et gestes douteux, elle était certaine que cette soirée serait parmi ces occasions. Elle n’avait aucune idée de comment cela allait se passer ni se terminer, mais elle pensait bien que cela allait être sympathique. Avec Noah, elle ne voyait pas comment cela pouvait mal se passer. Il avait tenu à réserver le restaurant, et visiblement avait choisi quelque chose de très très bien et chic. Il était adorable quand elle avait l’occasion de le voir. Et là, ils avaient l’occasion de se voir dans un cadre décontracté, pour parler à leur convenance, sans le stress de leurs métiers respectifs. Du coup la jeune femme avait attendu cette soirée avec une véritable impatience. Elle avait tenté de bien s’apprêter, elle pensait avoir fait de son mieux, mais ne se trouvait pas encore à la hauteur. Il l’emmenait dans un restaurant français, cela allait être très chic, et elle avait peur de ne pas être dans le ton. Et puis elle voulait être au top pour Noah, mais elle n’avait pas confiance en elle.

Mais il fallait partir, pour éviter d’être en retard, ce qu’elle n’aimait pas trop, surtout si Noah devait l’attendre. Les transports en commun firent tout se dérouler comme prévu, du coup elle se retrouva même très légèrement en avance. Mais Noah l’attendait déjà. En le voyant, elle ne put s’empêcher de sourire, et il lui sembla bien que c’était réciproque. Le voir lui fit du bien, elle ne s’attendait pas à ressentir une telle chaleur en le voyant. Il la rassura vite, affirmant qu’il n’était pas là depuis longtemps. « Super, j’aime pas faire attendre les gens ! » Elle sourit, avant qu’il dise de but en blanc qu’elle était ravissante. Le rouge lui monta très vite aux joues. Son sourire afficha un peu de gêne. Le compliment était fort, très gentil, mais fort, surtout pour une femme qui n’a pas confiance en elle. Toujours souriante malgré le rouge sur ses joues, elle répondit, avec une gêne touchante « Oh.. euh.. Merci Noah, même si c’est un peu trop fort pour être vrai ! Tu es très élégant toi en revanche. » Elle sourit, et le pensait vraiment, dans sa veste, chemise et pantalon de costume il respirait la classe et l’élégance, et cela lui allait très bien.

Il était désormais temps de rentrer dans le restaurant, ce que Noah initia, lui tenant galamment la porte. Il se présenta à la réception, demandant la table réservée à son nom. Pendant ce temps, la jeune femme regarda avec grand plaisir le décor somptueux qui s’offrait à eux. C’était ravissant, et très chic, comme ce à quoi elle s’attendait. Il avait beaucoup de gout en effet. Alors que l’hôte les invitait à le suivre, Noah la laissa encore passer, posant délicatement sa main dans son dos. En soi, ce geste n’était pas grand-chose. Mais déjà, Phoenix avait tendance à porter beaucoup attention aux petits gestes comme ceux-ci. Alors quand le contexte est un peu galant et peu clair, il est évident qu’elle est encore plus aux aguets. Alors quand elle sentit sa main sur son dos, elle ne put s’empêcher de sourire doucement. Ce geste la touchait et lui faisait plaisir. Elle ne s’imaginait pas avoir une telle réaction, mais ce contact lui fit comprendre qu’elle n’attendait pas que de l’amical de ce rendez-vous. Elle se fit un peu peur sur le coup, elle appréciait cet homme bien plus qu’elle ne le pensait. Mais ce n’était pas une mauvaise chose non ?

Elle tentait de s’en persuader alors que Noah lui murmura qu’il espérait que le restaurant lui plaisait. Faisait-il tout pour la faire craquer ? Elle commençait à le penser. Bien sur que oui, tout était parfait ! Tout en allant vers leur table et s’asseyant sur la chaise, elle répondit : « Oui, le décor est juste parfait, c’est exactement l’idée que je me fais de Paris ! » Elle sourit, on voyait bien qu’elle était ravie de cette endroit. Leur hôte lui tendit le menu, et après l’avoir parcouru très rapidement, elle continua de commenter : « Et le menu me fait saliver d’avance ! Tu choisis vraiment très bien. » Elle se replongea quelques instants dans le menu, avant de faire un rapide constat : « Non mais tout à l’air délicieux, comment je fais moi ? Tu me conseilles quoi, si tu es déjà venu ici ? » Elle rit, parce qu’elle avait besoin d’aide, tout avait l’air délicieux ! Et elle ne s’y connaissait pas trop en cuisine française, à part en pâtisserie, et avait un peu besoin d’aide, pour le coup. Et puis, le choix du plat n’était pas la partie la plus intéressante de la soirée, car elle avait tout simplement hâte de parler avec lui, d’apprendre à le découvrir… Et elle espérait qu’il en était de même pour lui, qu’elle ne l’ennuyait pas déjà.
Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: Re: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble... Jeu 30 Oct - 17:13

Je la complimente sincèrement, parce que je la trouve réellement ravissante, mais je remarque bien rapidement que Phoenix semble être gênée alors qu’elle ne devrait pas l’être. Mais je trouve cela assez touchant qu’elle n’ait pas conscience du fait qu’elle soit vraiment belle et que les hommes se retournent forcément sur son passage – elle fait partie de ces femmes qui doutent sans cesse alors qu’elles n’ont aucune raison de le faire (tout du moins, c’est mon point de vue). Mais lorsque la jeune femme me complimente également, je hausse doucement les épaules puisque moi, je me trouve tout aussi banal que lorsque je vais au travail : en réalité, mon style ne diffère jamais puisque je ne suis pas franchement un adapte des jeans et t-shirts, sauf lorsque vraiment, je n’ai aucune raison de mettre des vêtements plus élégants. « Ce n’est jamais trop fort lorsque cela te concerne. » Finis-je par dire malgré tout alors qu’un nouveau sourire étire mes lèvres.

Nous entrons finalement dans le restaurant et je vais jusqu’à l’accueil où je donne mon nom. L’homme nous conduit alors jusqu’à une table et pendant le petit chemin, je passe ma main dans le dos de la jeune femme, dans un geste qui me paraît tellement naturel que je ne m’en rends pas franchement compte sur le moment. Je me comporte assez souvent de cette manière, chez moi, cela se rapproche à de la politesse et puis, ce n’est pas comme si nous étions deux inconnus, même si c’est la première fois que nous nous fréquentons en dehors de nos heures de travail.
Je m’enquis également de savoir si le restaurant lui plaît, puisque c’est important à mes yeux que Phoenix soit à l’aise dans un endroit où nous allons passer la soirée. Je ne savais pas vraiment si je visais juste en choisissant ce restaurant, mais j’avoue que je l’aime tellement que je voulais, pour une fois, en partager le menu avec quelqu’un. D’autant qu’il est situé dans un quartier que j’affectionne particulièrement ; il est un peu mon havre de paix dans cette grande ville qu’est New York.

Une fois installés, j’écoute la réponse de la demoiselle et un petit rire m’échappe. « Il ne manque plus qu’une vue sur la Tour Eiffel. » Dis-je dans un mince sourire. J’aime la France. J’y étais allé avec mon père durant des vacances et j’avais de suite aimé ce pays ; sa culture, sa langue et ses monuments tous aussi fabuleux qu’impressionnants. C’est ce qui m’avait motivé à en apprendre la langue et je peux dire que j’en suis heureux aujourd’hui puisque je le parle couramment, même si j’oublie certains moments lors de conversations.

J’arque un sourcil et me plonge dans le manu durant quelques secondes. « Voyons voir ce qu’ils proposent… » Je fais une petite moue, comme si j’étais un expert en la matière alors que pas vraiment puisque le menu change régulièrement et c’est aussi ce que j’aime lorsque je viens ici : je ne sais jamais ce que je vais prendre à l’avance ! « Le croque-monsieur est excellent et le croque madame également ; si l’envie t’en prend, je te conseil l’un des deux… Après, selon tes préférences, la salade niçoise est très bonne. » Je trouve que c’est un menu simple, mais qui en vaut la peine, d’autant que la qualité est excellente et c’est exactement ce que je recherche en venant dans un tel restaurant. « Mais après, tu peux aussi prendre au hasard et te laisser surprendre par les saveurs françaises. » J’ajoute dans un petit sourire en posant le menu sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble... Ven 31 Oct - 16:22


Lâchons prise ensemble…




Phoenix tentait de s’habiller comme cela lui plaisait, même si évidemment elle avait en tête d’être appréciée par les autres. Mais elle ne faisait pas non plus uniquement à cela. Elle n’était pas du genre à chercher le regard des hommes dans la rue. Elle préférait plaire pour ce qu’elle était, et surtout ne pas plaire à n’importe qui. Et là, elle venait de retrouver Noah, dans une jolie robe accompagnée d’une veste et d’escarpins. Quand elle sortait elle essayait de bien s’habiller, déjà parce qu’elle ne pouvait pas le faire au travail, et parce que cela lui plaisait. Et puis, les escarpins c’était aussi à cause de sa petite taille, qu’elle tentait de limiter. Et Noah la complimenta fortement au sujet de son apparence. Il insista alors qu’elle avoua trouver son expression trop forte pour la concerner. Elle ne sut quoi répondre lorsqu’il dit que ce n’était pas trop fort pour elle, jamais. Elle rougit simplement, se contentant de le suivre quand il entra dans le restaurant.

Ils ne mirent pas longtemps avant d’être dirigés vers leur table. Avant cela, Phoenix regarda la décoration française, et sentit la main de Noah sur son dos. La douceur de ce geste la perturba, dans le bon sens. Elle se laissa guider jusqu’à la table. Elle allait avoir besoin de l’aide de Noah pour savoir que choisir, lui qui semblait connaître. D’ailleurs, il lui demanda son avis sur le restaurant, elle ne put s’empêcher de saluer l’ambiance française qui s’en dégageait. Il plaisanta sur le fait qu’il ne manquait que la tour Eiffel. Phoenix adorerait aller à Paris, mais elle n’en avait jamais eu l’occasion, que ce soit quand elle habitait en Angleterre (jusqu’à ses 5 ans) ou le reste du temps, car le voyage depuis New York n’était vraiment pas donné. Tant pis, elle espérait juste pouvoir y aller un jour. Elle sourit alors « Ce serait le top en effet ! ».

Pour l’instant, il allait falloir choisir le plat à manger. Noah se plongea ainsi dans le menu et lui conseilla des plats aux noms français qui avaient l’air tout aussi délicieux les uns que les autres. A chaque fois qu’il donnait un nom – avec un accent parfaitement français, à la fois impressionnant et sexy – Phoenix regardait la description, et tout lui plaisait. Mais une petite réflexion – certes basée sur des spéculations – la retint. Si jamais le rendez-vous était vraiment galant, le fromage n’était pas forcément la meilleure idée. Et puis la salade niçoise avait l’air délicieuse, cela lui permettrait aussi de tester les desserts. Ces instants de réflexion se voyaient sur son visage trahissant son hésitation. Elle sourit et finalement annonça son choix : « C’est dur de choisir ! Mais la salade niçoise a l’air d’être un super mélange ! ». Le serveur était juste à côté, et avait donc noté le choix de la jeune femme. Il nota celui de Noah à la suite. « Et pour boire, la jeune femme décida de tester une spécialité française, plutôt que ses boissons habituelles ! « Et je prendrai aussi un verre de rosé s’il vous plait ». Elle sourit, alors que le serveur s’éloigna. Elle en profita pour commenter son choix. « J’avoue que je suis pas hyper fan de vin, mais le rosé français c’est quelque chose ! » Elle rit. En effet, le rosé français était plutôt cher ici, et elle avait du mal à en trouver. Elle était plutôt bière ou cocktail niveau alcool, mais ce n’était pas approprié ici. Et puis cela faisait plus classe de prendre du vin, surtout qu’à tous les coups il serait délicieux.

Mais elle souhaitait revenir au niveau de français de Noah, qui l’avait étonnée – et séduite, mais ce n’était pas un sujet à aborder comme cela… Elle parlait français aussi, mais l’accent n’était pas le même. Elle se lança tout de même, en français dans le texte « Tu parles bien français Monsieur ! » Elle rit, on entendait son accent transparaître derrière le français, avec un mélange d’anglais et d’américain. Elle poursuivit alors « Tu es déjà allé en France ? » Elle voulait apprendre à le connaître, et le sujet tombait naturellement dans la discussion. Discussion qui avançait toute seule, ils se sentaient vraiment bien ensemble visiblement. Ils n’avaient même pas eu besoin d’avoir recours aux béquilles de langage habituelles comme « ça va ? ». Non pas que leur état mutuel ne les intéresse pas, mais bien qu’ils avaient beaucoup de choses à apprendre l’un de l’autre, et qu’ils souhaitaient se connaître mutuellement.
Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: Re: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble... Mer 26 Nov - 17:08

Sourire aux lèvres, j’écoute la commande de la jeune femme et après mûre réflexion, je décide de prendre la même chose sauf qu’à la place d’un rosé, je prends du vin rouge – le vin français est toujours excellent -. Je vois l’homme qui note notre commande et après quelques secondes, il s’éclipse en direction des cuisines. Je reporte ainsi mon attention sur Phoenix et j’arque un sourcil à sa petite remarque. « Les français sont doués dans ce domaine, on ne peut pas dire le contraire. »

Je me souviens des restaurants dans lesquels je me rendais avec mon père et très franchement, en matière de gastronomie, ils entrent facilement dans le top trois ! Je n’ai jamais été déçu des choix que je faisais et étrangement, l’idée de remettre les pieds en France me tente pas mal actuellement.

Mais je sors de mes pensées lorsque j’entends la demoiselle qui me parle français. Je lui adresse un regard surpris parce que je ne m’y attendais absolument pas ! Mais c’est une très bonne surprise. J’aime les gens qui parlent plusieurs langues, ne serait-ce que quelques mots et j’aime encore plus apprendre les motivations des personnes à apprendre tout cela puisqu’après tout, pour certains, il n’est pas nécessaire de connaître trente-six langues puisque l’anglais est la langue internationale… Encore une ânerie pour les fainéant, si on veut mon avis.

« J’ai eu la chance de m’y rendre à plusieurs reprises avec mon père pour des vacances ou même lorsqu’il partait en voyage d’affaires. On vivait en Autriche à cette époque et c’était pour moi une occasion de découvrir d’autres pays. » J’esquisse un nouveau sourire lorsque je repense à toutes ces villes visitées.

Les gens, les touristes je veux dire, ne s’arrêtent tous presque qu’à Paris alors que d’autres villes méritent qu’on s’y attarde ! Bien que j’aime cette ville, à mes yeux, elle est aussi un piège à touristes et elle perdait parfois des points face aux autres endroits plus chaleureux.

« Le français est la langue que j’ai eu envie d’apprendre très rapidement parce que j’aime bien la façon dont les mots sonnent et j’ai pu ainsi lire des textes originaux de grands auteurs ou poètes ; cela vaut toujours mieux que les traductions approximatives. »

Je me faisais parfois la réflexion que certaines phrases n’avaient pas le même sens d’une langue à l’autre et je trouvais cela dommage parce que ça perdait tout son intérêt. Enfin, cet apprentissage n’a pas été évident tous les jours puisque la langue française est complexe – et c’est très drôle venant d’un type qui parle allemand qui est la langue qu’on estime aussi compliquée – mais je me suis accroché, j’en avais vraiment envie.

« Et toi ? Où as-tu appris le français ? »

Je suis curieux et cela me permet aussi d’en apprendre beaucoup plus sur elle ! Ce qui est aussi le but de ce dîner où nous sortons enfin du contexte professionnel et où nous disposons de plus de temps pour avoir de longues conversations puisque dans mon cabinet, l’ambiance ne s’y prête pas toujours – si ce n’est jamais -.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble... Jeu 27 Nov - 23:22


Lâchons prise ensemble…




Il sourit fréquemment, c’est bon signe non ? Au moins, amicalement ça va. La jeune femme a assez peu confiance en elle, et a besoin assez fréquemment de chercher des petits signes pour se rassurer. Dans cette situation, elle a besoin d’être sure que la soirée démarre bien. Et cela a l’air d’être le cas. En tous cas pour elle. En plus, il est encore plus à tomber quand il sourit, c’est fou. L’entendre parler français est aussi un plus, ce n’est clairement pas désagréable tant cette langue est belle à entendre. Il a l’air de vraiment s’y connaitre, et la jeune femme trouve cela à la fois étonnant et très cool à savoir sur lui. Et elle était sur le point d’en apprendre plus : il est allé fréquemment en France parce qu’il vivait en Autriche. Elle sourit, et s’étonna ainsi de ce point : « Oh tu vivais en Autriche ? Maintenant que tu le dis avec ton nom ce n’est pas étonnant, mais je ne savais pas du tout ! » Elle ne voulait nullement paraître insultante ni relayer des clichés, mais c’est sûr que son nom avait une consonance autrichienne ou germanique. Elle rebondit légèrement sur l’occasion pour noter une similitude entre eux deux : ils venaient tous deux d’Europe ! « C’est marrant, j’ai vécu jusqu’à mes 5 ans en Angleterre et je n’y suis jamais allée… Bon après tout je ne m’en serai surement pas souvenue à cet âge ! » Elle rit, il est certes peu probable quà 2 ou 3 ans elle se serait vraiment souvenue de la capitale française. « Du coup, je rêve un peu d’y aller… »

Il lui avoua ensuite qu’il adorait le français, qu’il était heureux de lire de grands textes de la littérature de ce pays en langue originale. Phoenix ne pouvait que le comprendre, elle en était très ravie, parce qu’elle pensait la même chose. C’était pour cela qu’elle s’était lancée dans des études de français à l’école – au collège plus exactement. « On n’a pas le même niveau, mais j’ai choisi d’étudier le français pour les mêmes raisons au collège, mon apprentissage est purement scolaire, mais je comprends tout à fait ! J’étais tellement fière quand j’ai lu Les Misérables en français ! » Elle rit, évidemment l’exploit l’avait rendue fière, mais il semblerait peut-être un peu dérisoire à Noah, vu son niveau et son aisance dans la langue. En tous cas elle trouvait les textes éminemment plus beaux en français qu'en anglais. Pour son travail, elle s'était aussi mise à l'espagnol, pour comprendre certaines personnes qui ne parleraient pas anglais en situation critique. De toutes façons, cela facilitait clairement les contacts de parler dans la langue maternelle de quelqu'un, cela rassurait très souvent les gens, Phoenix le savait. Elle qui tentait de mettre à l'aise les gens au travail le faisait aussi - du moins elle tentait - dans la vie de tous les jours, avec ses amis. Elle espérait que c'était le cas avec Noah, car elle l'appréciait vraiment. Les petits bouts qu'elle saisissait de lui dans le début de cette conversation la persuadait qu'il était vraiment un homme bien, tout aussi appréciable qu'elle le pensait dans leurs relations de "travail" ensemble.

Leur petite discussion prenait son envol, Phoenix voulait revenir sur le fait que,il vienne d'Autriche, du coup elle posa une question (sans être inquisitrice bien sur) dans ce sens : " donc tu as vécu longtemps en Autriche ? Vienne doit être sublime comme ville ! " Mais elle eut à peine le temps de finir sa phrase qu'elle fut légèrement stoppée par l'arrivée du serveur, tout d'abord avec le vin qu'il servit d'abord à Phoenix, puis d'une autre bouteille à Noah. Après leurs remerciements, il revint avec les plats. Cela avait l'air délicieux. La jeune femme prit son verre de ses mains délicates, et le le à vers celui de Noah "à la tienne, et a notre repos loin du travail ! [/color]" Elle sourit, et après avoir trinqué, bu une première gorgée - absolument délicieuse - elle reprit la parole pour lui souhaiter un " Bon appétit ! " toute guillerette ! Elle était vraiment heureuse d'être avec lui ce soir. Peut être était-ce trop pour que ce soit de la simple amitié ? Elle se sentait vraiment l'apprécier. D'un côté cela l'inquiétait car elle n'était vraiment vraiment pas sûre que ce soit réciproque. Mais de l'autre, comment ne pas l'apprécier ?

Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: Re: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble... Lun 1 Déc - 16:32

À la question de la jeune femme, je hoche doucement la tête puisque je vivais bien en Autriche lorsque j’étais enfant et jeune adolescent. J’aimais beaucoup la ville dans laquelle je vivais – Vienne – et j’adorais cette ambiance qui régnait là-bas. Certes, c’était bien loin de l’ambiance américaine, mais elles se valent bien et puis, j’étais tellement absorbé par tout ce que j’apprenais, par toutes les nouveautés, que je n’avais pas le temps d’être en manque de mon pays natal. J’étais un enfant privilégié, j’en avais parfaitement conscience : je savais que peu de personnes avaient cette chance de vivre dans un autre pays et de faire autant de voyage, je me devais alors d’être réceptif à tout ce que je voyais, tout ce que j’entendais et tout ce que j’apprenais. Cette période de ma vie me manque parfois, à moins que ce soit simplement la nostalgie de l’enfance…

« En effet, tu n’aurais pas eu beaucoup de souvenirs, mais en tous les cas, je te souhaite vraiment de t’y rendre ! Et qui sait ? Je pourrais peut-être te servir de guide. » Dis-je à la jeune femme en appuyant mes propos d’un clin d’œil.

Cela ne me dérangerait absolument pas ! Non seulement parce que la présence de Phoenix ne m’est pas désagréable, mais aussi parce que mettre de nouveau les pieds à Paris me rendrait fou de joie. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas mis les pieds en dehors du sol américain et à part quelques semaines de vacances dans ma ville natale, je ne bouge pas énormément.

Je l’écoute également lorsqu’elle me parle de son apprentissage du français. C’est un point que nous avons en commun et j’en suis très ravi : cela nous permet d’échanger sur un sujet qui semble nous tenir à cœur. Et je ne peux que la comprendre lorsqu’elle m’annonce sa fierté d’avoir lu Les Misérables en français.

« Tu peux l’être ! » Dis-je dans un sourire. « Lire du Victor Hugo, ce n’est pas donné à tout le monde. » J’ajoute en toute connaissance de cause. Et c’est encore plus difficile lorsque le français n’est pas la langue maternelle… « Il a écrit de très beaux poèmes aussi, j’aime beaucoup ces œuvres. »

Et il est encore plus appréciable de se rendre compte que d’autres personnes partagent aussi le même point de vue. Décidément, je ne regrette absolument pas ce moment que nous partageons, mais je regrette simplement que nous ayons attendus aussi longtemps pour le faire… ! Je crois que ma méfiance envers les femmes me fait souvent passer à côté de belles choses, mais là, je suis heureux que Phoenix ait eu cette idée.

Elle me pose une nouvelle question sur l’Autriche, mais je n’ai pas vraiment le temps de répondre puisque le serveur revient vers nous avec nos boissons. Il sert nos deux verres et revient quelques instants plus tard avec nos plats. Je me saisis de mon verre et trinque avec la jeune femme, sourire accroché aux lèvres. « Et à cette délicieuse soirée. » J’ajoute avant de boire une gorgée de vin qui est, comme je m’y attendais, parfait. « Bon appétit à toi aussi. » Répondis-je en posant le verre avant de prendre mes couverts. Je mange rapidement une petite bouchée avant de poser les couverts de chaque côté de mon assiette.

« Pour te répondre, j’ai vécu environ cinq ans en Autriche, à Vienne, justement. Parce que mon père est Autrichien alors que ma mère est Américano-Allemande. Et je te confirme que cette ville est magnifique. » J’esquisse un nouveau sourire et me plonge dans mes souvenirs de l’époque où j’y vivais. « Cette ville a une architecture incroyable ! Mais ce que j’aime surtout, c’est le fait qu’on trouve des musées partout ; chaque arrondissement de la ville possède son propre musée en plus des musées des beaux-arts ou de l’histoire de l’art. » J’avais été surpris du nombre incroyable d’opéras et de théâtres, aussi. « Il y a aussi des bâtiments atypiques comme La Hundertwasserhaus. C’est un immeuble coloré dont les planchers sont irréguliers et qui est agrémenté d’une grande végétation. C’est très étrange, mais ça vaut le détour. »
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble... Lun 1 Déc - 19:37


Lâchons prise ensemble…




La discussion se poursuivait gaiment entre les deux protagonistes de ce diner. Ils parlaient pour l’instant de la France, et de leurs origines respectives. Et en parlant de Paris, Noah semblait vraiment heureux de penser à l’idée d’y retourner. Il se proposait même d’y accompagner Phoenix pour lui servir de guide. Etait-ce une boutade ? Ou le pensait-il vraiment ? De là à avoir une relation amicale comme la leur à se rendre ensemble en voyage dans une ville aussi romantique que Paris, il y avait plus qu’un pas ! Mais Phoenix ne dirait évidemment pas non à une telle proposition. Il lui fit un clin d’œil, mais quelque chose disait à la jeune femme qu’il ne plaisantait peut-être pas tant que cela. « Ce serait avec grand plaisir en tous cas ! » Elle rit gentiment, assez guillerette quant au ton que prenait la conversation. Paris devait être une ville magnifique, et s’y rendre était un peu un rêve pour la jeune femme.

Le français serait un vrai atout s’ils se rendaient ensemble à Paris, car ils en avaient tous les deux la même conception : une langue littéraire si belle qu’elle permettait de lire de très beaux chefs d’œuvre. Il conforta son impression de fierté à propos de ses lectures, il semblait lui aussi apprécier du Victor Hugo notamment ses poèmes. « J’avoue que les poèmes j’ai parfois du mal parce que je ne pense pas être assez douée pour cela, mais quand je prends le temps d’essayer de tout comprendre, je trouve cela très beau ! ». Elle allait continuer à lui demander de lui parler de son pays natal – c’était si fascinant de l’entendre parler de ce qu’il aimait – mais leurs boissons et plats arrivèrent. Ils trinquèrent donc à cette « délicieuse soirée » selon le terme de Noah qui fit très plaisir à Phoenix. Ils prirent tous deux une première bouchée, avant que Noah n’explique qu’il a vécu 5 ans en Autriche. Il s’emballa immédiatement en parlant de Vienne, avec des descriptions qui donnaient vraiment envie. Elle sourit, pensive : « Ah bah c’est malin, maintenant j’ai aussi envie de visiter Vienne ! » Elle rit, mais si c’était avec Noah, elle se ferait un grand plaisir de se laisser guider dans n’importe quelle ville. Oups, son esprit divaguait encore.
Pendant tout le repas, ils continuèrent à parler de voyage, de leurs installations respectives à New York. Ils se dévoilaient chacun l’un l’autre sans pour autant rentrer dans trop de détails. Cette connaissance de l’autre s’approfondissait doucement. Ils riaient, souriaient. Ils passèrent au dessert et goutèrent chacun le dessert de l’autre. C’était un peu cavalier, mais ils avaient pris deux choses absolument délicieuses, et leur amitié pouvait bien leur permettre cela. Evidemment, il insista pour payer le dîner. C’était vraiment un très beau geste que la jeune femme remercia à plusieurs reprises. Il lui proposa même de la déposer en voiture devant chez elle. Phoenix ne résista pas trop, car il faisait froid, et indéniablement une femme seule à cette heure dehors n’était pas forcément la meilleure idée. Elle n’avait pas peur, car elle connaissait les réflexes à avoir, mais elle ne tenait pas non plus à prendre de risque inconsidéré.
Une fois devant chez elle, après un court trajet en voiture ponctué toujours de leurs histoires personnelles, ils sortirent de la voiture, et se rendirent sous le porche de l’immeuble de la jeune femme. Elle ne lui proposa pas de monter, car elle avait peur que ce soit mal interprété. Si elle voulait bien plus que de l’amitié avec lui, elle ne voulait pas que cela aille trop vite, et ne se sentait pas forcément prête pour une relation charnelle dans l’immédiat. Elle avait besoin de le sentir impliqué aussi. Après quelques paroles d’usage, Phoenix le remercia « Encore merci pour le dîner, c’était super ! On aurait dû faire cela plus tôt… J’espère qu’on pourra se revoir bientôt… » Elle sourit, et se hissa sur la pointe des pieds, une main posée sur son épaule, pour lui faire la bise. Cependant – de façon involontaire – elle glissa très légèrement et au lieu de se poser sur sa joue, ses lèvres se posèrent au coin des siennes, y déposant un doux baiser involontaire, même si toute la bouche n’était pas concernée par ce contact. Quand elle se retira, elle décida de faire comme si de rien n’était. « Rentre bien » dit-elle de sa douce voix. Elle rentra ainsi dans son immeuble. Une fois chez elle, elle ne put s’empêcher de se toucher les lèvres. Le contact avait été très léger, mais si doux. Elle avait ressenti quelque chose qu’elle ne soupçonnait pas… Elle espérait vite le revoir, s’il n’était pas dégouté de sa présence. Elle se mit très vite à en douter, car il ne sembla pas avoir réagi à ce contact furtif. Elle devait vraiment le revoir, pour tirer cela au clair….



RP TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Contenu sponsorisé
Empire State of Mind


MessageSujet: Re: NOAH ♠ Lâchons prise ensemble...

Revenir en haut Aller en bas

NOAH ♠ Lâchons prise ensemble...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Manhattan :: Downtown :: Greenwich Village-