Partagez|

Need some help [ Madison ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Heaven J. Callaghan
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 16/02/2014
▌MESSAGES : 354
▌AGE DU PERSO : 17
▌ADRESSE : Avec mon super cool daddy!
▌CÉLÉBRITÉ : Chloé Moretz
▌SMALL IDENTITY PHOTO : Kyle, 01.06.2014 <3


MessageSujet: Need some help [ Madison ] Sam 1 Nov - 15:04

J'avais passé une nuit assez tranquille pour une fois, mon petit Kyle avait décidé de dormir toute la nuit sans pleurer, et Adam n'avait pas dormi à la maison donc j'avais eu tout le lit pour m'étaler comme une étoile de mer et dormir comme une souche jusqu'en début de matinée quand les pleurs de ma petite soeur me tirèrent de mon sommeil en premier, allant la porter pour la calmer, essayer de la faire manger un peu, la rassurer alors qu'elle n'arrêtait pas une seule seconde de crier. Je soupirais alors, une main sur son front tandis que la fièvre était plus qu'évidente. " C'est rien Kiara. Ca va aller. Calme toi princesse je vais te donner quelque chose à boire et ..Ca ira mieux " Je déposais un petit bisou sur sa joue toute rouge avant de la déposer dans sa chaise haute avec un biberon d'eau je filais ensuite récupérer Kyle qui semblait dans le même état au vue de ses joues rouges et sa grosse crise de larmes accompagnée de cris stridents, ce qui ne lui ressemblait pas du tout. Et c'est dans ce moment la que je me demandais comment pouvaient faire les femmes qui ont des jumeaux! Deux petits qui souffrent, qui veulent être portés, qui ne demandent qu'à etre aidés pour aller mieux. Mais clairement je ne savais pas du tout quoi faire, je savais quoi prendre quand j'avais de la fièvre mais eux! Ca pouvait être nimporte quoi comme virus et je n'avais jamais été confronté à ça pour le moment. Passant une main dans mes cheveux je berçais mon fils en tapotant son dos, le gardant enroulé dans sa petite couverture et retournais dans la cuisine le temps de prendre ma soeur dans mon bras libre et les emmener dans le salon ou je pus m'asseoir confortablement en les serrant tous les deux contre moi, allumant la chaine hi-fi ou il y avait un cd de contines qui faisaient assez bien office de berçeuses. " Oh Kylou..Allez..Tu aimes ça la musique, pleurez pas! Je sais pas quoi faire.. Attendez.." Je les callais bien avec des coussins et filais dans ma chambre chercher mon téléphone. Passer ce moment toute seule avec deux bébés hurlants, non je ne pouvais vraiment pas! Mes amies n'étant pas très callées en bébé, mon petit ami très occupé et absent pour aujourd'hui, la personne la plus indiquée était mon père, de toute façon j'aurais du le prévenir pour Kiara. En tournant en rond je composais son  numéro et attendait, le téléphone collé à mon oreille. Répondeur. Décidément, la journée semblait mal partie! " Papa, il faudrait que tu rentres très très vite à la maison. Je suis complètement seule et..Kiara et Kyle sont malades, le nez qui coule, la toux et de la fièvre, tous les deux , ils arrêtent pas de pleurer, de crier, j'arrive pas à gérer ça! Ils boient mais ça suffit pas! Rentre s'il te plait, je suis paumée, je sais pas quoi faire et ça me tue de les voir comme ça! Rappelle moi je t'en prie, vite! "  

Je raccrochais et allais jusqu'à la salle de bain humidifier un gant de toilette avant de revenir près d'eux, passant le linge frais sur leur front. Ca faisait bien longtemps que je n'avais plus été grippée, mais petite je me rappelais bien comme je paniquais quand j'avais la toux avec mes poumons en mauvais état rapidement fatigués. Maintenant, j'étais en bonne santée mais cette gêne, je me souvenais assez bien. Et ils étaient tellement petits encore tous les deux, ça ne me faisait que plus peur. Très franchement, même si souvent ce n'était pas facile, et que ce n'était pas commun, je ne pouvais plus imaginer ma vie sans mon fils, mon petit prince, mon plus précieux trésor. Alors s'il lui arrivait la moindr chose je me retrouverais perdue. Et la, le voir pleurer sans pouvoir l'aider me paniquais clairement. " Papa va vite arriver petite soeur, ça va aller!"
Revenir en haut Aller en bas
Madison A. Callaghan
avatar
Empire State of Mind
CRAWL ▷ carry me trough
CRAWL ▷ carry me trough ♥
▌INSCRIT LE : 25/09/2013
▌MESSAGES : 579
▌AGE DU PERSO : 30
▌CÉLÉBRITÉ : Barry Sloane
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Need some help [ Madison ] Mar 11 Nov - 6:48

Cette journée s’annonçait éreintante entre une dizaine de réunion avec des futurs auteurs. Il fallait leur dire si on acceptait ou pas et même ce qu’il fallait changer. La chose que je détestais le plus était l’option qui fait qu’on doit gêner l’imagination de l’auteur et lui dire : fais pas ci et fais pas ça. Je soupirais doucement en sortant de l’une d’elle. Je me sentais fatigué, frustré tout simplement. La tête ailleurs, je regardais rapidement la porte de mon bureau. Aller m’y poser avec les pieds sur la table et les fesses sur ma chaise ? Affalé avec un muffin et de la musique douce ? Autant dire que c’était presque comme un rêve car vivre avec 2 bébés et une adolescente ? Autant dire que c’était difficile et il ne faut pas oublier aussi la présence du petit ami de ma fille. Oh non, lui alors. Il venait parfois et cela me rendait dingue. J’avais simplement envie de le mettre dehors à coups de pieds au cul mais non. Je n’y arrivais pas. Je ne voulais pas me mettre Heaven à dos. J’inspirais doucement, je sentais encore dans mes muscles et ma main ce poing qui s’était serré quand elle me l’avait présenté. Non, je ne voulais pas le voir, je ne voulais pas le faire poser les mains sur ma fille. Un bébé suffisait, non ? Mais mon portable était resté dans mon bureau. Ce téléphone que je n’avais donc pas entendu sonner. Je retournais en réunion presque sans avoir le temps de dire ouf. Encore une. C’était chiant d’avoir un boulot, non ? Une entreprise. Alors que je posais mon regard sur les employés, c’est à ce moment-là que ma secrétaire arrivait avec mon téléphone en main. « Monsieur Callaghan, excusez-moi de vous déranger ! », disait-elle en souriant et approchant en me tentant mon portable. « Pas grave, Bethy ! », disais-je en affichant un doux sourie alors que je profitais de cette interruption pour prendre une gorgée de café. « Votre portable n’arrête pas de sonner depuis ce matin… vous avez 5 appels en absences et un message ! », me prévenait-elle en gardant le sourire. « Je pense que l’un d’eux est de votre fille et le centre de votre mère aussi ! », disait-elle alors que j’arquais un sourcil. « Je reviens dans 5 minutes, Mary occupes-toi de prendre ma place ! », prévenais-je à l’une de mes assistantes alors que je me levais en soufflant doucement. J’étais soulagé en fait. Je sortais de la salle de réunion en allant directement écouter mon message vocal et entendant alors les cris d’arrière et la voix d’Heaven. Je grimaçais sous les pleurs stridents et reculant par moment le téléphone de mon oreille. Je savais que rentrer était bien plus important que mon travail et après ? Qui pourrait m’engueuler ? Moi-même ? Mais je suis mon patron donc bon. J’inspirais doucement en quittant alors la boite vocale pour rappeler le centre ou était ma mère. Il n’y avait rien de grave. Elle refusait apparemment simplement de prendre ses médicaments mis c’était résolu. Une bonne chose de faites. Je prenais alors ma veste pour l’enfiler rapidement avant de quitter les bureaux pour aller dans l’ascenseur. Je demandais donc le parking donc au sous-sol et retrouvant ma voiture assez vite. Je me mettais en route pour la première pharmacie qui passait en demandant tout ce qu’ils pourraient me donner sans ordonnances. Je reprenais aussitôt la route, passant par chez Burger King pour prendre le menu favoris de l’adolescente en rentrant en direction du duplex. Je me dépêchais un peu et laissant la voiture garée sur le trottoir. J’en sortais en courant un peu, la verrouillant et attendant d’entendre le bruit de l’alarme. J’allais à l’entrée et montant les marches presque aussitôt. Une fois à l’étage, je soufflais en retirant ma veste de mes épaules. « Je suis là ! », annonçais-je en allant vers la provenance des pleurs et posant aussitôt mes achats sur l’îlot centrale en allant déposer un baiser sur son front. « Tu sais que mon patron va me tuer ? », disais-je alors faussement sérieux. J’allais alors vers mon petit fils et ma deuxième fille et les regardant en me mettant à leur hauteur. « Bah alors, on en fait voir de toutes les couleurs à Heaven ? », disais-je alors en parlant aux bébés. « Vous avez bien raisons, ça va la drainer… », disais-je d’un ton taquin en souriant doucement à la jeune fille et me redressant alors que j’allais vers mon sachet de la pharmacie. Je sortais alors le sirop pour bébé en prenant deux cuillères. « C’est contre la fièvre et la toux ! », disais-je alors en servant une cuillère de sirop et lui tendant. « Tu n’en as pas non plus ? », lui demandais-je par prévention enfin quoique ça serait amusant d’être le seul en bonne santé mais je me disais que j’allais devenir dingue.


Whenever I'm alone with you
You make me feel like I am home again. Whenever I'm alone with you, you make me feel like I am whole again. Whenever I'm alone with you, You make me feel like I am young again. Whenever I'm alone with you,  You make me feel like I am fun again.
Revenir en haut Aller en bas
Heaven J. Callaghan
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 16/02/2014
▌MESSAGES : 354
▌AGE DU PERSO : 17
▌ADRESSE : Avec mon super cool daddy!
▌CÉLÉBRITÉ : Chloé Moretz
▌SMALL IDENTITY PHOTO : Kyle, 01.06.2014 <3


MessageSujet: Re: Need some help [ Madison ] Mer 12 Nov - 0:59

Je me sentais tellement au bord des larmes moi aussi. J'aurais aimé pleurer comme eux aussi. Pleurer parce que rien n'allait en ce moment. J'en avais marre, tellement marre des cours et j'étais épuisée! Je me montais la tête depuis des jours à me dire qu'Adam jouait avec ses amis de son groupe, qu'il avait besoin de répéter, c'est d'ailleurs ce que je voulais faire croire à tout le monde. Mais la vérité c'était que cette fois ci il ne reviendrait pas..Qu'il avait essayé, qu'il avait pensé que c'était fait pour lui..Mais que lui, il n'avait pas supporté les pleurs forts de Kyle, et qu'il avait la liberté de partir qu'il avait préféré saisir. Il nous avait abandonné alors qu'il maudissait son propre père pour avoir fait de même. Il n'avait connu son fils que si peu de temps.. Et trop jeune pour qu'il ai un jour un souvenir de ces quelques moments. Juste quelques photos qui emplissaient mon téléphone. Un sourire sur mon téléphone, que plus jamais je ne verrais.. Parce que cette fois ci, c'était son choix et qu'il avait été très clair. Peut être bien que les filles du lycée avaient raison, j'étais une fille nulle qui avait cru aux belles paroles d'un garçon, qui était tombée amoureuse comme une idiote puis qui s'était fait lacher une fois engrossée. Ouaip, totalement moi!  Je dois avouer que j'avais déjà eu de plus belles opinions de moi même. Et Kyle..Qui n'avait de moi que la couleur clair de ses yeux, ne cessait de me regarder ce matin, avant de hurler à nouveau. Je ne savais pas quoi faire. Je ne savais pas calmer mon propre chagrin, ma douleur qui me bouffait de l'interieur. Comment je devais soulager la maladie d'un si petit bébé d'à peine quelques mois? Je les serrais tous les deux contre moi en soufflant, et mon père qui ne rentrais pas! Mais bon sang, qu'est ce qu'il foutait? Une messagerie et une foutue secrétaire ça lui servait à quoi si il ne consultait ni l'un ni l'autre? J'essuyais tant bien que mal les larmes qui débordaient de mes yeux pour dévaler le long de mes joues. Quelle journée! J'étais presque au point de hurler de bonheur en entendant la porte s'ouvrir, me redressant en levant mes yeux verts en direction de mon père chargé d'un sac de la pharmacie, ENFIN une bonne nouvelle, il savait quoi faire lui au moins! Pourtant, il en était aussi à son premier enfant à élever. Sans doute que je manquais de confiance en moi, par rapport à lui.
" Ah! T'es enfin la! J'étais à deux doigts d'appeller les urgences, ils se calment pas je sais plus quoi faire, ils pleurent puis je pleure et ça dégénère et Kyle me brise le coeur à hurler comme ça, puis Kiara tient pas en place et je sais pas quoi faire pour les aider! Et..J'ai vraiment pas envie de rire papa! C'est la pire journée...De toute mon existence! " Je passais une main dans mes cheveux en soufflant, le suivant du regard. J'avais envie de lui mettre un gros coup d'oreiller en plein sur la tronche en ce moment même. Pourquoi il plaisantait pile quand c'était pas le moment. Je m'asseyais en prenant Kyle dans mes bras, l'allongeant en mettant un peu sa tête en arrière pour qu'il prenne son médicament sans me le recracher dessus. En soupirant un peu je versais le contenu de la cuillère dans sa bouche, attendant qu'il accepte d'avaler avant de le bercer " Hé..Tu auras moins mal si tu arrêtes de crier! Une gorgée de sirop et tu hurles plus fort qu'une sirène de pompier! Ils nous font un concert ces deux la. " Je secouais la tête, passant le bout de mes doigts dans ses bouclettes brunes, éspérant de tout mon être que bientot le sirop lui enlèverait toute la douleur qui le faisait tant pleurer. Au fond peut être bien que c'est ce qui avait incité ma propre mère à m'abandonner, ne pas avoir envie de me voir malade à cause de mes poumons à remplacer, mon coeur à soigner. Pas envie de subir ces cris la parce que en tant qu'ado elle voulait vivre autre chose. Je comprenais son point de vue, et pourtant pour rien au monde je ne pourrais imaginer laisser mon fils juste parce que la fatigue était présente. Ca faisait partie du job de parent. Doucement je posais une main sur le bras de mon père. " Non..J'ai pas de fièvre. Ni mal à la gorge. T'en fais pas pour ça. Ils sont plus sensibles que nous mais ..Ca passera. Si demain ils pleurent autant j'appellerai le médecin. Histoire de pas prendre de risques pour nos 2 monstres." Je laissais tomber ma tête contre son épaule, fermant les yeux un moment et inspirais profondément. " Papa.. Adam est parti..Il m'a abandonné..Il veut plus de Kyle et moi..Il reviendra pas cette fois ci. Pardon d'avoir tellement besoin de toi, si j'avais pu je t'aurais pas dérangé au travail..Je suis vraiment vraiment désolée de compliquer ta vie. Merci de tellement m'aider."
Revenir en haut Aller en bas
Madison A. Callaghan
avatar
Empire State of Mind
CRAWL ▷ carry me trough
CRAWL ▷ carry me trough ♥
▌INSCRIT LE : 25/09/2013
▌MESSAGES : 579
▌AGE DU PERSO : 30
▌CÉLÉBRITÉ : Barry Sloane
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Need some help [ Madison ] Lun 17 Nov - 1:15

Et hop, j’étais rentré enfin un peu épuisé pour une journée si courte ou j’avais entendu parler des dizaines de personnes et que pourtant même si cela m’énerve… je ne me souvenais pas de la moitié des noms. Mon cerveau emmagasinait moins de choses depuis que j’étais papa. Mettons ça sur le compte de la fatigue ou sur le faite qu’elles kidnappent mes pensées mais un peu des deux et même un peu mon petit-fils. Oh good, si jeune et papy. Je n’allais donc jamais m’en remettre ? Je vous jure, c’est fou comment on se dit que le père est comme la fille par moment. Deux enfants à la fleur de l’adolescence. On gère quand même. Je devrais peut-être déjà acheter une tour ou des capotes pour Kiara. On ne sait jamais. Ça commence de plus en plus tôt… à toutes les époques en fait. Je souriais en l’entendant en fait, elle était adorable même si c’était triste mais elle devenait folle et je trouvais ça mignon. Je l’écoutais jusqu’au bout et même quand elle disait qu’elle ne voulait pas rire. Je servais alors les cuillères (notons que j’ai d’abord écris couillères). Je la regardais prendre l’une d’elle pour la donner à Kyle et la laissant faire car il ne fallait pas que je l’aide, non. Il fallait qu’elle apprenne à le faire toute seule et même si j’en avais envie. Je souriais en l’entendant parler. « On va les inscrire à The voice kids, je te promets ! », disais-je alors d’un ton taquin en prenant Kiara dans mes bras. 11 mois et déjà tellement grande enfin elle ne savait pas encore totalement marcher. Elle gambadait à quatre pattes et se tenait parfois aux meubles mais elle n’avait pas encore osée passer d’un meuble à un autre. Par contre, elle osait tirer mes poils du nez quand elle avait l’occasion de le faire. Je lui donnais alors bien plus facilement la cuillère car elle aimait bien le sirop aussi fou soit cet enfant. Je l’écoutais alors me rassurer et hochant la tête en laissant alors Kiara poser sa tête sur une épaule et Heaven sur l’autre. Bon, j’étais bien entouré d’un coup et j’adorais ça aussi étrange soit-il, on ne manque jamais d’affection quand on a des enfants. C’était une chose que j’avais apprise cette année. Je l’écoutais alors parler d’Adam. Je tiquais un peu en entendant son nom. Je ne voulais rien savoir de leurs ébats. Non, rien. Chut. Je ne voulais rien entendre mais enfaite, c’était pire. Je l’écoutais et j’avais envie de meurtre contre cet Adam. Au diable ce petit con. Non mais sérieusement ? Je sentais la rage monter en moi doucement en l’entendant au bout et arquant un sourcil. « Si tu veux, je te le ramène par la peau du cul ! », balançais-je alors en tournant le regard vers elle et sentant Kiara s’assoupir dans mes bras, ce n’était pas le moment de partir faire la bagarre et voir lequel était le plus fort avec ce gamin. J’inspirais doucement en la regardant toujours et passant mon bras libre au-dessus de ses épaules avant de déposer un baiser sur son front. « Il n’y a pas de mal, je m’en fous, je devrais m’engueuler moi-même… du coup, je suis vraiment un employé horrible, je suis parti en pleine réunion… je vais me virer… », je riais doucement. Bien sûr que je plaisantais. Vous avez déjà vu le patron se virer tout seul ? Normal. Enfin non mais je ne lui en voulais pas. « Tu as bien fais ! », soufflais-je aussitôt en lui souriant. « Il y a de quoi manger pour nous deux… je me suis dit que tu devais avoir faim surtout que le frigo commence à se vider… Et il faudrait peut-être appeler le docteur enfin si ça continue mais pour l’instant, on s’en sort bien. Ce n’est qu’un petit rhume. Kyle devrait aller mieux. Tu as fait ce qu’il fallait faire. », disais-je en souriant et allant déposer Kiara dans son transat et l’attachant bien au cas où avant de revenir vers le coin cuisine tout simplement. Je prenais alors le paquet de la pharmacie et mettant les sirops dans le frigo pour qu’il puisse être au frais. « Au moins un des deux qui dort, ça reposera tes oreilles ! », lui annonçais-je en souriant.


Whenever I'm alone with you
You make me feel like I am home again. Whenever I'm alone with you, you make me feel like I am whole again. Whenever I'm alone with you, You make me feel like I am young again. Whenever I'm alone with you,  You make me feel like I am fun again.
Revenir en haut Aller en bas
Heaven J. Callaghan
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 16/02/2014
▌MESSAGES : 354
▌AGE DU PERSO : 17
▌ADRESSE : Avec mon super cool daddy!
▌CÉLÉBRITÉ : Chloé Moretz
▌SMALL IDENTITY PHOTO : Kyle, 01.06.2014 <3


MessageSujet: Re: Need some help [ Madison ] Jeu 27 Nov - 23:01

Mon pauvre petit coeur n'avait pas eu l'air de vraiment apprécier le sirop et j'avais du tenir un peu sa tête en arrière pour qu'il consente à le prendre sans essayer de le recracher. Quelle crapule, ça allait être toute une histoire pour le soigner. Déjà que pour le moucher ça avait été une véritable guerre et que j'avais du faire attention tant il gigotait. Je ne voulais le blesser en aucun cas donc j'avais du m'y reprendre à plusieurs fois jusqu'à désencombrer un peu son tout petit nez rougi par le virus. Je caressais tendrement sa joue pour le féliciter cette fois ci, prenant sa tête contre mon buste pour le calmer. Kiara me faisait bien rire en tout cas, elle semblait en redemander. Le gout de miel qu'avait le sirop devait surement lui plaire! J'embrassais doucement sa petite joue également pour ne pas faire de jaloux. C'était assez étrange comme situation quand même. Lui élevait ses deux filles sans mère, et moi je devais élever mon fils sans père. Ca me rassurait un peu, il aurait son grand père en guise de présence masculine pour l'aider, le conseiller, en guise de modèle tout simplement. Et moi, je serais toujours heureuse d'être la pour ma petite soeur, l'emmener faire du shopping, chez le coiffeur, lui faire de beaux cadeaux, coiffer ses jolis cheveux, lui raconter des histoires de princesses sorties de mon imagination, jouer avec elle à la poupée. Notre famille était assez complète finalement, vu mon âge je pouvais aider mon père, et lui était la présence rassurante dont j'avais besoin, l'épaule sur la quelle me reposer. A ses mots je secouais doucement la tête et haussais mes épaules. « Je ne peux pas le forcer..Mieux vaut qu'il parte maintenant..Avant que Kyle ne pleure son départ..J'ai des souvenirs d'eux deux..Quelques photos ou il pourra voir son papa..Il est pas prêt pour être père.. Partir c'est son choix. Comme le mien a été de le garder..Il a essayé..Ca ne lui convenait pas. Je sais qu'il l'aime c'est déjà ça. Il m'aura toujours moi, et son super papy!» C'est vrai, mon père était un papy adorable. Il avait été la pour sa naissance, était la pour m'aiguiller. Lui faisait des calins aussi même s'il me laissait beaucoup faire pour que je m'implique à fond. Et même s'il faisait son outré d'être papy à cause de son jeune âge, je savais qu'il gagatisait totallement devant la bouille de son petit fils quand même. Pour lui qui avait voulu d'un enfant, il se retrouvait avec 2 filles et un petit fils! Quoi de mieux pour animer une vie? Il avait une vraie famille maintenant, une famille qui l'aimait fort. Ouaip..J'aimais énormément mon père, il avait été adorable avec moi alors qu'on ne se conaissait même pas. Il était tel que je l'avais toujours éspéré enfait et après 15 ans sans lui j'avais juste envie de passer plein de temps avec lui, lui parler de moi, toujours en apprendre sur lui. Noel approchait à grand pas désormais, et ça serait notre premier ensembles. Le premier que je passerais dans une vraie famille et pas à l'orphelinat. Alors non, je ne comptais pas me plaindre et pleurer des mois et des mois pour un homme..C'est lui qui y perdait. Moi j'avais Kyle, je ne serais jamais seule. Lui oui..Et le jour ou sa musique ne lui suffira plus, il sera bien trop tard. « Dis, il faudra bientot acheter un sapin papa hein? C'est le premier noel des petits, et notre premier noel réunis, c'est important que ça soit réussi. Je nous préparerais un super repas et on commandera une buche. On fera des photos.. Ca doit être parfait. Tu le fêtes avec moi pas vrai..?» Au fond, ça m'aurait fait de la peine que la réponse soit non..Et pas qu'un peu. Mais j'aurais compris, il ne devait pas changer ses plans pour moi. J'aurais au moins les deux petits, et ça serait déjà ça. Je déposais de petits bisous sur les mains de Kyle occupé à jouer avec mes cheveux et l'allongeait dans son petit parc, attachant le mobile avec les peluches au dessus pour qu'il puisse jouer avec et allait m'asseoir pour manger avant que ça soit froid, attachant mes cheveux. « Même si ils pleurent de nouveau ça ira mieux si on est deux à pouvoir les caliner et rassurer. Seule c'est pas facile! Et jamais je n'en favoriserais un ou l'autre.» Je croquais dans mon burget au poulet une nouvelle fois, bon sang que ça pouvait faire du bien, c'était totalement réconfortant. « Tu sais toujours comment me réconforter toi dis donc!»
Revenir en haut Aller en bas
Madison A. Callaghan
avatar
Empire State of Mind
CRAWL ▷ carry me trough
CRAWL ▷ carry me trough ♥
▌INSCRIT LE : 25/09/2013
▌MESSAGES : 579
▌AGE DU PERSO : 30
▌CÉLÉBRITÉ : Barry Sloane
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Need some help [ Madison ] Dim 14 Déc - 5:31

Etre un papa ? Tellement nouveau mais dans le fond, j’avais eu le temps d’apprendre les bases. J’avais pris le pli et je commençais doucement à m’y habituer. Un sourire et ça repart quand on a un coup de mou. Bien sûr la vie peut parfois effrayer. Les rhumes n’étaient pas les premiers et je m’étais tout de même entrainé longuement avec ma mère. Je l’avais assisté, sauvée parfois. Elle pouvait être pire qu’un enfant et pourtant un bébé est tellement plus fragile ainsi qu’une adolescente. Je m’étais beaucoup renseigné à travers des livres surtout pour la grossesse d’un ados. J’avais regardé les conseils des parents qui avaient vécus ça. Comment gérer ? Comment leur éviter les tristesses ou les baby blues ? Je m’y étais sauvagement entrainée. Je ne pouvais pas faire autrement puisque je m’étais lancée les pieds joints dans cette vie même si je n’avais pas vraiment connu l’existence d’Heaven. Je n’avais pas cherché midi à 14 heures avant de l’accepter dans ma vie. En papa devenu fougueusement protecteur, j’avais envie de tuer ce garçon, je riais nerveusement en l’entendant en parler. J’avais simplement envie de le tuer alors qu’elle le défendait sans même s’en rendre compte. Il était un fait qu’elle avait totalement raison. Oh oui, elle avait raison. Totalement raison mais bon, je suis un homme et je suis con. Je ne vois que le bout de mon nez et l’envie de la protéger. Je souriais tout de même. « Il n’en reste pas moins qu’il est un con ! », soufflais-je alors tout simplement. Je savais ce que c’était. J’avais regretté d’avoir raté la vie d’Heaven et même si je ne connaissais pas son existence. Si j’avais su… aurais-je fais le choix de rester dans sa vie ? Je voulais simplement ne pas y penser même si dans le fond, je le faisais quand même. J’étais jeune, je ne connaissais pas tout de la vie sauf que les papas abandonnent et que les enfants souffrent. Je savais la douleur d’un abandon et la douleur d’un amour pas réciproque. Je connaissais les femmes, je vivais avec deux femmes. Je savais mettre du vernis sur les ongles de ma petite sœur car j’étais le seul là pour l’aider. Maman bossait bien trop à l’époque. J’aurais fait ce choix ? Je me disais simplement et nettement que oui mais dans le fond, comment en avoir la preuve ? On ne peut pas retourner dans le passé. On peut juste prier qu’un jour, on y arrivera. Je souriais doucement, reculant de cette étreinte avant qu’elle ne parle de sapin, je la regardais en haussant doucement les épaules. Noel ? C’était étrange mais depuis la mort de ma sœur, je n’avais plus vraiment fêté noël surtout que ma mère ne s’en souvenait jamais que ce fût cette fête. Il faut dire qu’elle s’était suicidée dans les environs des fêtes et c’était encore plus difficile. Devenant un peu plus distrait part une simple cuillère de bois posée sur le plan de travail. Je relevais le regard rapidement vers elle. « Hum hum… oui ! », disais-je assez vaguement en tentant un sourire un peu éteint presque aussi vite. Mon sourire était comme une guirlande de noël d’un coup. Il clignotait mais ne se rallumait pas aussitôt. J’inspirais doucement en la regardant aller manger et acquiesçant alors qu’elle me disait qu’on s’en sortirait mieux à deux. « Mieux vaut quatre bras que quatre, j’ai toujours pensés qu’on devrait en avoir plus de deux ! », disais-je alors un peu pensif de cette histoire de noël et souriant à nouveau tel une guirlande de noël tandis qu’elle mangeait en disant que je savais comment faire. Cette expression m’avait un peu semblée bizarre. Beaucoup de filles me l’avaient dit à la différence du mot réconforter, c’était me faire plaisir. Cela me faisait étrange que j’en grimaçais doucement en secouant la tête. « Je commence à le savoir, oui ! », disais-je même si cette sensation étrange me traumatisait un peu. Erk mais non. Je ne voulais pas lui faire plaisir dans ce sens, c’est ma fille. C’était très traumatisant que j’en secouais la tête. Je riais nerveusement en penchant la tête. « Bon, du coup… je vais te trouver un nouveau petit copain qui lui passera plus souvent par la porte que par les fenêtres ! », disais-je en laissant un sourire timide se dessiner. « Qui ne te fera pas souffrir… mais en fait, je me souviens qu’à ton accouchement, tu ne voulais plus jamais d’hommes. J’aimais bien cette idée en fait ! », soufflais-je alors que j’approchais du paquet du macdo et que j’attrapais mon wrap avant de déposer Kiara dans sa chaise haute. « Je vais encore devoir aller faire mon jogging avec des cochonneries à manger… », disais-je en roulant des yeux. « Je deviens pire qu’un ados qui mange toutes les 30 minutes ! », venais-je à dire en me disant que je n’arrêtais pas de manger en ce moment. « Je suis peut-être enceinte… », lâchais-je d’un ton qui se voulait naturellement sérieux. J’inspirais doucement en ouvrant le wrap et passait ma main libre sur mon ventre encore plat mais bon, je ne voulais pas perdre mes petites tablettes de chocolat. J’aimais être croquant… pas fondu. Je souriais doucement. « Coucou bébé, tu vas bien ? », disais-je en regardant mon ventre et en fait, je voulais juste faire rire Heaven et surtout éloigner cette histoire de noël qui me déprimait. Je n’aimais que l’idée de lui faire un cadeau. Oh tient, j’y pensais du coup. J’arquais un sourcil en fixant un peu dans le vide et réfléchissant.


Whenever I'm alone with you
You make me feel like I am home again. Whenever I'm alone with you, you make me feel like I am whole again. Whenever I'm alone with you, You make me feel like I am young again. Whenever I'm alone with you,  You make me feel like I am fun again.
Revenir en haut Aller en bas
Heaven J. Callaghan
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 16/02/2014
▌MESSAGES : 354
▌AGE DU PERSO : 17
▌ADRESSE : Avec mon super cool daddy!
▌CÉLÉBRITÉ : Chloé Moretz
▌SMALL IDENTITY PHOTO : Kyle, 01.06.2014 <3


MessageSujet: Re: Need some help [ Madison ] Mar 20 Jan - 0:13

Mon père était fabuleux depuis le tout début de nos retrouvailles. Il m'avait assisté dans les derniers 3 mois et demi de ma grossesse, m'avait accompagné ou il pouvait. Il avait été à mes côtés le jour de mon accouchement alors que je n'avais personne d'autre. Il avait prit sur lui, je savais que ça n'avais pas été facile ce qui était parfaitement compréhensible. Voir sa fille qu'il conaissait à peine mettre au monde un bébé en hurlant de toute ses forces il y avait mieux, c'était certain. Mais pour moi c'était un moment très important. Mon fils avait eu son grand père à ses côtés depuis la toute première seconde. Et il l'avait encore maintenant au quotidien en cas de besoin, comme aujourd'hui. Et moi..j'étais tombé sur un papa merveilleux. Encore mieux que celui dont j'avais rêvé pendant des années. Mon père était un héros pour moi, qui se donnait à fond pour sa famille. Pour sa fille, encore toute jeune, et pour sa plus grande fille qu'il avait appris à connaitre au fil des mois. Bientot, ça ferait déjà un an que nous étions réunis tous les deux. Le temps passait tellement plus vite que durant toutes ces années ou j'avais été seule à attendre de pouvoir avoir une famille qui m'aimerais, et que j'aimerais. Et dans le rôle du papa protécteur, il était absolument parfait aussi. Ca devait faire partie de l'instinct paternel parce que c'était venu immédiatement, cette envie de bien faire..De veiller à mon bien être. Le regard qui lançait à Adam quand il le croisait. Compréhensible..C'est lui qui l'avait fait arriver à l'hopital avec une petite blonde enceinte jusqu'aux yeux entrain de pleurer de douleur. C'était quoi déjà ma résolution? Ne plus jamais me laisser toucher ou approcher par un homme? Et hop, résolution fichue en l'air pas un beau brun qui avait un certain talent pour passer par la fenêtre afin de me rejoindre. « Il est jeune papa.. Bon..plus âgé que toi quand moi je suis née mais..Sa musique peut marcher à plus grand niveau. Il veut vivre cette aventure la. Si on te donnait le choix..Revenir en arrière, et te retrouver avec une petite fille malade sur les bras à 15 ans.. Prendre des petits boulots pour assumer..Sans l'assurance d'avoir le même job qu'aujourd'hui, la même situation..Tu l'aurais fait? Ma mère n'a pas voulu de cette vie la. Donc c'est une conne si je suis ton raisonnement. Donc..l'un comme l'autre..On a pas fait les bons choix de partenaires!» Avais-je conclu en haussant les épaules. Aucun soucis pour moi à insulter ma mère, je ne la conaissais pas. Elle m'avait mis au monde, m'avais abandonné dans la seconde et ça s'arrêtait la. Elle ne m'avait même pas donné de prénom. Et Callaghan..Même ça, je l'avais eu de mon père. D'elle, rien. Pas une photo, pas un nom. Mon père ne m'en avais jamais rien dis. Pourtant j'aurais aimé la retrouver, sincèrement. Lui demander des comptes. Lui dire comme elle devrait avoir honte. Comme moi en tout cas j'avais honte d'être la fille d'une personne comme ça. Une petite moue se dessinait sur mes lèvres en voyant son air à la mention de noel, penchant un peu la tête sur le côté. « Papa..on est pas obligé de le fêter si tu n'aimes pas! On peux aussi..juste passer la soirée ensembles! Les cadeaux..Ca m'est égal. C'est pas comme si les deux petits étaient pas gâtés à côté! » Je secouais la tête, bien au contraire ils avaient surement bien plus que nécessaire. Je serrai doucement sa main dans la mienne en guise de réconfort bien que je ne savais pas ce qu'il pouvait avoir en tête en ce moment même. Je voyais juste quelque chose n'allait pas et que cette fête le rendait un peu..mélancolique ou..Pensif? J'ignorais encore tellement de choses à son sujet. Mais je ne demandais qu'à apprendre. En souriant un peu je l'avais relaché pour manger et combler la demande constante de mon estomac d'être rempli, trop dur de grandir, on a trop faim. Allez, courage. 2015 serait l'année de mes 17 ans je n'allais pas continuer à pousser indéfiniment quand même.  « Ca ne presse pas ça..Je veux juste prendre le temps..Trouver quelqu'un un jour qui saura m'aimer et accepter Kyle aussi. J'ai encore le temps pour ça, pour m'engager je veux dire tu vois. En attendant je vais être une maman, et une ado qui va à des soirées, qui révise ses cours, et qui va au lycée! Franchement je crois que si j'avais pas revu Adam j'aurais tenu ma bonne résolution mais..C'est Adam..Il a ce regard et..Ce tout ..» Je riais quasi nerveusement, jouant avec les belles boucles brunes de mon bébé installé tout près de nous, c'était comme ça. Je l'avais aimé tellement fort.. J'avais su qu'il changerait ma vie à l'instant ou je l'avais rencontré et dans un sens c'était vrai. Je l'avais peut être perdu lui pour toujours, mais de cette merveilleuse rencontre resterait toujours Kyle. La plus belle chose qui me soit arrivé de toute ma vie. « Dis..Pourquoi tu n'as pas cherché à te mettre en couple? Comment tu as pensé à une mère porteuse? Tu avais tellement envie d'être papa? Je me suis posé la question déjà. Ca fait bizarre..Tu pensais avoir ton premier enfant..La trentaine..Et ton petit fils a quasiment le même age que ta fille. Et..J'ai envie que tu me parles de ta famille a toi..Que je connais pas..Et de ma mère aussi. Tout.» Décidais-je de lancer, autant briser la glace, son attitude face à la mention du mot Noel me donnait envie de lui parler. Lui parler de tout.  Je pouffais de rire en le voyant faire et levait les yeux au ciel, jouant le jeu en me penchant pour tapoter son ventre. « Tu rigolerais moins si c'est moi qui faisait cette blague hein? T'en fais pas mon petit papa, t'es tout beau c'est pas un wrap qui va tout foutre en l'air!»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Empire State of Mind


MessageSujet: Re: Need some help [ Madison ]

Revenir en haut Aller en bas

Need some help [ Madison ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Manhattan :: Uptown :: Upper East Side-