Partagez|

Ah non, pas de polichinelle dans le tiroir ! [ Riley & Pandora ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pandorà M. Mendez
avatar
Empire State of Mind
SAY SOMETHING i’m giving up on you
SAY SOMETHING ♥ i’m giving up on you
▌INSCRIT LE : 03/12/2013
▌MESSAGES : 1751
▌AGE DU PERSO : 21
▌CÉLÉBRITÉ : Danielle Campbell
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Ah non, pas de polichinelle dans le tiroir ! [ Riley & Pandora ] Jeu 4 Déc - 2:53

riley et pandorà
Ah non, pas de polichinelle dans le tiroir !
Ne pas lui dire ce que je pensais, c’était un combat contre la vérité. Mes yeux d’un bleu, proche du turquoise car voilà comment on fait pour mettre un couleur dans un rp sans savoir comment étaient au départ plongés dans les siens mais évitaient son regard à présent comme la peste. Non, ne pas lui dire ce que je pensais. Il reculait en insistant mais j’ignorais en premier temps ses dires en me contentant de descendre avec délicatesse et grâce au plan de travail. Je ne pouvais pas faire comme ses filles qui se veulent énergique et en pleine forme et sauter à pieds joints. Je devais y aller en douceur car putain, j’ai des jambes en cotons qui me lancent dès que je les torture un peu trop. Je ne devais pas le faire. Ma vie était devenue un continuel moment où je devais tout surveiller, tout contrôler et faire attention au moindre geste. Je ne voulais pas non plus m’inquiéter qu’il doive repartir et bizarrement être enceinte augmentait mes craintes. Je ne voulais pas assumer cette histoire seule. C’était déjà assez compliqué mais je ne voulais pas lui dire ce que je pensais, ce qui me travaillait. J’allais vers les marmites et cherchant aussitôt après une passoire pour éviter l’eau. Je me rendais quand même compte que j’étais en train de lui foutre un vent, un grand courant d’air et je ne voulais pas qu’il se tape un rhume mais je ne voulais surtout pas lui dire ce que je pensais. Je ne voulais rien dire du tout. J’inspirais doucement en évitant toujours son regard. « Surtout si rien ! », disais-je alors en haussant une épaule tandis que j’égouttais les tortellinis. Le repas était en chargement bien sûr ce n’était pas comme quand le petit truc tourne sur skype car ça n’allait pas buguer. J’étais bien trop douée de la passoire. C’est vachement plus simple qu’en fauteuil roulant. L’avantage était qu’en fauteuil, j’étais à la hauteur des prix devant les vitrines et je partais plus vite en courant mais c’était l’un des rares avantages. Enfin oui, vraiment l’un des rares. Je soupirais doucement, me retournant vers lui et lui tendant un vague sourire. « On ne peut pas faire comme si je n’avais rien dis ? Comme si j’étais simplement là en train de finir le diner ? Non car vraiment… je n’ai pas envie d’en parler… et je ne pense pas que ça soit une bonne idée puis… », je soupirais doucement, j’avais l’impression d’être comme dans un vieux roman à l’eau de rose à ne pas vouloir que l’homme de mes rêves reparte en guerre. L’un de ses romans presque érotiques quand il rentre en weekend de permissions et qu’on se saute dessus… pour une nuit de plaisir pas vraiment chaste afin de lui faire oublier ses nuits de frustrations en lisant mes lettres d’une romance et d’un manque débordant. Je n’étais pas sûre d’être prête à vivre encore ça… le savoir loin même si cette fois, je ne perdrais rien et encore… comment être sûre qu’il ne tente pas encore de tout gâcher. Je me retournais à nouveau en mettant une main sur mon front et la passant dans mes cheveux. Je la retirais pour enfin me rendre vers le placard des assiettes pour mettre la table. Quel homme, même pas il n’y penserait. Je vous jure. Je souriais doucement. « Et tout cas, tu commences bien la galanterie, je fais tout et tu me regardes… dans quelques années, tu serais en boxer dans le canapé à te gratter devant un match de foot ? », lui demandais-je d’un ton moqueur.


tell me there is hope for me
Can't you hear my call ? Are you coming to get me now ? I've been waiting for, you to come rescue me, I need you to hold, all of the sadness I can not, living inside of me.
Revenir en haut Aller en bas

Ah non, pas de polichinelle dans le tiroir ! [ Riley & Pandora ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Manhattan :: Uptown :: Columbia University-