Partagez|

miark ❝ are you an illusion ? ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Clark W. Ioannis-Walling
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 25/11/2014
▌MESSAGES : 25
▌AGE DU PERSO : 22
▌CÉLÉBRITÉ : harry edward styles
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: miark ❝ are you an illusion ? ❞ Sam 29 Nov - 0:27

« Clark tu oublies pas hein ? » Je glisse mon doigt sur l'écran de mon iPhone pour répondre à Micah. C'est le soixante douzième message qu'il m'envoie en quatre jours pour me rappeler que ce soir il doit rester au bar pour une soirée et qu'il veut que je vienne lui tenir compagnie... Et ça fait donc soixante douze fois que je lui dis que je serais là, comme promis. Bon. J'exagère. Il ne m'a pas envoyé autant de messages mais c'est tout comme. Je ressers la serviette que j'ai autour de la taille et me dirige vers ma chambre. Je suis seul pour le moment et il me semble que les filles sont de sorties aujourd'hui. Je pourrais avoir l'appartement pour moi tout seul. Je pourrais geeker autant que je le veux mais non, je dois aller voir mon ami, mon petit Micah. Petit, c'est vite dit parce qu'il est plus grand mais surtout plus âgé que moi. Je n'ai jamais su pourquoi on s'est perdu de vue quand j'avais douze ans. Ma mère ne cessait de me répétait que les Walton n'étaient malheureusement plus des gens fréquentables mais après... Bonne question. Et je n'ai jamais cherché à comprendre à vrai dire parce que j'avais d'autres problèmes à régler. Gay à douze ans, c'est pas facile à vivre tous les jours. C'est d'ailleurs cette même année que mes quatre frères et sœurs ont embrassés des personnes de leur sexe pour me montrer leur soutien. Oui, on est plutôt soudé chez les Ioannis-Walling et ça a toujours été comme ça. Leeloo et Jack sont très protectrices avec moi et elles n'ont pas hésité à embrasser leurs copines de classe. On a tous été convoqué chez la principal ce jour là et c'était assez drôle. Même nos parents ont eu du mal à ne pas éclater de rire face à la principale. Pour nous récompenser de notre prise de position, ils nous ont carrément emmené manger des glaces. Assis sur mon lit, je me demande ce que je pourrais bien faire en attendant qu'il soit l'heure de partir. M'habiller, bien entendu, mais je n'en ai pas pour longtemps. J'aime la mode et tout ce qui va avec mais j'ai déjà une idée plutôt claire de ce que je vais porter. Un jeans bien serré, une petite chemise blanche et mes boots marrons que j'aime tant. J'attrape le bloc note qui dépasse du tiroir de ma table de nuit et commence à faire une liste de course dans un coin, un liste d'album et DVD à acheter dans un autre et je réfléchis aussi à ce que je pourrais coder sous peu. J'ai envie de coder. J'ai envie de me retrouver face à mon ordinateur pendant vingt-quatre à trente heures sans bouger pour coder un nouveau tinder, un nouveau snapchat, tout seul, de mon côté. Ça pourrait être cool une application qui te géolocalise et te dit plus ou moins que ce que tu as sur ta wish list est dans le coin. Remplir une liste de courses avec une liste de choses à faire, de choses à acheter et ça sonne dès qu'on est pas loin d'un supermarché, d'un disquaire. J'aime l'idée. Mais ça requiert un peu trop de travail et une collaboration étroite avec Google. Ça, c'est clairement moins fun. Je soupire mais commence à réfléchir au design de l'application, du logo et de son nom. Je réfléchis tellement que c'est un message de Micah qui me sort de mes rêveries. « Clark tu m'as oublié » Je regarde l'heure et grimace. J'ai cinq minutes de retard. Mais j'ai pas mangé, je suis en serviette de bain et j'en ai pour dix minutes de marche. Je lui réponds rapidement que je suis sur le chemin et saute de mon lit, y laissant ma serviette dessus. Je saute littéralement dans mes habits et sors de l'appartement sans manger. J'ai oublié quel était l'événement qu'il devait recevoir ce soir mais si j'ai trop faim, je sortirais me prendre un McDo ou autre chose.
Je me faufile dans le bar et me dirige tout de suite vers le bar, là où il va se trouver, forcément. Allez savoir pourquoi, le jeune Walton veut absolument avoir un boulot alors qu'il pourrait se contenter des recettes de son bar. Il doit se faire chier toute la journée et repenser à ce qui nous a fait nous retrouver par pur hasard. J'aurais préféré ne pas le retrouver vu ce qu'il s'est passé mais bon. Je sors un billet de la poche arrière de mon jeans avant de m'asseoir parce qu'après... Ca risque d'être plus difficile. « Micaaaah, je suis là » Lançais-je en faisant des signes vers cette belle gueule d'ange qu'a l'américain. Un large sourire se dessine sur mon visage et je glisse mes yeux sur la salle. Je pense qu'il s'est allègrement foutu de ma gueule parce que les 'VIP', je les cherche. « Le seul VIP ici c'est toi Micah. Tu m'as tendu un piège ou bien ? Tu aurais pu me demander de venir, je serais venu tu sais. Je ne peux rien te refuser » Ouai... Je fais encore de sacrés rêves avec les collé-serrés de la dernière fois. Et je dois avouer que ça ne me gênerait pas de recommencer. Avec et sans habits, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: miark ❝ are you an illusion ? ❞ Mar 2 Déc - 0:56

Aujourd’hui c’est enfin le jour de cette maudite soirée. J’aime les soirées en temps normal mais là ça va être plus une corvée qu’autre chose. Je dois être présent en tant que propriétaire des lieux. Je serai là juste pour qu’on puisse me regarder, m’admirer (j’aime bien j’avoue). Je sais que cette soirée va nous faire rentrer un max de fric en caisse. Non pas qu’on a besoin de ça pour vivre parce qu’on marche bien déjà de base, mais là ça va être le double de d’habitude. Personne ne dit non a de l’argent supplémentaire !

En milieu d’après midi j’envoie un SMS à Clark pour lui rappeler la soirée. Je n’ai vraiment pas envie de me retrouver « tout seul ». Enfin, on va être une petite centaine de personne mais je ne connaîtrais personne. Il me faut mon petit Clark pour que je m’amuse comme il se doit. J’essayerai très certainement de le mettre dans mon lit. Je n’ai pas encore réussi. Je dois avouer qu’il est un peu un challenge pour moi. On est ami mais je suis sûr que coucher avec lui ne fera que renforcer nos liens.

Je m’habille bien classe, comme d’habitude quand j’ai un évènement spécial. Pantalon de costume bleu marine très foncé, chemise lilas et veston de la même couleur que mon pantalon avec une cravate grise foncé. Je me mate dans le miroir et je me dis que franchement si je pouvais, je me baiserai. Non à la place il va falloir que je trouve quelqu’un qui pourra en profiter. Je prends un taxi pour aller jusqu’au bar, je suis en avance, je regarde une fois de plus mon téléphone et ne voit aucune réponse de Clark. Je lui envoie un message de plus, j’espère vraiment qu’il ne va pas me faire faux bond ou ma soirée ne va pas être drôle du tout.

Quand l’heure est passé de quelques minutes et que les invités se font déjà nombreux, j’envoie encore un message à Clark. Je suis soulagé quand je vois qu’il est sur le chemin. Je commence à dire bonjour aux gens qui arrive en tant que maître de maison ou de cérémonie je ne sais même pas comment me qualifier. Maître des lieux voilà. Parfait. Personne a mon goût pour l’instant parmi les gens que je vois en train de commencer à boire. Je vais derrière le bar pour m’occuper en attendant que Clark se ramène. Je me prépare un cocktail, je ne suis pas encore un pro mais je me débrouille pas trop mal. Avec de l’entrainement je serai bien meilleur. Je relève la tête quand j’entends la voix de Clark et un immense sourire s’affiche sur mes lèvres.

« Il te faut quoi toi pour que tu répondes à un message putain ! »

J’ai cru mourir toute la journée à attendre une confirmation de sa part. Je laisse en plan tout ce que je suis en train de faire et je sors de derrière le bar pour lui dire bonjour - ou plutôt bonsoir - comme il se doit. Je vais l’enlacer avec un peu trop d’enthousiasme. Je vais lui faire un bisou sur la joue au passage. Je suis vraiment content qu’il soit là. Je me détache et il me dit qu’il voit pas de VIP et je ris un peu, j’avais oublié que je lui avais dit ça pour le faire venir.

« C’est vrai ce mensonge? Tu serais venu si c’était que pour mes beaux yeux ? »

Je ne sais pas si je dois le croire. J’aime bien le croire. J’adore être flatté. Comme tout le monde. Je m’approche de nouveau de lui et je lui fais un autre hug.

« T’es ici maintenant je t’ai je te garde. »

Je caresse un peu son dos et je me détache juste un peu pour lui faire un autre bisou, assez proche des lèvres cette fois. J’ai bien envie de lui en faire un complètement sur les lèvres, vraiment, mais je vais me retenir, il vient à peine d’arriver.

« Viens, je te prépare un bon petit cocktail. »

Je compte bien être collé serré avec lui toute la soirée. Le faire boire ça va aider. Et puis il habite à côté, on pourra sûrement y aller à pied ivre mort. Ou bien on pourra juste tirer un bon coup dans l’arrière salle, ça ne me dérange pas. Il ne sera pas le premier que j’ai chopé là bas derrière, il ne sera sûrement pas le dernier non plus.

« J’étais en train de me faire une piña colada, ça te tente? »

Les cocktails c’est ce qu’il y a de plus traite, tellement sucré et bon, qu’on ne sent pas l’alcool. Je me mets des cuites aux cocktails de manière assez régulière depuis que je ne touche plus à la drogue. Il faut bien s’amuser comme on peut.

« Je t’ai dit que t’étais canon ce soir ? »

Je le mate de haut en bas quand je me suis détaché et je me mords la lèvre de manière peu discrète.

« T’es bandant. »

Revenir en haut Aller en bas

miark ❝ are you an illusion ? ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Other Boroughs :: Queens-