Partagez|

(phoenix) make my wish come true.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: (phoenix) make my wish come true. Jeu 4 Déc - 17:56

Il est déjà dix-neuf heures et bon sang, je vais être en retard ! Je n’aime pas être en retard, je ne supporte pas cela et pourtant, je ne suis pas encore chez moi alors que je dois être au marché de noël dans moins de trente minutes et le temps de faire la route… Un vrai dilemme s’impose à moi : soit je préviens Phoenix que je vais être en retard d’une bonne heure, soit je saute le passage où je rentre chez moi et où je me change pour me rendre directement jusqu’à là-bas. Je n’avais pas envie d’être une nouvelle fois en tenue « stricte », je voulais être un peu plus détendu, mais autant dire que ce n’était pas ma journée et qu’en fin de compte, que ce soit l’un ou l’autre, ce n’est pas ma tenue vestimentaire qui compte, mais bel et bien ma personnalité… Mais cela m’agace malgré tout et au moment où je grimpe dans ma voiture, je peste encore un peu contre ma manie de faire des heures supplémentaires. Cela ne me dérange jamais habituellement, mais la donne change considérablement lorsque je prévois des choses pour après le travail et qu’on me prévient à la dernière minute d’un remplacement en urgence, mais passons.

Je fais donc le trajet sans perdre patience, mais un œil toujours rivé vers l’heure. Je lui enverrais bien un message au cas où, mais je ne suis pas encore assez fou pour prendre le risque de conduire et prendre mon téléphone en même temps – je connais bien trop les risques d’un accident -. Je prends donc mon mal en patience et je roule tranquillement avec une musique en fond sonore, cela me détend puisqu’on ne peut pas dire que la circulation soit très bonne à cette heure-ci. Je choisis bien mes heures, moi aussi… J’aurai du lui faire cette proposition pour une après-midi ou une matinée, cela aurait bien plus pratique, mais je préfère largement le marché de noël lorsque le soit s’installe et que toutes les guirlandes sont allumées. C’est bien plus magique à mes yeux et plus beau, aussi. Oui, en ce qui concerne noël, je suis toujours un peu comme un gamin de six ans qui se cache derrière une porte pour apercevoir le père noël qui dépose les cadeaux.

C’est perdu dans mes souvenirs d’enfance que je réalise que je suis à seulement quelques rues du fameux marché de noël. Comme je n’ai pas beaucoup d’espoir de trouver une place pas loin, je me gare lorsque je trouve une place libre et seulement à ce moment-là, je réalise que j’ai une dizaine de minutes de retard. Une grimace déforme un instant mes traits alors que j’enfile mon manteau puisque les températures sont vraiment basses et qu’on caille bien. Mains dans les poches, je presse le pas pour rejoindre Phoenix qui, je l’espère, ne m’attend pas depuis trop longtemps. Sur le chemin, je croise un faux père noël qui lâche des « oh oh oh » qui me font pas mal rire sur le moment. Bon sang, on en croise à chaque coin de rue.

J’aperçois enfin l’entrée du marché de noël, point de rendez-vous avec Phoenix et il me faut quelques secondes pour la repérer parmi les autres personnes. Je m’approche d’elle, sourire aux lèvres et une fois à sa hauteur, je me penche pour lui faire la bise – avec toujours en tête le presque baiser que nous avons « échangé » lors de notre dernière sortie -. Encore une chose qui m’a pas mal perturbé pendant un certain temps…

« Je suis sincèrement navré de ce retard, j’ai eu une urgence à l’hôpital. » Dis-je en passant une main dans mes cheveux. « J’espère que tu ne m’attends pas depuis trop longtemps ? » Je lui demande, un peu nerveux. Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis toujours mis dans tous mes états lorsque je suis en retard… Certainement parce qu’on m’a toujours dis et répété que ce n’était franchement pas poli.
« Est-ce que tu vas bien ? » J’ajoute en retrouvant le sourire, parce que bon, je suis quand même très heureux d’être en sa compagnie. La preuve en est que je me pose à ses côtés et lui donne mon bras afin que nous déambulions dans les allées du marché.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true. Jeu 4 Déc - 21:42


Make my wish come true





Allez, bouge toi satané métro… Phoenix peste intérieurement alors qu’elle est dans les transports en commun. Elle vient de sortir du bureau, mais elle est pressée. Elle doit ressortir ensuite. Et pas n’importe où. Elle va aller au marché de Noel. Mais là n’est pas le plus important. C’est Noah qu’elle va y retrouver. Hors de question de le retrouver dans ses habits « pratiques » pour le boulot. Certes, ce n’est qu’un jean et un pull. Mais elle avait envie d’être plus jolie, plus présentable. Elle ne savait pas si c’était un rendez-vous galant : au contraire, elle n’en était vraiment pas sûre. Mais elle avait envie d’être jolie. Elle n’était pas du genre superficielle, mais un peu de coquetterie ne fait pas de mal non ?

Du coup, elle venait enfin de rentrer chez elle, pour voir qu’elle n’avait qu’une demi-heure pour se préparer. Heureusement qu’elle savait comment elle allait s’habiller ! Elle attrapa donc une jupe rouge patineuse, un collant et un joli pull noir avec de la dentelle, et fila à la douche. Une fois sortie, elle se remaquilla et recoiffa, attachant ses cheveux dans une jolie queue de cheval. Elle ne se trouvait pas particulièrement jolie, mais au moins elle avait fait ce qu’elle pouvait dans le peu de temps accordé. Elle se précipita alors dehors – sans pour autant rien oublier, elle avait tout dans son sac, son téléphone, ses clés, son porte-feuille et même une bouteille d’eau. Elle s’engouffra dans le métro encore une fois.

Les transports lui permettaient souvent de réfléchir. Et là c’était encore le cas. Pourquoi l’avait-il invité ? Ils avaient quand même presque échangé un baiser sur le coin des lèvres tout de même… Cautionnait-il ce qu’il s’était passé ? Elle n’en savait rien, car il n’avait rien dit à ce sujet. Mais s’il souhaitait la revoir, était-ce en tant qu’amie ou… plus ? Là encore, elle n’avait pas de réponse. Mais elle avait eu envie de lui dire oui, que ce soit pour de l’amitié ou autre. Bien sûr, elle l’appréciait, il était débile de ne pas l’avouer, mais elle ne ferait rien sans être persuadée que ce soit réciproque. Elle ne prendrait pas le risque de s’exposer et surtout de briser cette amitié de cette façon.

Finalement, elle fut interrompue dans ses pensées en se rendant compte qu’elle était arrivée à l’arrêt de métro où elle devait s’arrêter. Elle descendit de la rame et remonta à la surface, regardant l’heure avec angoisse. Eh bien, elle était même un peu en avance ! 3 minutes en avance pour être exacte. Elle ne ralentit pas l’allure, se demandant si Noah n’était pas déjà là de toutes façons. Elle se rendit à l’entrée de ce marché de Noël, où ils s’étaient donné rendez-vous. Il n’y était pas. Tant pis, elle l’avait devancée. Ce n’était décidément pas un rendez-vous amoureux, si une femme arrivait avant l’homme non ? (elle se moquait des traditions de toutes façons) Regardant son téléphone assez fréquemment, elle attendait l’arrivée de son ami. Mais il mit encore 10 bonnes minutes à arriver. Au point où elle se demandait si elle ne devait pas l’appeler… Après tout, il y avait des bouchons à cette heure ci, s’il venait en voiture il était peut-être un peu coincé, donc elle ne devait pas s’inquiéter, non ? Il ne lui poserait pas un lapin tout de même…

Pile quand elle commençait à se poser beaucoup de questions, elle le vit débouler au loin. Elle se rassura enfin, le voyant marché d’un pas pressé, elle lut sur son visage que le retard n’était pas intentionnel, elle s’en doutait bien. En le voyant arriver, elle sourit immédiatement, et elle crut le voir faire de même. Ils se firent la bise –chastement cette fois ci –et il s’excusa tout de suite de son retard, lui demandant si elle n’attendait pas depuis trop longtemps. Il avait eu une urgence à l’hopital. Gardant son sourire, elle répondit : « Oh t’en fais pas ! Il fait un peu froid, mais c’est vivifiant ! » Elle rit, car oui il ne faisait pas chaud du tout, et elle qui était plutôt frileuse avait hâte de marcher pour récupérer un peu de chaleur. Il lui demanda ensuite si elle allait bien, d’une façon vraiment adorable. Ce sourire causerait décidément sa perte… « Ca va, contente que la journée de travail soit finie ! et toi ? » Elle avait failli dire qu’elle était contente de le voir, mais cela aurait été bien trop osé…

Sans qu’elle s’y attende, il lui tendit le bras, pour qu’ils commencent à cheminer dans le marché de Noël. Ni une  ni deux, elle accepta évidemment la proposition et glissa son bras dans le sien. Elle trouvait le geste très mignon et vraiment appréciable, ce qui se lisait bien dans son sourire. Ils commençaient ainsi à avancer dans ce cadre tellement typique du marché de Noel. Phoenix s’y rendait assez souvent, car elle trouvait la saison de Noël très agréable, festive… Et puis c’était toujours l’occasion d’acheter des cadeaux de Noël, des décorations… « La décoration de cette année est vraiment jolie, j’aime beaucoup ! » Elle était un peu aux anges en fait, dans cet environnement idyllique, au bras de Noah, qu’elle appréciait décidément beaucoup.

Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true. Sam 13 Déc - 16:46

Maintenant que je suis bien arrivé à destination, j’ai bien l’intention que l’on profite pleinement de cette soirée qui, à mes yeux, est déjà parfaite, puisque je la partage avec Phoenix. Je ne sais pas exactement ce qu’il se passe entre nous, si nous créons une amitié très forte ou si cela va clairement au-delà et d’ailleurs, je n’ai pas franchement envie de me perdre dans mes réflexions qui pourraient me faire perdre tous mes moyens tant je n’ai plus l’habitude des relations sérieuses depuis mon divorce. Mais cela ne m’empêche pas de me rendre compte de toutes ces petites choses qui font que je me sens étrangement bien lorsque je suis en compagnie de cette jeune femme.

« Pareillement ! Pour une fois, j’avais hâte que ma journée de travail se termine. »

Et autant dire que dans mon cas, c’est une sorte de petit miracle ! Mais n’est-ce pas la période idéal pour y croire ? Je pense que la perspective de faire cette sortie me donnait envie de mettre les voiles très rapidement, mais comme à chaque fois que l’on est pressé de vivre un événement, d’autres s’enchaînent et retardent sans cesse le fameux moment. J’avais bien cru que je ne quitterais jamais l’hôpital, mais inutile que je pense encore à cela maintenant que je suis présent au marché de noël.

Je tends alors mon bras à Phoenix afin qu’elle glisse le sien par-dessous et une fois chose faite, nous commençons tranquillement à marcher dans la première allée. Je regarde un peu partout en même temps, comme si je ne voulais pas que mon esprit efface ces souvenirs de ma mémoire. J’aime trop les fêtes de noël pour mon propre bien, ça en devient presque étrange parfois, mais d’aussi loin que je me souvienne, elle a toujours été ma fête favorite.

« C’est vrai qu’elle est particulièrement réussie. »

Tout me semble harmonieux et c’est ce que j’aime. Je n’ai pas l’impression qu’il y en a de trop, bien au contraire, tout est bien dosé. Et les musiques de noël qui sont diffusées grâce aux grosses enceintes ne fait que rendre l’ambiance encore plus chaleureuse et parfaite.

« Qu’est-ce que tu vas faire durant les fêtes ? »

Ce sont souvent les moments où l’on retrouve les membres de sa famille puisqu’à mes yeux, Noël est une fête qui se passe en famille, là où on oublie toutes les petites querelles qui se sont passées durant l’année, on les efface et on reprend sur de nouvelles bases autour d’un bon repas, dans une bonne ambiance. D’ailleurs, c’est ce que je compte faire puisque, comme tous les ans, je retrouve les membres de ma famille dans ma ville natale où nous louons une maison où nous passons quelques jours tous ensemble. C’est peut-être pour cela que j’aime autant cette période. Je revois tous les gens que j’aime.

Je m’arrête devant un petit chalet où l’on vend des boissons chaudes et vu les températures extérieures, ce n’est jamais de refus que de boire quelque chose de chaud. Je me tourne alors vers Phoenix, sourire accroché aux lèvres.

« Je t’offre quelque chose à boire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true. Sam 13 Déc - 19:43


Make my wish come true




L’impatience de la jeune femme pour atteindre la fin de la journée allait enfin pouvoir se trouver récompensée. Elle allait enfin retrouver Noah au marché de Noël, deux éléments qui lui faisaient vraiment plaisir. La période de Noël était si festive, si agréable… Et Noah prenait de plus en plus d’importance pour la jeune femme, qui avait appris à le connaître lors d’un diner fort sympathique, et qui désormais ne pouvait plus trop s’empêcher d’en vouloir plus. Mais elle ne tenterait rien. Elle avait si peur que ce ne soit pas réciproque. Bien sûr, c’était lui qui avait voulu qu’ils se revoient, donc au moins, amicalement cela allait. Mais aucun signe ne lui prouvait que son attirance était réciproque. Et le petit cœur de la jeune femme n’était pas prêt à être brisé encore une fois. Mais elle se sentait étrangement bien en sa compagnie, tellement bien qu’elle voulait croire qu’il pouvait y avoir quelque chose entre eux. Mais d’un autre côté, elle n’était pas si sûre qu’il pense la même chose…

Enfin bon, elle ne souhaitait pas s’encombrer l’esprit pour cela, mais simplement profiter de cette balade en soirée accompagnée de Noah. Il semblait heureux que sa journée de travail se soit terminée, « pour une fois ». Mettait-il l’accent sur le fait qu’il voulait la rejoindre ? Non, elle devait être en train de trop interpréter, pensa-t-elle. Mais qu’importe, ils avançaient désormais bras dessus bras dessous. Après quelques pas, il lui demanda ce qu’elle allait faire pendant les fêtes. Le décor s’y prêtait hyper bien. Elle devait très certainement aller chez ses parents, mais elle ne savait pas trop combien de temps elle y resterait, à cause de disputes qui devraient surgir très vite… Mais elle ne se voyait pas rester seule chez elle, alors que tout le monde voyait sa famille. « Oh, c’est pas hyper défini, mais je vais surement aller quelques jours chez mes parents, ils habitent dans la banlieue de New York ! Devrait y avoir mon oncle et ma tante avec mes cousins, mais je sais pas si mon frère va venir et c’est bien dommage… Je ne sais pas non plus si je vais y rester très longtemps, ça se passe pas toujours très bien avec ma mère donc on verra ! et toi alors ? » Elle n’avait pas insisté sur les disputes avec sa famille, passant très vite au retournement de question pour Noah. Elle ne voulait pas l’ennuyer avec ces histoires. Elle préférait largement l’entendre parler de ce qu’il comptait faire pour Noël ! Bien sûr, elle avait de la chance d’avoir sa famille au complet et de pouvoir en voir une grande partie pour les fêtes de fin d’année, et ses cousins étaient très sympathiques. Donc elle ne se plaignait pas.

Alors qu’ils marchaient, ils tombèrent très rapidement sur un petit chalet vendant des boissons chaudes. Noah s’arrêta et proposa directement avec son sourire si adorable de lui offrir quelque chose à boire. Comment lui refuser ? « Je t’avoue que je ne serai pas contre un petit chocolat chaud ! » Elle se fit violence pour ne pas ajouter qu’elle pouvait très bien le payer, pensant qu’elle se débrouillerait pour lui revaloir cela au détour d’un autre chalet. Alors qu’il prit aussi quelque chose à boire et paya, on leur remit leurs boissons très rapidement. Phoenix ne put s’empêcher de remercier plusieurs fois Noah avec son très joli sourire. « Merci pour le chocolat chaud ! » Il la gâtait décidemment beaucoup, entre un sandwich, le dîner et là le chocolat chaud, il se faisait très gentil avec elle…

Le verre en main (avec un couvercle évitant tout risque de renversement intempestif), ils continuèrent leur chemin. « Ca réchauffe les mains en attendant de pouvoir être bu, ça fait du bien ! » dit-elle en riant. Quelques petits chalets plus loin, se trouvait une vendeuse de bonnets qui avaient l’air très doux, et surtout chauds. Or, Phoenix avait besoin de s’en racheter un nouveau, le sien était dans un état assez dramatique, et ne survivrait pas à la saison hivernale newyorkaise. Elle s’arrêta alors, et prévint Noah « Oh, ça te dérange pas si on s’arrête là ? J’ai besoin d’un nouveau bonnet ! » Elle espérait que cela ne le dérange pas, comptant sur son propre sourire pour l’aider à accepter cette pause. Elle regarda les bonnets et l’un d’entre eux retint son attention. Il était rouge avec un pompon très mignon, et des petites décorations blanches comme celles que l’on peut retrouver sur les pulls de Noël. Elle le prit, et put constater qu’il était très doux et chaud en plus d’être très mignon. Posant son verre sur le comptoir du chalet, elle essaya le bonnet, se tournant vers Noah : « Alors, ça me va bien ? » Elle rit, rougissant un peu en se rendant compte qu’elle lui demandait son avis sur sa personne de façon assez directe. Pour tenter de cacher cela, elle prit un bonnet d’un bleu très beau, avec le même motif et un pompon, et le mit délicatement sur la tête de Noah. Elle l’ajusta pour qu’il soit bien mis, et laissa ensuite retomber ses mains le long de ses bras. Elle sourit, regardant le résultat de sa petite initiative « En tous cas, à toi ce bonnet te va très bien ! » Elle sourit, le regardant non plus au niveau du bonnet, mais de ses si beaux yeux. Elle se sentit très vite aspirée par son regard. Elle ne pouvait plus s’en détacher. Il était si beau, comment devait-elle faire pour lui résister ? Là clairement, elle n’avait pas la réponse, elle était décidément sous son charme. Ce temps lui sembla très long, mais finalement ce n’étaient que quelques secondes. Mais une poignée de secondes très intenses –au moins pour la jeune femme - ….
Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true. Sam 20 Déc - 15:50

Depuis que je suis enfant et depuis le divorce de mes parents, je n’ai jamais passé un seul noël sans l’un d’entre eux. Tous les deux ont réussi à mettre leurs différents de côté afin que je puisse être avec toute ma famille au complet durant les fêtes et non pas avec seulement ma mère ou mon père – je crois que je n’aurais pas supporté l’idée de n’être qu’avec un seul de mes parents durant cette période -. Alors, dès que les fêtes approchent, je m’en fais toujours une immense joie parce que je sais que je vais être en compagnie de mes parents, mais aussi de mon petit frère et ma petite sœur qui sont deux personnes que j’aime énormément, mais que je ne vois malheureusement pas assez souvent.

« Oh, vraiment ? Tu es en conflit avec ta mère ? »

Je suis assez curieux, je l’admets. Mais j’ai bien connu la même chose, sauf que moi, je l’étais avec mon beau-père – nouveau mari de ma mère – avec qui cela ne se passait pas très bien, d’où le fait que j’étais parti en Autriche avec mon père durant quelques années. Heureusement, les choses ce sont apaisées entre nous et toutes les rancœurs du passé ont été effacées.

« Je vais rejoindre ma mère, son mari, ainsi que mon frère et ma sœur dans le Maine. Mon père va également se joindre à nous avec sa nouvelle compagne. Je vais être pas mal entouré et puis, cela fait longtemps que je n’ai pas vu les membres de ma famille, c’est une belle façon de finir l’année, je trouve. »

J’esquisse un petit sourire parce que je suis surtout heureux de retrouver mon frère et ma sœur qui me manquent beaucoup. Bien que nous échangeons beaucoup via les réseaux sociaux ou bien même via des messages que l’on s’échange, il n’empêche pas qu’ils me manquent physiquement.

Nous nous arrêtons un instant à un chalet qui vend des boissons chaudes et j’en propose une à Phoenix puisque je pense que cela nous fera le plus grand bien. Je demande donc deux chocolats chauds et paye nos consommations en remerciant l’homme. Je tends son gobelet à la jeune femme et nous reprenons notre route dans l’allée principale de ce marché de noël qui m’émerveille comme toutes les autres années. « Je t’en prie. » répondis-je à la jolie brune. Je porte la boisson à mes lèvres et en boit une petite gorgée, bien qu’elle soit plus que brûlante… C’était la mauvaise idée du moment.

Je souris à la remarque de Phoenix, je ne peux qu’être d’accord avec ce qu’elle vient de dire. Il fait tellement froid que j’ai l’impression que je vais perdre mes doigts un à un – ce qui n’arrivera pas, fort heureusement -. « Ça ne me dérange pas le moins du monde ! » Dis-je à la demoiselle alors qu’on avance vers le chalet où une femme vend des bonnets. Je regarde un peu partout, certains sont mignons, d’autres sont tellement bizarres que je ne saurai dire s’il est possible de sortir avec sans paraître ridicule, mais je parierais facilement sur le contraire.

Mais toute mon attention se reporte sur Phoenix lorsqu’elle glisse un bonnet sur sa tête et me demande si cela lui va bien. Je la regarde attentivement durant quelques secondes et je hoche finalement la tête. Mais je n’ai pas vraiment le temps de lui répondre qu’elle attrape un bonnet bleu – identique au sien dans sa forme – et me le glisse sur la tête. J’affiche une petite moue avant de rire franchement à ce que je pense être un beau mensonge !

« Je ne peux y croire ! Je n’ai pas une tête à mettre des bonnets, je dois avoir l’air tellement ridicule. »

Je secoue la tête tout en conservant un sourire parce qu’il est difficile de faire autrement.

« En revanche toi, tu le porte merveilleusement bien ! J’me demande même ce qui ne t’irait pas. »

Moi, je dois avoir l’air ridicule, alors que Phoenix, elle, est absolument adorable avec ce bonnet.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true. Lun 22 Déc - 16:49


Make my wish come true




Noël est une période vraiment agréable. Une sorte de magie s’en dégage, comme c’est le cas dans ce doux marché de Noël new yorkais. Bien sûr, cela voulait aussi dire passer du temps en famille. Phoenix n’allait pas y échapper. Bien sûr, elle allait s’installer quelques temps pendant les vacances chez ses parents, où ils devraient être rejoints par les oncles et tantes de Phoenix, ainsi que ses cousins, allant de 5 à 35 ans. Mais bon, son frère ne serait apparemment pas là, trop de boulot, qu’il disait. Et cela attristait beaucoup la jeune femme, qui ne l’avait pas vu depuis bien trop longtemps. Ils étaient très proches, et les appels ou sms ne remplaçaient absolument pas la rencontre physique, surtout pour une jeune femme aussi attachée aux calins comme Phoenix. Et puis, quand il était là, il pouvait faire écran aux critiques de sa mère. Mais là, elle allait devoir les encaisser, se retenir d’y répondre trop violemment et ne pas partir en courant, voire en pleurant. Ses remarques étaient assez souvent horriblement blessantes pour la jeune femme. Elle ne savait pas si sa mère le savait, mais pourtant ce n’était pas faute de ne pas lui dire. Mais elle ne voulait pas se priver de sa famille non plus… Noah semblait avoir remarqué ce souci qu’avait la jeune femme. « C’est pas tellement qu’on est en conflit… C’est qu’elle trouve que je fais pas les bons choix, qu’être flic n’est pas un métier pour une femme, que c’est pas comme ça que je vais être heureuse, que personne ne voudra de moi en étant policière… Et du coup quand j’y vais, je m’en prend plein la tronche, avec des remarques assez blessantes parfois… » Elle avait expliqué cette situation avec beaucoup d’euphémisme et de douceur, car en vrai, sa mère la critiquait carrément et quand elle s’emportait, elle pouvait presque la renier et dire qu’elle n’était pas sa fille, ce n’était pas possible. C’était assez violent, mais elle y venait presque à chaque fois. Leurs rencontres commençaient toujours cordialement, et dès qu’un sujet de conversation lui permettait de revenir sur ses critiques, elle le faisait et c’était parti. Mais bon, la jeune femme avait encore besoin de rendre visite à sa famille, même si c’était du coup de courte durée.


Noah avait l’air d’avoir également ce besoin, car pour Noël, ils prévoyaient un grand rassemblement familial, même si ses parents avaient l’air divorcés. « En effet, ça a l’air d’être une belle réunion de famille ! C’est sympa de se rassembler tous comme cela… » Il allait très certainement passer de belles fêtes, et son regard semblait montrer cette joie en avance. Cette joie se traduisait lorsqu’ils déambulaient dans le marché de Noël si joliment décoré. Il lui offrit un chocolat et en prit un pour lui. Ils s’arrêtèrent ensuite devant un stand vendant des bonnets, et Phoenix en essaya un qu’elle trouvait très beau, avant d’en placer un sur la tête de Noah. Elle le trouvait mignon avec ce bonnet, mais il ne semblait pas être d’accord. Elle insista alors très légèrement de sa douce voix : « Mais si, je t’assure que je trouve que cela te va bien ! » Elle sourit, et le déplaça tout doucement vers un miroir pour lui montrer. Mais si, cela lui allait plutôt bien voyons ! Ou alors, elle n’était pas si objective que cela… Mais cela, c’était compliqué de le reconnaître. Mais elle n’eut pas le temps d’y réfléchir, car il ajouta qu’il trouvait que cela lui allait très bien, le faisant même se demander ce qu’il ne lui allait pas. Phoenix rougit assez rapidement de ce compliment. Elle tenta de retrouver un peu ses esprits en quelques petites secondes. Evidemment que c’était faux, tout ne lui allait pas. « Oh non, y a tellement de choses qui ne me vont pas ! C’est même assez compliqué de trouver des choses qui me vont vraiment, avec ma petite taille ! » Elle rit doucement, pas forcément très à l’aise de montrer ses faiblesses, et surtout encore un peu étonnée de son compliment, assez fort tout de même. Elle retira le bonnet qu’elle comptait bien acheter, et en attrapa un bien trop grand pour elle, avant de le mettre sur sa tête. Comme il était trop grand, elle ne voyait presque plus rien, et en plus il dépassait beaucoup de l’autre bout de sa tête. Elle le laissa quelques instants, avant de finalement l’enlever. « Tu vois, tout ne me va pas ! »


Elle sourit tout de même, avant de retirer tout doucement le bonnet de la tête de Noah. « Si tu aimes pas c’est ton droit, mais moi je trouve que ce bonnet te va bien, je maintiens ! » En rangeant le bonnet qu’elle avait pris pour Noah, elle attrapa deux serre-têtes avec des bois de rennes du Père Noel. Elle en glissa un sur la tête de Noah, et en mit un sur elle. Elle se glissa entre lui et le miroir, de façon à ce qu’ils puissent s’y voir tous les deux. « Ca aussi ça te va bien tu vois ! » Elle rit de bon cœur. C’était clairement moins facile à porter, c’était juste pour se marrer un peu. Mais en se regardant dans le miroir, elle se trouvait plutôt bien assortie avec lui. Son esprit divaguait un peu vite, mais bon, il fallait reconnaître qu’ils étaient mignons tous les deux là, comme ça. Elle détourna doucement le regard en se retournant face à Noah : « C’est pas forcément facile à porter, mais c’est tout mignon pour Noël ! » Elle sourit, le regardant là encore dans ses beaux yeux. Elle oubliait facilement le monde autour d’eux, même s’ils étaient venus en toute amitié, et que seuls quelques signes qu’elle pensait sur-interpréter indiquaient qu’ils pouvaient y avoir quelque chose de plus. Si seulement quelques paroles, un baiser ou encore un contact plus qu’amical pouvaient l’aider à y voir plus clair, elle saurait plus facilement si elle devait céder à cette attirance qui se confirmait de plus en plus, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true. Ven 9 Jan - 17:15

Je ne parvenais jamais à comprendre les parents qui se comportaient mal avec leurs enfants ou inversement. À mes yeux, la famille est très importante et je sais que je ne pourrais pas vivre sans eux, même si enfant, je ne m’entendais pas avec mon beau-père – même si je pense que le problème ne venait que de lui, il ne supportait pas le fait que ma mère passait plus de temps avec moi qu’avec lui -. Mais à présent, cela ne comptait plus parce que j’étais très heureux ainsi, ils avaient un équilibre et il n’était en rien perturbé lorsqu’on se rendait chez eux durant les fêtes : on avait une entente cordiale et tant que les « enfants » étaient heureux, les parents pouvaient l’être aussi. Alors forcément, lorsque j’entends les propos de Phoenix, mon cœur se serre douloureusement. Je n’ose imaginer ce qu’elle ressent lorsque sa propre mère lui balance ces horreurs à la figure, surtout en cette période où seul l’amour devrait avoir sa place. Quel genre de mère avait-elle, franchement ?

« Cela doit être vraiment difficile… Mais tu sais, même si cela ne change rien à ce que tu ressens vis-à-vis de ce que ta mère te balance… Moi, je crois que tu as fais les bons choix. Tu es une policière extraordinaire et vraiment investie dans son travail et je ne crois pas une seule seconde que cela t’empêchera d’être heureuse ou d’être avec une personne qui voudra de toi. »

J’esquisse un petit sourire alors que je réfléchis durant quelques secondes. Les parents ont parfois des réactions excessives, mais j’espère simplement que sa mère saura se rendre compte des horreurs dites et qu’elle trouvera la force de lui présenter des excuses à l’occasion.

« Ta mère découvrira bien rapidement qu’elle se trompait sur toute la ligne. »

Je marque de nouveau une pause et je tourne mon visage vers Phoenix durant quelques secondes.

« Et si c’est trop éprouvant là-bas, n’hésite pas à me téléphoner. J’aurai toujours du temps pour toi. »


Et je suis vraiment sincère lorsque je dis cela. Je n’hésiterai pas à lui répondre afin que l’on puisse parler même des heures, s’il le faut. Je n’ai pas envie qu’elle passe de mauvaises fêtes à cause d’une seule et même personne et puis, cela fait toujours du bien de pouvoir en discuter et de dédramatiser un peu la situation avec une autre personne. Certes, moi, je vais être dans une bien meilleure ambiance que la sienne, semblerait-il, mais cela ne m’empêchera pas de m’éclipser si Phoenix ressent le besoin de me parler.

Enfin, heureusement, on savait être sérieux et deux minutes plus tard, être en pleine discussion sur quelque chose de plus amusant, comme ces bonnets qu’on avait sur la tête. Je me trouve très franchement ridicule, même si elle maintient qu’il me va très bien. J’ai des doutes, de très gros doutes !

« Oui mais là, tu triches ! Tu as pris une taille beaucoup trop grande ! Et de quelle petite taille parles-tu ? Tu n’es tout de même pas comme les Hobbits. »

Un rire s’échappe de ma gorge alors que je la regarde en secouant la tête. Et quand bien même, elle resterait franchement sublime ! Les femmes se trouvent toujours mille et un défauts alors qu’elles n’en n’ont pas tant que cela, finalement. Je ne comprendrais jamais pourquoi elles se comportent ainsi… Encore un mystère féminin.

Le bonnet quitte quand même ma tête et par réflexe, je passe une main dans mes cheveux, mais je me retrouve bien vite avec un serre-tête avec des bois de rennes. Je me regarde dans le miroir en même temps que Phoenix et j’éclate franchement de rire.

« Oh, mon Dieu ! N’as-tu pas des problèmes de vue ? »

Je souris doucement alors que je plante mon regard dans le sien. Je ne suis pas certain que cela me va très bien, mais je dois bien dire que c’est très amusant.

« Attends ! »

Je glisse une main dans ma poche et j’attrape mon portable. Je lance l’appareil photo et me tourne vers elle avant de tapoter ma joue avec mon index.

« Fais-moi un bisou, là. »

Je glisse ensuite mon bras autour de sa taille et regarde l’objectif afin de prendre une photo dont je me souviendrais très longtemps et qui, je le pense, rejoindra rapidement celles que je préfère et qui m’amusent le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true. Ven 9 Jan - 19:48


Make my wish come true




Les remarques de la mère de Phoenix la blessaient souvent au plus haut point. Mais elle s’estimait suffisamment heureuse d’avoir encore des parents, pour ne pas leur tourner le dos. Elle y avait pensé, souvent. Mais elle n’avait jamais réussi à s’y résoudre. Elle s’était ouverte à Noah à ce sujet – certes intime, mais elle avait l’impression qu’elle pourrait tout lui dire. D’ailleurs, son soutien ne se fit pas attendre. Il lui fit tous plein de compliments, la décrivant comme une policière extraordinaire. Certes il la connaissait dans son travail, mais tout de même, ce compliment étonna la jeune femme. D’autant plus qu’il poursuivit, disant qu’elle n’en serait pas moins heureuse et trouverait aussi quelqu’un qui voulait d’elle. Elle aurait aimé trouver un petit indice dans sa voix qui indique qu’il voulait bien d’elle, mais elle ne put pas vraiment en déceler. Mais sans qu’elle puisse s’attarder, il poursuivit, proposant son aide. Il proposait en effet qu’elle l’appelle, si cela n’allait pas. Il aurait toujours du temps selon lui pour elle. Phoenix esquissa un petit sourire, vraiment touchée de ses paroles. Elle leva le regard vers lui, sincèrement touchée. D’une voix un peu basse, elle murmura « Merci Noah, c’est vraiment gentil… J’y penserai oui, surtout si elle décide de se lancer dans ce genre de réflexions alors que tout le monde est là… » Il était vraiment… adorable. Il n’y avait pas d’autres termes. Elle ne savait pas comment lui exprimer toute sa gratitude. Il y avait de grandes chances qu’elle l’appelle en effet, même si elle hésiterait beaucoup, de peur de le déranger. Après, elle espérait que cela ne se passe pas non plus trop mal.


Mais ils n’étaient pas là pour se morfondre, et elle espérait clairement ne pas trop plomber l’ambiance. Pour cela, elle rigolait gaiment avec cette histoire de bonnets. Il y avait d’abord le sien, qui lui allait bien et qu’elle souhaitait acheter. Noah avait émis un avis positif à ce sujet, prétextant que de toutes façons, tout lui irait bien. Elle tenta de lui prouver le contraire avec un bonnet trop grand, ce qu’il remarqua tout de suite. Elle parla de sa petite taille, ce qu’il nia tout de suite, elle n’était pas un hobbit selon lui. Elle rit, bien sûr qu’elle n’était pas si petite. « Non mais si tu prends les extrêmes aussi… On est têtus tous les deux je crois ! » Elle rit là encore, avant d’opérer sa petite manipulation en échangeant le bonnet qu’il n’aimait pas avec un serre-tête marrant pour Noël. Elle en mit un aussi sur sa tête, et Noah ne sembla pas aimer non plus l’aspect visuel que cela donnait. Il lui demanda si elle avait des problèmes de vue. Elle rit là encore, et répliqua « Non mais tu as fini de critiquer et remettre en cause ma vue ? Tu peux vérifier par toi-même en plus ! » Elle n’avait bien sur dit cela que sur le plan de la plaisanterie, alors qu’il plantait son regard dans le sien. Non mais avec ce genre de regards elle n’allait pas tenir longtemps encore.


Il sembla avoir une idée, puisqu’il sortit son téléphone, ouvrant l’appareil photo. Elle rit en comprenant ce qu’il voulait faire, alors qu’il lui demandait de lui faire un bisou sur la joue, en la tapotant de son index. Il glissa ensuite un bras doux mais ferme autour de sa taille, alors que Phoenix posa sa main sur son épaule opposée à celle qui était proche d’elle. Se hissant sur la pointe des pieds, elle fit un doux bisou sur sa joue, alors que la photo était prise. Pendant ce cours instant, elle se sentit si bien. Elle retira ses lèvres tout doucement, restant près de son visage et croisa très rapidement le regard de Noah. Tout se passa en même pas un éclair. Avant qu’elle ne comprenne vraiment ce qu’il se passait, ses lèvres se trouvèrent contre celles de Noah. Sa réaction ne se fit pas attendre, car elle répondit immédiatement au baiser. Elle se glissa doucement face à lui, ses mains se rejoignant derrière son cou. Elle profitait totalement de ce baiser, à la fois tendre mais aussi un peu passionné, comme s’ils attendaient cela depuis longtemps. Les lèvres de Phoenix se pressaient en douceur contre celles de Noah, son corps s’était rapproché du sien. Elle se sentait incroyablement bien comme cela, il y avait quelque chose qui passait dans ce baiser qu’elle ne soupçonnait pas. Comme quelque chose de magique entre eux...


Elle n’avait aucune idée de comment ce baiser avait commencé, même si elle avait l’impression que dès que les lèvres de Phoenix avaient quitté la joue de Noah, celui-ci avait tourné la tête pour l’embrasser. Mais après tout, qu’importe, Phoenix ne lui en tenait absolument pas rigueur, elle qui n’attendait que cela. Elle prolongea d’ailleurs le baiser encore pendant quelques instants. Et puis ils se séparèrent quelques secondes. Phoenix, les mains toujours derrière le cou de Noah, arborait un sourire qui ne trompait pas, elle était ravie de ce baiser, ce qu’il impliquerait probablement derrière. Ses yeux brillaient légèrement tellement elle était heureuse, et tellement ce baiser avait été formidable.


Ils furent cependant interrompus par la vendeuse de ce stand, qui se permit de commenter « Oh qu’il est mignon ce petit couple ! » Phoenix s’apprêtait par réflexe à nier, avant de se rendre compte que finalement… Elle allait alors répondre à la vendeuse, mais tout en regardant Noah, qui était le principal concerné de cette réponse : « Je crois que c’est ce qu’on est, en effet… » prononcée d’une voix toute douce, le regard plongé dans celui de Noah. Son sourire ne la quittait plus, alors qu’elle plongea à nouveau vers ses lèvres pour partager encore un doux baiser avec Noah. Elle espérait qu’il n’avait pas été déçu de leur baiser, ni regretté son geste… Il semblait à Phoenix au vu des gestes de Noah que ce n’était pas vraiment possible, mais on ne sait jamais…
Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true. Dim 18 Jan - 23:12

« Toi, tu es têtue. Moi, je ne fais que dire ce qui est vrai. »

J’affiche un petit sourire alors que je roule des yeux. Non vraiment, je ne vois pas pourquoi elle se trouve tous ces petits défauts alors qu’à mes yeux, il n’y en a pas tant que cela ! Mais les femmes s’en trouvent toujours des tonnes et lorsqu’on les écoute, on a l’impression qu’elles sont des sortes de monstres difformes. Je n’ai jamais rien compris à la psychologie féminine et je pense très sincèrement que je n’y comprendrais jamais rien, mais ce n’était pas plus mal : j’en avais bien assez à comprendre mes petits patients et cela me demandait déjà beaucoup de temps et d’énergie. Je laissais aux femmes leurs secrets et leurs obsessions étranges.

« Justement, je vérifie ! Et j’en conclu que ta vue a vraiment un problème ! »

Un rire m’échappe tandis que je regarde l’aspect que l’on a. Ce n’est vraiment pas la joie, mais au moins, cela a quelque chose de très amusant. D’ailleurs, me vient l’idée de nous prendre une photo parce qu’au moins, on aura des souvenirs de ce moment que nous avons partagés tous les deux.

Je passe mon bras autour de sa taille et pendant qu’elle dépose ses lèvres contre ma joue, je prends la photo ; moment immortalisé à tout jamais. Mais je ne sais pas, j’ai l’impression que quelque chose se passe, que l’on est tellement en phase que je tourne la tête vers Phoenix peu de temps après. Je ne la regarde que l’espace de quelques secondes avant que mes lèvres ne se posent contre les siennes. Mon bras se fait plus ferme autour de sa taille alors que je sens les mains de la jeune femme qui se nouent derrière mon cou.

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas embrassé une femme, mais tout me semble si facile, si évident avec Phoenix que j’en avais eu envie depuis un bon moment. Pas seulement depuis aujourd’hui, non, cela remontait à bien avant, lorsque de notre soirée au restaurant, il me semble. Il y a quelque chose entre nous. Je ne peux prétendre le contraire et cela se ressent encore plus à présent alors que nos lèvres se détachent enfin et que nous entendons les propos de la femme.

J’esquisse un sourire et me tourne un instant vers elle, mais la jolie brune répond plus vite que moi et mon sourire ne fait que s’agrandir encore un peu plus.

« En effet, oui… »

Nos regards se croisent une nouvelle fois et nos lèvres se rejoignent encore. Je glisse mon autre main dans le bas de son dos et la serre davantage contre moi, comme si j’avais attendu ce moment durant trop longtemps.

« Je regrette simplement d’avoir attendu aussi longtemps pour faire cela. »

Je remonte une main contre sa joue alors que je souris tendrement, comme je ne l’avais pas fais depuis un moment. Je me sens de nouveau heureux et en phase avec moi-même, ce qui me fait aussi le plus grand bien… et que dire du fait que Phoenix partage ces sentiments que je ressens. Je ne pouvais être plus heureux que maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix V. Mumford
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 21/04/2014
▌MESSAGES : 413
▌AGE DU PERSO : 27
▌ADRESSE : 1296 Kermit Place #202, Kensington
▌CÉLÉBRITÉ : Emilie de Ravin
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true. Lun 19 Jan - 17:59


Make my wish come true




Finalement, ce petit serre-tête en forme de bois de rennes était plus qu’un simple serre-tête. En les arborant, ils se taquinaient l’un l’autre, Noah faisant bien comprendre à Phoenix que si elle se trouvait pas si belle, c’était parce qu’elle était têtue et qu’elle avait des problèmes de vue. Elle laissa couler, en rigolant, avant qu’ils ne fassent la fameuse photo. Et celle-là, ils s’en souviendraient probablement encore longtemps. Elle espérait qu’il garderait cette photo et la lui enverrait. Déjà elle était marrant, mais surtout, parce qu’elle précédait le baiser qui les mettait en couple. En effet, alors que les lèvres de Phoenix se détachaient de la joue de Noah, celui-ci tourna la tête et ils partagèrent un long baiser passionné. Le temps s’était suspendu entre eux, alors qu’ils se rapprochaient l’un de l’autre, signe qu’ils ne voulaient pas se lâcher.

Le commentaire de la vendeuse de bonnets les fait sourire tous les deux, et Phoenix est heureuse de voir que l’idée d’être en couple avec elle ne le rebute pas, qu’il ne regrette pas son baiser, puisqu’il acquiesce à ce qu’elle a répondu. Ils repartent même dans un autre baiser, sous le regard attendri de la vendeuse en question. Elle sent l’étreinte de Noah se faire plus ferme encore, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas gouté le plaisir d’être dans les bras d’un homme, encore plus d’un homme aussi parfait que lui. Elle se laissa faire avec grand plaisir, avant qu’ils rompent le baiser, et que Noah dise qu’il regrettait d’avoir autant attendu. La jeune femme lui sourit, alors qu’il avait posé sa main sur sa joue et que lui-même souriait si tendrement, que là encore, elle fondait. Cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi bien. Rebondissant sur ses dernières paroles, Phoenix en profita pour faire preuve d’un peu de malice : « Alors rattrapons ce temps perdu… » Elle rit doucement, les yeux tout plein de tendresse et de malice. Pour accompagner ses paroles, elle lui fit plein de petits baisers sur les lèvres, ne pouvant se retenir de terminer sur un long baiser.

Ils profitaient l’un de l’autre, mais il fallait bien s’arrêter… Au grand regret de Phoenix. Le regard figé dans celui de Noah, affichant toujours un sourire tendre, elle enleva leurs deux serre-tête, rattrapa le bonnet qu’elle voulait acheter, et se tourna vers la vendeuse « Je vais prendre ces 3 articles s’il vous plait ! » Alors qu’elle payait –s’étant arrangée pour rester proche de Noah, presque blottie contre lui – elle se tourna vers lui « Je peux pas ne pas les prendre après ça ! » Elle rit doucement, et prit le sac contenant les articles achetés.

Ils continuèrent de déambuler dans le marché de Noel, alors que Phoenix avait glissé sa main froide dans celle de Noah. Ils bavardaient gaiement, toujours animés de ce petit bonheur qui venait de leur tomber dessus avec ce baiser. Comme quoi, parfois il fallait oser… Phoenix était tellement heureuse qu’il ait pris le risque de l’embrasser, car oui elle attendait cela depuis longtemps. Comment ne pas craquer pour Noah ? Impossible. En tous cas pour la jeune femme. Au cours de leur balade, ils continuèrent d’acheter quelques articles liés à Noël, et surtout ils ne se lâchaient plus, s’embrassant très fréquemment. Elle ne pouvait pas s’arrêter d’avoir envie de l’embrasser, d’être dans ses bras. En parfait gentleman, il insista évidemment pour la ramener chez elle. Une fois garé en bas de chez elle, il descendit de la voiture et l’accompagna jusque devant sa porte. Ils y échangèrent un très long baiser, que Phoenix rompit délicatement en disant « Moi aussi j’attendais cela depuis longtemps… Je suis tellement heureuse là ! » Son sourire et son regard le disaient très clairement de toutes façons. Ils s’embrassèrent encore, avant de promettre de se revoir très bientôt, et que Phoenix donne à Noah son serre-tête avec les bois de renne, désormais symbole du début de leur relation. Ils eurent du mal à se séparer, mais finalement ils s’y forcèrent un peu, Phoenix montant à son appartement, et Noah remontant dans sa voiture. Elle était vraiment heureuse, et elle n’avait qu’une hâte : le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://hypermusicality.wordpress.com
Contenu sponsorisé
Empire State of Mind


MessageSujet: Re: (phoenix) make my wish come true.

Revenir en haut Aller en bas

(phoenix) make my wish come true.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Archives :: Corbeille :: Bac de recyclage-