Partagez|

Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot Dim 7 Déc - 0:59

La gay pride, un des évènements que je préfère de l’année. Bien plus intéressant que Halloween à mon goût. Quoi que, quand t’es déguisé c’est pas mal aussi pour faire de belles rencontre facilement. Il est vrai que ce n’est jamais très compliqué pour moi de mettre un mec dans mon lit, mais j’aime bien les challenge.

Pour l’occasion, je ne me suis pas habillé de cuire avec un fouet (bien que j’en ai eu l’idée), non je suis resté sobre. Je porte un tshirt rose « Some people are gay, get over it. » et j’ai un beau drapeau arc-en-ciel qui est tellement grand que je le porte comme une cape, sur mon dos. J’ai aussi un super jeans Diesel qui m’a coûté la peau des fesses mais qui en vaut la peine. Ce jeans me fait un cul d’enfer et je me sens encore plus beau que d’habitude quand je le porte. Il faudrait que j’aille en acheter un deuxième avant que je ruine celui là à force de le mettre trop souvent.

Je suis avec un groupe de pote et on est prêt pour rejoindre la parade. On a de la chance, il fait beau, il fait chaud. J’espère bien que la température va monter encore plus au fur et à mesure des rencontres. C’est LA journée où c’est encore plus facile que d’habitude pour choper un mec. Avec mes potes on ne fait pas parti d’un char spécifique pour la parade, on va juste s’incruster et marcher avec tout le monde. On est gay, on est fière, on a envie de s’afficher. Ca ne fait pas longtemps que je participe aux gays pride. Avant j’étais au fin fond du placard, ça fait seulement trois ans par là que je vis tranquillement ma vie de mec bien gay qui s’assume.

On commence à marcher - ou plutôt danser avec toute la musique que y’a partout. On est en juin mais c’est bel et bien un remix de jingle bells qui passe. Ce n’est pas une mauvaise version et j’aime bien quand je connais déjà les paroles des chansons. Je chantonne tout en bougeant mes jolies fesses. Je dois avoir un super style.

« Oh, jingle bells, jingle bells, Jingle all the way. Oh, what fun it is to ride, in a one horse open sleigh! »

Oh maintenant que je chante les paroles il est vrai qu’on peut y voir un double sens intéressant.

Alors qu’on s’amuse à danser, qu’on chante et qu’on fait les fous, on tombe sur un autre groupe de mec qu’on connait tous plus ou moins. Pour dire la vérité on se connait parce qu’on a presque tous couché avec tout le monde. Je me souviens de Steve, Luke, Mike… Tiens, y’a un petit jeune que je ne connais pas qui est là et il est bien mignon. Je m’approche de lui après avoir dit bonjour aux autres et je lui tends la main.

« Comment ça se fait qu’on s’est jamais rencontré tous les deux. Moi c’est Micah et toi ? T’as une jolie tête d’ange… »

Je ne suis pas le plus doué pour la drague, mais généralement mon charme fait tout le boulot. Ma célébrité aussi. Je me mords la lèvre en le regardant et je garde sa main dans la mienne bien plus longtemps que nécessaire.

« T’es nouveau en ville ? »

J’essaie de lancer la conversation parce que bizarrement dans ma tête je viens de me lancer le challenge de rentrer chez moi avec lui une fois qu’on aura fini le tour de la parade. Il est jeune, c’est sûr, mais si il traine avec eux, c’est qu’il doit être actif sexuellement. Je ne peux pas l’imaginer autrement.



Dernière édition par Micah Walton Jr. le Dim 18 Jan - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot Jeu 11 Déc - 4:34


C'était seulement la troisième année que Nathan se pointait à la gay pride. Lorsqu'il était ado, il rêvait de pouvoir défiler, son plus gros fantasme était de pouvoir se balader à la gay pride en petite tenue sans aucune honte, en tenant la main d'un garçon par exemple, il n'avait jamais osé y aller, même en secret. Il se contentait d'en rêver, imaginant le jour où il pourrait envie avouer son homosexualité. C'était le cas maintenant, et il était heureux de vivre dans ce monde la. Il aimait l'ambiance festive qu'il pouvait y avoir à la gay pride, mais pourtant, il avait longuement hésité à venir aujourd'hui. Ses quelques amis, ou plutôt connaissances avec qui il avait souvent couché l'avaient presque forcé. Il mourrait d'envie de se reposer et n'avait pas franchement envie de réitérer l'expérience de l'année dernière lorsqu'il avait bien trop bu, fumé de drôles de choses, et il s'était retrouvé à moitié nu dans un parc avec un type qu'il ne connaissait pas du tout. Il était mignon, certes, mais Nathan aimait se rappeler des choses. Ce drôle de traumatisme était resté, et Nathan faisait toujours attention. Il s'était juré de ne pas revenir à la gay pride, et pourtant, voici qu'il y était à nouveau entraîné. Cette fois, il serait plus prudent, du moins, il essayerait. Il resterait avec ses amis et ne se laissera pas entraîner n'importe ou par n'importe qui.

Nathan couchait encore par plaisir, sans argent en contrepartie, et seulement si le mec lui plaisait beaucoup. Ce qui n'arrivait pas souvent en réalité. Il était plutôt exigent et ne se retrouvait pas dans le lit de n'importe qui si il n'était pas payé. Il avait une petite préférence pour les grands bruns musclés, même si un beau blond lui convenait aussi. Il lui fallait simplement quelqu'un de fort, avec un côté protecteur, et tendre. Chaque année, il y avait de très beaux mecs, et il était plutôt difficile de résister au charme de certains d'entre eux, il était presque persuadé de ne pas rentrer seul ce soir comme les années précédentes. Car oui, il fallait l'avouer, beaucoup de mecs allaient à la gay pride dans l'espoir de pouvoir trouver quelqu'un avec qui baiser. Pour l'occasion, il avait enfilé le jean le plus serré de sa garde robe, celui qui mettait ses fesses et ses cuisses le plus en valeur. Son t-shirt était presque transparent, et il portait un gros bracelet avec les couleurs de l'arc-en-ciel à la main droite. Il préférait y aller soft. Chaque année, il se marrait bien en voyant certains mecs se balader en string et en crop-top, mais ce n'était pas vraiment son genre. Il préférait ne pas trop attirer le regard sur lui, il aimait la simplicité et il savait que dans tous les cas, il allait être regardé.

Il faisait chaud, et tout le monde se dandinait au rythme de la musique. Nathan avait quelques confettis dans les cheveux, son t-shirt était légèrement mouillé, un type lui avait lancé de l'eau. Il lui collait à la peau et faisait ressortir ses abdos. Il n'était pas particulièrement musclé mais son corps n'était pas du tout gars, il était mignon même si il ne s'en rendait pas vraiment compte. Il passait devant de nombreux types depuis quelques minutes, mais aucun ne reteint assez longtemps son attention. Un de ses amis le tenait par l'épaule, il avait déjà couché une ou deux fois avec lui, mais il n'y avait aucun sentiment. Nathan avait quelques sexfriends, et il aimait ça. Pas d'emmerdes, juste de la rigolade et du plaisir. C'était tout ce dont il avait besoin pour décompresser un peu dans sa vie.

Un peu plus loin, Nathan et ses amis se retrouvèrent nez à nez avec d'autres connaissances. Nathan se souvient avoir couché avec deux d'entre eux, ou peut être trois, il ne sait plus. Il les salue poliment en faisant un joli sourire. Ici, presque tout le monde avait couché avec tout le monde, la situation était plutôt amusante, il n'y avait aucune gêne, et ça c'était vraiment bien, ses potes aussi avaient pour la plupart baisé avec ces gars et aucune jalousie ne s'installait. Un beau brun qu'il ne connaissait pas vint l'aborder de manière assez directe. Nathan baissa un peu les yeux et ses joues s'empourprèrent, il ne fallait pas grand chose pour le faire rougir. Il était très clairement en train de se faire draguer, ça faisait quelque temps que ce n'était pas arrivé, et ça lui manquait sévèrement. Il passa une main dans ses cheveux pour les remettre en place et regarda son interlocuteur. « Nathan, enchanté, et je dois dire que tu n'es pas mal non plus. » Il avait un très beau visage, typiquement comme il les aimait, et il semblait aussi affreusement bien foutu, il aurait aimé le déshabiller immédiatement pour vérifier ses soupçons. « En fait je vis dans le bronx depuis quelques années, mais ces abrutis m'ont tiré ici de force. Et toi, t'es du coin ? » Il regarda ses amis et les bénis de l'avoir forcé à venir, il allait sûrement finir d'ici peu dans les bras d'un très joli garçon, si ce n'était pas ce soir, ça serait un autre jour, en tout cas il était attiré par lui et son attirance semblait réciproque. « Micah... mais ça me revient, je crois bien que Luke m'a déjà parlé de tes nombreux talents au lit. Ravi de faire enfin ta connaissance. Je connais tout le monde ici sauf toi, il était temps. » Le sourire de Nathan était assez explicite. Il le trouvait très beau, il le voulait et il l'aurait. Alors qu'ils passait dans un endroit extrêmement plein, Nathan attrapa le bras du brun pour ne pas s'éloigner de lui au milieu de tout le monde.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot Lun 15 Déc - 2:26


En plus d’être super mignon il est carrément poli et a l’air d’avoir de très bonne manière. Je le sens quand il me dit « enchanté », c’est cliché mais moi aussi on m’a appris à être de la sorte et toujours bien se présenter aux gens. Même si je ne suis plus forcément toutes ces choses qu’on m’a inculqué, ça reste bien ancré en moi. Je veux bien sûr en savoir plus sur ce beau jeune homme alors je lui demande si il est nouveau en ville et apparemment non. On ne doit pas squatter les mêmes endroits, parce que je suis sûr que je m’en souviendrais si je l’avais déjà croisé. Des visages d’ange comme le sien, ça ne s’oublie pas. Je pense que j’aurai pu deviner au premier coup d’oeil qu’il est gay, mais le fait qu’il soit ici aujourd’hui et avec eux le confirme complètement. Non pas que la gay pride est réservé aux gays, mais cette bande de mec, je les connais assez bien et si il est avec eux, il a dû s’en taper quelques uns aussi. Je me demande qui d’ailleurs dans le lot. Le jeune Nathan me demande si je suis du coin. J’apprécie qu’il enchaine la conversation parce que je ne compte pas le lâcher, surtout si il a l’air enclin à faire plus ample connaissance avec moi.

« J’habite dans Brooklyn depuis trois ans. J’étais à Los Angeles avant. »

Je ne sais pas pourquoi je précise ça, c’est pas comme si j’avais envie de lui raconter ma vie ennuyante que j’avais là bas. Je suis bien mieux depuis que je suis à New York. J’ai la nette impression qu’il ne me connait pas, je veux dire, de vue, ou de nom. Je suis assez connu et reconnu de temps à autre. Pas toujours certes, ça fait du bien d’ailleurs. Non pas que je n’aime pas être le centre de l’attention, au contraire.

Mon visage affiche un très large sourire quand Nathan mentionne mes talents au lit qui sont arrivés jusqu’à ses oreilles. C’est bien, on avance rapidement dans la bonne direction. Je sens que cette journée va se terminer parfaitement. Je l’imagine déjà dans mon lit le petit.

« Ouh va falloir que je paie une bière à Luke pour ces bons mots qu’il dit en ma faveur. »

Je comprends aussi par là que je dois être dans son top 3 de ses meilleurs nuits. Il faudra qu’on remette ça. Dans mes souvenirs c’était vraiment bien, même si ça remonte à plusieurs mois. Il faudra définitivement qu’on remette ça à l’occasion.

« Pareil je connais tout le monde sauf toi. »

Et par « connais » je veux bien sûr dire « J’ai couché avec tout le monde sauf toi. » Je pense que ça ne va pas durer longtemps et qu’il va vite être ajouté à ma liste de conquêtes. Non pas que je tienne une liste. Je me rapproche de lui il passe son bras autour sous le mien, me tenant tout en continuant de marcher. J’apprécie son geste et le contact.

« Et j’ai très envie de te connaitre bien plus… »

Je le regarde droit dans les yeux et je lui fais un de mes plus beaux sourires en coin. Celui qui fait craquer la plupart des mecs (et des filles aussi). J’ai carrément envie de le toucher déjà alors qu’on se connait depuis quelques minutes seulement. Je vais naturellement prendre sa main qui est déjà si proche de la mienne. Tenir la main d’un mec c’est vraiment quelque chose que je trouve d’intime. Nathan m’attire vraiment. Il respire carrément le sexe. Il réveille la bête qui est en moi. J’aurai presque envie de quitter le cortège et filer dans une ruelle déserte pour me frotter bien plus à lui, mais non. Il faut que je sois patient. J’aime bien les jeux de séduction, même si en même temps je suis du genre impatient. J’aime me faire attendre, je suis masochiste un peu. J’aime le contact de sa main dans la mienne. On doit avoir l’air d’un couple comme ça. Ca ne me dérange pas. Dès que je peux choqué les gens en m’affichant je le fais. Aujourd’hui il y a des chances que je ne choque personne vu que c’est la gay pride et que tout le monde dans les rues doivent être « de notre côté ».

Alors que la foule devient moins danse, une chanson que j’adore commence dans les hauts parleurs du char non loin. Je ne lâche pas la main de Nathan mais je vais le faire tourner autour de lui même tout en me mettant à bouger mon corps. J’en profite pour le toucher un peu plus, passant ma main libre sur son torse. Je me mords la lèvre en le regardant, puis mon sourire malicieux revient sur mon visage.

« T’es trop hot, c’est pas permis… »

Je fais glisser ma main de son torse à son dos et le rapproche tout contre moi. Je me penche plus près de lui et je vais déposer un baiser au coin de ses lèvres.

« Tu me donnes envie de te manger là maintenant tout de suite… »

Je vais doucement lui mordre la joue et je sens quelques frissons me parcourir. Wow… longtemps qu’un type m’avait pas fait autant d’effet comme ça d’un coup, sans qu’il ne se passe trop rien encore. Ca promet pour la suite.

« J’ai bien envie d’un Nathan pour le dîner ce soir… »

Je suis tout près de son visage quand je dis ça. Je me mords la lèvre comme pour pouvoir m’empêcher d’aller le manger là maintenant tout de suite.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot Mar 23 Déc - 18:08


Nathan était amusé par le comportement du brun avec lui. Il n'y allait pas par quatre chemin. Son visage et son corps aspiraient le sexe et ça faisait un bon moment qu'il n'avait pas été dragué si directement. Généralement tout se faisait par le regard, lui n'osait pas beaucoup aborder directement des hommes. Il était toujours intimidé face à un beau garçon et préférait attendre qu'on vienne le voir, tant pis si il ratait une chance. Son manque de confiance en lui le handicapait dans ses relations. Et encore aujourd'hui, il était plutôt troublé de voir qu'un si bel homme avait envie de lui. Il avait l'air d'avoir couché avec plus ou moins tout son groupe d'ami. Il avait souvent entendu parler de lui au détour de conversations. Ses amis adoraient raconter leurs exploits sexuels avec n'importe qui. Nathan lui était bien plus pudique. Il n'était ni innocent ni chaste mais préférait garder tout ça pour lui. Il sentait le regard de quelques uns de ses potes sur lui et Micah, leur rapprochement ne passait pas inaperçu. Il n'y avait aucune jalousie dans ce groupe d'ami, il sentait même des regards encourageant. Maintenant qu'il allait passer la nuit avec lui, il se sera tapé tout le temps. Il fallait vraiment qu'on lui fasse rencontrer d'autres mecs. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas couché avec quelqu'un pour son plaisir personnel, et ça lui avait manqué. Il essayait souvent de se persuader qu'il n'aimait pas réellement le sexe à cause de son boulot, mais au fond, il était déjà assez excité par l'idée de passer quelques heures avec ce beau brun.

« Pour l'instant c'est à moi que tu dois offrir une bière. »

Il serra un peu plus la main de Micah. Il était assez possessif. Il savait très bien que cette histoire était sans lendemain, qu'ils n'allaient sûrement plus se revoir, ou bien peut être simplement pour baiser. Mais il n'aimait pas qu'il parle d'un autre type avec qui il avait couché à côté de lui. Il était à lui pour la nuit, et seulement à lui. Il commençait à apprécier cet espèce de jeu de séduction qui allait sûrement bientôt se terminer pour passer aux choses sérieuses. Ils étaient très impatient tous les deux, tellement que si ils avaient pu faire ça dans un coin de la rue, ils l'auraient fait sans soucis. Ils devaient ressembler à un couple niais, Nathan rougissait très facilement et rien que le fait de tenir sa main le rendait faible. Il adorait ce genre de petites attentions, c'était adorable. Dans la rue, lorsque deux personnes se tenaient la main, il les enviait, aujourd'hui ça lui arrivait à lui.
Alors qu'une nouvelle chanson passait, les choses devenaient un peu plus sérieuses. Micah le fit tourner autour de lui et le rapprocha dangereusement de son corps. Nathan pouffa un peu en se mordillant la lèvre. Ses compliments le rendaient dingue, il ne savait même pas quoi répondre, il était totalement troublé. Pour Nathan c'était un peu plus compliqué de mettre des mots sur ce qu'il pouvait ressentir, il avait du mal à s'exprimer même si il n'en pensait pas moins, et ça se sentait d'ailleurs. « Mhh... monsieur est impatient.. »

Il aurait voulu résister plus longtemps, mais ce n'était tout simplement pas possible. Il retenait même ses gémissements de désir. Lorsqu'il fut trop près de son visage il déposa fiévreusement ses lèvres sur les siennes, c'était bref, mais délicieux. Il se recula rapidement, souhaitant le faire languir un peu, c'était un vrai plaisir de le voir un peu frustré. Leurs amis avaient continué à avancer un peu, eux étaient un peu en retrait et c'était tant mieux, il n'aimait pas sentir trop de regards sur eux.

« Moi aussi il y a quelque chose que je meurs d'envie de goûter pour le dîner ce soir.. »

Au même moment, il pressa fort son bassin contre le sien pour lui montrer explicitement ce-dont il avait envie. Ce n'étaient plus des enfants. Nathan était très joueur et il l'embrassa à nouveau en glissant une main dans ses cheveux. Généralement, il n'embrassait pas, mais aujourd'hui l'appel de ses lèvres était trop fort, il lui était impossible d'attendre plus longtemps. Il lui reprit la main peu après et marcha assez vite pour rejoindre les autres.

« J'imagine qu'après le défilé on va chez toi ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot Lun 29 Déc - 18:07

Il veut m'offrir une bière, je ne dis pas non, j'ai bien envie de passer du temps avec ce beau spécimen. J'ai bien d'autres idées en tête bien sûr avant d'aller boire une bière, mais si jamais je dois faire le patient, une bière sera très bien. Il serre un peu plus sa main dans la mienne et je le regarde, en souriant en coin. Je pense que ça va être bien sympa avec lui. Je le trouve très réceptif à moi, et j'en suis très flatté. On a l'air de se plaire autant l'un que l'autre. On a tous des bons échos de nos potes pour nos prouesses sexuelles, je pense que ça va être un des meilleurs coups que j'ai jamais eu. On danse un peu et je profite pour toucher un peu plus son corps qui m'a l'air délicieux. Je l'embrasse au coin des lèvres, je lui mords la joue et il remarque bien évidemment que je suis impatient. La patience et moi ça fait 15. Je suis vraiment impatient comme mec. Nathan pose ses lèvres sur les miennes. Je crois que je l'aurai fait peu de temps après s'il n'avait pas pris l'initiative. Je réponds à son baiser, appréciant les quelques secondes. Il se détache alors que j'ai envie de plus, mais je sais bien qu'il joue. Ca fait pas vingt minutes qu'on se cherche et on est déjà en train de s'embrasser. C'est ça que j'aime avec les mecs. Pas de prise de tête, chacun sait ce que l'autre veut : du sexe. On passe pas par quatre chemins, même si je dois avouer qu'un peu de séduction ne fait de mal à personne. Je ne suis pas le plus doué en matière de drague. Je me contente de dire le fond de ma pensée la plupart du temps, même si ça se traduit en mots bien cru. J'aime le sexe et je le crie haut et fort. Je n'ai pas honte.

Je n'ai même pas remarqué que nos potes ne sont plus à côté de nous. Je suis dans ma bulle avec Nathan et c'est tout ce qui compte à ce moment précis. Je pense qu'à ma gueule ou presque. C'est comme ça que je profite de la vie. J'ai passé assez d'année à me cacher de qui j'étais vraiment. Maintenant je profite à fond. Je reste proche de Nathan, essayant même de reprendre ses lèvres à la première occasion, mais il reprend la parole me disant qu'il veut me manger ce soir. Il se colle à moi de manière très explicite. Aucun doute possible. Il me veut tout autant que je le veux. Je le regarde me mordant la lèvre avec envie. Je repasse mes bras dans son dos pour le garder contre mon corps. ; J'aime cette sensation. Il reprend mes lèvres et je profite de ce nouveau moment, laissant mon bas ventre collé au sien... C'est que je commence à être bien allumé par ce petit bout d'homme. Il rompt de nouveau le baiser et je sais que ça doit l'amuser. Je sais ce que c'est que de jouer avec son partenaire comme ça. Je le fais souvent. Pas aujourd'hui. Il joue avec moi et j'aime ça. Il reprend ma main pour rattraper les autres. J'aime qu'il ne rompt pas le contact. Il doit être tout autant frustré que moi de ne pas m'embrasser plus.

« Après le défilé ? Je sais pas si je vais pouvoir tenir jusque là... »

Je me passe une main sur l'entrejambe et je le regarde, faisant même d'être surpris.

« Ca s'est réveillé là dedans. »

Il est trop hot, c'est pas permis. Je ne lâche pas sa main, je me rapproche même de lui pour aller l'embrasser dans le cou tout en continuant de marcher. Je marche considérablement moins vite et je m'occupe de lui comme un chef. Embrassant son cou, remontant à sa mâchoire et terminant sur le lobe de son oreille. J'ai envie de le sentir frissonner, j'ai envie qu'il ne puisse pas tenir jusqu'à la fin de la marche. J'ai envie qu'on s'en aille maintenant et qu'on aille profiter de notre après midi. Qu'on soit fier d'être gay en prenant notre pied. Ca sera tout autant significatif qu'une marche. Je pourrais sortir n'importe quelle excuse pour filer d'ici et le foutre à poil dans mon lit. Je me détache après mon petit manège et je le regarde.

« Chez moi après le défilé. »

J'espère que mon coup de bluff va marcher. Je n'ai pas sérieusement envie d'attendre après le défilé, il le sait, je l'ai dit juste avant. J'espère que je l'ai allumé comme il se doit pour qu'il ne puisse pas attendre jusqu'à la fin du défilé. Mon cœur bat assez vite, comme à chaque fois qu'un type me fait particulièrement de l'effet. Je suis complètement allumé. Ca doit même un peu se voir mais je m'en fou. Ca ne sera pas la première fois que je me balade dans la rue avec une érection.

« On prendra un taxi pour pas perdre de temps... »

Au fond je me dis que chez moi c'est même trop loin. Je le prendrais bien dans un endroit tranquille à l'abri des regards mais quelque chose me dit que ça ne le tente pas. Pour qu'il ait dit explicitement qu'on va chez moi, c'est que ça ne doit pas être un point négociable. Comme je n'ai pas envie de voir mes chances de coucher avec lui s'envoler en fumer, je ne vais pas essayer de le convaincre autrement. Chez moi c'est bien, on sera encore plus frustré tous les deux. Je ne regarde presque pas devant moi en marchant, je le regarde, je me mords la lèvre, je serre sa main dans la mienne. Je suis complètement à sa merci. J'ai envie de lui. Trop envie de lui. Je m'imagine déjà tout ce que je vais lui faire et je m'allume tout seul avec mes pensées.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot Dim 11 Jan - 6:30


Ça faisait longtemps que Nathan n'avait pas joué les allumeurs. Il aimait beaucoup se laisser désirer de cette façon, c'était très distrayant de voir un mec à ce point à sa merci. Lui qui était toujours dominé se sentait dominant dans ce jeu de séduction. Il arrivait assez bien à contenir ses pulsions et ses désirs. Il avait besoin d'être vraiment stimulé pour enfin ressentir du plaisir. Parfois c'était handicapant, parfois ça l'arrangeait. En l’occurrence, il désirait beaucoup Micah, mais pas au point de lui sauter dessus en pleine rue, tant mieux, car il sentait bien que le brun devant lui ne se serait pas fait prier pour faire ça devant tout le monde, ou presque. Ca l'amusait de le voir s'impatienter à ce point. Surtout qu'il semblait déçu de devoir rester jusqu'à la fin du défilé. Nathan se foutait un peu de la parade à vrai dire, il avait eu ce qu'il voulait, il n'allait pas rester seul ce soir, et c'était tant mieux. Il aurait été sacrément déprimé de voir tous ses amis baiser alors que lui allait encore rentrer sans personne. Pour une fois, c'était le première à avoir trouvé son bonheur, c'était plutôt rapide, encore plus qu'en boite de nuit. Lui qui doutait parfois de sa capacité à séduire des hommes de son âge était réellement ravi. Il se demandait ce que pourrait bien dire Micah si il apprenait sa profession, peut être serait-il dégoûté ? Hm. Vu à quel point il était excité, ça ne l'aurait même pas dérangé. Puis il ne parlait pas de ça à n'importe qui, quand on lui demandait dans quoi il bossait, il mentait souvent aux hommes, de peur de lire sur leur visage du mépris. En plus d'être sacrément beau, Micah avait l'air vraiment sympathique. Nathan avait parfois couché avec des hommes très beaux, mais également assez méprisants. C'était le soucis avec les hommes qui plaisaient, ils se sentaient séducteur dans l'âme et avaient l'impression que personne ne pouvait résister à leur sex-appeal.  Le brun à ses côtés ne semblait pas se prendre la tête comme ça. Il avait très envie de baiser, certes, mais semblait respectueux. Nathan faisait confiance à ses potes, si il avait déjà entendu parler de Micah, c'est qu'il devait vraiment très bien s'y prendre. Il ne se souvenait plus exactement de ce qu'on lui avait dit. Ca parlait toujours tellement de cul entre eux, chacun racontait ses ébats sans oublier aucun détail, même le plus sale. La plupart du temps, ça faisait bien rire tout le monde. Il avait entendu parler de dizaines de mecs, de dizaines de parties de jambes en l'air. Luke lui avait dit qu'il s'était éclaté avec Micah, mais il ne se souvenait plus de ce qu'ils avaient fait ensemble exactement. De toutes façons il s'en foutait, il découvrirait bien ses pratiques tout à l'heure.

A force de jouer, Nathan l'avait carrément excité, ça pouvait se voir à l'oeil nu. Lui arrivait plutôt bien à patienter. Il adorait attendre, et finir par le faire au moment où l'excitation était à son maximum, il ne tenait pas très longtemps mais au moins, c'était très intense. C'était exactement ce qu'il était en train de rechercher, faire grimper la température. D'ailleurs, il mourrait de chaud. Il louchait sur son entre-jambe et finit par rire. Il ne devait pas regarder trop longtemps, sinon lui aussi aller se balader en ville avec une érection, et ça n'allait pas être agréable. Il détestait être frustré à ce point et comprenait bien que Micah avait très envie de rentrer pour se soulager. Il passa une main au niveau de sa légère bosse et le regarda de manière provocante.

« Cache ça.. on pourrait nous voir. »

Avec le monde, ils passaient plutôt inaperçus. Certains mecs étaient très remarquables avec leur tenue, eux passaient partout. Il aurait même pu le toucher ici, ça ne l'aurait pas gêné. Il retira sa main après avoir lentement pressé son érection naissante. Il voulait s'amuser à le rendre complètement dingue. Il ne pouvait pas coucher ici, alors il rigolait légèrement en voyant Micah de plus en plus embarrassé.

« J'ai bien l'impression que tu n'arriveras pas à tenir bien longtemps.. Si tu préfères on appelle le taxi tout de suite, mais j'ai bien peur qu'avec le défilé il mette un peu de temps à arriver. »

Ça serait assez frustrant de devoir attendre un bon moment avant de pouvoir enfin se retrouver seul avec lui. Il mourrait d'envie de lui faire lui aussi et imaginait déjà tout un tas de scénarios dans sa tête. Il pouvait déjà sentir le poids de son corps sur le sien, et ses lèvres dévorant son cou. Il reprit son bras et se serra fort contre lui en embrassant ses biceps.

« On peut aussi se caler dans un parc, je connais des coins un peu tranquille. Je ne garanti pas qu'on ne soit pas vu ni que ce soit d'un grand confort mais tu m'as l'air d'être vraiment excité. »

Il passa à nouveau une main sur son érection pour faire mine de la cacher, alors que c'était un prétexte pour pouvoir le toucher. A vrai dire, il s'en fichait pas mal d'être vu. Il n'avait juste pas envie de se retrouver au poste de police pour atteindre à la pudeur ou une connerie dans le genre. C'était arrivé à un mec qu'il connaissait. Nathan était loin d'être exhibitionniste mais il l'avait déjà fait plusieurs fois à l'extérieur. Lorsqu'il avait commencé à se prostituer il bossait souvent sur le trottoir, derrières des poubelles ou des endroits crades dans le genre. Il l'avait déjà fait dans un parking un jour où il était bourré, ou dans un parc un soir. Il gardait des plutôt bons souvenirs de ce genre d'expériences, ça faisait des choses à raconter. Bien sur, il adorait le confort, mais la situation semblait urgente pour tous les deux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot Dim 18 Jan - 20:11

Ce Nathan me tue encore plus quand il commence à me taquiner à propos de mon érection, mais qu’en plus de tout il pose tranquillement sa main dessus. Well played well played. Ce geste n’aide pas du tout à me calmer, bien au contraire bien sûr. Ce type va me tuer encore longtemps ? Il faut à tout prix qu’on se tire d’ici. J’ai besoin de le toucher bien plus, de l’embrasser, de lui faire du bien. Je sens que je vais en avoir pas mal en retour aussi. Je sens d’avance que ça va être excellent. Il faudrait que j’arrête de penser autant à ce qui va se passer après. Je n’ai pas envie d’avoir de trop grandes attentes et de finir déçu par ce qu’il va réellement se passer à force d’imaginer l’apogée, le summum.

Nathan propose de filer maintenant et de prendre un taxi, j’aime cette proposition. Il a raison cela dit, avec la parade, la circulation n’est pas à son top niveau. Il va falloir qu’on trouve une autre alternative. Mon esprit réfléchit à toute vitesse parce qu’il faut absolument qu’on trouve un moyen. J’ai envie de le baiser maintenant et je n’ai pas envie qu’il change d’avis ! Le petit Nathan a l’air de perdre patience lui aussi car il se colle bien à moi tout en m’embrassant le torse. Je mords la lèvre et je le serre contre moi. Mon coeur bat super vite et il va sûrement s’en rendre compte rapidement.

Il propose d’aller dans un parc et je n’osais pas le proposer même si une alternative du genre allait très certainement faire surface sous peu. Eh oui je ne vois pas d’autre solution si on ne veut pas attendre. Je ne connais personne qui habite dans le coin. Je ne sais pas non plus s’il y a un hôtel pas loin. Des fois je me dis que je devrais m’acheter une voiture juste pour avoir un baisodrome mobile. Franchement je devrais le faire. Une grande voiture bien sûr, parce qu’une petite ce sera plus frustrant qu’autre chose si on doit être plier en quatre et avoir mal partout.

« J’approuve à 300% le parc. »

Je me moque d’être vu ou entendu, ça ne sera pas la première fois. J’ai même déjà été photographié par des paparazzi en plein acte. Ca me fait juste un peu plus de pub. Je ne cache à personne que je couche avec tout ce qui bouge, ou presque. Je cache encore moins que je suis gay. C’est d’ailleurs la presse qui m’a fait sortir du placard officiellement il y a quelques années.

Nathan repose sa main sur mon entrejambe et je serre mon bras encore plus autour de lui. Je me penche vers son visage pour aller reprendre ses lèvres. Je l’embrasse de manière très intense, j’ai bien envie qu’on continue tout ça le plus vite possible alors je me détache, le souffle un peu court.

« Allez on bouge d’ici… »

Je prends sa main pour ne pas le perdre en sortant du cortège. Je ne pense pas une seconde à nos potes. Ils nous ont sûrement capté depuis un moment et ils comprendront la suite logique de ce rapprochement qu’il y a eu entre Nathan et moi. On marche à une vive allure, je vais lui manger les lèvres de temps à autre quand il suffit d’aller tout droit. Je m’occupe aussi de son cou et le lobe de son oreille la plus proche de moi. Quand on arrive enfin à l’endroit voulu je vais directement reprendre ses lèvres et je passe mes mains sous son haut. J’ai envie de toucher sa peau comme jamais. J’ai complètement envie de lui mais je n’ai pas envie de bâcler le tout. Ou peut être qu’en fait on devrait faire ça à la va vite et puis ensuite prendre le temps d’aller jusque chez moi pour faire ça comme il se doit. Avec tout le confort. Je descends bien entendu mes mains très rapidement à ses fesses et son entrejambe et je m’entends gémir bien plus fort contre ses lèvres. Je sais qu’il faut que je reste discret tout de même. Je passe ma main dans son pantalon pour atteindre son membre que je commence à caresser avec envie. Je ne lâche pas ses lèvres pour autant…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Empire State of Mind


MessageSujet: Re: Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot

Revenir en haut Aller en bas

Happy Pride (flashback) - Nathan&Micah - Hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Archives :: Corbeille :: Bac de recyclage-