Partagez|

ce n'est pas quand elle s'éloigne qu'il faut s'inquiéter mais c'est quand elle ne dit pas pourquoi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Melody L. Dashwood
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 09/07/2014
▌MESSAGES : 345
▌AGE DU PERSO : 26
▌CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: ce n'est pas quand elle s'éloigne qu'il faut s'inquiéter mais c'est quand elle ne dit pas pourquoi Jeu 11 Déc - 3:14

ALVIN & melody
ce n'est pas quand elle s'éloigne qu'il faut s'inquiéter
mais c'est quand elle ne dit pas pourquoi
Il y a maintenant une semaine, nous arrivions dans cette petite ville. Les Hampton ? Je les connaissais pour y avoir une villa avec mon père. Nous n’y venions pas souvent en faire. Je n’aimais pas vraiment cette ville bien que pittoresque, elle en restait cette ville ou les riches venaient se cloitrer loin de la pollution de New York. Je n’étais pas vraiment allaise mais au moins, je n’avais pas besoin de m’y cacher. Après un petit incident à l’hôtel, nous avions l’option de la maison de la plage. L’avantage était sûrement que j’avais la clé. Je pouvais y aller tant que je voulais. Elle était toujours vide en hiver. D’ailleurs la neige avant déjà un peu commencée à enrober les Hampton d’une petite couverture blanche. L’heure du bikini était rapidement terminée. L’eau était chauffée à l’hôtel tout comme à la villa mais se baigner sous la neige ? Non merci. Cela faisait 1 semaine que j’avais rangée ma drague, ma séduction et toutes ses choses qui m’amusaient ou m’était attrayante. Ce que j’avais découvert me donnait ce réflexe de m’éloigner de lui. Mentir, cacher des choses ? Ce n’était clairement pas mon genre et je me sentais assez mal. Et c’est peut dire. Je parlais peu enfin je parlais tout naturellement mais je n’étais pas pareille. Découvrir des photos ou nos deux… ex s’embrassent et sourient. Découvrir des petits mots d’amour aussi sur un frigo. Des post-it signés du prénom de sa femme. Ce n’était pas censé être pour mon fiancé et pourtant. Je découvrais cette liaison  enfin je l’avais découverte. Après tout ce que j’avais découvert, je me sentais pourtant simplement mal pour lui-même si j’étais du coup autant cocu que lui. Je n’avais pas eue le cœur à lui dire. Et passer pour celle qui veut profiter de ça ? Non merci. Je ne voulais pas avoir de profit dans cette histoire et même si mon cœur et mes sens commençaient à battre pour lui. Ils ne s’étaient pas éteints. Oh non, ils étaient encore là aux milliers coups d’œil que je posais sur lui, aux milliers de frôlements aussi qui s’étaient montrés pendant une petite semaine. J’étais tiraillée en tentant de m’éloigner. Etre dans un plus grand espace aidait. Je dormais seule dans une chambre. Ma chambre même si je n’avais que quelques affaires personnels et des vêtements de mon adolescence. Heureusement que je n’avais point perdue ma taille de guêpes. Tentant encore de m’éloigner, je fuyais donc la villa. Une soirée encore allait commencée. Comment je fuyais ? Un pantalon et jogging et un haut, j’étais partie pour aller faire une bonne petite course sur la plage. 1 heure de courses parfois lente et parfois rapide. Je m’étais enfermée dans ma bulle. Si les Hampton avaient une qualité, c’était bien cette tranquillité. Une fois mon jogging terminée, je rentrais. Le croisant sur la route et lui offrant tout de même un demi-sourire tandis que j’allais vers les escaliers. Je montais alors dans ma chambre et ensuite la salle de bain pour une bonne douche. Le parfum transpiration ? Cela ne m’allait pas spécialement. Je soupirais doucement une fois propre et me regardant dans le miroir. Cette douce odeur de framboise enfumant l’étage. Le parfum et surtout le shampoing et le gel douche… on en avait partout. J’abusais parfois de ce parfum mais je m’en fichais. Je sortais alors de la salle de bain, allant dans ma chambre en sous-vêtement. Je cherchais alors une robe, oui… une robe que je venais de repasser il y a 3 heures… Je l’avais laissée dans le salon. Je grimaçais doucement en regardant vers la porte. En sous-vêtement, tant pis. Il avait déjà vu ça donc… je me rendais alors vers le salon à pas de loups… pour aller récupérer ma robe. Pourquoi une robe d’ailleurs ? J’avais besoin de sortir… sans lui, pour m’évader et peut-être me saouler même… Je voulais simplement y voir plus clair. J’étais prête, coiffée et légèrement, très légèrement maquillée. Il ne restait que la robe mais tandis qu’à pas de loup, je regardais cette robe… je ne voyais cependant pas le coin du canapé… me prenant le pied dans celui-ci. Je soupirais doucement en grimaçant, c’était peu agréable mais je m’étais surtout un peu tordue le pied.


Hear my heart burst again
For this is the end I've drowned and dreamt this moment. So overdue, I owe them. Swept away, I'm stolen. Let the skyfall, when it crumbles. We will stand tall. Face it all together.
Revenir en haut Aller en bas

ce n'est pas quand elle s'éloigne qu'il faut s'inquiéter mais c'est quand elle ne dit pas pourquoi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: The Melting Pot :: Around the World :: Autres états du pays-