Partagez|

I'll drink to that!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: I'll drink to that! Sam 13 Déc - 17:38



   
   Caïn & Bruce
   Money, money, money

L
e jour tombait pour laisser sa place à la nuit. Pour certains, c’était l’heure du coucher, de s’installer autour d’un bon feu de foyer pour se reposer d’une journée mouvementée ou encore c’était le temps d’écouter un film, blottit contre la personne que l’on aimait. Tandis que pour d’autres, c’était synonyme de fête. On relâchait son fou, on tournait la page et on oubliait la dure journée qui venait de passer. On appelait nos meilleurs amis, on se donnait un point de rencontre et on sortait s’amuser !

Et dans le cas de Bruce, c’était le travail… Cependant, il ne travaillait que trois soirs semaines. C’était un emploi à temps partiel qu’il s’était prit, uniquement pour éviter des soupçons lorsqu’on le questionnait sur son métier. Il ne pouvait dire aux gens qu’il était agent d’infiltration, ce serait ridicule, ou complètement suicidaire ! Plusieurs personnes avaient connus la prison à cause de Bruce, de son métier. Plusieurs d’entre eux le cherchaient, voulaient lui faire la peau. Certains tentaient même de lui mettre la main dessus en demandant des faveurs à leurs amis à l’extérieur des prisons, mais c’était très rare. Il ne fallait tout de même pas prendre de risques inutiles pour impressionner les gens.

Il était donc derrière les comptoirs, servant les clients, essuyant des verres, discutant avec ses collègues et jouant le jeu. Mentant sur sa véritable identité, sur son vrai métier, sur son passé, il prétendait être un homme qu’il n’était pas. C’était parfois difficile, surtout quand certaines amitiés étaient basées là-dessus, sur ses mensonges… Mais bon, c’était un choix qu’il avait fait, un métier qui l’avait touché et qu’il ne regrettait pas. En effet, son enfance tourmentée l’avait convaincu d’envoyer les criminels derrière les barreaux.

Ce job lui permettait également de décompresser, de se changer les idées. En effet, il vivait souvent sous la pression, la peur de se faire démasquer, il avait donc besoin d’un calmant ! Et ce job était parfait : pas de stress, le calme régnant dans le bar, discuter avec tout le monde…

Un verre à la main, il l’essuya avec son petit linge à vaisselle et c’est alors qu’il remarqua Caïn, un bon ami tout en étant un client régulier. Ce dernier vint s’asseoir près de Bruce et, toujours en essuyant son verre, Bruce lui dit :

« Comme d’habitude? »

.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Wyatt E. Anderson
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 10/07/2014
▌MESSAGES : 357
▌AGE DU PERSO : 23
▌CÉLÉBRITÉ : Thomas Alexander Dekker
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: I'll drink to that! Mar 16 Déc - 14:43

I'LL DRINK TO THAT
caïn & bruce
L’avion de Caïn se posait sur la piste, il se décontractait. Il revenait d’un contrat particulièrement difficile en Colombie. Pour cette époque de l’année, il avait une peau parfaitement bronzée. Si par mégarde on faisait une enquête sur lui, on découvrirait qu’il a été en vacances au Brésil, qu’il a pris une chambre dans un super hôtel et qu’il a passé un super séjour accompagné de jolis garçons. Ce qui était complètement faux, il avait effectivement pris un vol jusqu’au brésil. De là, il avait pris un vol au noir, dans un avion dont la sécurité laissait à désirer. Il savait parfaitement fonder ses alibis, ainsi beaucoup d’enquêteur s’arrêterait seulement au fait qu’il a pris son vol d’aller et retour. Il descendit de son avion, un peu perturbé par ce contrat, aucune de ses victimes ne c’était autant débattu que cet homme. Il en voulait presque à la CIA de l’avoir envoyé chassé une telle tête. Il commençait à avoir de réels doutes sur la culpabilité de certains hommes, c’était son unique leitmotiv pour les tuer. Un bagage à la main il traversait l’aéroport Kennedy pour prendre un taxi jusque chez lui. Dans l'aéroport passait en boucle des chants de Noël insupportables, Jingle Bells lui démontait les timpans et voila qu'elle était suivie par une reprise a capela de Let it Snow. Il était à deux doigts de flinguer un lutin prêt du sapin. La nuit commençait à tomber, il n’avait pas le moral, il était imbuvable, il avait cruellement besoin d’un verre. Il ne buvait pas une goûte d’alcool quand il était en mission et ne fumait pas non plus pour ne pas laisser de trace d’ADN.

C’est ainsi qu’il donna l’adresse d’un bar en espérant que Bruce y bossait. Il ne savait pas encore s’il devait le considérer comme un pote, mais en tout cas ça lui faisait du bien quand c’était lui qui lui servait son scotch ou son whisky. Il prit le temps de fumer une cigarette devant le bar, toujours sa valise à la main. Tout le monde était blanc comme des culs dans New York alors que lui avait un très joli teint hâlé. Lourdement il se laissa tomber sur un tabouret vide, il n’avait pas envie de se lancer dans de grandes salutations, ni dans de grands discours sur la vie, ni même demander des nouvelles de Bruce. Après 7000 bornes, quatorze heures d’avion, trois heures d’embouteillages, il avait juste besoin d’entendre les murmures des conversations d’un bar et que la boisson ambrée lui brûle la gorge, effaçant sur son passage l’amertume de son véritable métier.

Bruce le regarda, verre à la main dans un torchon, il avait déjà compris qu’il avait besoin d’un remontant. « Un double et laisse la bouteille sur le comptoir ! » Il avait envie d’une seconde cigarette et il fixa cet homme du regard, il avait toujours le sourire, très sympathique avec le client, une forme de réserve. Tout le contraire de Caïn, qui était du genre acide, un peu macho, parfois cynique et ne souriait jamais. « Je t’offre le tient ! Ca te dit ? » Il avait rarement besoin de compagnie, ce soir, Bruce ne le dérangerait pas.

Il n’était pas rare qu’on offre des verres à des barmans, et la soirée était assez avancée et on ne pouvait pas dire qu’il soit écrasé sous le poids des commandes. Il n’insisterait pas si cet homme préférait continuer à laver mécaniquement les verres sales.



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: I'll drink to that! Ven 19 Déc - 18:34



   
   Caïn & Bruce
   Money, money, money

L
e jeune homme s’exécuta, apportant la bouteille au client. Alors qu’il s’apprêtait à ranger les quelques verres qui trainaient, Caïn lui proposa un verre. Bruce lui sourit, toujours partant pour prendre un verre, d’autant plus qu’il se méritait bien une pause. Il alla donc chercher sa boisson préférée, le whisky qu’il versa dans un petit verre. Il termina sa boisson d’une gorgée, grimaçant un peu à cause de la sensation de brûlure dans sa gorge que laissait cette boisson amère.

C’était un moyen efficace qu’il avait trouvé afin de noyer ses problèmes. Il ne savait pas comment les surmonter, il ne savait comment les gérer. Comment avouer à son meilleur ami, celui qui nous avait tout donné, qu’on aimait sa fiancée? Comment lui avouer qu’ils avaient même échangé un moment intime et que, malgré ce qu’il pouvait dire, ne regrettait rien? Même qu’il souhait plus d’elle. Il voulait être en couple avec elle, échanger sa place avec lui pour pouvoir être son fiancé, celui qui allait passer l’anneau autour de son doigt? Il se sentait mal de penser ainsi, d’espérer, de rêver cela en sachant qu’il blesserait son meilleur ami… De toute manière, c’était à oublier. Pas seulement pour son ami, mais également parce que cette jeune femme n’était pas intéressé… Malgré ces moments partagés ensemble, elle n’était pas intéressée de vivre avec un raté comme Bruce. Un coureur de jupon, qui pourtant était prêt à se casser avec elle, mais ce n’était pas assez. Pourtant, depuis ce soir-là, Bruce n’avait plus ramené de femme chez lui. Une seule envahissait son cœur, ses pensées et il lui était impossible de combler ce manque par une autre femme…

Bruce s’empressa de boire un autre verre, détestant être submergé par ces pensées, ces émotions. Ça le rongeait beaucoup trop, il n’avait personne à qui en parler. Personne en qui il dévouait une confiance assez forte pour livrer ses problèmes. Il préférait tout garder pour lui et se laisser mourir à petit feu.


« Merci pour le verre. », dit alors le jeune homme. Il poursuivit alors par : « Quoi de neuf? », dit-il afin de penser à autre chose.

.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Wyatt E. Anderson
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 10/07/2014
▌MESSAGES : 357
▌AGE DU PERSO : 23
▌CÉLÉBRITÉ : Thomas Alexander Dekker
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: I'll drink to that! Sam 20 Déc - 15:11

I'LL DRINK TO THAT
caïn & bruce
Caïn n’avait pas pour habitude de faire dans la psychologie de comptoir, mais à moins d’être un abruti fini, il fallait vraiment être aveugle pour ne pas comprendre que quelque chose n’allait pas bien chez Bruce. Il levait le coude assez facilement et semblait très préoccupé ce qui n’était pas très bon signe. Il leva son verre afin de lui dire « pas de quoi pour le verre », il eut le droit à une question qu’il appréciait guère. Il n’était pas le genre d’homme à déballer sa vie, surtout vu son métier. « Les vacances au brésil étaient reposantes ! Va falloir reprendre la routine maintenant ! » Il avait guère apprécié ce contrat comme tous les autres. Il n’allait pas parler de son véritable boulot au barman. Il se connaissait un peu maintenant et il avait l’impression que Bruce avait une double personnalité. Peut-être qu’une impression. En fait il s’en foutait un peu, le monde qui l’entourait lui importait peu. Bruce était plutôt sympa et il n’avait encore jamais eut de mots avec lui. Il se tenait là et se servit un second verre alors que cet homme en était bien à son troisième. Lui-même avait ses propres inquiétudes, sa propre solitude. Elle devenait pesante et à la fois inéluctable, il avait mauvais caractère, trop vieux pour changer et ça avait été un facteur de rupture avec Andrew. « Bon allez vas y déballe ! Qu’est ce qui te prend autant la tête ? Je n’ai jamais vu un barman flingué aussi rapidement son fond de commerce ! » Il le voyait picolé, même si c’était discret, il voyait ce genre de détails.

Le boulot de Caïn était d’analysé les détails pour ne jamais se faire avoir. Le jour où il se fera choper pour un meurtre ou même suspecter, la CIA comme par hasard ne sera plus derrière son cul pour le protéger. S’il n’avait pas envie de parler, il n’allait pas non plus le forcer. Bruce était un peu le seul référent en amicalité masculine. A part ses frères d’armes qu’il avait perdu, il n’avait jamais eut beaucoup d’amis dans sa vie. Il posa son verre qu’il remplit à nouveau, il allait quand même faire gaffe à ne pas boire la bouteille en entier ce soir, c’est comme ça qu’il s’était retrouvé à être dans le lit d’un mec qui faisait la moitié de son âge.

« Tu devrais faire une petite pause ! T’as pas beaucoup de clients et y a un bon pote à toi au bar… ! » Il lui indiquait que s’il avait besoin de parler il était là et vu la vie sociale insipide qu’il avait, Caïn n’allait pas répéter ce qu’il allait lui confier ce soir. Il se tenait à son verre à un peu comme à une béquille qui l’aidait à avancer et c’était un peu triste à voir. Car cette béquille là un jour, elle disparait.

Il ne voulait pas se retourner la tête, il se mit à admirer l’alcool ambré dans le verre, se demandant si Bruce pourrait se confier à un mec comme lui ?


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Empire State of Mind


MessageSujet: Re: I'll drink to that!

Revenir en haut Aller en bas

I'll drink to that!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Archives :: Corbeille :: Bac de recyclage-