Partagez|

Flashback || Ma maladresse légendaire fait encore des siennes on dirait [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Flashback || Ma maladresse légendaire fait encore des siennes on dirait [LIBRE] Ven 2 Jan - 5:51



   
   Saskia E. Evans
   Ma maladresse légendaire fait encore des siennes on dirait.

N
ew York. Depuis le temps que j'entendais parler de cette ville. Toute petite déjà maman m'en parlait quand elle me parlait de son enfance et de son adolescence. Parfois en bien, parfois en mal. Faut dire qu'elle en avait vécu des choses dans cette ville. C'est là-bas qu'elle est née, mais c'est aussi là-bas qu'elle a rencontré mon géniteur, comme elle le disait si souvent. Si aux yeux de la loi cet homme était mon père, aux yeux de maman, ce dernier n'était rien pour moi. Il avait juste aidé à la conception avant de la laisser tomber pour une autre femme plus jeune. Pourtant malgré cela, malgré tout ce que me disait maman sur lui, je rêvais depuis des années de faire sa connaissance, rien que pour lui montrer quelle femme j'étais devenue sans lui aux côtés de ma mère et pour lui dire que la meilleure chose qu'il avait fait de sa vie, était de quitter ma mère. Bien évidemment quand j'ai annoncé à maman que je partais vivre à New York, il y a un an de cela, celle-ci a très mal prit la nouvelle, elle a même essayé de me dissuader de partir c'est pour dire, puis avec le temps, elle a fini par se faire à l'idée, enfin c'est ce que je croyais. Le matin de mon départ, mes sacs étaient prêts et après avoir embrassé ma mère, j'avais quitté Los Angeles sans même un regard derrière moi. J'avais besoin de changer de pays, d'air et de découvrir cette ville dont maman m'avait tant parlé pendant mon enfance et mon adolescence. Ce n'est qu'après plusieurs heures d'avion, que j'avais fini par réaliser mon rêve et une fois arrivée à destination, j'avais prévenu maman que tout allait bien pour moi, avant de partir à la recherche d'un endroit où dormir, avant de commencer, le lendemain à entreprendre des recherches pour retrouver mon géniteur. Plusieurs dizaines de minutes plus tard, après avoir récupéré mes bagages dans le hall de l'aéroport, j'avais enfin trouvé une chambre dans un grand hôtel et à peine installée, j'avais prit la décision de sortir de ma suite, pour aller faire un tour en ville, histoire de faire connaissance avec celle-ci. Que faisait maman ? A cet instant-là de ma vie je ne le savais pas du tout, mais si je l'avais su, il y a fort à parier qu'au lieu de draguer les rues de New York comme je l'avais fait, j'aurai repris l'avion en sens inverse, afin d'empêcher ma mère de mettre fin à ses jours. Si j'avais su que maman n'avait pas du tout encaisser la nouvelle de mon départ pour New York, jamais je ne serai venue dans cette ville. Mais malheureusement je n'ai rien su de tout cela a temps et me voilà, aujourd'hui dans cette grande ville, seule, totalement perdue au milieu de nulle part, avec pour unique souvenirs de ma mère, des photos d'elle, son héritage, mais aussi le message qu'elle avait laissé sur son répondeur. Perdue au milieu de nulle part, mon esprit occupé par mes pensées, j'errais dans les rues de New York, une nouvelle fois, avant sans faire exprès de percuter quelqu'un. Ma maladresse légendaire avait encore frappé apparemment. Relevant alors doucement la tête vers la personne que j'avais importuné malgré moi, j'avais ensuite prit la parole dans l'intention de lui présenter des excuses en bonne et dû forme.

- Je suis désolée... J'étais préoccupée par quelque chose et... Et j'avoue que je n'ai pas regardé où j'allais. Vous allez bien ? Je ne vous ai pas fait trop mal j'espère ?
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: Flashback || Ma maladresse légendaire fait encore des siennes on dirait [LIBRE] Lun 5 Jan - 1:39


Ma maladresse légendaire fait encore des siennes on dirait
Saskia & Micah

J’ai décidé d’arrêter de porter cette fichu minerve aujourd’hui et cela pour plusieurs raisons. D’une parce que ça me rappelle constamment l’accident qui s’est produit il y a de ça quelques mois et de deux tout simplement parce que j’ai l’air d’un con avec ça. Je suis quelqu’un qui fait quand même attention à son apparence même si des fois j’aime bien faire le négligé. C’est souvent du négligé prémédité et bien orchestré. Il est vrai aussi que je suis beau en toutes circonstance parce que j’ai un charisme naturel. Aujourd’hui ça fait précisément 100 jours que je suis clean. Ca fait aussi 100 jours que je suis en convalescence. Cet accident m’a quand même bien abîmé même si ce n’était rien qui mettait réellement ma vie en jeu. C’était surtout beaucoup de rééducation pour mon épaule qui s’est cassé à de multiples endroits, mais aussi mon cou qui en a pris pour son grade, d’où la minerve que je porte normalement. Je n’ai plus de douleurs, donc je me suis permis de ne plus la mettre depuis ce matin.

Quand une jeune femme me rentre dedans je dois dire que j’ai regretté fortement ne pas avoir ma minerve sur moi. Je ne peux m’en prendre qu’à moi même, je marchais sans regarder devant moi. Le nez dans mon iPhone, comme d’habitude. Je ne peux pas m’empêcher de grimacer très fortement après l’altercation plus par peur que par mal. Je n’ai pas envie que mon épaule fragile me fasse mal de nouveau, de même pour mon cou. La jeune fille se fond en excuses, pensant que tout est de sa faute alors qu’en réalité, j’y suis aussi pour quelque chose. Non sans grimacer je lui réponds, sans pour autant être méchant.

« Je regardais pas non plus devant moi… »

Je me passe une main sur le cou que je me masse un peu. Mon coeur bat très fort. Je me sens vraiment con de ne pas avoir mis la minerve et surtout de ne pas avoir regarder devant moi. Je sais très bien combien les rues sont fréquentés dans cette ville. Pourquoi il a fallut que je sois aussi insouciant? Je n’ai pas envie de retourner à l’hôpital ou d’avoir des séquelles.

« Si je vais bien je sais pas… J’ai eu un accident y’a pas longtemps et je suis encore un peu cassé de partout. »

J’abuse juste un peu. Je ne suis plus cassé nulle part, mais j’ai encore du mal à utiliser mon bras à 100% ou à tourner ma tête dans tous les sens.

« En plus j’ai enlevé ma minerve ce matin… Je crois que l’univers veut me faire comprendre que ce n’était pas une bonne idée. »

Je ne sais pas si c’est dans ma tête ou quoi, mais je commence à sentir une douleur dans mon cou. J’essaie de me dire que ce n’est que mon imagination, ou plutôt, ma peur d’avoir mal qui se manifeste et que ce n’est pas une vraie douleur. Enfin, j’espère…

« Et on s’est percuté pile sur mon épaule qui était cassé y’a tout juste trois mois de ça… »

Il faudrait peut être que j’arrête de parler, elle va me prendre pour une drama queen. Il est vrai que j’aime me faire plaindre et avec tout ce que je viens de déballer, je peux attendre pas mal de bonnes paroles. Maintenant que je réalise qu’en effet le choc s’est situé exactement sur mon épaule blessé je passe ma main sur mon épaule pour essayer de sentir une douleur ou quoi. Je sais que si je veux vraiment remarquer il me suffit de lever mon bras et de le tourner dans plusieurs directions mais j’ai bien trop peur de me rendre compte que c’est pire qu’avant pour le faire vraiment.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Flashback || Ma maladresse légendaire fait encore des siennes on dirait [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Archives :: Corbeille :: Bac de recyclage-