Partagez|

Demon of the past + Loan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Demon of the past + Loan Lun 5 Jan - 16:36


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ 10 heure du matin. J'avais l'impression qu'il était 17 heure mais non, je n'étais au travail que depuis 3 heure et je n'étais pas du tout productif. J'avais beau être le CEO de cette entreprise, il m'arrivait parfois de décrocher un peu, me demandant si j'étais vraiment fait pour ce job et voilà que mon meilleur arrivait toujours comme par magie et me remettait sur les rails. Si je ne l'avais pas ici, je crois que je deviendrais complètement fou. Depuis que j'avais terminé la fac, j'étais une toute autre personne, un tout nouvel homme avec mes défauts comme avec mes qualités. Il est vrai que j'avais beaucoup plus de défauts que de qualités pour le coup et que je n'étais pas vraiment un homme très fréquentable mais j'avais mes propres démons, ce n'était donc pas pour m'intéresser à ceux des autres. Je sais, c'est ignoble ce que je dis mais c'est ainsi. Tout le monde pouvait le voir, je n'étais pas l'homme le plus communicatif qui soit et je n'avais pas le temps de m'occuper des autres. Mon meilleur ami me remettait un peu sur le droit chemin lorsque je partais un peu trop loin, comme le jour où je ne voulais pas qu'une de mes employées ne parte plus tôt pour retrouver son fils et fêter son anniversaire avec lui. J'avais rapidement changé d'avis, allant même jusqu'à aller lui acheter un cadeau d'anniversaire. Je n'étais pas mécontent de cette sortie puisque j'avais aujourd'hui la plus folle des meilleure amie même si je ne savais pas trop où elle pouvait être ces derniers temps. Elle me manquait horriblement. Et oui, mesdames et messieurs, il semblerait que Tobias ait tout de même un cœur. Pas un énorme cœur mais un petit cœur qui bat parfaitement bien. Les fêtes de fin d'année venaient de passer, et la nouvelle année s'annonçait déjà bien chargée. Je ne savais pas ce que l'avenir allait me réserver mais je ne m'attendais absolument pas à voir un ancien démon de ma vie passée... Loan. Je.. Comment pouvait-elle bien connaître l'endroit où je travaillais ?C'était totalement insensé, que venait-elle faire ici et de quel droit se permettait-elle de débarquer dans mon entreprise ? Je venais de me lever sans même que je le comprenne. Mon corps était complètement tendu à l'idée de le savoir dans les locaux. Pour qui se prenait-elle ? Je sortais alors de mon bureau tel une furie et lui fit rapidement face  « Qu'est-ce que tu fais là ? » mon ton était très dur et je n'avais aucune envie de parler avec elle.  « Si tu cherches un travail, tu t'es trompé d'endroit, je ne te prendrais jamais ici ! » sifflais-je, mon corps encore bien trop tendu. En la voyant, je revoyais tout ce qu'elle m'avait fais auparavant. Le passé était passé mais celui là ne voulait pas me laisser tranquille.  « Vva t'en Loan ! »




Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Lun 5 Jan - 21:54


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Cette nouvelle année était pleine de  résolution possible, je dois dire que depuis quelques mois ma vie reprenait doucement un nouveau départ pour mon plus grand bonheur il fallait bien l'avouer. Je ne savais pas réellement pourquoi je n'étais pas partie plus tôt de chez  moi pour me séparer de l’emprise de mon père sur moi.  Dans tous les cas désormais tout ça été derrière moi, je ne voulais plus penser à lui en tout cas pas de la façon qu'il était avec moi, de toute façon il n'avait été tendre avec personne. Je ne savais réellement pas comment ma mère avait pu tomber follement amoureuse d'un tel homme, peut-être lui avait-il fait entendre des phrases que toutes les femmes revent d'entendre ? J'en savais trop rien dans tous les cas elle avait pris la  meilleure décision en tirant sur lui. Cette homme ne méritait pas autre chose, il faisait du mal à tout le monde et il m'avait poussé à devenir comme lui pour cesser de me toucher, des coups j'en ai pris très souvent et finalement ce n'est pas qu'on devient fort bien au contraire, pourtant à chaque fois qu'il levait la main sur moi il répétait sans cesse que ça me rendrais invisible de vivre ça, que plus tard je serais une fille forte qui ne se laisse pas marcher dessus. Une grosse erreur, il m'avait juste détruit mon enfance et surtout l'image que je pouvais avoir de moi-même, un père ne devrait pas avoir un tel comportement avec ses enfants. Apparemment j'étais tombé sur quelqu'un qui ne pensait uniquement qu'à faire souffrir, la douleur était toujours insupportable en remuant le couteau dans la plaie, je ne serais jamais la raison exacte du pourquoi il agissait ainsi, son secret était enterré dans sa tombe avec lui. Désormais nous devions nous reconstruire un avenir meilleur, c'est ce que je faisais je ne comptais pas remuer les démons du passée, je comptais passer au dessus de l'image de mon père, je voulais l'oublier. Je voulais oublier toutes les choses qu'il m'avait obligé de faire.   Il y avait une chose dont j'arrivais pas à me séparer pour totalement oublier mon père. Tobias.  Il était le fils que mes parents avaient adopté alors que je n'étais âgé que de onze ans, lui en avait quinze à vrai dire je ne connaissais rien de lui. Je n'avais jamais discuté avec lui ou même avoir une simple conversation tout simplement parce que je n'en avais jamais eu l'occasion. La raison était simple, les seuls moment où je partageais un moment était uniquement quand mon père me demandait ou du moins m'ordonner de lui faire du mal. C'était horrible, je reconnaissais mes tords mais aussi le fait qu'il ne méritait  pas ça, personne ne mérite ça.  Je voulais le voir, je voulais parler avec lui et surtout m'excuser pour toutes les choses inimaginables que j'avais pu lui faire ou lui dire, j'étais consciente que mon comportement envers lui avait été pire que tout.  Je n'avais donc pas hésité à faire tous ce qui était en mon possible pour retrouver sa trace,  après un mois d'acharnement j'avais  réussie à retrouver l'endroit où il travaillait. Je dois dire que je savais pertinemment qu'il n'allait pas forcément être heureux de me revoir après tous ce que j'avais pu lui faire, mais je me devais de lui faire des excuses.   Je lui devais bien ça.  C'est pourquoi aujourd'hui j'avais décidé d'enfin lui rendre visite, j'étais nerveuse vraiment nerveuse tout simplement parce que j'avais peur de sa réaction en me voyant.  Je passais les portes d'entrée en regardant autour de moi et finalement je n'avais rien le temps de faire que sa voix se fit entendre près de moi, je l'avais bel et bien reconnu. J'avais tournée les talons vers lui, il avait changé enfin physiquement il était encore plus grand que par le passée et surtout beaucoup plus imposant.  Chercher du travail ? Ça n'était en rien mon cas bien au contraire. Son ton était sec comme je l'avais imaginé parce qu'après tout il n'allait pas faire comme-ci la vie était belle, elle était loin de l'être. «  non.. je ne viens pas pour un travail.. j'ai.. j'ai besoin de te parler. » Finis-je par dire en me mordant doucement la lèvre inférieur, il m'intimidait il fallait bien l'avouer. «  non .. je partirais pas j'ai vraiment besoin qu'on parle ! Et quoi que tu dises tu en as aussi besoin » Je plongeais mon regard dans le siens, son regard n'avait pas changé.  








Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Lun 5 Jan - 22:45


Demon of the past ∞ Loan

I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Je n'avais que 10 ans quand mes parents sont morts et j'avais l'impression d'avoir perdu toute mon enfance en même temps. Je n'avais plus de famille et j'avais eu beaucoup de mal à trouver une famille digne de ce nom. En fait, je n'avais jamais trouvé la bonne famille jusqu'à mon émancipation. J'avais vécu l'enfer partout même si je crois que je n'aurais jamais pu tomber plus bas que lorsque j'étais arrivé chez les Higginson. Le père de famille avait tout de suite bien fait comprendre à tout le monde que je n'étais rien et que j'étais tout simplement là pour aller en cours et aider avec toutes les tâches de la maison. Rien de plus. Je n'étais pas un membre à part entière dans cette famille et j'étais simplement ici pour qu'ils aient un peu plus d'argent à la fin du mois. Mais c'était sans savoir ce qu'il était capable de faire par la suite. Toute la famille Higginson semblait avoir peur du chef de famille et je n'aurais jamais pensé avoir tout autant peur que les autres membres de cette famille. Je me contentait de toujours faire ce que j'avais à faire sans dire quoique ce soit afin que personne ne m'embêter mais visiblement, j'avais toujours quelque chose de plus à faire et je le faisais toujours aussi mal. La première fois que j'avais senti ses mains sur mon corps avait été horrible, mais au fil du temps, j'avais compris qu'il ne fallait que je résiste et que je devais le laisser me frapper à chaque fois qu'il en ressentait le besoin. Au départ, oui, j'essayais de me débattre et je pouvais hurler comme jamais mais à quoi bon ? Il était encore plus violent et me faisait encore bien plus mal. Tous ces mauvais souvenirs étaient en train de remonter à la surface rien qu'en voyant Loan. Elle avait peut-être grandi et elle était peut-être devenue une autre femme mais moi je ne voyais qu'une petite fille qui ne voulait que me faire du mal. Elle avait été d'une violence, surtout quand son père lui criait dessus, lui imposant de me battre. Mais j'avais déjà remarqué qu'elle prenait un malin plaisir à me faire du mal. Aujourd'hui, j'essayais de faire comme si tout cela n'avait jamais existé mais je n'y arrivais pas vraiment. J'avais des cauchemars, je n'étais pas l'homme que j'avais toujours voulu devenir et qui rendrait fier mes parents, j'étais devenu tout le contraire. Elle m'avait rendu comme çà et je la détestait pour tout le mal qu'elle m'avait fait. Aujourd'hui, j'étais quelqu'un d’exigeant, renfermé et qui n'aimait pas vraiment les gens. Je jouais avec les femmes, je n'étais pas du tout celui que j'aurais aimé être. Mais j'essayais de remettre les pendules à l'heure et de me faire pardonner. Surtout depuis que j'avais enfin repris conscience sur le fait que j'avais un enfant depuis maintenant un an mais que je ne connaissais pas vraiment. Tout était de ma faute mais je voulais me racheter auprès de Tulisa. «  non.. je ne viens pas pour un travail.. j'ai.. j'ai besoin de te parler. » j'eus un rire. Un rire assez nerveux  « Je n'ai pas envie de te parler » sifflais-je. J'allais rapidement perdre mon calme et je n'avais pas envie qu'une scène se déroule dans ma propre entreprise. «  non .. je partirais pas j'ai vraiment besoin qu'on parle ! Et quoi que tu dises tu en as aussi besoin » j'étais en train de rêver, je savais que j'étais en train de rêver et il fallait que je me réveille. C'était une blague j'espère ? Je n'avais aucunement envie de lui parler mais elle semblait déterminée à rester ici. Je lui pris violemment le bras et la tira avec force jusqu'à mon bureau. Je fermais à clé celui ci tout en baissant tous les rideaux.  « Je t'ai dis que je ne voulais pas te parler, pourquoi tu insistes ? On n'a rien à se dire. » sifflais-je. J'aurais très bien pu appeler la sécurité mais d'un côté j'avais envie d'entendre les conneries qu'elle semblait vouloir me dire.  « Qu'est-ce que tu veux ? T'as 2 minutes, pas une de plus. » avais-je ajouté tout en m'asseyant sur ma chaise, l'air sérieux et la dévisageant de haut en bas.




Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Mar 6 Jan - 0:02


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Depuis sa mort, les choses avaient changées pour moi je dois dire que j'étais prête à devenir quelqu'un d'autre hors de l'image de mon père. Je ne voulais plus qu'on me joigne à lui dés qu'on pensait à mon nom de famille, je dois dire que désormais tous ce que je comptais faire été de tourner la page une bonne fois pour toute. Je savais très bien que c'était absolument le seul moyen pour être réellement  heureuse dans ma vie future, j'avais besoin de me séparer des choses de mon passée pour voir un futur meilleur. Je ne perdais pas espoir que cela arrive parce qu'après tout je ne peux pas vivre quelque chose de pire par rapport à ce qu'il m’avait fait subir pendant tous ce temps, je n'étais pas idiote je savais très bien que ce n'était pas en un claquement de doigts que j'allais pouvoir tout oublier, de toute manière il y aurait toujours un moment où les souvenirs reviendraient parce qu'après tout on ne   peut jamais vraiment fuir son passée, tôt ou tard il revient au galop sans qu'on puisse vraiment s'en rendre compte.  Dans tous les cas en ce moment je n'avais envie que d'une chose me séparer de tout ça,  ma mère faisait de même nous avions changés de maison, nous avions tout changé tout simplement parce qu'on reprenait un nouveau départ loin d'un passée bien glorieux. Je ne savais pas vraiment ce qu'il manquait à un avenir paisible, c'était avant de me souvenir de Tobias, il n'avait en rien était épargné par John, bien au contraire il avait été le souffre douleur à ma place durant deux ans. Ça faisait absolument froid dans le dos quand on y pensait, finalement avec du recul j'avais pu comprendre la souffrance qu'on lui avait infligé juste parce que mon père le voulait. C'était horrible. Quoi qu'il advienne je devais m'excuser, je devais lui dire que je regrettais tous ce que j'avais pu lui faire parce qu'après tout je n'avais jamais vraiment agi par envie juste pour satisfaire mon père, il avait été là au mauvais moment. Malgré que l'eau avait coulé  sous les ponts j'étais certaine qu'il aurait besoin de ça pour avancer parce qu'après tout comment peut-on totalement se reconstruire après avoir vécu ce qu'il a vécu durant deux ans ? J'en avais aucune idée, je n'avais d'ailleurs aucune de comment j'allais faire pour l'approcher étant donné que nous n'avions jamais eu aucun contact même quand il était avec nous à la maison. Il devait tellement se sentir seul.. j'avais été stupide ça c'est certain, je m'en rendais compte maintenant. Je dois dire que la mort de John avait été une véritable délivrance pour moi tout simplement parce que j’espérais pouvoir enfin me séparer de ce passée qui ne cessait de venir dans le présent pour me donner «  de bonne leçon » comme il répétait à chaque fois qu'il levait le petit doigt sur moi, je crois quand réalité j'avais réellement arrêté d'avoir mal parce qu'après tout on pouvait facilement s'habituer à la douleur tout simplement parce qu'on s'en rend même plus compte à force. Pleurer ? Je l'avais plus d'une fois, mais jamais devant lui je ne voulais pas qu'il soit fier de ce qu'il faisait.  J'avais eu mon bouclier avec Tobias durant deux ans, j'avais respiré mais finalement à son départ les choses avaient repris contre moi.  Je n'avais même plus eu la force de réellement me battre j'avais été fatigué de cette situation pesante. Dans tous les cas désormais tout était terminé, ma vie reprenait le dessus et surtout je me sentais pour la première fois libre de faire ce dont j'avais vraiment envie.  Désormais je faisais face à un avenir meilleur, avant de l'être totalement il fallait que je le vois, il fallait que je m'excuse de toutes les choses que j'avais fais envers lui qui n'avaient jamais été sympathique bien au contraire.  J'avais retrouvé le lieu de son travail et je n'avais pas hésité à lui rendre visite ce matin, il fallait rompre ce silence et surtout il fallait que je lui parle j'étais déjà certaine que ma visite ne serait pas apprécié de ce dernier,  sauf que je n'allais pas abandonné ce n'était absolument pas mon genre. «  Tu n'as pas envie mais il le faut » Je ne le lâchais pas du regard, il ne m’impressionnait pas même avec son rire, j'avais vu pire et finalement j'avais appris à ne pas me laisser faire ou du moins j'essayais de me montrer aussi forte pour que les gens ne m'atteignent pas.  Sa violence dans son geste qui me permettait de comprendre qu'il n'avait pas oublier tout ça, je le suivais sans broncher jusqu'à son bureau . «  parce que j'ai besoin de te parler ne me demande une raison particulière » Finis-je par lâchais en soupirant doucement. 2 minutes ? Ça suffirait largement. «  Je n'ai pas besoin de plus, je.. je veux juste m'excuser à l'époque j'étais pas consciente des choses que je pouvais te faire. J'avais besoin de te le dire c'est sûrement stupide mais il fallait que je le fasse. » Terminais-je par dire en finissant par baisser les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Mar 6 Jan - 0:55


Demon of the past ∞ Loan

I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ D'ordinaire je lui aurais claquer la porte au nez mais je n'avais pas envie de faire de scènes dans ma propre entreprise. Je n'avais pas déjà bonne réputation auprès de mes employés, ce n'était donc pas pour en rajouter d'avantage avec Loan qui avait un sacré toupet pour débarquer ici comme une petite fleur. Je la détestais tellement et encore aujourd'hui, elle arrivait à me faire ressentir ce que j'avais ressenti lorsque je vivais chez elle. Elle avait été ignoble malgré qu'elle soit plus jeune que moi, mais avec toute la force de son père, elle avait réussi à me faire beaucoup de mal et à anéantir l'adolescent que j'étais. Elle m'avait vu au plus mal et elle n'avait jamais rien fais pour m'aider alors que j'avais même failli y laisser la vie. Je ne serais pas parti afin de me réfugier à l'hôpital, je ne sais pas si je serais encore en vie à présent. Je ne voulais plus y penser mais elle faisait ressurgir tous mes vieux démons et je n'aimais pas cette situation. Depuis que j'avais réussi à avoir cette émancipation, j'avais réussi à faire tout ce que je voulais et j'essayais en permanence d'oublier le passé mais c'était visiblement sans succès et je commençais à en avoir réellement marre de tout çà.  « Je n'ai pas de comptes à te rendre je te signale au passage ! » comment çà il le fallait ? Pour qui se prenait elle à exiger des choses ?  « Tu n'es pas venue avec ton adorable papa ?! » venais-je de lui dire avec un bon brin d'ironie. Depuis mon émancipation, je n'avais pas eu de nouvelles de leur part et je n'avais même pas chercher à savoir ce qu'ils étaient devenus. Ils m'avait ruinés et j'avais tout fait pour oublier cette fâcheuse mésaventure. Une fois dans mon bureau j'allais pouvoir lui montrer que je la détestais et ne pas me retenir si je voulais lui crier dessus. Je pouvais à présent lui faire une scène parce que nous n'étions plus que tous les deux et elle allait finir par prendre cher si elle continuait comme çà. J'essayais de toujours être fort et calme mais la voir ici ne m'aidait absolument pas.  « Si tu veux que je t'écoute, il va falloir être un peu plus spécifique .. » et surtout ne pas éviter de me répondre quand je lui parle. J'ai tellement de haine pour elle que je sens mon corps se figer et se durcir sur place. Je préférais donc m'asseoir sur ma chaise de bureau pour ne pas lui montrer que j'étais sur le point d'exploser. Elle n'était pas la bienvenue ici et elle le savait très bien.  « Pardon ? Tu t'excuses pour ce que tu m'as fais ? » je mis à rigoler mais je riais jaune. Elle se foutait de moi j'espère ?!  « Tu as été ignoble avec moi, tu n'as fais qu'écouter ton petit papa et tu m'as fais les pires choses, j'ai failli y laisser ma vie. Mais tu n'as rien fais parce que tu ne voulais pas que ton très cher papa ne te fasse de mal. Tu m'as humilié, m'a blessé au plus haut point et tu espères que j'accepte tes excuses comme çà ? Et au passage, ce sont les excuses les plus horribles que j'ai entendu de toute ma vie ! » elle avait baissé les yeux, et je me fichais pas mal si je lui faisais mal avec mes propos. J'avais toutes les raisons de lui en vouloir et ce n'étaient pas des excuses aussi nulles que celles-ci qui allaient me faire changer d'avis.  « Je crois vraiment que tu te fou de ma gueule » je commençais à être un peu plus virulent dans mes propos mais elle ne se rendait visiblement pas compte de ce qu'elle m'avait fais.  « Quoi ? Tu te sens coupable de tout ce que tu m'as fais endurer pendant des années et maintenant tu as besoin de venir t'excuser pour mieux dormir la nuit ? Sache que çà ne fonctionne pas avec moi et que tes excuses je n'en veux pas... alors les 2 minutes sont écoulées tu peux partir maintenant où je m'occupe de toi ! »




Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Mar 6 Jan - 2:17


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Je dois dire que je ne savais pas réellement su pourquoi j'avais envie d'aller m'excuser, après tout je ne lui avais jamais vraiment adressé la parole ou alors cela ressemblait plus à des insultes plus qu'autre chose. Je me sentais tellement nul en y repensant, mais dans un sens ça n'avait pas été mon choix je n'avais fais que subir les désirs de mon père, je sais pas vraiment si je me sentais encore prête à le voir étant donné que j'étais absolument certaine qu'il me traiterait comme j'avais dû le faire à cause de mon père durant deux ans. Sauf que j'avais besoin de lui dire ça, il fallait qu'il sache que je m'en voulais de lui avoir fait subir ça et surtout n'avoir rien fait pour m'y opposer. Je dois dire qu'avec du recul je savais mes erreurs, peut-être que si j'avais agi autrement j'aurai fui en même temps que lui ? De toute manière le mal était fait et dans tous les cas je ne pourrais pas revenir en arrière pour changer ça. Il fallait désormais aller de l'avant, je comptais m'excuser en face de lui et qu'il ne l'accepte ou non pour moi je devais le faire, je n'étais plus la fille qui restait derrière son père par peur d'avoir mal, non désormais je n'étais plus cette fille j'essayais de me reconstruire comme je pouvais loin des souvenirs de mon père tout simplement parce qu'avec ma mère nous avions trouvé un milieu dans notre crainte et nous étions désormais heureuses toutes les deux loin des souvenirs moins glorieux que maintenant. Je ne pourrais jamais lui en vouloir d'avoir tiré sur lui, il le méritait, il méritait qu'on mette fin à son monde de soumission plus que parfait parce qu'au juste il n'avait rien fait d'autre dans sa vie qu'infliger de la souffrance aux autres. Je dois dire que j'avais compris que ma mère n'était pas restée avec lui par amour, mais par choix étant donné qu'il ne lui laissait aucunement le choix. En étant enfant on ne remarque pas forcément ce genre de chose, il avait tellement d'emprise sur nous c'était tout juste inimaginable. Aujourd'hui j'avais fais le pas d'aller m'excuser face à Tobias, je n'aurais pu ne jamais le faire, mais je me devais de lui dire parce qu'après tout les gestes que j'avais pu avoir envers lui n'avaient pas été anodin. Quoi qu'on veuille ça avait du le toucher d'une façon impardonnable, je n'avais jamais pardonné à mon père alors pourquoi il le ferait ? Dans tous les cas je me devais de lui dire tout ça, ça me soulagerais et surtout il pourrait de son côté peut-être mieux se reconstruire, j'en savais rien. Après des recherches j'avais réussi à retrouver son travail, un vrai miracle étant donné qu'aucune trace de lui avait été facile pour le localiser dans cette immense ville. J’appréhende sa rencontre, je savais qu'il ne serait pas tendre ou même qu'il ne me laisserait pas parler. C'était totalement le cas même s'il me laissait m'exprimer pour un court instant, de toute manière je ne venais pas pour faire des romans juste pour m'excuser. «  Je sais bien » Il n'était donc pas au courant pour john ? «  John est mort il y a de ça six ou sept moi tuée par les propres mains de sa femme » Je soufflais en le regardant, son ironie ne m'atteignait absolument pas. J'étais prête à lui tenir tête encore longtemps de toute manière j'étais habituée et je n'avais pas peur de rien (a). «  t'as bien compris ce que j'ai dis bravo. » Répondis-je avec un léger rire nerveux. «  j'en suis consciente ! Tu sais pas tous ce qu'il m'a fait avant que tu n'arrives tu sais qu'une partie de l'histoire. Je n'espère rien du tout, je voulais juste que tu saches que j'ai compris mes actes et que je suis loin d'être fière de tout ça bien au contraire. Je ne cherche pas à te faire des excuses à la hollywoodienne désolé pour toi. » J'avais compris tous ce que j'avais pu lui faire endurer pendant aussi longtemps, je cherchais juste à effacer un peu ce passée plus qu'horrible. «  Que je me fou de toi ? Tu crois sérieusement que je me serais chier à essayer de te retrouver pour juste me foutre de ta gueule ? » Je sentais son ton montait mais je ne prenais pas peur, bien au contraire je l'affrontais sans broncher. «  Non pas du tout, je crois qu'un jour où l'autre il faut savoir assumer ses erreurs et c'est ce que je fais, mon connard de père est enfin parti et je compte refaire ma vie loin de lui et sa soumission pourrie. Et quand j'ai pensée à tous ce qu'il m'avait fait durant ces années avant que tu arrives comme après ton départ je me suis dis que John n'aurait jamais pu se sentir coupable de ses actes, mais moi c'est le cas. T'es totalement en droit d'avoir des excuses tu ne méritais pas de vivre ça, on ne méritait pas un tel comportement de sa part. Je ne suis pas comme lui et je veux qu'on arrête de me comparer à lui c'est tout. Tu comptes me faire quoi ? Me frapper ? T'inquiète pas je suis bien habitué » finis-je par dire en haussant les épaules tout en le regardant.

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Mar 6 Jan - 18:39


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Elle a tout de même un sacré toupet de venir ici comme si de rien n'était tout simplement pour me parler. Si elle avait voulu bien faire les choses, elle aurait écris un mail, une lettre, je ne sais pas mais elle ne serait pas venue. Je ne sais pas ce qu'elle a derrière la tête mais je n'ai pas du tout envie de la voir. Je sens mes démons du passé ressurgir à la surface et je n'aime pas çà. Je n'aime pas me sentir de nouveau faible alors que je ne suis plus du tout le même homme qu'il y'a presque 20 ans. Elle n'a pas le droit de me faire çà et je sens mon corps bouillonner de l'intérieur rien qu'à la voir en face de moi. Elle a vraiment fait une grave erreur en venant ici et en me recherchant car même si je lui laisse deux minutes pour me parler, il n'y aura rien qu'elle pourra faire qui m'enlèvera toutes les cicatrices qu'elle a pu me faire au fil des années. Je pensais réellement que cette famille serait la bonne lorsque j'avais passé le pas de cette porte rouge mais j'avais rapidement déchanté en voyant que j'avais atterri chez des gens peu scrupuleux. Le père de famille avait été ignoble avec moi dès le deuxième jour, il avait tout fait pour me mettre à l'aise le premier jour et me faire me sentir comme chez moi alors qu'en réalité il essayait tout simplement de m'amadouer un peu avant de commencer les pires tortures. Je ne comprend toujours pas comment personne ne lui a rien dis avant moi. Il a bien eu d'autres enfants à charge le temps de quelques mois mais personne n'a rien dis. Alors étais-je le seul a subir ce triste sort ou bien d'autres avant moi avaient aussi vécu les pires horreurs mais n'avaient pas envie de se montrer ? Si je n'avais pas fuis ce soir d'Automne, je crois que je ne serais plus là aujourd'hui. Loan avait commencé les hostilités, je me souviens encore de ce jour comme si c'était hier, j'ai d'ailleurs la marque sur mon dos à vie, cette marque que Loan m'a fait et celle qu'elle n'a jamais pu refermer et qu'elle ne refermera pas de sitôt même si elle essaie de s'excuser.  « Non, Loan, non tu ne sais rien, absolument rien » siffle-je, la regardant avec sévérité. C'est elle mon démon du passé, elle et son père et aujourd'hui, elle essaie de revenir comme si de rien n'était ? Il va falloir qu'elle rame. Vraiment beaucoup. Bizarre je ne suis même pas choqué lorsqu'elle m'apprend que son père est mort et qu'il n'est pas mort de façon naturelle mais bel et bien par la force d'une femme. Sa femme. Elle avait à plusieurs reprises essayé de m'aider et de me sortir de cet enfer mais elle avait toujours eu très peur de son mari. Aujourd'hui elle a finalement réussi à se sortir de cette peur épouvantable.  « J'espère qu'il pourrira en enfer et que ta mère s'en sortira avec de la légitime défense. » je sais que mes propos peuvent être assez virulents mais je le pense vraiment. Son père a eu bien trop longtemps une liberté qu'il ne lui était pas due. Aujourd'hui, il a fini par en payer les conséquences  « Même si j'aurais largement préféré voir ton père moisir dans une prison, à se faire violer et battre par les autres détenus. Il ne méritait pas de mourir comme çà, ta mère lui a rendu service... » je lève les yeux au ciel, je n'ai pas honte de mes propos. Loin de là.  « L'ironie ne te va pas » rétorque-je tout en la fusillant du regard. Pour qui se prend-elle ?  « Non, je ne pense pas que t'en sois réellement consciente Loan. JE M'EN FICHE DE CE QU'IL A PU TE FAIRE » je n'arrive plus à me retenir, je me fiche pas mal de ce qu'elle a pu ressentir, de ce qu'il a pu lui faire, j'ai failli y laisser ma vie et elle ne s'en rend pas compte.  « Et je ne veux absolument pas savoir la suite de ton histoire. Elle ne m'intéresse pas, tu n'as eu que ce que tu méritait » mes cicatrices ne veulent pas se refermer. Çà fait des années que je tente le tout pour le tout mais que je n'arrive à rien pour empêcher ces cauchemars de perdurer. Je dois être heureux mais je ne le suis pas. Je n'ai que mon travail, je rentre le soir, je suis seul et mon appartement est bien trop grand pour moi.  « T'as fini ? » demande-je en la regardant avec dédain.  « Je me fou pas mal des tes excuses, c'est bien t'as fais ta bonne action bravo » j'applaudis par la même occasion.  « Mais si... Loan, tu es comme ton père, tel père telle fille. Tu l'as aidé à plusieurs reprises, tu as fais de toi ce que tu es aujourd’hui et je sais que tes démons te hantent tous les jours mais tu l'as bien cherché. » et en plus elle ose me dire çà ?  « Te frapper ? Je ne suis pas comme toi Loan, je ne refais pas les erreurs que toi tu as peu faire. Je ne suis pas un monstre comme toi ou bien ton père. »




Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Mar 6 Jan - 22:00


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Il fallait bien avouer que j'étais un peu folle de vouloir le voir en sachant que j'avais absolument toujours fait ce que mon père avait voulu faire sur lui. Je sais que ça n'avait pas forcément été quelque chose d'agréable bien au contraire, mais qu'est ce que j'aurais pu faire ? Une gamine face  à un homme de quarante trois ans ? Rien de bien important, j'étais bien trop influençable avec mon jeune âge. Je n'étais pas non plus stupide, je savais très bien que ce n'était pas forcément bien de faire tous ce qu'il me demandait, mais je ne pouvais pas risquer de me faire encore taper parce que je n'avais pas écouté mon père. Ma mère avait été la seule  à pouvoir réellement stopper certaine situation, je dois dire que de temps en temps elle essayait clairement de le remettre sur le bon chemin, mais cela n'avait jamais réellement marché. Je me demandais souvent comment elle arrivait à garder le sourire avec un tel homme, désormais la question ne se posait plus étant donné que John était six pieds sous terre et qu'à l'endroit il était les seules personnes qu'il pouvait embêter étaient sûrement les vers de terre (a). Je n'avais pas de regret sur le fait qu'il était mord dans une atroce douleur, après tout le mal qu'il avait fait endurer aux gens qui l'entouraient il ne méritait que ça.  Ce n'est pas forcément ce qu'une fille dit de son père, mais dans mon cas je ne pouvais que répondre ça parce qu'après tout il m'a fait du mal toute ma vie jusqu'à sa mort. C'est vrai qu'au début j'avais eu peur que ma mère soit en prison, mais finalement après avoir raconté la véritable histoire que cela soit à l'avocat comme aux juges elle  était sortie sans aucune peine à faire,cela avait un véritable soulagement étant donné qu'elle ne méritait pas d'aller en prison pour John, elle était tellement pas comme lui ma mère était une femme bien, mon père un véritable connard, le mal qu'il avait infligé à  Tobias était horrible et le pire dans tout ça était qu'il m'avait souvent demandé de le faire à sa place. C'est en repensant à tout ça que j'ai compris l'horrible erreur que j'avais pu commettre, je m'en voulais d'avoir eu un tel comportement envers lui parce qu'après tout lui n'avait demandé qu'une famille pour l'accueillir et non pas de souffrir. C'est avec du recul que j'avais décidée d'aller lui rendre visite, j'avais besoin de m'excuser pour essayer de tourner la page sur un passée qui ne me plaisait pas du tout.  J'avais envie de surmonter ces épreuves là pour avoir une vie meilleur en montrant mon vrai visage et non pas ce que les gens pensaient de moi, j'étais assez craintive par rapport à ça d'ailleurs. J'étais prête  à en prendre pleins la tête par Tobias, je savais très bien qu'il n'allait pas m’accueillir les bras ouvert parce qu'après tout on ne se connaissait absolument pas.  Il avait vécu deux ans chez moi et pourtant je ne savais rien de lui, juste que ses parents étaient morts. Le ton qu'il prenait avec moi ne me faisait absolument pas peur,j'étais habitué à tenir tête aux gens et je n'allais pas changer avec lui parce qu'après tout il fallait bien que je m'impose pour qu'il m'écoute. «  Je l'espère aussi. Et ma mère n'a rien eu les juges savent toute l'histoire en rapport avec john donc ils n'ont rien poursuivi contre elle. » Finis-je par dire en souriant doucement, parler de ma mère m'apaisait toujours surtout qu'elle avait été la seule a réellement me donner de l'affection. «  Je trouve qu'il a assez souffert en mourant lui qui se pensait invincible il est mort par les mains d'une femme je crois que c'est une terrible punition pour lui . Dans tous les cas personne ne l'a pleuré et c'est tant mieux. » Je soupirais doucement en le regardant «  Si je le suis totalement ! J'ai grandie je ne suis plus influençable comme dans le passée. » Il est vrai que désormais je ne me laissais plus marcher sur le pied tout simplement parce que j'avais appris par mon père de ne plus me faire avoir par personne.   «  Tu crois que c'est en agissant comme tu le fais que tu n'es pas un  monstre ? Je sais que des paroles ça ne change rien à ce que tu as enduré pendant tout ce temps,  mais je ne compte pas réparé mes erreurs surtout qu'à cause de mon abruti de père j'en ai fais pas mal, je cherche juste à les avouer aux gens concerner. Tu mérites d'avoir mes excuses alors arrête cinq minutes de prendre des grands airs avec moi, je suis pas venu pour qu'on devienne ami juste pour te présenter mes excuses que tu le veuilles ou non tu  as besoin de savoir au fond de toi que je suis désolé d'avoir pu te faire tout ça.  Sache que je ne le faisais pas avec plaisir, john avait une immense influence sur moi et à onze excuse moi, mais tu n'as pas forcément d’aptitude à dire non à un père de famille. Je te  laisse maintenant.  Bonne journée et bonne reconstruction monsieur waters. » Finis-je par dire en déverrouillant la porte avant de sortir.

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Mar 6 Jan - 23:50


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ J'étais en train de lui laisser bien plus de temps que prévu et je ne savais pas pourquoi je lui faisait cette faveur. Plus j'entendais Loan parler, plus j'avais envie de lui faire regretter d'être venue me retrouver dans mon entreprise. Mais je n'étais plus du tout le même homme et elle ne me faisait plus peur. J'avais su créer ma propre vie même si elle n'était pas au goût de tout le monde. J'avais su avancer même si je n'étais pas le meilleur homme qui soit. Je n'étais pas devenu un monstre alors que j'aurais très bien le devenir après tout ce que j'avais enduré. Certes, je n'étais du genre très bavard et j'étais parfois assez froid mais je n'étais pas vraiment méchant et je ne voulais certainement pas commencer à frapper quelqu'un. Je n'avais pas envie de faire aux gens même si je sais que j'en avais déjà fais. Tulisa avait payé les frais de ce que je pouvais être et de ce que j'avais vécu mais personne ne connaissait cette effrayant histoire et je voulais que cela reste ainsi. J'essayais de changer et heureusement que je pouvais compter sur celle qui était rapidement devenue ma meilleure amie. Melody. Même si je n'avais que très peu de nouvelles ces derniers temps et que cela m'inquiétais un peu, j'avais beaucoup de chance de l'avoir dans ma vie car elle était en train de complètement me changer et j'étais en train de m'ouvrir un peu plus. Mais je n'allais certainement pas m'ouvrir à Loan. Elle avait déjà bien trop profité de ma patience. Je levais les yeux au ciel alors qu'elle était en train de me parler comme si de rien n'était. Non, elle n'avait pas compris que je n'en avais rien à faire.  « Ta mère a eu de la chance, contrairement à ton père qui prenait la vie pour ce qu'elle n'était tout simplement pas. Elle va pouvoir désormais vivre sans la peur qu'elle avait autour d'elle. » Je me souvins d'un soir où John n'était pas là et où elle était venue me parler alors que j'étais recroqueviller dans mon lit. J'avais tellement peur que le père de Loan revienne énervé et ne veuille me frapper que je n'en avais pas du tout dormi de la nuit. Elle était venu me voir pour me dire qu'il ne me ferait aucun mal ce soir, qu'il ne fallait pas que je m'en fasse. C'était bien joli à dire mais c'était sans compter la délicatesse que pouvait avoir John. Ironie bonjour.  « Non, il n'a pas souffert en laissant sa vie. Je suis déjà bien satisfait que ce soit ta mère qui ait eu le courage de le faire parce que ses enfants n'avaient pas le même cran. Elle a enfin réagis et je suis plutôt assez fière d'elle et je me fiche pas mal que mes propos puissent te choquer, petite chose que tu es devenue ! » Oui, j'étais mauvais mais je me retenais depuis tellement d'années que de la savoir en face de moi n'était tout simplement pas possible.  « La pire des souffrance aurait été qu'il pourrisse dans les entrailles d'une prison.. » rétorque-je de plus belle même si j'avais bien compris qu'il avait assez souffert. Pour moi, il ne méritait pas la mort mais bel et bien la prison ferme et sans appel possible.  «  Je m'en fou Loan... » finis-je par souffler alors qu'elle me disait ne plus être influençable... je m'étais levé pour me retrouver face à elle. La distance était bien trop petit entre nos deux corps et elle pouvait voir à quel point je pouvais être tendu. Je n'appréciais pas sa venue et elle le ressentait parfaite. J'étais en train de rire jaune. Très jaune.  « Je ne suis pas un monstre et je le sais. Tu penses qu'en débarquant ici comme un cheveux sur la soupe tu vas arriver à avoir mon pardon ? Tu fourres un peu le doigt dans l’œil je trouve. Si tu penses que je vais laisser passer comme çà tout ce que tu as pu me faire, tu te plantes lourdement. Et cela ne fait certainement pas de moi un monstre. Au contraire, cela fait de moi quelqu'un d'humain. Nous ne sommes pas dans le monde des bisounours, réveille toi ! Juste à les avouer ? Et tu penses que tu iras loin ? Les avouer ne t'apportera rien, les réparer peut-être et encore.. j'espère que tu te rends compte que ce que tu me dis est complètement débile ! Ton abruti de père comme tu dis, a fait du mal à beaucoup trop de personnes et tu as suivi sa route. Tu aurais dû partir quand je me suis enfui. Tu aurais du me suivre mais tu ne l'as pas fais. Malgré tout ce que tu m'avais fais, j'ai quand même essayé de te faire venir avec moi. Et tu as préféré ton père et sa connerie. Tant pis pour toi si aujourd'hui tu n'es pas bien. » je lui avais proposé de venir avec moi, de partir à l'hôpital avec moi lorsque je me suis enfui mais elle ne m'a jamais suivie. J'avais essayé de faire preuve de bonté envers cette petite qui m'avait fais tant de mal. Aujourd'hui, je n'ai pas envie de son pardon et je ne veux pas lui pardonner.  « Et bien tu me les a présenté, tu peux donc t'en aller à présent non ? Pourquoi es-tu encore là ? Je t'ai dis que je ne les accepterais pas tes excuses. » soufflais-je à la jeune femme, toujours debout face à elle. Elle vint ensuite me dire qu'elle s'en allait. Je soupirais et la laissait alors commencer à prendre la porte  « Tu es bien comme ton père, tu n'as pas une once de cœur et quoiqu'il se passe, les excuses que tu feras autour de toi ne seront pas assez pertinentes pour que les gens les acceptent. Et toi ? Toi, tu vas payer pour tout ce que t'as fais aux enfants qui croisaient ta route et celle de ton père ? Ta mère elle t'aime toujours après tout çà, hein ? Estime toi heureuse d'avoir encore des gens autour de toi, car tu ne mérites que la solitude et tes démons pour te hanter. » moi j'avais des démons, tous les jours ils me hantaient alors que je n'avais rien fais pour qu'ils soient là. Aujourd'hui, à elle d'en payer les pots cassés.





Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Mer 7 Jan - 1:17


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Je dois dire que la conversation était loin d'être agréable, je n'attendais absolument rien de lui je voulais juste essayer de rattraper mes erreurs passées pour pouvoir avancer sans avoir à regretter de ne pas avoir pu m'excuser. Je ne sais absolument pas pourquoi il fallait toujours que je paye pour les histoire sordide de mon père, mais malheureusement je n'avais absolument aucun autre moyen pour essayer de mieux vivre. Je crois bien que sa mort avait été un véritable tournant dans ma vie et que désormais je ne voulais plus être obligée de vivre avec tout ça encore longtemps, je voulais fermer le chapitre de John pour toujours et être enfin heureuse. Je ne pensais pas vraiment être capable de continuer à parler dans un langage de sourd comme actuellement, je ne demandais pas qu'il accepte mes excuses juste qu'il en prenne considération c'est tout. Bon il fallait bien avouer que je n'étais pas forcément sympa, mais après tout il ne l'était pas non plus donc autant dire que je me fichais assez du ton que je pouvais avoir parce qu'après tout c'était le seul moyen pour qu'il m'écoute réellement. Le fait de repenser aux choses du passée était loin d'être agréable bien au contraire, je détestais penser à John, je ne veux plus rien avoir à faire avec lui tout simplement parce qu'il avait assez détruit ma vie comme ça ainsi que celle de ma mère et toutes les personnes qu'il avait croisé durant sa vive. Je ne pourrais jamais vraiment parler du jour où il est mort, je ne parlais jamais à personne des souffrances qu'il m'infliger, j'étais bien trop timide pour ça malgré les apparences. Je n'étais pas forcément heureuse de vivre tout ça, bien au contraire sauf que je ne pouvais pas faire autrement. Tobias ne m'intimidait pas, il ne l'avait jamais fais sauf que je ne comptais pas être encore en confrontation avec lui, je voulais juste essayer de penser qu'un avenir meilleur pouvait enfin s'ouvrir. Il était clair que j'étais fatiguée de toujours devoir me battre contre les horreurs de John. De toute manière désormais il ne pouvait plus embêter personne c'est ça qui était réellement bien. On pourrait désormais voir la vie d'une meilleure façon qu'avant ce qui était beaucoup mieux. Ma mère était désormais hors de danger, je n'avais jamais quittée la maison par rapport à elle tout simplement parce que je ne voulais pas qu'elle se retrouve toute seule avec son horreur de mari. «  En faisant ça elle m'a sauvé la vie et désormais John est loin d'elle chose qui me rassure beaucoup. » J'avais toujours tellement eu peur qu'un jour il s'en prenne à elle, ma mère était ce genre de femme toujours disposer à donner son affection. C'est elle qui avait d'ailleurs décidée d'adopter, elle ne savait sûrement pas que John avait un tel comportement que cela soit avec moi sa propre fille comme avec Tobias. «  Je crois que te rend pas compte de l'âge que j'avais, tu crois qu'à onze ans on peut totalement faire ce qu'on veut ? Je n'étais qu'une enfance sans défense tu ne sais rien de moi Tobias, tu sais juste le mal, mais tu sais rien d'autre alors arrête ! » Je levais le ton, j'en avais plus que marre qu'il me traite ainsi, j'étais loin d'être mauvaise sinon je ne serais jamais venue ici pour le voir, j'aurais continuer ma vie tout simplement. «  C'est certain, mais au moins à six pieds sous terre il ne fait plus de mal à personne. » soufflais-je en le regardant, il est vrai que la prison aurait pu être vraiment bien, mais désormais tout le monde était en sécurité vu où il se trouvait désormais. «  Je débarque juste pour tourner la page des horreurs que mon père a causer Tobias, je cherche rien d'autre ! Tu ne sais pas tous ce qu'il m'a fait et je sais tu t'en fiche, j'ai juste voulu me protéger puis ce n'était pas contre toi que je suis pas partie ! Je ne pouvais pas laisser ma mère seule face à se monstre tu le comprends ça ? Tant qu'il me touchait moi j'étais certaine qu'il laissait ma mère tranquille et sur les épaules d'un monstre de onze ans comme tu dis ça fait beaucoup alors oui ça m'a touché que tu me proposes de partir avec toi, mais j'aurais jamais pu laisser ma mère c'était impossible .. » jamais je n'aurais pu partir en laissant ma mère dans les griffes de john, j'étais certaine qu'il lui ferait du mal jusqu'à savoir où nous étions passées, il en était capable. «  puis tu sais que si j'étais partie avec toi, ils auraient tout fait pour retrouver notre trace et je pense que comme tu le dis on ne serait plus de ce monde. » Finis-je par dire en le regardant. Je ne préférais rien répondre et partir, j'en avais fini avec lui, mais ce dernier se faisait un malin plaisir de me provoquer encore une fois. Je refermais la porte en me retournant vers lui «  à croire que tu ne veux pas me laisser partir.   Si je n'avais pas de cœur comme tu dis j'aurais pas tout fait pour retrouver ta trace Tobias, je n'avais que des excuses à te faire à toi je n'ai jamais rien fais d'autre comparé à ce que tu crois. Je n'ai rien à payer on m'a manipulé et malheureusement c'est tombé sur toi. Ma mère m'aime oui tout simplement parce qu'elle sait que je n'ai fais que être le jouer de mon père pendant toutes ces années. Je ne suis pas la personne que tu penses, avant de juger une personne il faut la connaître sauf qu'on ne se connaît pas et je n'ai aucunement envie de connaître une personne aussi borner que toi. Tu crois que c'est en jouant le dur que tu vas réussir à me faire croire que tu en souffres pas encore ? J'ai vécu la même chose que toi et je suis loin d'être bien donc arrête de dire que je n'ai pas de cœur, j'aurais pu ne jamais rien te dire alors que non je suis venue te dire en face que j'étais désolé. Je ne cherche pas à ce que tu les acceptes, juste que tu ne les oublies pas parce que tu sais que grâce à ça tu pourras avancer. Le passée reste le passée, mais ça ne change rien au fait que je te devais des excuses c'est tout. »

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Jeu 8 Jan - 1:34


Demon of the past ∞ Loan

I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Je savais bien qu'il y avait pire dans la vie, il y a toujours pire que ce que j'ai pu vivre par le passé mais je ne pouvais pas m'empêcher de penser à tout ce que j'avais subis tout au long de ses années. Je n'arrivais toujours pas à croire que Loan avait voulu faire le déplacement pour venir me voir. Je ne comprenais pas son geste et je ne voulais pas l'entendre. Mais elle avait été clair et elle voulait absolument me parler. J'étais en train de perdre patience, je n'avais pas du tout envie de l'entendre parler et de lui dire quoique ce soit mais je n'avais pas envie qu'elle fasse une esclandre au sein de mon entreprise. Je tenais à mon entreprise et avec l'image que j'avais déjà, je ne voulais pas en rajouter. Voilà pourquoi j'avais fini par lui prendre le bras avec violence et l'emmener dans mon bureau. J'avais tout barricader pour ne pas être déranger même si j'avais envie qu'elle en sorte le plus rapidement possible. La rage qui faisait partie moi rendait mon corps bien trop rigide. J'étais froid et je n'allais pas me radoucir de sitôt. Elle ne méritait pas que je me calme et je n'avais pas non plus envie de le faire. Elle m'avait fais vivre l'enfer avec son père, et çà, je ne pourrais jamais l'oublier. Elle avait blessé l'enfant que j'étais, Je détestais ce qu'elle était en train de me faire ressentir, je détestais qu'elle soit dans cette pièce et je détestais surtout le fait qu'elle était en train de faire ressurgir tous mes anciens démons. La journée ne venait que de commencer mais voilà qu'elle allait être la pire de la semaine.  « Et en quoi elle a pu te sauver ? Tu faisais pareil que ton père, non ?  » sifflais-je en la regardant toujours avec dédain. Je ne voulais pas l'écouter, mais j'y étais comme obligé car j'avais envie d'entendre le ramassis de conneries qu'elle pouvait bien vouloir me dire.  « Je crois surtout que même si tu n'avais que 11 ans, tu n'avais pas à faire ce que tu as fais. Tu aurais dû dire quelque chose car même si tu n'avais que 11 ans, tu t'es bien entendu rendu compte de la violence qui se passait sous ton toit, je pense, non ? Je ne sais rien et je ne veux rien savoir de toi Loan. Rien du tout. Tout ce que j'ai vu de toi lorsque j'étais chez vous est bien assez. Je ne veux pas apprendre à te connaître, je ne veux rien savoir sur ce que tu as pu faire par la suite ou quoique ce soit. Est-ce que je suis clair ? Alors oui, t'es venu me voir, tu as voulu faire tes petites excuses mais moi je n'en veux pas.  » je savais très bien que j'étais bien trop froid mais comment je pouvais être autrement après tout ce que j'avais vécu ? Oui l'eau avait couler sous les ponds mais pour moi j'avais l'impression que tout çà c'était passé hier. Je n'étais plus le même homme, j'avais changé et pas forcément en bien.  « Certes...  » soufflais-je alors qu'elle venait de me dire que six pieds sous terre il ne ferait plus de mal à personne. Mais il m'avait fait du mal et il m'en faisait encore puisque j'avais toujours ces cauchemars incessants. Je n'en pouvais plus, j'avais envie que ma vie avance plus que çà mais je ne savais pas comment gérer tous ces souvenirs qui me faisaient mal.  « C'est bien, tu l'as fais, tu vas pouvoir reprendre ta petite vie sans te soucier de tout ce que tu as fais das le passé parce que tu as enfin pris l'initiative de venir t'excuser. Tu aurais pu le faire avant, non ? Pourquoi tu n'es pas venue avant ? Tu avais encore peur de ton père ? Dis moi, ton père te faisais encore peur alors que tu prenais de l'âge et de l’indépendance ? Tu vivais encore chez lui avant qu'il se retrouve au cimetière ?  » je savais que je lui demandais beaucoup de chose alors que j'avais tout simplement envie qu'elle s'en aille mais ma curiosité était bien trop forte pour que je la laisse de côté.  « Te protéger ? Elle est bien bonne celle là ! Mais tu as fais ce que tu voulais faire, tu as été le jouet de ton papa chéri, un bon petit toutou, bien brave en plus de çà. Il fallait juste qu'il claque des doigts pour que tu accoures, il devait être très fier de toi en tout cas. » Je sais que j'étais méchant surtout que j'étais plutôt attendri de savoir qu'elle avait fait çà pour protéger sa mère. C'était une bonne chose ce qu'elle avait fait tout au long de son enfance mais elle l'avait assez mal fait finalement. Mais la base était bonne et je ne pouvais qu'être d'accord avec ce qu'elle m'avait dit concernant sa mère et son envie de la protéger mais il était bien évidemment impossible que je lui dise ce genre de chose.  « Ta vie aurait changée du tout au tout si tu étais partie avec moi et tu sais pourquoi ? Parce que tu aurais été dans cet hôpital avec moi et ton père aurait été arrêté. » rétorquais-je. Je voulais avoir le dernier mot, et je voulais lui faire comprendre que sa vie n'avait été qu'erreur sur erreur.  «  Pourquoi tu as pris la peine de venir ? Tu savais très bien que je n'allais pas accepter tes excuses. Ce n'est pas si simple que çà et tu le sais tout autant que moi. J'ai vécu l'enfer chez toi alors que je pensais que j'allais pouvoir enfin avoir une famille. Je pensais vraiment avoir trouvé une famille, des gens chez qui j'allais me sentir bien mais au final, j'ai été violenté, pas seulement par ton père mais aussi par sa fille et çà, je ne peux pas l'oublier. Tu ne sais pas ce que j'ai vécu au fond de moi car la violence physique est beaucoup moins important que la violence morale que j'ai vécu en même temps. J'ai été humilié, blessé, battu et on n'a rien fait pour m'aider. Je vis l'enfer encore aujourd'hui et çà tu ne le sais pas. Tes excuses ne changeront rien à ce que je vis et ce que j'ai vécu. Je fais des cauchemars, je vis avec les démons d'un passé que j'aimerais pouvoir oublier mais que je n'arrive pas à oublier. C'est très dur pour moi et je n'ai jamais réussi à être l'homme que je voulais être A CAUSE DE TOI ET DE TON PERE. Alors, si, excuses moi mais je vais oublier tes excuses et faire comme si tu n'avais pas mis les pieds ici. » comment pouvait-elle croire que j'allais pouvoir avancer malgré ses excuses ?




Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Jeu 8 Jan - 21:48


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Je n'aurais jamais pensée un jour avoir ce genre de conversation avec Tobias, je ne pensais d'ailleurs jamais le revoir étant donné que depuis son retard il n'avait aucunement donné de nouvelle. Ce qui était totalement normal vu l'enfer qu'il avait vécu, je me sentais coupable et je l'avouais totalement en sachant que si mon père n'avait pas eu une telle manipulation sur moi je n'aurais sûrement jamais pu faire ça. John m'avait apporté tout simplement le malheur dans ma vie et après sa mort je comptais arrêter cela pour partir sur une vie beaucoup plus saine qu'avant. Je dois dire que si j'avais su le mal qu'il était capable de faire aux gens de son entourage je serais partir loin avec ma mère, mais cette dernière n'a jamais voulu par peur que John nous retrouve. Parler de tout ça avec Tobias ne me faisait pas du bien, je pensais avoir oublié ces douleurs qui me font toujours aussi mal et pourtant ce n'était pas du tout le cas bien au contraire, mais il le fallait parce qu'après tout je lui devais réellement des excuses après ce qu'il avait vécu dans le passé par ma faute. «  La raison est simple ma mère lui a tiré dessus alors qu'il me frappait.. » Je soufflais doucement en me rappelant doucement la scène, ma mère avait été incroyablement forte pour tirer sur lui à vrai dire je ne l'aurais jamais cru capable et pourtant elle avait parfaitement bien visée. Dans tous les cas John était désormais hors de quoi que ce soir pour faire du mal et c'était tout simplement parfait. Je n'avais jamais forcément compris ce que je faisais quand mon père me forçait à lui faire du mal, je n'étais qu'une enfant cherchant juste à se protéger des mains horribles de son père et pourtant il m'avait tout simplement forcé à devenir comme lui chose que je n'ai jamais voulu. Je n'étais pas une mauvaise fille bien au contraire et pourtant il m'avait forcé à faire du mal à Tobias alors que jamais je n'aurais eu l'idée de le faire. John était un homme horrible. Depuis sa mort, j'avais absolument tout fait pour le retrouver tout simplement parce qu'il fallait que je m'excuse je ne voulais pas qu'il continu à croire que j'étais cette horrible fille. Je savais très bien que c'était une peine perdue étant donné qu'il ne voulait absolument pas me croire pourtant mon geste envers lui était totalement sincère, je voulais tourner la page de John je ne voulais pas continuer de broyer du noir juste parce que John le voulait pour moi. Je n'avais fais du mal qu'à Tobias et je m'en voulais terriblement parce qu'après tout il n'avait jamais mérité ça bien au contraire. «  Tu veux dire quoi à un adulte de deux fois voir trois fois ton âge qui te menace de recommencer ce qu'il te faisait si tu ne lui obéi pas ? J'avais peur, j'étais qu'une gamine Tobias c'est ça tu comprends pas.. Je suis venue parce qu'il le fallait, t'avais pas à subir ça tu méritais mes excuses c'est tout. Ça c'est vraiment sincère sinon je n'aurais rien fait juste que je supporte pas de t'avoir fait tout ça juste parce que John était un connard avec toi. » J'étais coupable des mauvaises intentions de mon père, une marionnette avait été sûrement mieux traiter que moi même, j'étais sa fille et pourtant il avait fais de ma vie un véritable enfer. Je n'ai jamais aimé mon père et cela ne serait jamais le cas. «  Arrête .. tu crois que c'est facile ? Pas du tout. Je suis pas venue tout simplement parce que John était vivant et qu'il me faisait suivre je n'avais aucunement envie qu'il te retrouve quand tu t'es enfui il était tellement furieux. Et oui j'avais encore peur de mon père j'ai toujours eu peur de lui, oui je vivais chez mes parents encore .. il m'interdisait de prendre un appartement pour la simple raison qu'il ne pouvait plus m'avoir à l'oeil. » Je détestais le fait de parler de ça surtout que je savais très bien que cela se retournerait contre moi étant donné qu'il voulait me faire du mal avec ses mots. «  tu ne sais pas ce qu'il me faisait t'étais pas le seul à vivre ça Tobias loin de là. » Je n'avais pas du tout envie de m'étaler sur ce sujet là qui était mauvais, j'avais du mal encore pour accepter tous ce que j'avais vécu à cause de mon père. «  Je sais que ça aurait changé beaucoup de chose, mais je n'aurais pas pu laisser ma mère seule. Ça été une erreur mais j'avais tellement peur pour elle que je n'ai pas réfléchie.. » Il est vrai que peut-être les choses auraient été différentes si j'avais suivi ce dernier à l'hôpital, mais la vie de ma mère avait été plus importante. «  Je suis pas venue pour que tu les acceptes juste que tu les entendes pour avancer après tout ça. Je sais et tu n'aurais pas du vivre ça tu méritait pas que mon père s'amuse de toi et me prenne comme objet pour te faire du mal crois moi que c'était pas du tout agréable. Tu sais ma mère était heureuse de t'adopter elle n'a jamais pensée que John te ferait subir ça.. si elle l'avait su crois moi que jamais elle n'aurait fais une demande d'adoption. Elle s'en veut encore beaucoup de rien avoir fait pour l'arrêter, elle l'a tuée donc c'est vrai que pour elle s'est une sorte de vengeance. Je te crois.. et j'aurais aimé que les choses se passent autrement en étant une véritable famille avec toi sauf que John a tout gâché. Je suis réellement désolé que tu subisses ça encore aujourd'hui. » Je le regardais dans les yeux, je ne savais réellement pas comment agir et surtout j'avais toujours peur qu'il finisse par peur jeter comme une vieille chaussette (a).

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Ven 9 Jan - 5:49


Demon of the past ∞ Loan

I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ Je commence à de nouveau montrer mes faiblesses face à la jeune femme alors que je me dois de toujours être fort. J'ai vécu l'enfer mais aujourd'hui, je fais ce qu'il me plaît. Je suis devenu CEO, un petit peu par hasard certes mais je suis tout de même devenu le patron de cette entreprise et je me dois de toujours garder la tête haute. Mais cette confrontation me fait tellement de mal que je commence à avoir du mal à tout gérer. Je veux tout simplement qu'elle s'en aille mais j'ai l'impression que cette conversation dure des heures. Pourtant çà ne doit faire que 5 petites minutes. Elle me rend dingue, elle fait ressurgir bien trop de démons et je n'arrive plus à garder mon calme. Je suis complètement rigide, je sens mon corps complètement droit et je ne veux plus bouger. Elle ne dois pas rester ici où je vais vraiment m’énerver même si je suis encore bien calme à mon goût. Je veux faire resurgir en elle les mêmes démons que je peux avoir. Je veux qu'elle souffre, je veux la voir souffrir comme j'ai pu souffrir pendant toutes ces années. Bien que j'en sois là aujourd'hui, j'ai toujours au fond de moi les vieux démons du passé qui ne veulent pas me laisser voir un futur plus lumineux. Je suis seul, je ne suis pas l'homme que je veux être et je me sens trahi. Sali. Et je ne sais même pas pourquoi.  «  Ta mère est quelqu'un de bien même si elle n'a pas su tenir tête à ton père plus tôt. Elle a fait ce qu'il fallait et encore, je lui aurais bien plus mal que çà à ton père. Je ne lui aurais pas ôter la vie tout de suite, bien au contraire, il aurait souffert avec moi, et pas qu'un peu. Il aurait connu tout ce que j'ai endurer et il aurait demander à mourir... » la rage que j'ai envers cette famille, envers ce chef de famille qui vient enfin de mourir peut se lire dans mon regard. Je fulmine, j'ai tellement de haine que je ne sais comment la contenir plus longtemps. Cette famille aurait pu être la mienne, elle aurait pu être le foyer que j'ai toujours attendu mais il avait fallu qu'on me vois autrement, qu'on m'utilise. Et encore, je me trouve tout de même bien plus chanceux que d'autres enfants qui eux doivent subir en plus des violences physiques, des attouchements et des violences sexuelles. Je n'ai jamais connu çà et je sais que je suis très chanceux. J'ai toujours voulu faire en sorte d'aider mon prochain mais je n'ai jamais réellement réussi. Je suis allé une fois dans un centre qui recueillait des enfants en difficultés après avoir été exposés à la violence physique, morale ou bien encore sexuelle. C'était vraiment très dur à vivre et je ne voulais pas dire pourquoi je venais ici. C'était plus simple de ne rien dire, de laisser mon passé derrière moi. J'ai voulu faire une bonne action en les aidant mais je n'en ai pas eu la force. Je sais que j'aurais du, que j'aurais pu et c'est là mon seul regret. Je suis une cause perdue, je le sais. Je ne serais jamais l'homme que j'ai toujours voulu être. Je ne suis pas un homme bon. Je passe toujours de femmes en femmes, j'ai laissé mon ex à l'hôpital, seule, l'abandonnant avec mon enfant. Je ne suis pas quelqu'un de bien et tout çà à cause de ce passé qui m'obsède. Je n'ai jamais eu l'idée de me venger de cet homme, je n'ai jamais voulu retourner sur les lieux, je voulais tout simplement oublier.  «  NON ! Je ne lui obéi pas et la preuve, je me suis enfui, j'ai réussi à m'enfuir parce que je savais très bien que j'allais enfin être en sécurité une fois dans cet hôpital. J'ai été pris en charge comme il fallait. Mais ton père a eu quoi ? On lui a juste enlevé le droit de garder de nouveaux enfants et il a payé une lourde amende avec u an de prison au maximum ? C'est peu cher payé et pendant tout ce temps, vous auriez pu partir.. » c'était un connard ? Non, c'était plus que çà  «  C'était un monstre » soupire-je pour remettre en place les choses dans son contexte. Elle aurait dû me suivre, les choses seraient certainement différentes aujourd'hui, mais là, je la déteste et je ne la vois pas autrement.  «  Et pourquoi je te croirais aujourd'hui ? Alors que tu m'as montré un sale visage auparavant ? Tout ce que tu peux me dire Loan, çà rentre par une oreille et ressort de l'autre. Tout ce que tu diras tout au long de cette entretien, ne sera pas retenu. Tu pouvais prendre ta vie en main, tu pouvais faire des choix mais tu n'as pas fait les bons c'est tout. Ne te cherche pas d'excuses je t'en prie ! » Je suis agacé, elle m'agace, il faut qu'elle arrête de parler car elle n'aura jamais le dernier mot avec moi.  «  Et puis quoi ? Tu devais toujours vivre chez tes parents, et tes amis, tes petits copains, personne ne pouvait être mis au courant de ce qu'il se passait chez toi ? » Je ne veux pas croire à son histoire. Cela ne sert à rien, c'est un langage de sourd qui s'est instauré entre nous depuis le premier jour. Elle ne m'a jamais accepté et je ne l'accepterais pas aujourd'hui.  «  Continue de parler ! » tu m'intéresses... ironie bonjour.  «  Mais les entendre ne sert strictement à rien Loan. Je ne peux pas avancer, je ne peux plus avancer, il m'a tout pris et tu l'as aidé à tout me prendre au passage. Je ne veux pas de ta pitié et surtout pas de tes excuses. Va t'en.. on n'a plus rien à se dire et tu as eu plus d'une simple minute. »
 



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan Dim 11 Jan - 2:37


Demon of the past ∞ Loan


I don't want you in my life. I just can't talk to you. I don't want to listen to you ⊹ J'avais tout simplement l'impression de parler à un mur, certes j'étais totalement consciente que le comportement que John m'avait obligé à avoir durant le passée n'était pas du tout correcte envers lui, il ne pouvait pas juger mon geste d'excuse. Je n'étais pas venue dans un mauvais but juste pour lui exprimer le fait que je m'excuser de lui avoir infligé tout ça alors qu'il n'avait rien demandé à personne.  Mon père avait eu un réel dont pour soutirer tous ce qu'il voulait de moi pour des choses horribles, je lui en voulait tellement de m'avoir fait faire toutes ces choses horribles.  Désormais les choses étaient terminés vu qu'il donnait à manger aux vers de terre ce qui était un véritable soulagement étant donné qu'il ne pouvait plus faire de mal où il se trouvait maintenant.  Ma mère avait été vraiment forte pour tirer sur lui, elle nous avait libéré d'un véritable calvaire en le tuant même elle était fatiguée du comportement de ce dernier au moins de n'avoir eu aucun regret à lui tirer dessus. Elle était tellement forte, je l'admirais beaucoup pour tout dire. Elle était un exemple que je voulais suivre pour la poursuite de ma vie, mon père était parti j'étais totalement libre désormais.  Parler de tout ça avait Tobias était dur, il avait une opinion de moi qui était loin d'être vrai tout simplement parce qu'il ne m'avait connu que lorsque que mon père  me mener comme un petit marionnette.  Nous étions venue à parler, ce n'était pas facile mais petit à petit on y arriver même si son comportement me faisait bel et bien comprendre qu'il n'avait pas envie de m'écouter.  «   Je suis d'accord avec toi, j'ai toujours trouvé ça incroyable son combat contre lui à la fin. Tu aurais eu raison de le faire, il ne méritait que ça de toute manière. » Je n'avais pas honte de dire ça, je détestais tous ce que mon père s'était amusé à faire et autant dire que j'aurais aimé qu'il souffre vraiment.  «  tu as sûrement raison, mais sous le coup de l'action on ne s'imagine pas toutes les possibilités tobias.. on pense juste à qui on tient.  Oui un véritable monstre qui se réjouissait du mal des autres je suis d'accord. »  De toute ma vie je n'avais jamais eu une image positive de lui de toute manière et ça ne changerait pas. «  parce que tout le monde a le droit à une deuxième chance, j'ai eu une mauvaise période quand mon père s'amusait de moi et tu étais sa cible. On fait tous des erreurs malheureusement je n'échappe pas à cette règle.» «  personne mon père a toujours menacer que si je parlais de quoi que ce soit il infligerait la même chose à la personne qui serait au courant.»  «  pourtant tu devrais avancer, si tu ne le fais pas tu donnes raison à john  il a toujours voulu ça empêcher les gens d'avancer. Je n'ai pas de pitié envers toi, je trouvais ça normal que je vienne m'excuser. Je te laisse maintenant. » Finis-je par dire en lui lançant un dernier regard avant de sortir et de rentrer chez moi.



RP CLÔTURÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Empire State of Mind


MessageSujet: Re: Demon of the past + Loan

Revenir en haut Aller en bas

Demon of the past + Loan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Manhattan :: Downtown-