Partagez|

AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mer 7 Jan - 5:58

Aylin Ophyr
   BLACK
   FEAT. Sarah Gadon
âge → 21. (22 bientôt)
   Né(e) à→ New-York
   le → 15/01/1993
   Métiers → Stagiaire.
   Études → Science politique.
   Statut → Célibataire.
   Orientation → Hétéro.
   Groupe → Le rouge de la grosse pomme.
Quelles sont tes caractéristiques ?
   
Elle est blonde, blonde naturelle, est-ce que c'est une particularité qui gagne à être connus? Pas sur, mais je ne savais pas vraiment par quoi commencer. Après tout, qu'est-ce qui nous rend vraiment uniques? Qu'est-ce qui LA rend vraiment unique? Le fait d'être riche et de pourtant se balader dans une vieille camionnette des années soixante-dix, à peine retapées et pas si chères que ça? Le fait d'avoir un tatouage sur l'omoplate représentant le célèbre et énigmatique chat de Chershire? Ou peut-être celui de ne pas savoir cuisiner correctement malgré la vingtaine bientôt révolu? Y'a pleins de choses qui font de Aylin, Aylin, mais pour elle, ce ne sont que des détails dont elle ne parle que rarement ou auxquels elle ne fait plus vraiment attention. Sa passion pour l'art par exemple, adolescente elle ne parlait que de ça, elle était l'art lui-même, elle passait ses journées entre le shopping et ses toiles, elle peignait tous les jours, et se montrait incroyablement douée dans ce domaine. Pourtant, du jour au lendemain elle a abandonné ses rêves d'artiste pour des études plus terre-à-terre sans raisons apparentes, c'est ce qu'on se dit. Certes le job qu'elle vise est passionnant, mais il est loin de la vie de peintre qu'elle imaginait jadis. Jeune artiste qui décide de suivre des études de science politique, brisé en plein vol vers une possible célébrité à cause de son cœur d’artichaut brisé...Hum... ça devient un peu trop dramatique. Passons aux choses inutiles qui la poussent dans l'unicité. Elle touche parfois les objets plusieurs fois, son psy dit que c'est pour se rassurer, qu'elle manque parfois de confiance en elle, je crois que « maman femme d'affaires » n'est pas innocente dans cette histoire. Elle l'aime, bien sûr, mais disons que ce n'est pas évident d'avoir ce genre de mère, ni se genre de père, même si forcément, en tant que fille, c'est souvent l'image de la maman qui nous sculpte. Aylin a aussi l'habitude de constamment se toucher le bout du nez. Une allergie sans doute, mais elle ne peut pas s'en empêcher, un réflexe qu'elle ne remarque même plus et qui pourtant s'accentue quand elle est mal à l'aise ou en train de mentir à son père, je suppose que le bougre l'a sans doute remarqué depuis le temps. Ça expliquerait pourquoi il sait toujours quand sa fille chérie lui raconte des craques. En tant que it-girl, elle collectionne les sacs à main et les chaussures, elle ne dépense pas des sommes folles pour ça, non, c'est plutôt une acheteuse compulsive, mais uniquement sur internet et quand elle sait que ça en vaut le coup, c'est à dire trop souvent. Le truc amusant, c'est qu'à côté de ses sacs de luxe, la belle expose aussi une très grande collection de livres rares et de comics, une autre de ses passions inavouées. Oui, elle en parle peu, il faut dire que ce genre de collection, c'est comme collectionner les timbres ou les figurines Aquaman, on n’en parle pas vraiment, à moins de vouloir rester puceaux jusqu'à la fin de sa vie. D'ailleurs, sans transitions aucune, je crois que sa particularité la plus extraordinaire en tant que riche et belle étudiante, c'est de n'avoir jamais connus le loup si vous voyez ce que je veux dire. Papa serait si fier.

   

   Quel est le caractère de ton personnage ?
   you terrorized the Big Apple
Saint-Bernard. Voilà ce qui représente le mieux la belle. Aylin souffre du syndrome du super héros, elle déteste les injustices et serait capable de se mettre à courir derrière un voleur de sac à main si elle était témoin du crime. Elle l'a déjà fait d'ailleurs, c'est un réflexe, défendre la communauté contre l'envahisseur, elle ne peut pas rester sur place et regarder les gens se faire piétiner en se disant que ça ne la regarde pas, c'est un impossible à ses yeux, plus fort qu'elle, plus fort que sa raison, ce qui lui cause bien souvent des ennuies. Ben oui, quand on s'amuse à parler trop fort de l'abus de pouvoir d'un flic alors qu'il est à deux mètres, ça peut poser des problèmes. Mais la demoiselle s'en moque, justice sera faite, peu importe si elle doit pour ça passer une heure au poste de police, oui, juste une heure, jamais plus, papa est toujours là pour la sauver bien sûr, je suppose que sans ça elle interviendrait moins naturellement... ou alors ce serait pire … esprit de contradiction. Enfin bref. Cultivé, elle est capable de passé des journées à lire, elle déteste ne rien apprendre, rester le cul visser sur une chaise en attendant que quelque chose d'extraordinaire arrive c'est impossible, non, Aylin, elle, veut provoquer l'extraordinaire, rendre chacune de ses journées unique, en apprenant quelque chose de bien souvent inutile, mais que peu de personnes savent. Par exemple, savez-vous que plus de personnes sont tuées par des chutes de noix de coco que par des attaques de requins? Non? Hé bien, elle, elle le sait. C'est comme ça, elle aime apprendre, découvrir le monde, peut-être un peu trop grâce aux livres que par des expériences réelles, mais la vie la forgé ainsi. L'héritière est forte, indépendante, voir solitaire, et courageuse, mais étrangement, quelque chose lui a fait perdre toute envie de croire réellement en ce qu'elle peut faire. Elle se limite, s'empêche de voir plus haut. Elle veut toujours être la meilleure dans son domaine, c'est un fait, mais elle n'essaierait jamais de se risquer ailleurs ou de grimper les échelons, peut-être pas assez ambitieuse dirons certains, moi je pense surtout qu'elle a du mal à se dire qu'elle en est capable. Elle n'a que vingt ans, on lui a brisé le cœur et ses rêves, alors forcément, aujourd'hui, même si elle sourit et dit que tout vas bien, il y a quelque chose en elle qu'elle n'arrive pas à reconstruire comme avant, quelque chose qui l'empêche de vivre sa vie pleinement, qui l'oblige à s'imposer des barrières pour s'empêcher de prendre trop de risque par peur d'être une nouvelle fois déçue. Pourtant, Aylin a tout un tas de rêves fous en tête, elle voudrait prendre un sac à dos et voyager, manger des insectes, sauter d'un avion, ou d'une falaise, tout ça la fascine quand elle en entend parler, quelque chose s'illumine dans ses yeux, mais uniquement quand ce sont les autres qui le font. Dés qu'il s'agit de passer à l'action, un truc lui rappelle que la dernière fois qu'elle a pris des risques, qu'elle a suivi son instinct et ses envies, elle a surpris le garçon qu'elle aimait avec un autre homme. Forcément, ça vous plombe l'ambiance directe et je ne vous parle même pas de votre amour propre.

Amusante et énergique, elle a un certain charisme lorsqu'elle croit en ce qu'elle dit, c'est pour ça qu'elle a réussi à obtenir ce stage de Chargée de Mécénat si facilement, elle arrive à soutirer des millions à n'importe qui, simplement parce que la cause qu'elle défend, l'art et l'histoire du monde, est une cause qui lui tient à cœur et qui la fait vibrer. Certains la traite de voleuse, elle, s'en moque, et se sait honnête et juste dans ce qu'elle fait. Un peu trop cynique et sarcastique, elle a tendance à faire trop preuve d'humour noir ou d'auto-dérision, mais c'est son style et elle a du mal à changer, même si beaucoup de ses amis lui intiment de le faire. Il faut dire qu'une riche héritière qui se moque ouvertement de tous les gamins de Manhattan et qui dénonce avec humour leurs petites manies de gosses de riches, ça ne plait pas à tout le monde. Tant pis, dira-t-elle, Aylin est trop honnête et franche pour se cacher derrière un rideau d'or, et force est de constater que ça l'amuse beaucoup de voire les sourires forcés de ses amis lorsqu'elle ose critiquer avec nonchalance leur vie décalée. Elle se flagelle elle-même sans aucun problème d'ailleurs, jamais avec un côté sombre, destructeur et cruel, non, simplement avec humour et désintérêt. Elle aime ce qu'elle est, elle n'en abuse simplement pas autant que les autres, sans dire non à tous les avantages que sa famille lui offre.

Oh, il y a aussi ce problème avec l'altruisme qui la taraude pas mal, un côté d'elle-même aimerait donner de l'argent à outrance à diverses associations et autre, mais un autre se dit que c'est un moyen égoïste de s'acheter une place au paradis, son pragmatisme se heurtant comme toujours à ses rêves. Perdu dans son paradoxe, il lui arrive souvent de passer devant des sans-abris, de se dire « nope, je ne donnerais rien » puis de revenir en arrière en mode « OK, je donne, mais simplement parce que je le veux et pas parce que j'essaie de racheter un quelconque péché » puis de le regretter . Je crois que finalement, Aylin n'est peut-être pas aussi à l'aise avec sa richesse qu'elle tente de le croire ou de le faire croire. Ou elle a juste un gros problème de schizophrénie, difficile à dire.
   

   
Well... It's my story !
   and as charming as sad as it is, plays !
   it does not begin with once upon a time

En retard. Elle est en retard. Malgré trois réveils, un portable et même une tablette sonnant à tue-tête, Aylin n'a pas réussi à se réveiller, comme tous les matins depuis qu'elle vivait dans son propre appartement et ce malgré qu'elle se soit couchée plutôt tôt. Indépendance, indépendance, c'est ce qu'elle clamait lorsqu'elle a décidé de prendre son propre chez-elle et de quitter les jupons de ses parents et voilà le résultat, elle se retrouve incapable d'arriver à l'heure en cours ou au boulot. Maturité quand tu nous tiens. Bon, je suppose aussi que lire un livre jusqu'à deux heures du matin, même si on est dans son lit, ça ne compte pas comme « s'être couché tôt » mais l'esprit était là, tout du moins dans sa tête. Elle voulait se débrouiller seule, jouer les femmes fortes, mais au final, comme toutes les gamines de vingt ans, elle faisait des erreurs et avait du mal à trouver ses vrais marques. Et puis elle était comme ça, pas du matin, même enfant elle n'arrivait pas à se lever, elle arrivait souvent en retard ou suppliait son père de la laisser dormir encore un peu en lui promettant de lui ramener une bonne note. Ce qui marchait toujours. Malheureusement, là, elle n'avait plus papa pour lui faire des mots d'excuses, alors en apercevant son réveil , la demoiselle ne peut s'empêcher de pousser un cri de terreur, se levant en trombe de son lit dans l'espoir de minimiser les dégâts. Peine perdue si vous voulez mon avis, mais l'espoir fait vivre à défaut d'aider à aller plus vite. Trop concentré, Lin' ne pense même pas à cette rumeur qui circule depuis quelques jours sur son père, une stupide rumeur au sujet d'un coming-out de sa part, bon, entre temps la rumeur a eu le droit à quelques enrobages fantasques, du genre il aurait un harem planqué dans son placard ou encore des tendances au sadomasochisme. Peu importe tout ce que disait les gens, la blondinette connaissait assez ce monde pour savoir que les mensonges s'empilaient trop vite, surtout quand on a du pouvoir et de l'argent comme son papa d'amour. Malgré tout, elle n'avait pu s'empêcher de réfléchir à la question, durant une minute, de se demander ce que ça lui ferait si son père avait effectivement ... un harem sadomasochiste dans son placard?... Non, si il avait vraiment viré de bord. Ça remettrait tellement de choses en perspective, sa simple naissance deviendrait peut-être l'erreur d'un homme qui n'a pas choisi la bonne voix, sans parler du cadre lui-même, comment pouvait-elle accepter un père gay alors qu'elle avait surpris son ex-grand-amour avec un homme au lit? Ça n'avait aucun sens de mêler ses deux histoires, même si la première restait purement chimérique à ses yeux, toutefois, la pauvre n'avait pas pu s'empêcher de penser à ce vieux souvenir quand on lui avait parlé de l'homosexualité présumé de son géniteur. Enfin, quelle importance. Il n'est pas gay. Elle le sait, elle en est persuadé, alors tout en attrapant son café du matin devant le musée, en courant, la belle efface ses idiotes rumeurs de sa tête et se concentre sur le moment présent : Son retard évident à son travail.

Elle se faufile, glisse entre les bureaux, rase les murs, et c'est essoufflé qu'elle s'assoie à sa table de travail, comme si de rien n'était, stylo dans les cheveux, café dans un coin, tout est normal, tout va bien. « Mademoiselle Black? Quand êtes-vous arrivé? » Évidemment, ça ne serait pas drôle si ce n'était pas son supérieur direct qui remarquait en premier sa présence. « Depuis bien deux heures... mais j'étais à la compta, y'a un souci avec mon chèque la dernière fois, fiou ça a mis un moment avant qu'on trouve le pourquoi du comment! » Elle sourit, alors qu'on sent un certain essoufflement dans sa voix, elle n'a fait que courir depuis son réveil, c'est à dire, il y a à peine une demi-heure. « Alors? C'était quoi? » Bonne question. Heureusement que l'imagination de la belle était sans limites et que son expérience dans le mensonge pour couvrir un retard était bien fournis. « Une... inversion... ils ont inversé mon chèque avec... quelqu'un d'autre... mais on a mis des heures à le trouver ce quelqu'un... mais tout est réglé, allez, au boulot maintenant, on traine pas!! » Ou l'art de retourner la situation. Un pouvoir qu'elle a depuis toujours, trouver des excuses, faire de l'humour sur des situations trop sérieuses pour ça. Enfant et adolescente, sa mère détestait ce trait de caractère, surement parce que Aylin ne faisait que faire des commentaires acerbes aux amis de sa chère maman durant leurs petits diners entre membres de la haute société. Elle adorait les mettre au pied du mur, lancer une vérité gênante, les voir regarder ses parents l'air de dire « Oh god, comment avez-vous élevé votre enfant? » alors qu'eux-même avaient déjà un gosse drogué ou dépensier à l'excès. Sa chère maman lui passait sans arrêt des savons pour ça, elle, s'en moquait royalement. Elle a toujours eu de mal à accepté sa condition de gosse de riches, elle aimait avoir tout les jouets qu'elle voulait, tout les livres et les comics qu'elle réclamait, comme toute enfant saine d'esprit, mais quelque chose ne lui plaisait pas, alors elle jouait les gentilles petites filles aux paroles souvent trop crues, trop remplies de vérité qu'on ne veut pas admettre, simplement parce qu'elle avait besoin de ça pour trouver sa place.

En parlant de vérité qu'on ne veut pas admettre, la belle commence à peine à se mettre au boulot que son téléphone sonne, laissant apparaître le nom de son père... Étrangement, elle décide de ne pas répondre et de laisser son répondeur faire le reste. C'est la première fois qu'elle ne décroche pas quand papa appelle, je suppose qu'au fond, une petite partie d'elle-même se demande si tout ce qu'elle entend depuis quelques jours est vrai, s’il n'y a pas une parcelle de vérité à ce conte que beaucoup trop de gens semblent croire. Elle ne veut pas qu'il soit gay. Elle n'a rien contre l'homosexualité, pas avec cruauté et stupidité en tout cas, mais vous admettrez que se rendre compte que le père qu'on aime temps est homo, surement depuis longtemps, ce n'est pas facile, pas quand on a vingt ans et qu'on a découvert son ex avec un homme. Il est son père, son idéal, l'homme de sa vie, elle aurait déjà eu du mal à accepter qu'une femme puisse faire à nouveau partie de son existence, alors un homme... Et puis mince, pourquoi le lui aurait-il caché? Pourquoi ne lui aurait-il pas dit la vérité? Ils se disaient tout non? Elle lui racontait sa vie et il en faisait autant, c'était le deal après tout? Tout du moins, elle lui racontait les parties de sa vie qu'elle voulait qu'il sache et je suppose, que de son côté, il en faisait de même. C'est la pensée qui lui traverse l'esprit lorsqu'elle regarde la photo de son téléphone disparaitre, signe qu'il venait de tomber sur son magnifique répondeur qui se résume à un « Aylin. BIP. » , tellement parfait pour une situation de crise comme celle-là. Et puis mince, c'est ridicule, il n'est pas gay, il n'est pas avec un homme quelconque, il est entièrement hétérosexuel et il vivra le reste de sa vie pure et chaste dans son bureau hight tech. Point barre. Déterminée à croire à ses propres mensonges, la demoiselle reprend son travail, oublie ses rumeurs stupides et passe à autre chose. Il n'est pas gay. Il est son père.



Il est tard. Très tard. Elle rattrape son retard du matin, enfermé dans son bureau elle fait ce qu'elle aime le moins dans son boulot, la paperasse, mais il faut bien le faire, quoi qu'il arrive. En attendant, ça l'arrange bien d'être coincée ici, parce que depuis ce matin, son téléphone n'arrête pas de sonner. Pseudo-amis, famille, inconnus, tout le monde à l'air de vouloir l'appeler et pour une raison obscure qu'elle a elle-même du mal à expliquer, la belle ne réponds pas, laisse son portable dans un coin de la pièce, soupirant à chaque fois qu'il se met à jouer le générique de Pokemon, c'est-à-dire toutes les dix minutes. Il faut vraiment qu'elle songe à changer cette sonnerie. En parlant du loup, pikachu refait surface. Un soupire, une claque sur son visage à moitié endormit, et cette fois elle décroche, c'est sa mère, ce qui ne présage rien de très agréable. « Non maman, j'ai pas trouvé de riche héritier avec qui me marier et avoir plein de bébés blonds, non, je n'ai pas décidé de changer de carrière et de me reconvertir dans la mode, non, je n'ai toujours pas changé de voiture et non, papa n'est pas gay. » Elle la connait. Par cœur. Toujours les même questions lorsqu'elle l'appelait, s'interrogeant sur sa vie amoureuse désertique, sur pourquoi elle n'était toujours pas en couple ou au moins en une d'un magasine people au bras d'un beau mannequin, sur les raisons qui l'ont poussé à choisir cette carrière tellement loin de la it-girl qu'elle est ou simplement critiquant son choix de voiture, beaucoup trop simple pour une fille riche, il faut savoir sauver les apparences, c'est ce qu'elle lui disait. Aux yeux d'Aylin, elle voulait davantage sauver SON apparence, que celle de sa fille. Elle en avait l'habitude, depuis toujours, c'était une femme d'affaires, une femme d'argent, qui lui portait de l'amour, c'était un fait qu'elle ne nierait jamais, mais à sa façon et pas toujours d'une manière très convaincante. Quant à la dernière réponse, elle l'avait lancé, car maintenant, les rumeurs étaient devenues de plus en plus persistantes, et le fait que la moitié du pays l'appelle, y compris des journalistes emmerdants, prouvait que quelque chose avait fuité et que le monde huppé avait une quelconque fausse preuve que son père était gay. Elle, elle s'en moquait. Elle était restait enfermé dans son petit bureau simplement pour éviter les questions et pour ne pas avoir à faire face à cette vérité qu'il lui était impossible de croire. Même si le New-Yorker en faisait sa une, ça lui semblait impossible, pas tant que lui n'aurait pas infirmé tout ça, car elle en était sure, c'est ce qu'il ferait, lui dire que tout ça n'est que mensonge, la rassurer, comme il sait si bien le faire, comme lorsqu’elle était enfant, perdu entre ses propres paradoxes, et remis sur les rails par un père bien plus aimant que sa mère.

D'ailleurs, cette dernière commence à blablater, elle l'écoute à moitié, elle ne veut pas l'entendre parler de cette histoire, lui dire à quel point elle savait au fond de son petit coeur d'or que son ex n'était pas « normal » . Elle s'en moque de ses mots, Aylin n'a pas le courage de faire semblant de les écouter, pas ce soir, pas maintenant, alors pour la première fois depuis... une semaine, elle décide de simplement lui raccrocher au nez. Une relation mère-fille des plus saines en somme. Ça a toujours été comme ça entre elles, Lin' n'a jamais supporté l'autorité et le caractère de sa mère, trop superficielle à son goût, trop tout, le genre de cliché qu'on retrouve trop facilement dans le monde des gens aisés. Elle était riche, vaniteuse, trop sûre d'elle et passait plus de temps à son job qu'avec sa fille. Ça lui allait à l'époque, au moins, ça évitait des disputes, mais aujourd'hui, adulte, elle se rend compte de se dont elle a manqué, de ce qui a forgé une partie de son caractère et du fait qu'un père, aussi aimant soit-il, ne peut pas combler le vide de deux parents, pas quand l'autre est dans le coin, passant en coup de vent. Lui aussi travaillait, lui aussi a fait des erreurs, comme tout le monde, cela dit, avec son père, c'était différent, elle pardonnait sans réfléchir, parce qu'ils se comprenaient plus qu'elle ne comprenait sa mère. Il était l'homme qui a toujours été là dans sa vie, celui qui ne l'a jamais abandonné, et elle ne voulait que ça change. En parlant de loup...C'est lui qui l'appelle. Encore, cette fois-ci, elle décroche, après avoir pris une grande inspiration. Elle n'y croit toujours pas, elle est persuadée que ce n'est qu'une stupide vengeance d'un concurrent ou d'une conquête quelconque, quoi qu'il en soit, il n'est pas gay. « Papa? Faut qu'on se vois, ce soir... » Il fallait régler ça, il fallait qu'elle entende de sa bouche la vérité, sa vérité, celle qu'elle voulait entendre, pas celle que tout le monde connait. Elle ne voulait pas le perdre, pas comme ça, pas maintenant. Il est son père.

   

   
Ton prénom ou ton pseudo & ton âge  → Nemo & 24 ans owo
   Comment es-tu arrivé(e) ici ? → Bazzart bien sûr, l'antre de la tentation ! x)
   Ce personnage est-il un double compte ? → Nop!
   Présence sur le forum → Un peu tous les jours normalement  
   Personnage inventé ou scénario ? → Scénario de Sebastian Black!   Et je m'excuse de n'avoir pratiquement rien mis dans ma fiche, d'habitude je fais pas ça, mais il est très tard et je voudrais pas remplir stupidement les choses importantes  
   Crédit images → Alaska (ava) , tumblr (gif) && One_Cold_Winter (icons)

   
Mon exemple de RolePlay:
 
   

   


Dernière édition par Aylin Black le Mar 13 Jan - 19:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Katerina M. Lehtonen
avatar
Empire State of Mind
what doesn't kill you makes you stronger
what doesn't kill you makes you stronger
▌INSCRIT LE : 15/04/2012
▌MESSAGES : 6549
▌AGE DU PERSO : 19
▌ADRESSE : 5614 Dodgewood Road #404, Bronx. avec un enfoiré & un tatoué.
▌CÉLÉBRITÉ : Demetria Devonne Lovato.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mer 7 Jan - 9:05

Bienvenue chez nous


and at last all the pictures have been burned and all the past is just a lesson that we've learned ▵ ©endlesslove.
i won't forget, please don't forget
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mer 7 Jan - 11:08

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Wyatt E. Anderson
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 10/07/2014
▌MESSAGES : 357
▌AGE DU PERSO : 23
▌CÉLÉBRITÉ : Thomas Alexander Dekker
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mer 7 Jan - 12:55

Je ne peux que souhaiter une super bienvenue à belle fille, qui n'est pas encore au courant qu'elle a un beau papa ! Razz

j'ai hâte de jouer avec toi en tout cas ! bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mer 7 Jan - 14:12

Merciiiiiii tout les deux


Merci Beau-papa-dont-j'ignore-l'éxistence     Je sens que les repas de famille du dimanche vont être epik Agathechills
Revenir en haut Aller en bas
Tessza K. Wilshire
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 05/09/2011
▌MESSAGES : 5851
▌AGE DU PERSO : 21
▌ADRESSE : 3094 Fieldston Avenue #101, The Bronx
▌CÉLÉBRITÉ : frida gustavsson
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mer 7 Jan - 20:27

aww qu'elle est belle bienvenue sur nycl, enjoy la rédaction de ta fiche
par contre si la louloutte est née en 1993 elle peut pas avoir 20 ans (malheureusement) ses 22 sont la semaine prochaine en plus



if he put his hands on you cut them off
Revenir en haut Aller en bas
Raylan L. DeWitt-Brown
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 06/10/2013
▌MESSAGES : 621
▌AGE DU PERSO : 31
▌ADRESSE : uc.
▌CÉLÉBRITÉ : justin timberlake.


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Jeu 8 Jan - 13:30

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Olivia J. Fisher
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 26/10/2014
▌MESSAGES : 260
▌AGE DU PERSO : 25
▌ADRESSE : 4315 york avenue #401, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Blake Lively


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Jeu 8 Jan - 13:43

Bienvenue sur NYCL
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Z. Lannister
avatar
Empire State of Mind
sticks and stones may break my bones ♫
sticks and stones may break my bones ♫
▌INSCRIT LE : 03/06/2013
▌MESSAGES : 2413
▌AGE DU PERSO : 26
▌ADRESSE : uc
▌CÉLÉBRITÉ : Emily Jean Stone
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Jeu 8 Jan - 15:36

Bienvenue miss
Si tu as des questions, n'hésite pas !


Revenir en haut Aller en bas
Sebastian E. Black
avatar
Empire State of Mind
a lion still has claws.
a lion still has claws.
▌INSCRIT LE : 13/04/2013
▌MESSAGES : 3652
▌AGE DU PERSO : 44
▌ADRESSE : 2515 lexington avenue, #202, manhattan, avec le boyfriend.
▌CÉLÉBRITÉ : robert downey jr.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Jeu 8 Jan - 22:58

ezfouhezvonezjo fifille d'amour
bienvenue officiel, et puis bonne chance pour ta fiche qui me plait déjà
par contre je n'avais pas vu, mais je te préviens qu'une autre membre tente elizabeth
Revenir en haut Aller en bas
Olivia J. Fisher
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 26/10/2014
▌MESSAGES : 260
▌AGE DU PERSO : 25
▌ADRESSE : 4315 york avenue #401, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Blake Lively


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Dim 11 Jan - 0:54

Bonsoiir
Je te laisse un petit message pour te prévenir que la membre tentant Elizabeth a fini sa fiche. Du coup nous te donnons un délai de 3 jours pour finir ta fiche et le staff départagera les fiches
Bonne chance, à très vite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Dim 11 Jan - 20:47

Merciiiii tout le monde!!!!!

Merciiiiiiiiiiii popa!!!
Oh diantre, j'avais pas vu owo J'aime pas la compétition Mais je vais vite terminé ma fiche, ce soir je pense que ce sera bon il me manque que l'histoire

Merciii Olivia! Je me dépèche alors
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian E. Black
avatar
Empire State of Mind
a lion still has claws.
a lion still has claws.
▌INSCRIT LE : 13/04/2013
▌MESSAGES : 3652
▌AGE DU PERSO : 44
▌ADRESSE : 2515 lexington avenue, #202, manhattan, avec le boyfriend.
▌CÉLÉBRITÉ : robert downey jr.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Dim 11 Jan - 23:18

JE SUIS AMOUREUSE DE TA FICHE
on décide à qui revient l'avatar, mais dans tous les cas, tout est nickel pour moi, je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mar 13 Jan - 10:57

Merciiiiiiiiiiiiii papounet je suis soulagée
Je me sens assez mal à l'aise face à l'idée de potentiellement voler l'avatar d'une personne, alors qu'elle était inscrite avant moi et qu'elle a même finis sa fiche avant moi, vraiment, j'ai un peu de mal avec tout ça, alors je quitte le forum *dramaquit* ... non je rigole *out* Je vais simplement changer d'avatar avant que vous ne rendiez votre décision, j'ai longuement chercher pour régler cette histoire, parce que même si je venais à "remporter" l'avatar, je me sentirais un peu mal, donc je préfère avoir l'esprit tranquille et que tout le monde s'y retrouve! Donc si mon popa est d'accord, je prendrais Sarah Gadon à la place d'Elizabeth, comme ça l'autre membre aura l'avatar qu'elle a choisit, moi j'aurais un avatar qui me déplait pas trop et tout le monde ira bien au pays des poneys fleuris Enfin si ça ne vous gêne pas en tout cas :s
Revenir en haut Aller en bas
Kajsa Ehrensvärd
avatar
Empire State of Mind
big lights will inspire you i'm done with systems as i'm done with reasons
▌INSCRIT LE : 19/10/2014
▌MESSAGES : 842
▌AGE DU PERSO : 22
▌ADRESSE : Yeomalt Avenue #314, Staten Island
▌CÉLÉBRITÉ : a. krivosheeva
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mar 13 Jan - 15:33

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mar 13 Jan - 16:11

Bienvenue Mademoiselle !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mar 13 Jan - 19:44

Merciiii toute les deux

Tous les changements lié à l'avatar ont été fait, voili voilou
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian E. Black
avatar
Empire State of Mind
a lion still has claws.
a lion still has claws.
▌INSCRIT LE : 13/04/2013
▌MESSAGES : 3652
▌AGE DU PERSO : 44
▌ADRESSE : 2515 lexington avenue, #202, manhattan, avec le boyfriend.
▌CÉLÉBRITÉ : robert downey jr.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end. Mar 13 Jan - 23:26


ceci est le début d'une longue histoire
bienvenue dans la famille.


Validée !

Un système d'intégration est mis en place sur le forum sous forme de flood d'intégration, mélangeant anciens et nouveaux membres, n'hésite pas à t'y inscrire ! N'oublie pas de compléter ta fiche personnage, ton profil et de faire toutes les demandes nécessaire. Si tu as la moindre question ou problème, tu peux bien sur contacter un membre du staff par MP. Nous t'invitons aussi à aller lire ce sujet premiers pas sur le forum
Pense également à faire un tour dans les défis, cela pourrait t'aider à booster ton jeu parmi nous.


Ce qu'il se passe sur NYCL en ce moment:
-L'intrigue spécial hiver et Noël est commencé dans ce sujet, nous t'y attendons donc avec impatience !

Et puis tu peux bien sur voter toutes les deux heures pour aider le forum en cliquant ici :

Have Fun ! bounce I love you
product by © new york city life
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Empire State of Mind


MessageSujet: Re: AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end.

Revenir en haut Aller en bas

AYLIN + Try to catch the deluge in a paper cup. end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Archives :: Corbeille :: Fiches Abandonnées-