Partagez|

(micah) + no life without electricity.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Samuel J. McKelhann
avatar
Empire State of Mind
samuel ㄨ i’ve never been perfect.
▌INSCRIT LE : 20/05/2012
▌MESSAGES : 1531
▌AGE DU PERSO : 30
▌ADRESSE : 6812 beverley road #104, brooklyn w/ mackie.
▌CÉLÉBRITÉ : Adam Levine.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: (micah) + no life without electricity. Ven 23 Jan - 17:39

our generation is better prepared for a zombie apocalypse, than an hour without electric power.
MICAH WALTON JR. & SAMUEL J. McKELHANN


Il est actuellement vingt-et-une heures et j’hésite entre ne rien faire et… ne rien faire. Je m’emmerde comme un rat mort et dans ces cas-là, je fais des conneries, mais comme je me suis calmé depuis pas mal de temps, je ne peux pas me permettre de replonger aussi débilement juste parce que je passe une soirée mortellement ennuyeuse. Ouais, au final, je me suis bien habitué à la vie à deux et maintenant, ça me fait trop bizarre quand je suis tout seul parce que je sais que Mackenzie n’est pas là et du coup, l’appartement paraît beaucoup trop grand pour moi alors qu’avant mon discours n’était pas du tout le même. Enfin, je vais jusqu’à la cuisine et me chope une bière, m’allume une clope au passage et je rejoins le salon où je décide de me mettre bien devant un film. Un choix complètement au hasard, je prends Fight Club et le lance quelques minutes plus tard. Je m’assois sur le canapé, je clope tranquillement, je bois de la bière, au final, c’est une soirée sympathique… Qui ne dure que cinq minutes.

D’un coup, la télévision s’éteint ainsi que toutes les lumières. Mais quoi ? C’est quoi encore ce bordel ? Je me lève vivement et me mange la table du salon, évidemment, je lâche un juron même si elle s’en tape que j’insulte sa maman et attrape mon portable qui me sert bien pour la lumière. Je fais quelques pas dans l’appartement jusqu’à la porte d’entrée et je remarque que tout l’immeuble est plongé dans le noir. Putain… Il fallait que la coupure d’électricité tombe là, le soir où j’me fais chier comme un rat ! J’avais trouvé une occupation et maintenant, il va falloir que je recommence tout… Et qu’est-ce qu’on peut foutre dans le noir ? Si Mack avait été là, encore, j’aurai eu aucun mal à avoir des idées, mais comme je suis seul comme un con, c’est moins évident.

Le pire c’est que j’ai pas de bougies ou de conneries dans le genre. Merde. Je vis dans un immeuble moderne, je pensais pas que j’en aurai eu besoin. Fais chier… Je vais foutre quoi là ? C’est là que l’idée de rendre visite à un voisin me frappe de plein fouet. Ouais, si jamais il est là… Si j’ai un peu de chance, ce sera le cas ! Alors je vais jusque dans la cuisine et je reprends le pack de bières dans le frigo avant de choper mes clefs, mon portable et quitter mon appartement. Je ferme derrière moi et je monte jusqu’au dernier étage jusqu’à m’arrêter devant la porte de Micah. Je frappe contre cette dernière et j’espère au fond de moi qu’il est là parce que sinon, je me pends ou je me bourre la gueule tout seul, tant pis. Mais non, j’ai un peu de chance, la porte s’ouvre et si c’était mon genre, je dirai merci à petit Jésus, mais qu’il aille se faire mettre.

« J’ai des bières ! Dis-moi que tu as des bougies pour nous faire une petite ambiance romantique ? Parce que ouais, je me tape clairement l’incruste chez toi. Je m’emmerde comme un rat mort, je suis tout seul. »

Le pire c’est que je me dis pas qu’il pourrait ne pas être seul, non, je débarque comme ça, le plus naturellement du monde.

« Enfin, je te dérange pas ? »

Voilà, ça, c’était la question qu’il aurait fallu poser avant, mais comme je ne fais jamais rien comme tout le monde, ce n’est pas si grave.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Empire State of Mind
Invité


MessageSujet: Re: (micah) + no life without electricity. Sam 24 Jan - 3:21


no life without electricity.
Sam & Micah

Je suis chez moi ce soir, il fait trop froid pour sortir, j’ai la flemme. En plus il neige comme pas possible alors je n’ai vraiment aucune motivation. Je me suis fait mon programme tranquille, une bonne pizza et un bon porno. Bon pas en même temps. Quoi que, ça pourrait être pas mal non plus.

J’ai décidé de commencer par la pizza et j’ai bien fait, parce que quand je me retrouve dans le noir chez moi, la pizza avait assez cuit pour que je puisse la manger. Mais je ne pense pas à ça sur le moment. Non je suis dég que mon film se coupe en plein milieu et je me lève essayant de trouver mon portable pour faire de la lumière. Je me rends jusqu’au compteur d’électricité et je remarque rien de bizarre, tous les fusibles sont en place. Je vais regarder par la fenêtre et j’ai bien l’impression que ce n’est pas que moi, mais toute la ville. C’est le noir complet, ou presque à part les phares de voitures. C’est surprenant de voir la ville comme ça. J’espère que ça va pas durer longtemps… Je réalise qu’il faut que j’économise la batterie de mon téléphone alors je vais chercher quelques bougies pour les allumer et avoir de la lumière. Dieu merci je trouve des bougies, je me souvenais que j’en avais mais ça date de y’a longtemps. Je suis content de voir qu’elles sont toujours là. Je sors mon briquet et j’en allume quelques unes que je mets sur la table du salon. Je me souviens de ma pizza et je vais la sortir du four. Elle est encore chaude, je me prends un couteau pour couper ça et commencer à manger quand j’entends quelqu’un frapper à ma porte. Sûrement un voisin. Je vais ouvrir, prenant avec moi une bougie. Je me sens con avec ma bougie, on est vraiment de retour à l’ancien temps. Je souris en voyant Sam sur le pas de ma porte. Il a des bières, déjà très bonne entrée. Il me fait rire et j’hoche la tête.

« J’ai des bougies ! J’ai même de la pizza. Je dis pas non pour les bières allé entre tu me déranges pas. J’allais me mater un porno mais je crois que c’est mort là. »

J’ouvre la porte en grand et le laisse passer. Je suis naturel avec lui, pas la peine de cacher ce que j’allais faire. C’est un mec, il doit mater autant de porno que moi. Bon peut être pas parce que je suis un sacré obsédé mais il doit le faire aussi, c’est un truc de mec.

« J’espère que ça va pas durer trop longtemps cette coupure d’électricité. Mais je le sens mal, j’ai l’impression que c’est toute la ville. C’est complètement noir dehors. »

Je lui fais signe vers la fenêtre. Je vais prendre la pizza et l’apporte dans le salon pour manger ça dans le canapé.

« Va falloir commencer à rationner les bougies si ça dure longtemps ce truc. J’en ai un paquet plein dans un tiroir et j’ai aussi quelques bougies pour que ça sente bon, je pense que ça devrait aller. »

Enfin, j’espère surtout.

« Il me reste 60% de batterie sur mon téléphone. Je vais économiser ça au plus possible… »

Mais c’est plus fort que moi, je vais sur twitter et je vois que en effet, c’est toute la ville car il y a beaucoup de personne qui en parlent et c’est même en trending topic.

« Y’a vraiment rien à foutre quand y’a pas d’électricité. C’est impressionnant. »

Je soupire et je prends une part de pizza tout en piquant une bière à mon cher Sam.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Samuel J. McKelhann
avatar
Empire State of Mind
samuel ㄨ i’ve never been perfect.
▌INSCRIT LE : 20/05/2012
▌MESSAGES : 1531
▌AGE DU PERSO : 30
▌ADRESSE : 6812 beverley road #104, brooklyn w/ mackie.
▌CÉLÉBRITÉ : Adam Levine.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: (micah) + no life without electricity. Sam 24 Jan - 15:56

our generation is better prepared for a zombie apocalypse, than an hour without electric power.
MICAH WALTON JR. & SAMUEL J. McKELHANN


Mais qu’est-ce qu’on n’a pas l’air con avec une bougie dans la main… Ouais, c’est la réflexion que je suis en train de me faire alors que je regarde Micah avec un sourire moqueur aux lèvres. Pourtant, ce n’est pas si drôle puisqu’on est dans la merde, mais putain, il fallait le faire quand même ! Je secoue la tête de gauche à droite pour me remettre les idées en place et ne pas rire carrément comme un gros débile. Il ouvre la porte en grand et j’entre avant de poser le pack de bières sur la table du salon. Je fais comme chez moi. Heureusement que lui il a des bougies parce que si on comptait sur moi, on serait pas dans la merde.

« Y a des milliers de chefs d’œuvres cinématographique et tu comptais mater un… porno ? »

Ouais d’accord, j’en ai maté aussi dans ma vie, mais ce n’est clairement pas ce que je préfère, d’autant que parfois, ça tourne carrément dans le dégueulasse. Bref, pas franchement ma tasse de thé, mais chacun fais et regarde ce qu’il veut ! Quand il me dit qu’il espère que la coupure ne durera pas trop longtemps, je hoche la tête parce que moi aussi, j’espère que ce ne sera pas trop long. Je me dirige vers la fenêtre et je constate qu’en effet, toute la ville – du moins notre quartier de ce que j’en vois – est plongée dans le noir. Putain de temps merdique !

Un soupir m’échappe et je m’assois dans le canapé en attrapant une bière. Je l’ouvre et en bois une longue gorgée, comme pour oublier cette mauvaise nouvelle. Mais Micah me fait encore rire quand il s’organise et me parle de bougies parfumées. Là, j’éclate carrément de rire en me tournant vers lui.

« Et après tu nous fais couler un bain chaud avec plein de mousse, c’est ça ? Quand je parlais de l’ambiance romantique, je ne pensais pas à ça… »

Je me marre encore parce que ouais, j’aime bien dire des conneries et puis je n’ai aucun mal avec le fait qu’il soit gay. Je m’en fiche. J’en plaisante naturellement. Je chope mon portable et j’envoie quand même un message à Mackenzie, histoire de savoir si tout va bien de son côté parce que c’est clairement la merde. J’arrive pas à croire qu’on soit si dépendant de l’électricité, c’est dingue.

Je chope une part de pizza et je mange tranquillement avant de lâcher un soupir parce que ouais, bordel, il n’y a vraiment rien à faire. Qu’est-ce qu’on peut foutre dans le noir, sans télé, sans console, sans rien ?! Je me sens comme dans l’ancien temps. Mais bon, eux, à cette heure là, ils dormaient déjà alors ils n’avaient pas besoin de lumière. Je me sens au bord du désespoir.

« Y a des trucs à faire, mais faut être avec la bonne personne, quoi… »

J’esquisse un sourire en coin avant de prendre une nouvelle bouchée de pizza et boire une gorgée de bière. Je sens qu’on va vite les siffler, je ne sais pas pourquoi, c’est une impression.

« Mais là, on peut toujours se bourrer la gueule et dire des conneries, ça passera bien le temps et avec un peu de chance, l’électricité reviendra rapidement. »

Ouais je sais, je place trop d’espoir là, je m’avance trop, ce n’est pas bon. Généralement, quand on pense qu’on aura de la chance, on n’en n’a pas du tout.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Empire State of Mind


MessageSujet: Re: (micah) + no life without electricity.

Revenir en haut Aller en bas

(micah) + no life without electricity.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Other Boroughs :: Brooklyn :: Kensington-