Partagez|

how do i call you now ? captain hand ? (fitzherbert's sisters)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ana M. Fitzherbert
avatar
Empire State of Mind
i'll be the best or nothing at all.
i'll be the best or nothing at all.
▌INSCRIT LE : 31/05/2014
▌MESSAGES : 1151
▌AGE DU PERSO : 23
▌ADRESSE : 2515 lexington avenue, #303, manhattan, avec alice.
▌CÉLÉBRITÉ : lea michele sarfati.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: how do i call you now ? captain hand ? (fitzherbert's sisters) Jeu 29 Jan - 22:40

Les chaussures, cela vous changeaient une femme. Ana ne ressentait pas la même chose lorsqu’elle se baladait en basket – ce qui était quand même très, très rare – en ballerine, en chaussures ouvertes, en bottes ou en talons hauts. Elle se sentait différente, plus proche du commun des mortels ou au contraire, telle une femme fatale dominant tout le monde et faisant fuir les couards au bruit de ses talons. Ce n’était pas nouveau, Ana aimait les chaussures – et les bagues aussi, sa commode en était la preuve. Lorsqu’elle mettait cette nouvelle paire pour laquelle elle avait craqué il y a quelques jours, elle se sentait plus belle que jamais et ne pouvait s’empêcher d’y jeter un œil dès qu’elle le pouvait, simplement pour se dire que oui, elles étaient vraiment belles. Le seul souci avec les nouvelles chaussures, c’était le mal de pied. Bien entendu, vu les kilomètres qu’elle avait pu parcourir dans sa vie perchée sur des talons plus ou moins hauts, Ana était comme qui dirait une fille rodée, ayant de l’endurance. Elle pourrait courir un marathon en talons, sérieusement. Malheureusement se balader toute la journée aux quatre coins de New-York avec des souliers ne s’étant pas totalement fait à son pied, et bien c’était inévitable, elle finissait par souffrir. Elle n’était cependant pas du genre à s’avouer vaincu, et bien qu’elle pestait dans sa tête, elle refusa de changer de chaussures au cours de la journée. Résultat, elle était arrivée chez elle avec les pieds en feu, et elle avait été plus que ravi de descendre d’un étage. Elle avait soigneusement rangé la paire dans une boîte, murmurant pour elle-même pour la millième fois combien elles étaient belles, et elle se laissa tomber dans son canapé, s’allongeant de tout son long et profitant du fait de laisser ses pauvres pieds endoloris inactifs.

Ana avait beau aimer le calme, elle ne refusait jamais de la compagnie et son esprit s’égara vers le déroulement de sa soirée. Hors de question de sortir, elle avait déjà souffert toute la journée, elle n’était pas assez folle pour aller danser. Non, là elle avait juste envie de rester chez elle, dans son canapé à papoter de tout et de rien avec quelqu’un qu’elle appréciait. Etonnamment se fut sa sœur qui lui vint à l’esprit en premier. Non pas qu’elle ne l’appréciait pas, bien au contraire c’était sa sœur préférée. Simplement, sa famille et elle, cela n’avait jamais vraiment collé et on aurait pu trouver étonnant qu’Ana décidé d’inviter sa sœur pour passer une bonne soirée. De toute façon, elle savait qu’elle n’avait rien à faire ce soir – vu qu’elle mettait toute sa vie sur le net – et Alice, sa colocataire, n’était pas là – et Ana en ignorait totalement la raison. Du coup, elle attrapa son téléphone, envoyant un texto à sa grande sœur pour lui intimer de se ramener chez elle, et rassurée de savoir qu’elle avait trouvé une occupation pour le futur, elle traîna sur les réseaux sociaux pendant un bon petit moment.

Finalement, l’heure approchait et Ana décida de se bouger. Elle réaménagea un peu le salon pour que leur plateau-télé se déroule le mieux possible. Elle poussa la table basse contre le canapé, comme ça elles n’auront pas à se faire des élongations du dos pour manger quelque chose. Oui un plateau-télé cela impliquait un plateau en général, mais cela gonflait Ana plus qu’autre chose de devoir supporter ce morceau de plastique chargé de nourriture et autres cochonneries. Ensuite, elle se mit à cuisiner quelques trucs. Enfin cuisiner, surtout faire des salades et des apéritifs en tout genre, la plupart végétariens – bah oui, elle n’allait pas mettre que des choses qu’elle refusait de manger – mais également un peu de poisson et de viande pour permettre à sa sœur de manger autrement que comme un lapin. D’ailleurs, elle avait intérêt à manger car sinon Ana allait encore lui faire la morale et elles allaient finir par se disputer.

Elle terminait de déposer les multiples petites verrines et salades sur la petit table lorsque la sonnette retentit. Au moins, elle n’avait pas de retard – ou si peu. « Eli, je vois que tu as décidé de venir. Sage décision. » Elle lui fit un clin d’œil avant de la laisser entrer, lui plantant un bisou sur la joue. Elle était bien entendu plus petite qu’elle, même si elle n’avait pas non plus besoin de se mettre sur la pointe des pieds pour attendre son visage – enfin presque. « Tu connais la maison, installe-toi. J’ai déjà préparé la bouffe, il manque plus que la boisson et décider à partir de quelle saison on démarre, et on peut se faire une jolie soirée entre sœurs à baver devant des gens qu’on ne rencontrera jamais. »


i'm a fire starter.
i am an inferno, i am a tempest. i am venom and fangs and claws. i am lightning and starlight, and i am hell in high heels.@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas

how do i call you now ? captain hand ? (fitzherbert's sisters)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Archives :: Corbeille :: Bac de recyclage-