Partagez|

You.. again + Loan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: You.. again + Loan Sam 14 Fév - 15:45


You.. again ∞ Loan


Depuis ma dernière rencontre avec Loan, les jours avaient défilés et s'étaient rapidement transformés en semaines. Je n'avais aucune nouvelle de la jeune femme et n'avait pas non plus envie d'essayer de la retrouver pour lui donner de mes nouvelles. La dernière fois que nous nous étions vus, la soirée s'était pour le moins déroulée étrangement et Loan avait fini par passer la nuit chez moi. Elle avait bien trop bu pour que je la laisse à la merci de tous. Je la détestais toujours autant pour tout ce qu'elle m'avait subir mais elle avait marqué un point et avait raison sur plusieurs points. Mais, j'étais têtu et je n'avais pas envie de lui révéler que peut-être, elle serait la clé de mes soucis. Je l'avais rapidement congédié le lendemain matin alors que j'avais tout mon temps. Mais la situation avait été vraiment très inconfortable et je n'avais plus envie qu'elle soit dans ma vie. J'avais un effort une fois, mais c'était la seule et unique fois. Les semaines avaient été longues mais très intenses. J'avais eu beaucoup de choses à faire et je n'avais pas eu le temps de me poser. Les choses s'étaient un peu gâtées au travail et il avait fallu que je rattrape tout ce que certains de mes employés avaient bâclés. J'avais donc été la plus part du temps de mauvaise humeur et n'avait même pas eu le temps de profiter du corps d'une femme. Je commençais à être frustré. Dans une heure, je devais me retrouver à un déjeuner d'affaire et j'en avais absolument pas envie. Pour la première fois, je venais à penser à prendre des vacances... Je ne prenais jamais de vacances mais je commençais sérieusement à en avoir besoin. Soupirant je m'étais rapidement rendu dans le centre de Manhattan pour mon rendez-vous d'affaires. Après deux heures d'un ennui indéniable, j'avais fini par me rediriger vers mon entreprise. Profitant d'un peu d'air frais malgré la fraîcheur qui s'était abattue sur la grosse pomme, j'avais donc décidé de rentrer au bureau à pied. Bonne idée ? Ou non.. il ne m'avait fallu pas longtemps pour tomber sur une vieille connaissance... A croire que nous étions toujours obligés de nous retrouver quelque part.  « Loan » avais-je alors soupiré en la voyant en face de moi. Depuis que je l'avais un peu laissé comme une vieille chaussette le lendemain matin de la fête de charité, je n'avais pas eu de contact avec la jeune femme. Et ce n'était certainement pas plus mal de toute manière.  « Qu'est ce que... » je m'interrompis finalement. Je n'avais pas le droit de lui demander ce qu'elle faisait ici alors que c'était un lieu public. Et en plus de cela, un trottoir. Levant les yeux au ciel, je n'étais pas le genre à m'excuser mais pour la première fois je ressentais une part de regret dans ce que j'avais fais à la jeune femme. *Je la déteste* songeais-je  « Tu as du temps devant toi ? » elle pourrait bien me mentir et partir, après tout ce que j'avais fais, ce serait la meilleure réponse qu'elle puisse me donner..  « Mon bureau n'est pas loin, viens » toujours autoritaire, même en dehors du bureau.  « Iil faut qu'on parle » c'était bien la première fois que je prononçais cette phrase...

 



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Sam 14 Fév - 16:54


You.. again ∞ Loan


Cela faisait des semaines et des semaines que je n'avais plus aucune nouvelle de Tobias, je dois dire que je ne cherchais même pas à reprendre contact avec lui. J'avais fais le premier pas lors de cette fameuse soirée de charité, désormais s'il avait besoin d'aide il savait ce que je pensais. La derni_re fois j'avais fini éméché et chez lui, certes il ne m'avait pas laissé ivre mais le réveil avait été brutal et depuis je n'avais absolument aucune parole de ce dernier, d'un côté je lui en voulais de m'avoir jeté ainsi le lendemain matin, je ne sais pas exactement pourquoi d'ailleurs. C'est pourquoi je n'étais pas revenue vers lui, il était grand et menait sa vie ça s'arrêtait là, je ne regrettais pas le fait de lui avoir avoué être désolé de lui avoir fait subir un calvaire durant son enfance. Désormais ma vie était comme je le voulais et j'espérais que cela ne change jamais, j'étais bien ou du moins je me sentais enfin moi-même chose qui était incroyablement réconfortant il fallait bien l'avouer.   Je n'étais plus une fille naïve, je ne laissais plus personne me mener en bateau je me faisais mes propres opinions et surtout je vivais comme je voulais sans aucune autorité de personne, je m'épanouissais moi-même.  Au fond de moi j'espérais que Tobias fasse de même, le peu de temps que j'avais eu avec lui m'avait montré un homme bien, mais blessé par le passé et j'étais certaine qu'un jour il en finirait avec tous ça pour être réellement la personne qu'il voulait être, du moins je l'espérais pour lui, il le méritait.  J'avais apprécié notre conversation même si le sujet n'avait pas été très divertissant, on avait jouer carte sur table ce qui avait été très appréciable. Même s'il n'avait pas voulu l'avouer, j'étais certaine que cette conversation l'avait aidé un peu à voir plus clair dans cette histoire.  Depuis cette soirée je n'étais plus trop sortie ou du moins sans boire, ça m'avait servie de leçon la dernière moi qui ne buvais jamais alors ça c'était certain que je ne forcerais plus sur la bouteille. Aujourd'hui je ne bossais pas ou du moins je n'avais aucune répétition de danse, je pouvais sortir et faire se que je voulais, les magasins, ça faisait un moment que je n'avais pas passé une journée dans les magasins et pour tout dire ça me manquait énormément. C'est ainsi qu'après une heure de préparation j'avais enfin atteint les magasins ou du moins la rue commerçante de la ville ce qui était déjà un vrai miracle. Je ne faisais pas forcément attention aux gens qui se trouvaient en face de moi,  une voix familière me sortait de mes pensées, une voix que je connaissais bizarrement bien, Tobias, je n'aurais pas pu passer à côté de sa voix autoritaire même pour dire mon prénom, je remonter mon regard vers le siens «  bonjour à toi aussi Tobias, je partage tellement ton enthousiasme » Je souriais  ironiquement en le regardant, ouais je n'avais pas forcément oublier la façon dont il m'avait jeté la dernière fois. Je ne pouvais pas m'empêcher de ricaner «  non Tobias je ne te suivais pas » Je levais les yeux au ciel en le regardant. «  Oui je bosse pas aujourd'hui ? » Je fronçais doucement les sourcils en le regardant, à vrai dire je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, il voulait qu'on parle ça semblait bizarre mais bon, je n'allais pas dire non parce qu'après tout j'étais curieuse de savoir ce qu'il voulait me dire. Son ton restait tout de même vraiment autoritaire, cela n'était pas surprenant. «  Arrête d'être autant autoritaire je suis pas ton employé Tobias, je te suis c'est bon. Je reprenais la marche avec lui jusqu'à son bureau en me demandant bien ce qu'il voulait me dire, lui qui disait qu'il n'aurait jamais besoin de parler avec apparemment notre ancienne conversation ne l'avait pas laissé indifférent.
 



Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Sam 14 Fév - 21:45


You.. again ∞ Loan


Je commençais à être fatigué, et c'était bien la première fois que j'avais besoin de m'arrêter un petit peu. Mais je n'avais même pas le temps de m'arrêter car de nouveaux gros contrats arrivaient ces dernières semaines. J'avais enfin conclu le meilleur contrat depuis que j'étais arrivé au poste de CEO dans l'entreprise et j'en étais d'ailleurs très fier. Malheureusement ce contrat m'empêchait de prendre quelques jours pour me reposer. Depuis que j'avais vu Loan pour la dernière fois, je n'avais eu mes cauchemars que deux fois. Je ne voulais pas la revoir mais j'avais bien compris que parler avec elle la dernière fois m'avait du bien. Malheureusement, ce n'était pas quelque chose que je voulais et pourtant elle pourrait m'aider. Il était tout de même hors de question que je fasse un pas vers elle même si elle avait déjà fais ce pas vers moi et que j'avais préféré la laisser repartir. J'avais certainement mal agis en la laissant comme çà à sa voiture et sans même lui dire en revoir mais je n'étais pas vraiment doué en relations humaines et quand bien même, je ne voulais pas être doué avec elle. Une fois mon déjeuner d'affaire terminé, il fallait bien évidemment que je tombe sur la jeune femme. Pourquoi ? Est-ce que j'avais fais quelque chose de mal ?  « je suis ravi de voir que tu partage mon enthousiasme ! » oui, je faisais aussi dans l'ironie de temps en temps. Levant alors les yeux au ciel, il fallait que je lui parle. C'était la bonne occasion même si je n'avais pas vraiment envie de lui parler. Oui, c'était très contradictoire mais en même temps tout ce qui se passait dans ma tête était assez contradictoire. Surtout en ce moment.  « Oh que si » lui répondis-je alors qu'elle venait de me dire qu'elle ne me suivrais pas. Je n'acceptais pas les réponses négatives, que ce soit dans mon travail ou bien dans ma vie personnelle. Alors elle n'allait pas commencer avec les premières fois. Je n'aimais de toute manière pas qu'on me tienne tête. Je crois bien que j'étais devenu comme çà depuis que je m'étais enfui de chez elle. J'étais devenu comme çà pour oublier que j'avais pu être faible et sans défense pendant plusieurs années. C'était un carapace et je n'avais pas envie que quelqu'un passe au travers.  « C'est parfait, tu as donc tout ton temps pour moi ! » enfin pas vraiment pour moi.. bref. Elle avait fini par me suivre, pour mon plus grand plaisir. J'étais certain qu'elle était curieuse mais qu'elle n'avait pas non plus envie de me laisser. Oui, j'avais beaucoup de confiance en moi pour le coup, je sais (a).  « Que tu sois mon employée ou pas, je suis comme çà, faut t'y faire » une fois arrivés devant le bâtiment où je travaillais, je souris rapidement  « Et tu ne pourrais pas être mon employée de toute manière ! » à l'accueil, je finis par demander un badge pour Loan et le lui tendis  « Suis moi » tout le monde semblait déjà de retour dans leur bureau et le hall d'entrée était désert. Deux ascenseurs arrivèrent en même temps, je laissais les trois personnes monter dans l'un et pris le bras de la jeune femme pour monter dans le second  « Je n'aime pas les ascenseurs bondés ! » ce qui était vrai. Je n'aimais absolument pas les espaces clos et me retrouver avec une tonne de personnes n'étaient pas envisageable. Le matin, j'essayais toujours de ne jamais arriver en même temps que toute cette foule bien trop abondante. Grimaçant, j'appuyais alors sur le bouton et les portes avaient fini par se refermer sur nous. Les espaces clos... Trop de mauvais souvenirs. Alors que nous n'avions fais qu'un seul étage, l'ascenseur avait fini par s'arrêter entre deux étages. NON. NON. NON, çà ne pouvait pas se produire, pas possible. Ce n'était pas le moment  «  je ne peux pas être coincé ici !! Non » appuyant sur tous les boutons j'en avais presque oublié la présence de Loan  « Pas maintenant, pas avec Loan » je ne savais pas si j'étais audible ou non mais … elle avait certainement entendu.


 



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Dim 15 Fév - 0:59


You.. again ∞ Loan


Il faut bien avouer qu'en ce moment je ne faisais plus vraiment attention à ce qui se passait autour de moi, je m'occuper de ma vie en construisant un avenir qui me ressemblait vraiment et non pas comme John aurait aimé que je devienne, je n'aurais jamais pu devenir comme lui c'était impossible tout simplement parce qu'elle n'avait pas envie de faire du mal aux gens comme lui avait pu faire. D'ailleurs je ne comprenais pas pourquoi les gens le fréquentaient en connaissant la réputation qu'il avait sûrement l'argent faisait venir les gens, j'en savais trop rien et pour tout dire je m'en fichais totalement. Désormais il n'existait plus pour mon plus grand bonheur je l'avoue. Il fallait que j'avance et c'est ce que je faisais tout simplement parce que je ne voulais plus parler du passé même si tout ou tard j'étais certaine de devoir évoquer à nouveau tout ça.  D'un côté la conversation avec Tobias m'avait aidé dans le sens où j'avais pu parler à quelqu'un de tout chose que je n'avais pas fais dans les détails avec les juges, c'était quelque chose que je n'avais pas réussi peut-être parce que cela touchait trop à mon intimité pour en parler aux yeux d'autres personnes, j'en savais trop rien. Dans tous les cas ce dernier ne donnait plus signe de vie, j'étais certaine qu'il était bien trop fier pour avouer que peut-être notre conversation lui avait fais du bien, la dernière fois que nous nous étions vu il avait été réellement froid chose que je n'avais pas vraiment apprécié, mais bon je ne pouvais rien y faire.  Je n'attendais rien de lui à part qu'il comprenne que je n'étais plus cette fille du passé qu'il avait eu le malheur de connaître, il faut dire que je n'avais pas hésité à lui donner mes excuses après tout le mal que j'avais du lui infliger par rapport à John. Je n'étais pas fière de tout, mais malheureusement je n'avais rien pu faire contre mon père, enfin je ne le considérais même pas comme mon père vu son comportement horrible qu'il avait eu durant des années.  Je ne pouvais pas dire que je ne m'en voulais pas, bien au contraire je détestais de lui avoir fait ça et c'est d'ailleurs pour ça que j'avais fini par venir m'excuser en face de lui pour lui prouver que je m'en voulais réellement qu'il est vécu des choses aussi horribles.  Depuis la soirée de charité je n'avais pas repris contact avec lui, je ne voulais pas le forcer de toute manière j'étais certaine que s'il avait vraiment besoin de parler il me contacterait. Je n'étais pas ce genre de fille qui forçait bien au contraire.  C'est en ville que j'avais finalement croisé le chemin de ce dernier, il est clair que je ne m'attendais pas à le voir ici mais apparemment le destin avait décidé du contraire. Je ne savais pas vraiment comment réagir, mais dans tous les cas je n'allais pas faire la fille super contente (a) il fallait qu'il comprenne que je n'avais pas apprécié son comportement de la dernière fois je n'étais pas un vulgaire truc qu'on jetait comme ça sans rien dire. «  si tu n'avais pas envie de voir tu n'avais qu'à tracer ta route hein, le trottoir est assez large pour ça » Je ne me laissais pas faire, de toute manière je n'étais plus cette fille qui disait oui et qui ne disait rien bien au contraire  j'avais pris de la graine depuis John. Je ne comprenais pas vraiment ce qu'il voulait de moi, mais en tout cas il est vrai que j'étais curieuse de savoir ce qu'il voulait vraiment de moi (a). J'étais une fille après tout et la curiosité était toujours immense chez la gente féminine (a).  «  Oh je vois que  monsieur veut que je lui accorde du temps ? Avant tu voulais plutôt plus jamais voir y a du changement c'est cool » Terminais-je par dire avec un léger rire, d'un côté je voulais le taquiner, mais de l'autre j'étais « contente » de voir qu'il avait besoin de me parler, finalement notre conversation de la dernière fois avait porté ses fruits. «  ça va tu peux te calmer un peu hein, je suis sur que ça te ferais du bien » Je levais les yeux au ciel tout en le suivant jusqu'à son entreprise «  je ne le voudrais jamais, passer sous le bureau pour une promotion ce n'est pas forcément mon trip désolé » Je lui lançais un clin d’œil avec un léger rire.  Nous nous dirigions dans un ascenseur vide étant donné que monsieur Tobias avait décidé de prendre ce dernier (a).  «  pas de problème » dis-je en haussant les épaules en attendant que l'ascenseur monte jusqu'à son bureau, finalement il se bloquait entres deux étages, je déteste les ascenseur dois-je le préciser ?   Il détestait les ascenseurs lui aussi apparemment vu l'inquiétude qui pouvait s'entendre «  calme toi tobias c'est rien peut-être qu'il va redémarrer » Je préférais imaginer qu'il allait redémarrer plutôt que dire qu'on était bel et bien coincé ici.  Pas avec Loan ? Je me reculais doucement en l'entendant dire ça, bizarrement il m'avait blessé sans comprendre pourquoi je dois dire. «  Pas avec moi ? Ça va Tobias je vais pas te tuer sérieux ! Si t'avais pas envie de me voir t'avais qu'à tracer ta route. » Je levais les yeux au ciel en soupirant doucement, je ne comprenais pas son comportement et je sentais l'angoisse monter en moi même si j’essayais de ne pas le montrer. 

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Dim 15 Fév - 1:48


You.. again ∞ Loan


Des vacances, oui de très bonnes vacances au soleil, ou bien quelque part mais loin de NYC. Les semaines s'étaient enchaînaient ne me laissant aucun répits, que ce soit physiquement ou bien moralement. Pour la première fois, j'avais besoin de prendre mes distances avec la grosse pomme, et avec tout ce qui pouvait bien se passer autour de moi. Le retour de Loan m'avait complètement chamboulé, je le savais mais j'essayais de ne plus y penser depuis que je l'avais un petit peu abandonnée sur le trottoir la dernière fois que nous nous étions vus. Je n'avais pas eu beaucoup de cauchemars et peut-être qu'elle m'aidait bien plus que je ne le voudrais, et que je ne l'aurais jamais voulu. Je ne voulais pas d'elle dans ma vie, je ne voulais plus d'elle dans ma vie, pas après avoir passé les pires années mais peut-être devrais-je essayer de faire un effort ? J'essayais de changer un petit peu ces derniers temps, pour pouvoir retrouver mon fils, retrouver une personnalité bien à moi et arrêter d'être froid en permanence. A chaque fois que je me mettais à penser à la jeune femme, j'avais l'impression qu'elle apparaissait comme par magie. Non, je ne rêvais pas, elle était bel et bien devant moi et c'était l'occasion pour moi d'essayer de lui parler. Je n'aurais jamais fais le premier pas si je ne l'avais pas trouvé sur mon chemin aujourd'hui.  «  J'aurais bien préféré ne pas te retrouver sur mon chemin mais maintenant que tu es là » j'essayais peut-être de changer mais ce n'était pas pour autant que je ne voulais pas garder mon cynisme et mon humour pourri.  « Mais il est vrai que j'aurais pu te laisser passer sans même te prêter attention » avais-je fini par ajouter tout en laissant l'ombre d'un sourire se placer sur mon visage.  «  Je ne veux pas... je te dirais bien que je l'exige mais je ne pense pas que tu apprécierais le fait que je dise çà » enfin c'était tout de même déjà dis.  «  Tu n'aurais pas été sur mon chemin, je n'aurais certainement pas fais le premier pas pour être honnête » mon ton était un peu froid mais elle avait l'habitude de çà. Je n'étais pas des plus chaleureux, je n'avais jamais été très chaleureux et certainement pas avec elle mais j'essayais tout de même de faire un effort. Il ne fallait donc pas qu'elle pousse un petit peu trop loin le bouchon.  « Mais ne t'en fais pas tout va bien, je suis calme » je lui fis même un petit clin d’œil pour accompagner mon ironie. Oui, j'avais beaucoup de défauts, je le savais très bien. Elle était curieuse, c'était un bon point pour elle mais lui parler me stressais tout de même un petit peu. J'allais essayé de lui parler, pas forcément m'excuser car je n'étais pas le genre d'homme à m'excuser. Je n'avais jamais de regrets, je n'aimais pas vivre avec des regrets, même si mon premier regret était d'avoir laissé derrière moi mon fils et de ne pas avoir voulu le connaître avant sa première année. Je n'étais décidément pas un homme bien mais j'essayais de changer un petit peu. Une fois dans le hall d'entrée du building, la jeune femme me fit me retourner  «  Pardon ? Tu sais, je prends plaisir à coucher avec des femmes en dehors de mon travail mais je ne prends absolument pas plaisir à les choisir en fonction de leurs performances sous un bureau. Je suis désolé de te décevoir ! » j'étais peut-être un coureur de jupon mais je n'étais pas non plus pour ce genre de choses, surtout pas au travail. Une fois dans l'ascenseur, ma peur des espaces clos avait repris le dessus et l'ascenseur avait fini par se bloquer. Oui, c'était mon jour de chance et je n'avais pas de temps à perdre.  «  Non, il ne va pas redémarrer, je le sens pas .. » oui, je ne le sentais absolument pas et Loan l'avait bien compris. Me tournant vers elle, j'essayais de me rattraper  «  Ce n'est pas comme çà que... » je m'interrompis un instant, soupirant, je repris « C'est juste que... Ecoute, les espaces clos et moi, on est pas très amis.. j'essaie de faire un effort avec toi depuis.. depuis que t'es revenue dans ma vie.. c'est difficile à expliquer, je suis pas quelqu'un qui s'exprime ou bien qui a besoin de s'exprimer.. » je ne savais pas comment m'exprimer et cela se ressentait en cet instant. De plus, mon envie de sortir de cette petite boîte devenait de plus en plus grande. Essayant alors de me calmer en attendant que ce fichu ascenseur se remette en marche, il fallait que j'entame la discussion.  « Je ne voulais pas te laisser comme çà la dernière fois.. mais il le fallait »


 



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Dim 15 Fév - 2:45


You.. again ∞ Loan


Je n'avais rien à dire en ce moment je n'avais pas vraiment beaucoup de boulot avec les cours de danse ce qui permettait de respirer un peu loin de tout, je vivais désormais dans mon propre chez moi en ville ce qui était un grande nouveauté étant donné que jusqu'à maintenant j'avais décidé de rester chez ma mère pour lui venir en aide en cas de problème il faut dire qu'elle avait eu énormément de mal à se remettre des dernières nouvelles. Elle trouvait ça bien le geste que j'avais fais envers Tobias en rapport avec mes excuses, elle me répétait sans cesse que ça prouvait que je n'étais pas comme John enfin dans tous les cas désormais je ne vivais plus avec personne ce qui était très agréable. Je dois avouer que ma soudaine solitude était étrange, mais petit à petit je me faisais au fait de vivre seule de toute manière je n'avais pas le choix, si je voulais avancer dans la vie il fallait que je fasse ce pas là. Ma mère se sentait beaucoup mieux c'est donc pour cela que j'avais décidé de la laisser vivre sa vie comme elle le voulait sans me devoir rien du tout, je voulais qu'elle s’épanouisse dans sa nouvelle vie de femme libre. Elle le méritait tellement.  J'étais plutôt surprise de revoir Tobias,  il faut dire que la dernière fois qu'on s'était quitté il n'avait pas été franchement bien sympathique, mais bon il avait toujours été ainsi. Le fait qu'il veuille me parler m'intriguais beaucoup étant donné qu'avant ça il n'avait jamais voulu me parler en me disant que je ne pourrais jamais l'aider,  il y avait apparemment du changement et j'aimais bien ça (a).  Je détestais l'autorité et il avait bien compris cette partie de moi, il faisait clairement des efforts et ça faisait plaisir à voir, certes on avançait doucement, mais on avançait ce qui était bien. « tu fais bien alors, je préfère que tu me le dises comme ça » Répondis-je avec un léger sourire en le regardant, je n'étais pas du tout dans l'optique de me disputer avec lui, je n'avais aucune raison de le faire et j'espérais que cela soit pareil de son côté pour tout dire.  «  tu me rassures alors » il était calme et c'était un bon point, je détestais avoir des gens sous pression en face de moi.   Il est vrai que je n'avais pas pu m'empêcher de le taquiner sur le fait que certaines de ses employés passaient sous son bureau pour des promotions, mais apparemment Tobias l'avait pris d'un ton sérieux «   je te taquine Tobias, tu fais ce que tu veux hein. » Terminais-je par dire avec un léger rire, je dois dire que cette pratique de passage sous le bureau était tellement habituel qu'il fallait finalement toujours se méfier des gens avec qui on travaillait.  Il faut croire que l'ascenseur avait eu envie de nous jouer un mauvais tours étant donné qu'il s'était stoppé entres deux étages, j'étais claustrophobe depuis toute petite et autant dire que rester coincé ici n'était pas quelque chose que j'appréciais sauf  que je n'avais pas vraiment envie de montrer ma faiblesse et surtout pas devant lui. J'essayais de garder mon calme un maximum pour éviter de m'emporter pour un rien. «  il faut déclencher l'alarme, c'est le bouton avec la petite sonnerie normalement ils seront averti qu'on est bloqué aussi » Je détestais déjà l'idée de rester ici, non pas que Tobias était une mauvaise compagnie, mais ce n'était pas forcément un endroit agréable. Je n'avais absolument pas apprécié sa réfléxion sur moi et je ne l'avais pas gardé pour moi.  «  Je comprends Tobias, je vois que tu fais des efforts et c'est vraiment bien, tu dois juste comprendre que je suis pas la fille que tu as connu par le passé. Je suis contente que tu fasses des efforts pour moi.. » Je lui souriais doucement,  je ne pouvais pas cacher le fait qu'il était touchant de voir qu'il faisait des efforts, s'il en faisait alors j'allais en faire de mon côté.  «  han oui.. c'est vrai que tu es partie plutôt brutalement.. » Terminais-je par dire en m'appuyant contre la paroi de l'ascenseur j'espérais juste que la panne ne durerait pas longtemps, je détestais me sentir enfermer comme maintenant.  «  je t'en veux pas de m'avoir  laissé ainsi, je sais que c'est brusque mon retour dans ta vie.. » Finis-je par dire en haussant les épaules tout en le regardant.

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Dim 15 Fév - 4:37


You.. again ∞ Loan


Revoir une nouvelle fois Loan était de nouveau un choc. Je ne savais pas du tout comment me comporter avec la jeune femme à présent et je commençais à être fatigué de me battre avec elle. Comme elle le disait si bien le passé est passé et il fallait faire abstraction de ce qui avait pu me gâcher la vie. Aujourd'hui, il fallait que je vive correctement et que j'essaie enfin de m'enlever tous les mauvais souvenirs qui m'avaient pourris la vie pendant des années. C'était comme un nouveau départ qu'il fallait que je prenne mais je ne savais pas encore vraiment comment faire. J'étais encore un petit peu maladroit sur les bords mais j'essayais et j'apprenais. Ce n'était pas si simple et l'autorité était encore quelque chose que j'avais au plus profond de moi et que je n'allais pas laissé tomber du jour au lendemain.  « Tu devrais pas avoir confiance en moi, ou bien me croire sur parole... c'est assez.. dangereux.  » je voulais qu'elle comprenne que même si je voulais bien faire un effort, je ne voulais pas qu'elle pense que tout était maintenant acquis alors que ce n'était absolument pas le cas. La revoir était vraiment bizarre, je ne savais pas vraiment me comporter et c'était bien la première que je ressentais ce genre de chose. Les semaines étaient passées à une vitesse incroyable et j'en avais presque oublié Loan. Mais malheureusement la revoir aujourd'hui me faisais bien plus d'effets que prévu. Je voulais essayer de communiquer avec elle mais j'avais toujours cette petite appréhension après tout ce qu'elle avait pu me faire par le passé. Je n'avais jamais vraiment raconté cette histoire à quelqu'un, je ne voulais pas qu'on se foute de moi en pensant que je m'étais fais battre par une enfant, par une petite fille bien plus jeune que moi qui aidait tout simplement son père. J'avais eu honte pendant des années de mon passé et j'avais encore honte mais j'essayais d'oublier, mais c'était tout de même difficile malgré les efforts que je pouvais effectuer de jours en jours. Je voulais vraiment revoir mon fils et apprendre à le connaître. Par chance, je pourrais être enfin sur son certificat de naissance et avoir une vraie relation avec lui. Je savais parfaitement que çà n'allait pas être simple, j'avais fais du mal à mon ex, et l'abandonner à l'hôpital n'avait pas été la meilleure des solutions. S'il fallait que je me confie à quelqu'un et que ce quelqu'un était Loan, elle allait en savoir encore plus sur ma personne et verrait quel monstre j'avais pu être ou pouvait encore être. Mon meilleur me disait sans arrêt que les gens ne pouvaient pas vraiment changer, ils pouvaient s'améliorer ou bien empirer mais pas changer complètement. Alors avait-il raison ? Ou pas, je ne le savais pas encore mais d'un côté je pensais qu'il avait raison. J'avais certainement tord. Les prochains mois me le diraient de toute manière. J'essayais mais parfois ma vraie nature reprenait le dessus.  « J'espère bien que je fais ce que je veux  » sifflais-je mais je fus rapidement rattrapé par ce fichu ascenseur. Elle allait se foutre de moi mais tant pis, je n'aimais décidément pas cet espace clos et j'allais encore moins l'aimer aujourd'hui. Je ne pouvais même pas prendre les escaliers car monter 10 étages étaient tout de même bien fatiguant. Et prendrait aussi trop de temps.  « Oui, je sais bien qu'il faut appuyer sur ce putain de bouton Loan, je ne suis pas bête. » je commençais à tout de même un peu stressé dans ce petit espace et je commençais à être bien trop vulnérable  « Attention, ne te réjouis pas, je suis toujoursce que je suis et je le serais toujours. Je n'ai pas envie de changer non plus. Enfin.. je ne suis pas du genre à m'excuser par exemple et je ne le serais jamais. » je ne voulais pas qu'elle pense que j'allais toujours être des plus agréables avec elle mais là, je n'avais pas vraiment le choix. Je devais prendre mon mal en patience et donc en profiter pour lui parler.  « Tu étais bourrée, je n'ai pas voulu que tu restes toute seule mais .. cela ne se reproduira plus, mon lit m'a manqué et le canapé n'était pas du tout confortable. Je n'ai pas dormi, je suis même allé te voir, enfin voir comment tu allais et je t'ai entendu parler.. tu parles dans ton sommeil » je l'avais effectivement entendu parler, ce qui m'avait d'ailleurs fais peur, surtout en entendant les propos qu'elle avait tenu. J'avais d'ailleurs pensé dans un premier temps, qu'elle était au téléphone mais j'avais rapidement découvert qu'elle était endormie et qu'elle parlait de temps à autre. Elle ressemblait tout de même à un ange lorsqu'elle dormait.  «Je ne veux pas me rendre compte que tu pourrais être la clé de tout çà... que peut-être grâce à toi, j'en finirais avec mes cauchemars. Tu étais le sujet premier de mes cauchemars avec ton père et … . » je ne voulais pas qu'elle change ma vie. Elle avait déjà changé ma vie, de manière négative la première fois mais je n'avais pas envie qu'elle recommence.. et pourtant.  « je n'ai pas envie de ressentir ce besoin que tu sois là pour aller mieux.. » je m'ouvrais et c'était une première... je n'aimais pas çà du tout.  « et je déteste l'effet que tu as sur moi »


 



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Dim 15 Fév - 20:25


You.. again ∞ Loan


Le revoir était bizarre, la dernière fois que je l'avais vu n'avait pas été très agréable étant donné qu'il m'avait quitté comme une moins que rien, chose que je n'avais pas compris il faut bien l'avouer. C'est d'ailleurs pour ça que je n'avais pas forcément voulu reprendre contact avec lui, il ne voulait pas de moi et je l'avais compris. J'espérais juste que le peu de conversation que nous avions eu l'aidait pour se reconstruire, il me perturbé dans le sens que la personne qu'il faisait paraître n'était pas attachante, mais pourtant au fond il l'était même s'il ne voulait pas l'avouer. Il m'intriguait beaucoup, mais je n'avais pas cherché plus loin était donné que j'avais fais mes excuses il savait que je m'en voulais d'avoir fais de son passé un enfer, ce n'était pas des mensonges je m'en voulais vraiment et j'avais essayé d'être là si jamais il voulait en parler. Dans tous les cas avec le silence de ces dernières semaines j'étais arrivé à la conclusion qu'il n'avait pas envie que je l'aide, c'était vexant et totalement compréhensible enfin je comprenais le fait qu'il ne veuille pas en parler parce qu'après tout il n'était pas ce genre de personne. Je n'arrivais pas à le cerner, il se faisait passer pour quelqu'un qu'il n'était pas et pourtant par moment ces deux mêmes personnes étaient réunis pour le rendre plus dangereux, je ne savais pas vraiment comment agir avec lui c'est pourquoi je ne l'avais pas rappelé et que j'avais poursuivi ma vie, je ne lui devais plus rien et il n'avait pas besoin de moi. Je pense qu'il en avait assez de moi, on avait assez parlé et surtout il avait été très aimable alors qu'il n'avait aucune raison de l'autre avec moi. Je ne pouvais pas lui en vouloir d'avoir été autant froid lorsqu'il m'a laissé parce qu'après tout il m'avait aidé alors qu'il aurait pu me laisser seule pour rentrer chez moi dans l'état que j'étais. C'est aussi grâce à ça que j'avais pu voir qu'il n'était pas aussi mauvais qu'il le prétendait sinon il m'aurait laissé dans la galère que j'étais ce soir-là. Qu'il le veuille ou non au fond de lui il était quelqu'un de bien même si sa carrure et sa façon d'être ne montrer qu'un homme froid sans sentiments, au fond il n'était qu'un homme blessé qui voulait se protéger. C'était compréhensible, il voulait que les gens le voient comme quelqu'un de fort et surtout intouchable pour ne pas qu'on le fasse souffrir, je crois bien que si j'avais pas eu envie de me battre j'aurais fini comme ça par rapport à John, mais finalement je n'avais pas eu envie de donner satisfaction à ce dernier c'est pour ça que désormais je vivais comme je le voulais sans me préoccuper de ce qu'il voulait que je sois. J'espérais qu'un jour Tobias comprenne qu'il devait avancer et s'ouvrir plus aux autres, il méritait tout ça malgré qu'il dise le contraire. Il se cachait derrière son travail et bizarrement ça n'était pas étonnant. Je ne pensais pas le revoir aujourd'hui, ni penser qu'il vienne me parler j'aurais plutôt imaginer qu'il passe devant moi sans m'adresser la parole, mais il faut croire que j'avais été mauvaise langue. Ça me réjouissais bizarrement, c'était une sensation étrange comme-ci j'étais contente de le voir (a). Le fait qu'il veuille me parler était encore plus étrange mais j'allais l'écouter parce que malgré tout je lui avais promis que je serais là même si à ce moment là il était plutôt du genre à m'envoyer dans la tête qu'il n'avait pas besoin de parler et encore moins avec moi. Il y avait du changement et c'était agréable, je n'avais pas envie que cela parte en dispute puis pourquoi ça serait le cas ? Je ne parlerais pas des sujets qui fâchent sauf s'il voulait en parler. «  C'est dangereux de quoi ? Tu me fais pas peur Tobias, arrête de t'imagines que les gens te craignent. Parce que moi non. » Je ne le lâchais pas du regard, je n'avais pas peur de lui et je comptais bien lui montrer, si les autres personnes qu'il fréquentait été du genre à baisser les yeux ce n'était pas du tout mon genre. L'ascenseur ne marchait pas, c'était effrayant il faut dire que je ne suis pas forcément fan et que je suis plutôt le genre de personne à prendre les escaliers même avec beaucoup d'étages. «  Tu n'es pas bête ! T'es juste stressé et donc tu perds tes moyens, je suis dans le même cas que toi donc autant s'entraider tu crois pas. » Je secouais la tête en soupirant doucement, l'ambiance était légèrement pesante par rapport à cette panne il faut dire que ce n'était pas vraiment agréable. «  Je ne te demande pas d'excuse tu n'as pas à t'excuser » Je ne voulais pas d'excuse parce qu'après tout il avait pris soin de moi malgré mon état. «  Je compte pas boire à nouveau ça m'a servi de leçon, je n'avais jamais autant bu jusqu'à la soirée. » J'arrêtais de parler quand il m'annonçait qu'il m'avait entendu parler dans la nuit, du moins qu'il était venu me voir et que je parlais, je ne me souvenais plus vraiment si j'avais eu un cauchemar cette nuit-là. D'un côté je ne pouvais pas m'empêcher de sourire légèrement en passant qu'il était venu. «  si tu le voulais tu aurais pu venir, je suis pas stupide je savais que tu m'aurais pas sauté dessus ou tu aurais pu me laisser le canapé. Je.. j'ai dis quoi ? » J'étais curieuse de savoir ce que j'avais bien pu dire, j'espérais que cela ne soit pas quelque chose qui craint, la honte. Il parlait, je veux dire je n'avais pas à le pousser il me disait les choses telles qu'il voulait et je ne le coupais pas. «  Tu ne veux pas, mais il faut que tu l'acceptes Tobias tu n'as rien à perdre à le faire, je te demande rien du tout. Arrête de dire mon père, je ne l'ai jamais traité comme tel.. » John n'était pas mon père, génétiquement oui mais ça s'arrêtait là. «  Tu as cette sensation parce qu'une partie de toi a compris que je pouvais t'aider à aller mieux, tu te bas contre toi même actuellement, lâche prise un peu laisse toi aller ça te fera du bien. » On avait jamais parlé ainsi et pour tout dire ça faisait du bien, je me sentais utile et j'allais l'aider. «  Tu n'aimes pas ça parce que pour une fois tu ne maîtrise pas ce qu'il t'arrive. Tu peux pas tout contrôler y a certaine chose qui ne se contrôle pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Lun 16 Fév - 17:10


You.. again ∞ Loan


Je ne l'avais pas revu depuis que je l'avais laissé derrière moi et je n'avais pas eu envie de prendre des ses nouvelles. Je n'avais même pas ses coordonnées de toute manière même si avec ma position, j'aurais très bien pu la retrouver et obtenir son numéro de téléphone mais je n'en avais pas eu envie. Les semaines s'était écoulées très rapidement et j'avais tout de même eu le temps de réfléchir un petit peu sur la conversation que nous avions eu tous les deux. Elle avait raison, je le savais mais je ne voulais tout simplement pas ouvrir les yeux. Celle qui m'avait fais du mal pendant des années avec son père, serait mon remède ? Je ne le pensais pas une seule seconde mais tout ce que j'avais tiré de mes réflexions était pourtant tout le contraire, malheureusement. Malgré toute la haine que je pouvais ressentir pour elle, elle me faisait cet effet étrange et depuis qu'elle était en face de moi à cet instant, je n'avais pas envie qu'elle s'en aille. Je ne suis pas du genre à regretter quoique ce soit, ni même à m'excuser mais j'avais pris cette opportunité pour lui demander de venir avec moi histoire que nous parlions un petit peu tous les deux. Je ne savais pas si c'était une très bonne idée, je ne savais même pas ce que j'allais bien pouvoir lui dire mais nous verrons bien.  « Arrête de penser que je suis un homme tout a fait banal. Je ne le suis pas, et ce depuis que je suis parti de chez toi. Tu ne me crains pas mais tu devrais ! » pourquoi ? Parce que je faisais toujours du mal autour de moi. Qu'à chaque fois que je commençais à tenir à quelqu'un, cela se passait toujours très mal. Alors oui, il fallait qu'elle me craigne, il ne fallait pas qu'elle m'aide ou bien qu'elle s'attache à moi.  « Je n'ai pas envie de devoir te demander quoique ce soit, je n'ai pas envie que tu t'attaches à moi, alors que.. tu ne devrais pas c'est tout » j'avais fini par soupirer, une fois dans l'ascenseur. Je détestais toutes ces petites machines et j'avais bien raison puisque nous étions maintenant bloqués à l'intérieur. Je n'aimais pas çà et je commençais à ressentir le stress d'être à l'intérieur. Oui, je n'étais pas vraiment l'homme fort que je voulais faire paraître à tout le monde et elle allait commencer à voir mes faiblesses si l'ascenseur ne se remettait pas rapidement en marche.  « Dans le même cas que moi ? Qu'est-ce que tu entends par là ? » s'entraider ? Ce n'était pas ce que je faisais de mieux. Elle finit par me dire que je n'avais pas besoin de m'excuser. Non, ce n'était, de toute manière, pas mon genre de m'excuser donc elle n'aurait pas d'excuses de ma part. Nous étions donc sur la même longueur d'onde pour une fois.  « non il ne vaudrait mieux plus que tu bois pendant un petit moment » elle avait vraiment beaucoup trop bu la dernière fois ce qui lui avait valu de finir chez moi. Elle n'avait pas non plus vomi, ce qui était plutôt positif. L'ombre d'un sourire était venu se placer sur mon visage avant de rapidement disparaître.  « Mais çà va, tu aurais pu finir pire que tu n'as fini ce soir là. Tu n'as pas vomi, et tu as été.. disons très drôle ! » ou pas. Disons qu'elle n'était pas vraiment elle même et que c'était tout de même marrant à voir. Elle avait eu des propos qui ne devraient pas sortir de sa bouche mais cela avait été marrant de l'entendre parler de la sorte. Jamais, elle ne dirait ce genre de choses en étant sobre, je pouvais en mettre ma main à couper.  « Pu venir ou ? Dans mon lit ? Non » je ne voulais pas dormir avec elle. D'ailleurs, les femmes faisaient en général des allées et retours car elles ne finissaient jamais la soirée chez moi. Personne ne finissait jamais la soirée chez moi. Tout le monde repartait à chaque fois. Ce soir là, quand Loan s'était endormie dans mon lit, j'avais réfléchis à prendre un appartement plus grand afin d'avoir une seconde chambre pour ne pas avoir à dormir dans le salon ou bien devoir prêter mon lit. Je n'aimais pas vraiment çà, je n'étais pas vraiment du genre partageur.  « Tu veux vraiment le savoir ?! » je lui posais tout simplement la question par pure politesse puisque je n'avais même pas attendu sa réponse pour me lancer de nouveau  « Tu parlais de moi.. avec ton père je pense.. du moins je le crois, tu prenais ma défense en quelque sorte.. » plissant les yeux, je n'avais pas envie de revenir réellement sur le sujet mais c'était en partie pour cette raison que j'avais voulu qu'elle s'en aille le plus rapidement possible le lendemain matin et que j'avais pas eu envie de lui dire quoique ce soit. J'étais redevenu aussi froid que possible pour me protéger.  « Arrête de croire que tu sais tout sur tout Loan » j'étais une nouvelle fois redevenu froid et je me rendais bien compte qu'elle ne méritait pas que j'emploie un ton pareil avec elle mais c'était plus fort que moi. Il fallait que j'essaie de faire un effort.  « Écoute.. tu as surmonter çà, tu es devenue ce que tu es devenue aujourd'hui, et çà ne servirait pas à grand chose que tu commences à te poser sur mes problèmes ! Tu sais tout aussi bien que moi que mon problème est ce passé qui ne veut pas disparaître. Mais çà ira » du mois je l'espérais en tout cas.  « Je me bats contre la vie » je ne savais pas pourquoi je venais de lui dire çà. M'asseyant par terre pour attendre que l'on vienne nous sortir de là je continuais  « J'ai toujours été seul, je me suis habitué tu sais »


 



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Lun 16 Fév - 19:47


You.. again ∞ Loan


C'était étrange, je ne l'avais pas vu depuis la soirée de charité ou du moins il y avait eu le matin, mais autant dire que cela avait été plutôt en coup de vent étant donné qu'il avait été plus que froid pour me ramener jusqu'à moi voiture, certes je lui en voulais sauf que je ne voulais pas d'excuse étant donné qu'il avait pris soin de moi alors que j'étais dans un état d'alcool assez élevé. D'ailleurs je ne me souviens pas vraiment quand j'avais été aussi mal, même plus jeune je ne buvais pas je trouvais ça totalement stupide et pourtant ce soir là j'avais réellement abusé. Bon il est vrai que je n'avais pas été malade au point de vomir de partout, ça aurait été horriblement gênant il faut bien l'avouer.  Ça n'était pas habituel pour et je ne me souviens plus trop ce que j'avais dis, j'espérais juste ne pas avoir trop idiote, il est vrai que j'étais certaine que j'avais parlé et surtout que j'avais dû bien faire rire comme une personne bourrée. Dans tous les cas j'étais bizarrement contente de le revoir aujourd'hui, peut-être parce que ça voulait dire qu'il avait réfléchi à tous ce qu'on avait pu se dire lors de cette soirée ? Du moins je l'espérais. Il n'avait l'air de m'en vouloir aujourd'hui, je veux dire qu'il n'avait pas le même regard que la dernière fois, il paraissait moins refermé et surtout disposé à plus parler sans forcément tout remettre sur mon dos ce qui était une bonne nouvelle. Je n'étais pas revenue vers lui pour qu'on se dispute et surtout refaire de sa vie un enfer, bien au contraire je voulais juste réparer mes erreurs de fille naïve du passé. Non je n'étais plus cette fille et j'en étais bien contente, je ne voulais plus être cette fille tout simplement parce que je ne voulais plus souffrir, non ça c'était impossible je voulais juste être moi-même, être comme je le voulais et ne rien devoir à personne. Je me battais toujours contre John tout simplement parce que je ne pouvais pas oublier tous ce qu'il m'avait fais durant toutes ces années, c'était impossible pour le moment j'essayais juste d'avancer et de me construire un avenir meilleur, il le fallait. Je ne comptais pas vivre avec le fantôme de John, je ne pouvais pas car il fallait que je me détache de tout ça, il fallait que j'avance et pour l'instant j'y arrivais à merveille.  Je ne pouvais pas m'empêcher de lâcher à un léger rire en le regardant « Tu n'es pas un homme banal ? Tu as des supers pouvoirs  qui ne font pas de toi un homme banal ? » Je le taquinais, mais je n'avais pas pu faire autrement (a). «  Pourquoi je te craindrais ? Tu m'as jamais fait de mal Tobias. Et me dis pas que tu serais capable de m'en faire et tout le blablah tu es un mec banal juste que tu te caches sous ce visage de mec pas agréable c'est tout. » Je ne comprenais pas vraiment pourquoi il voulait que je le craigne, il ne m'avait jamais rien fait donc j'en voyais pas l'utilité, mais je voyais clair dans son jeu il avait juste peur que je m'attache à lui, mais si c'était déjà fait ? C'était bizarre de dire ça, mais il m'avait touché dans le sens où au fond de moi une partie de moi l'aimais bien sans comprendre pourquoi. «  tu n'as rien à me demander, m'attacher à toi ? Tu crois pas que c'est un peu trop tard ? »  Il était le seul avec qui j'avais pu parler de tout ça enfin autour de moi, mes amis ne savaient rien ou du moins le stricte minimum alors qu'avec lui on avait parlé chose qui m'avait fais du bien.  «  on est tous les deux coincés dans ce truc, donc autant éviter qu'on se stress à cause de ça c'est tout. » Il est vrai que les ascenseur me faisait vraiment flipper et ça avait toujours été le cas, d'ailleurs mes amies s'étaient toujours bien moqués de moi à cause de ça mais bon, le sport c'est la santé donc les escaliers c'est cool (a). «  Drôle ? J'ai été drôle ? Donc il faut que je boive pour te divertir un peu ? Alors je suis désolé mais c'est pas demain que je toucherais une goutte d'alcool. » Répondis-je avec un léger rire, je craignais vraiment ce que j'avais pu dire ce soir-là enfin j'espérais ne pas avoir été trop loin quand même. «  Pourquoi ?  Tu aurais sûrement mieux dormi » terminais-je par dire en haussant les épaules tout en le regardant.  J'avais donc parlé de lui et de John.. le même cauchemar qui revenait sans cesse,  celui où je ne comprenais plus pourquoi il faisait de mal que ça soit à Tobias comme à moi. «  oh.. je vois.. désolé si tu as entendu ça.. » Mes yeux se baissaient instinctivement au sol, ce n'était pas quelque chose de facile tout simplement parce que c'était l'un des seuls cauchemars dont je n'arrivais pas à me débarrasser.  «  Je ne sais pas tout ! Et toi arrête de te braquer. » Il était devenu à nouveau froid et je ne comprenais pas vraiment pourquoi, il avait juste peur que je connaisse la vraie personne qu'il était vraiment. «  Tu mérites de faire la même chose, personne t'as jamais aidé pour surmonter tout ça et je veux être cette personne, je te dois bien ça Tobias. Tu ne devrais pas te battre contre la vie, mais en profiter.. » Je le regardais s’asseoir  avant de faire pareil en glissant le long de  la paroi où j'étais déjà appuyé. «  Tu t'es habitué, mais c'est pas quelque chose que tu aimes malgré que tu cris haut et fort le contraire, tu aimerais que les gens s'attachent à toi rien qu'un petit peu.. et c'est normal t'es un humain on a tous besoin ça. Lâche prise un peu, ouvre toi un peu comme tu le fais actuellement ça te fera du bien je te promet. » Finis-je par dire avec un léger sourire tout en le regardant.

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Mar 17 Fév - 3:06


You.. again ∞ Loan


 « HAHAHA. » j'étais bien évidemment d'une ironie certaine à cet instant mais je ne savais pas vraiment quoi lui répondre. J'avais toujours eu le même discours avec les femmes et cela c'était toujours bien passé mais avec la jeune femme, tout semblait tellement différent que je ne savais même plus quoi dire ni même quoi faire pour qu'elle reste loin de moi. A chaque fois, j'avais l'impression que nous nous retrouvions même des semaines plus tard. Ce n'était jamais voulu mais le hasard semblait toujours vouloir nous remettre sur la même route. Cela commençait à en être déroutant tout de même.  « Non, Loan, je n'ai pas de supers pouvoirs malheureusement mais je ne suis pas quelqu'un qui.. enfin je ne suis pas celui que tu penses que je suis c'est tout » elle commençait à se jouer de moi, elle commençait à réellement avoir un impacte sur moi, sur ma vie et je n'aimais vraiment pas çà. Était-ce possible de tomber amoureux d'une personne qui vous a fais du mal par le passé ? Était-ce possible d'être surtout attiré par la personne qui vous avez fais le plus de mal dans le passé ? Je commençais à me poser des questions, à me poser les mauvaises questions.  « Je ne t'ai jamais fais de mal, mais çà ne veut pas dire que je ne pourrais pas t'en faire aujourd'hui et arrête d'essayer de me changer, tu n'y arriveras pas » oui, j'avais l'impression qu'elle essayait tout bonnement de me changer et je n'aimais pas du tout çà. Je n'étais pas comme elle l'espérait et je ne pouvais pas l'être.  « Pourquoi je me cacherais ? Je sais que je ne suis pas du genre très agréable, ce n'est pas un masque » elle arrivait toujours à savoir qui j'étais, et ce à quoi je pensais. Elle était dérangeante, et elle arrivait à me déstabiliser, je n'aimais pas du tout çà. J'avais l'impression d'être un livre presque entièrement ouvert lorsqu'elle était là alors que j'avais toujours été fermé avec tout le monde. Que faisait-elle ? A quoi jouait-elle ? Lorsqu'elle me dis que c'était un peu trop tard après lui avoir dis de ne pas m'attacher à elle, je fus très surpris. Comment pouvais-je réagir après çà ? Qu'entendait-elle par c'est un peu trop tard ? Elle ne pouvait pas apprécier ce que j'étais, ce n'était pas possible. Toutes femmes mentalement bien constituées ne pouvaient pas aimer un homme comme moi. Ou bien tout simplement être attirée par moi. Seulement par mon physique peut-être.  « Comment çà trop tard ? » lui demandais-je d'un regard interrogateur que je n'avais pas eu depuis bien longtemps.  « Tu veux dire que tu t'es … enfin.. non tu ne peux pas t'attacher à moi Loan, ce n'est pas possible » je ne comprenais pas pourquoi elle pouvait être attachée à moi. Parce que nous avions un passé commun tous les deux ? Elle m'avait fais du mal, elle ne pouvait pas s'être attachée à ce moment là et quand bien même elle était encore bien trop petite à l'époque de toute manière. Cet ascenseur était devenu mon ennemi numéro un aujourd'hui, alors pour me calmer, j'avais fini par m'asseoir par terre pour ne pas tenter d'enfoncer cette putain de porte et de me briser la main.  « ouai » soufflais-je après qu'elle m'ait dis de ne pas stresser et que nous étions tous le deux dans la même galère. Elle était tout de même moins stressée que moi pour le coup mais j'essayais de faire abstraction de ce blocage intempestif mais je n'y arrivais pas vraiment. J'étais coincé avec Loan, et elle allait tout découvrir de moi si nous continuons à discuter tous les deux. Je n'aimais vraiment pas çà du tout mais en même temps, parler me faisait tout de même du bien. Je n'aimais pas vraiment l'admettre.  « Tes propos l'étaient en tout cas, tu n'es pas démontée quoi. Tu as même pensé que j'allais profiter de toi alors que je ne suis pas comme çà, j'aime quand les femmes qui repartent avec moi le veulent vraiment et ne sont pas aussi bourrées que tu l'as été vois tu » j'eus un léger sourire avant de reprendre  « Si tu touches de nouveau à une bouteille, essaie de ne pas trop boire c'est tout ! Un verre ne fait pas vraiment de mal mais simplement un verre » je fis un petit clin d’œil à la jeune femme.  « Pourquoi tu penses que j'aurais mieux dormi avec toi ? J'aurais pu te laisser le canapé mais vu ton état j'ai préféré te laisser mon lit » finis-je par lui dire avant qu'elle ne me dise une nouvelle fois d'arrêter de me braquer. Ce qu'elle pouvait être pénible par moment celle-ci.  « Loan arrête » murmurais-je. Je n'aimais vraiment pas lorsqu'elle faisait çà. Il fallait qu'elle comprenne que je ne pouvais pas être celui qu'elle voulait comme çà, d'un claquement de doigts. Ce n'était pas possible.  « On a voulu m'aider, mais je ne veux pas qu'on m'aide tout simplement Loan, pourquoi m'aider ? Ce n'est pas une maladie que j'ai, j'ai juste vécu le pire passé possible mais j'ai réussi à m'enfuir. J'ai eu cette force là et malgré mes cauchemars, qui ce sont tout de même dissipés depuis que tu es revenu dans ma vie, tout va bien.. » est-ce que j'étais assez convaincant ? Je l'espérais en tout cas  « J'en profite un petit peu.. » lui dis-je en pensant au bon nombre de femmes que j'avais pu mettre dans mon lit. Oui, je profitais tout de même de la vie avec elles, non ?  « et tu voudrais t'attacher à moi ? Tu voudrais que je m'attache à toi ? Tu voudrais me donner de ton temps ? Être avec moi, c'est çà ? » je partais un petit peu dans les extrêmes mais l'ascenseur et cette discussion, c'était trop pour moi. Encore une fois.  « Je me suis déjà bien trop ouvert, je pense que tu en as vu assez » que voulait-elle que je lui dise de plus ?  « alors oui peut-être que j'ai besoin d'un peu d'aide mais çà peut aussi passer tout seul... je n'ai plus envie de parler de tout çà et mes cauchemars se dissipent mais je vais pas te demander de venir dormir chez moi pour qu'ils passent complètement non plus » mon humeur était telle un roller coaster aujourd'hui  « je me demande sans arrêt pourquoi moi, je n'avais jamais rien fais pour me faire maltraiter »


 



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Mar 17 Fév - 5:09


You.. again ∞ Loan


Je n'avais pas pu m'empêcher de le taquiner, il faut dire que sur ce coup ça avait été vraiment tentant.  C'était bizarre, il fallait l'avouer et j'espérais ne pas être  la seule à avoir cette impression.  «  Et tu penses que je te prends pour qui ? Je te prend pour toi rien de plus. » Il est vrai que je ne comprenais pas vraiment pourquoi il continuait à autant vouloir que je l'évite ou que je me continue à le voir comme il se dit être. Il n'y avait pas de honte à avoir des faiblesses si ? En tous cas je ne trouvais pas ça comme une faiblesse bien au contraire ça prouvait qu'on avait un cœur et j'étais certaine que c'était le cas pour Tobias.  Il me troublait, je sais pas vraiment comment expliquer mais sa présence me troublait, aucun homme avait réussi à me faire jusqu'à maintenant et c'est ça qui m'intriguait vraiment, pourquoi me faisait-il cet effet ? Je ne trouvais aucune réponse. «  Tu comptes me faire quoi ? Je veux pas te changer Tobias arrête de penser ça, je veux juste que tu vives au dessus de ton passé c'est tout ! Je te demande pas d'être une autre personne loin de là. » Je ne cherchais pas à le changer, pourquoi je ferais ça ? Ça n'était pas mon genre puis je n'en voyais absolument pas la raison parce qu'il était ainsi, je voulais juste qu'il vive mieux loin d'un passé difficile. Je lui devais ça après tout. «  Parce que tu as peur que les gens s'attachent à toi et surtout que tu t'attachent aux gens ce qui pourrait t'occasionner de souffrir  à nouveau. Je le vois Tobias faut  juste que tu comprennes que tu peux pas éternellement repousser la personne que tu es vraiment. Il fallait qu'il comprenne que ce masque lui empêcher juste de vivre comme il voulait, il ne devait pas s’infliger ça et pourtant il le faisait.  «  Je me suis attaché à toi pourquoi ça t'étonnes ?  Pourquoi c'est impossible ? T'es pas une mauvaise personne Tobias c'est quand que tu le mettras dans la tête ? Ou du moins avec moi tu l'es pas » Je n'avais pas peur d'affronter son regard, je savais qu'il ne me pensait pas capable de m'attacher à lui et pourtant ça avait été le cas, c'était surprend mais réel. Il était quelqu'un d'intéressant, il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. L'ascenseur avait décidé de se bloquer, il avait choisi son jour faut croire, c'était pas forcément une situation agréable sauf qu'on ne pouvait qu'attendre que les gens viennent le débloquer. Nous pouvions rien faire d'où nous nous trouvions. Repenser au moment où je n'étais pas forcément dans mon état normal était plutôt comique à vrai dire même si j'étais plutôt surprise de tous ce que j'avais pu dire. «  Désolé d'avoir touché à ta fierté alors » Répondis-je avec un léger rire. «  D'accord la prochaine fois que je suis tenter par l'alcool je penserais à ce précieux conseil de ta part. » Je souriais doucement en sa direction, il faut croire que je n'avais pas été dans un état si déplorable que ça même si j'avais abusé avec l'alcool.   « Je voulais pas dire dans le sens avec moi, juste que tu aurais été dans ton lit donc automatiquement tu aurais mieux dormi.C'est très aimable à toi »  Je ne pouvais pas dire qu'il n'étais pas attentionné la preuve était là, il avait préféré dormir sur le canapé. Si on l'écoute parler il serait quelqu'un de froid et tous ce qui s'en suis, il se trahissait par lui même de temps en temps (a) . «  Parce que tu as besoin d'aide pour passer au dessus de tes cauchemars, tu as besoin de cet appui pour une fois te sentir bien. Tu vois tes cauchemars se dissipent je te suis pas inutile. Lâche prise pour enfin te débarrasser de tous ça. Tu as beaucoup de poids sur tes épaules depuis que tu t'es enfui laisse moi t'aider à aller mieux.. »  Ses cauchemars se dissipaient à croire que nos conversations l'aidaient et c'était le principal, je n'étais pas inutile et c'était rassurant il faut bien l'avouer. (a) «  Pourquoi pas ? » Je le défiais du regard, oui pourquoi je devrais l'éviter et j'étais déjà attaché à lui qu'il le veuille ou non. Je n'avais pas peur de le défiait du regard tout simplement parce que c'est dans ses yeux qu'on pouvait clairement voir la personne qu'il était et non la personne qu'il se prétendait être. « Tu peux parler avec moi je te jugerais pas ça n'est pas mon genre, tu mérites qu'on t'écoutes. » Je ne voulais pas qu'il redevienne froid je l'avoue, non on était passé au dessus de ça enfin je l'espérais. «  Et je peux t'aider, ça passera pas seul arrête d'essayer de te convaincre tu le sais toi-même que tu as besoin que je sois là pour toi même un petit peu. Je viendrais pas dormir chez toi, juste être là quand tu as besoin d'extériorisée tous ce que tu as à l’intérieur depuis des années et qui te pèsent depuis tout ce temps. » Je finissais par m'approcher en m'asseyant à côté de lui tout en l'écoutant parler,  je glissais doucement ma main dans la sienne en le regardant «  tu méritais pas de vivre ça, tu étais juste au mauvais endroit.. te croit pas coupable ça aurait été quelqu'un d'autre qu'ils auraient adopté il aurait subi la même chose. John était fou. » Je le regardais dans les yeux, il me rendait faible, il m'intimidait mais pourtant je restais là.
 



Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Mar 17 Fév - 18:38


You.. again ∞ Loan


 « Prend moi pour ce que tu veux, ce n'est pas un souci... J'ai l'habitude d'être qualifier de tous les noms avec les gens autour de moi mais je ne les blâme pas, je leur laisse croire ce qu'ils veulent au final. » je n'avais pas envie de me prendre la tête, je laissais toujours les gens autour de moi parler, je n'avais pas envie de les reprendre, je n'avais vraiment pas que çà à faire au final. Il fallait qu'elle m'évite et s'attacher à moi n'était tout simplement pas une bonne idée. Je n'étais pas un homme pour elle, je n'étais pas non plus le genre d'homme à me poser avec une femme. Je n'apportais pas le bonheur autour de moi, je ne savais même pas comment me comporter avec une femme à part l’amener dans mon lit et la faire partir ensuite, je ne faisais rien de bien.Je ne savais pas ce qu'elle était en train de me faire, mais elle chamboulait toute ma vie, et je n'aimais pas du tout çà. Je ne savais même plus vraiment comment me comporter face à la jeune femme. Tout çà en était tellement déroutant.  « Arrête de me demander ce que je compte te faire, j'ai l'impression que tu attends que je fasse quelque chose justement. Mais j'essaie de vivre au dessus de mon passé, mais tu penses que c'est aussi simple que çà Loan ? » j'avais l'impression qu'elle attendait quelque chose de moi, qu'elle voulait que je change même si elle me disait le contraire. Je ne comprenais pas ce qu'elle voulait, je ne pouvais pas m'ouvrir aussi facilement et elle avait tout de même eu la chance d'en avoir plus de moi que toutes les personnes qui avaient déjà essayé. Elle me faisait cet effet que je comprenais pas, elle me chamboulait totalement et ce sentiment était vraiment tout nouveau pour moi.  « Bien évidemment que j'ai peur ! Je n'ai pas envie que les gens s'attachent à moi, regarde mes parents sont décédés, je n'avais plus de famille, toutes les personnes qui tiennent à moi finissent mal... » je m'ouvrais à elle, pourquoi je n'arrivais pas à m'arrêter ? Pourquoi fallait-il que je continue à lui parler ? Et elle ne savait même pas que j'étais malade.. ce n'était pas vraiment grave mais je me devais de toujours rendre visite à mon très cher médecin à l'hôpital...  « Pourquoi est-ce que j'aurais peur de m'attacher aux gens Loan ? Bien évidemment que je n'ai pas envie de souffrir à nouveau.. » je m'interrompis, qu'est-ce qu'elle était en train de me faire ?  « Bien évidemment que çà m'étonne, je n'ai fais qu'être mauvais avec toi et toi tu t'attaches à moi ! C'est impossible c'est tout ! Mais je ne suis pas pour toi Loan, qu'est-ce que tu attends de moi au juste ? Tu veux quoi ? A part que je m'ouvre un peu plus ? » elle devait être honnête, elle devait me répondre franchement. Je ne voulais plus entendre des propos du genre je dois m'ouvrir plus, je dois faire abstraction du passé, là je voulais qu'elle soit franche et qu'elle me dise ce qu'elle voulait de moi, ce qu'elle attendait de moi. Maintenant, je n'avais plus aucune échappatoire, nous étions bloqués dans ce maudit ascenseur. Je ne pouvais pas sortir, je n'avais nulle part où aller. Non pas que je n'aimais pas être en sa compagnie -du moins je ne savais vraiment pas ce qu'il m'arrivait- et je répondais à tout ce qu'elle me demandait. Ce n'était pas moi, je n'étais pas comme çà mais avec elle, j'avais l'impression  «Très drôle ! » soufflais-je alors qu'elle était en train de rigoler  « J'ai toujours raison, maintenant tu le sais ! » bon, d'accord, je n'avais pas toujours raison mais souvent quand même. La dernière fois, elle avait vraiment trop bu et heureusement que j'avais été là car je ne sais pas comment elle aurait terminé sinon.  « Si si tu voulais bel et bien dire dans le sens dormir avec toi... je ne t'aurais absolument pas laisser sur le canapé, surtout pas dans ton état » je n'étais peut-être pas cool mais je n''étais pas non plus sans cœur au point de la laisser dormir sur le canapé alors qu'elle était complètement éméchée.  « Si je lâche prise, ce ne serait pas bien » murmurais-je à la jeune femme avant de soupirer. Je ne voulais pas lâcher prise, je ne voulais pas me laisser aller car je savais que si je le faisais, j'allais finir par laisser parler mon cœur, et je n'avais pas de cœur. Je ne voulais pas avoir de cœur.  « A toi de me donner une réponse » rétorquais-je. Elle me défiait du regard et je finis par lever les yeux au ciel. Qu'est-ce qu'elle attendait de moi réellement ?  « M'écouter n'est pas la bonne solution » je ne savais pas vraiment qu'elle était la meilleure solution de toute manière.  « Pourquoi toi tu n'arrêterais pas de te convaincre que tu peux aussi m'aider Loan ? Tu veux m'aider, je l'ai bien compris mais on est pas amis, on a jamais été amis et on ne pourra jamais l'être tu sais » pourquoi venais-je de lui dire çà ? Parce que je savais très bien que nous ne pourrions jamais être amis tous les deux. Nous n'étions pas fais pour être amis et je ne voulais pas qu'elle soit mon amie de toute manière. Qu'est-ce que je voulais d'elle alors ? Je n'en savais trop rien... Je sentis la main de la jeune femme se poser dans la mienne et je ne fis rien. La laissant faire, je savais qu'elle avait raison sur tous les points.  « Il était pire que çà... mais n'en parlons plus, je ne peux plus parler de lui » j'étais sincère. Me tournant complètement vers elle, j'avais fini par lâcher sa main pour placer ma main sur sa joue. Chose que je ne faisais jamais. Que m'arrivait-il ?  « Je vois maintenant que tu n'es pas comme lui.. »



 



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Mer 18 Fév - 1:17


You.. again ∞ Loan


«  moi je pense tu es quelqu'un de bien, tu me fera pas changer d'idée sur toi. » Je ne comprenais pas pourquoi il pouvait être aussi mal vu, d'après ce qu'il disait sa réputation n'était pas terrible, mais pourtant je ne comprenais pas pourquoi. Il n'avait rien d'un homme méchant, juste un homme blessé par le passé sauf que les gens ne le savaient pas forcément, je sais que je connaissais une bonne partie des choses qu'il avait subi et ce n'était pas quelque chose de facile, j'en étais consciente. Il revenait de loin. «  Je pense rien du tout, je sais que c'est pas facile Tobias mais je sais que tu es capable de vivre au dessus du passé. J'en suis certaine. » Je ne mentais pas, je savais qu'il était totalement capable de le faire, je le voyais très bien et même s'il disait le contraire dans quelques temps il verrait qu'il pouvait le faire. «  Dis pas ça.. la mort de tes parents n'a rien avoir avec toi ..arrête de croire tout ça. » Finis-je par dire avec un léger sourire, il était touchant ou du moins quand il parlait il me touchait vraiment, c'était bizarre et pourtant il avait juste l'air d'un homme ayant peur que les gens souffrent par sa faute et surtout de souffrir. Je pense pas que beaucoup de personne connaissait cette partie de lui et j'étais contente qu'il s'ouvre à moi, je demandais que ça. «  tu n'as fais être que mauvais ? Je crois pas tu voulais te protéger de moi, tu pensais que je te voulais du mal. Tu n'es pas pour moi ? Qu'est ce que tu en sais au juste ? Je veux que tu sois toi même. » Je ne cherchais rien de plus enfin je pense pas.. il faut dire qu'il me troublait je ne sais absolument pas pourquoi, mais bizarrement il m'attirait. C'était tellement étrange, qui aurait pu le croire ? Même moi j'avais encore dû mal à me l'avouer, c'était tellement pas attendu. La conversation continuait, il est vrai que c'était la première fois où nous parlions vraiment et surtout sans hausser le ton, il n'était en rien froid comme la dernière fois. J'avais l'impression que quelque chose avait changé entre nous, il se confiait plus et il était moins sous tensions ce qui était agréable il fallait bien l'avouer. «  toujours ? Ça va les chevilles ? » Terminais-je par dire en souriant, je le taquinais encore mais je ne pouvais pas m'en empêcher, surtout quand il se disait avoir toujours raison c'était le genre de chose dont je ne pouvais pas m'empêcher de taquiner. «  Tu es bien venue me voir, tu aurais pu te glisser dans les draps j'aurais rien capté vu dans l'état que j'étais. C'est gentil de ta part. » je le gratifiais de sourire, il n'était pas sans cœur la preuve était là puis s'il était vraiment sans cœur il m'aurait laissé seule à la soirée de charité dans un mauvais état. «  pourquoi ça ne serait pas bien ? Parce que les gens te verraient tel que tu es vraiment ? Il n'y a pas de mal à ça » Je ne comprenais pas pourquoi il continuait à se maintenir, il est vrai que je savais qu'il ne pourrait pas tout oublier en quelques jours, mais j'étais certaine qu'il pourrait le faire, plus tard. «  J'en sais rien » il me posait une colle, je ne savais pas vraiment ce que je voulais. «  pourquoi c'est pas une bonne solution ? Tu en as d'autre peut-être ? » Finis-je par dire en le regardant, malheureusement je ne voyais pas ce que je pouvais faire de plus pour l'aider, peut-être qu'il pourrait m'éclairer. «  On a besoin d'être amis pour s'aider ? Je crois pas. » Rétorquais-je en le regardant, je ne pensais pas qu'il fallait être amis pour s'aider, enfin je n'avais pas cette impression là à vrai dire je ne savais même pas ce qu'on était. Je ne sais pas pourquoi j'avais glissé ma main dans la sienne, c'était arrivé comme ça et il n'avait pas repoussé mon geste, j'aurais pensé le contraire je suis soulagé je l'avoue (a). «  N'en parlons plus alors. » Répondis-je avec un léger sourire. Je le laissais faire en le regardant, un léger frisson parcourait mon corps en sentant sa main sur ma joue, il me surprenait. « tu vois.. si j'étais comme lui je serais jamais revenue vers toi..laisse moi être là pour toi.. » Mes yeux croisèrent les siens tandis que ma main venait se poser sur la sienne. Est-ce que j'étais entrain de tomber amoureuse ? La réponse est peut-être que oui.

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Sam 21 Fév - 0:30


You.. again ∞ Loan


Je levais les yeux au ciel lorsqu'elle me dit que j'étais quelqu'un de bien et que je ne pouvais pas la faire changer d'avis. Je ne savais plus quoi faire pour la convaincre qu'elle se trompait mais soit, si elle voulait penser çà, qu'elle le pense. Mais ce n'était pas le cas. Je ne voulais pas répondre, il n'y avait pas lieu d'être puisque de toute manière c'était un langage de sourd qui s'était instauré entre nous sur ce sujet. La vie ne m'avait jamais vraiment donné ce que je voulais depuis la mort de mes parents mais si j'en étais là aujourd'hui, c'était grâce à la force que j'avais pu avoir et découvrir lors de mes moments les plus difficiles  « Pourquoi tu penses toutes ces choses positives alors que je t'ai toujours prouvé le contraire  » parfois je ne la comprenais absolument pas.  « Je ne comprends pas » mais je crois bien que je ne comprendrais jamais. J'avais toujours tout fais pour que l'on me déteste, j'étais plutôt solitaire et je crois que j'étais devenu comme çà finalement même si mon meilleur ami me disait le contraire et que Loan avait décidé de faire pareil.  « C'est un fait, je ne le crois pas, je le sais Loan. Qu'est ce que tu cherches à me dire en voulant toujours me contre dire ?  » C'était un langage de sourd et je n'avais pas envie de continuer sur cette voie. Cela ne servait à rien, je n'avais pas envie d'épiloguer, nous ne serions de toute manière jamais d'accord.  « Nous ne serons jamais d'accord sur le sujet Loan, donc je pense qu'il faudrait qu'on abandonne » avais-je fini par soupirer. J'avais toujours été très patient mais pour le coup, ma patience commençait à en prendre un coup.  « J'ai toujours eu envie de me protéger de vous, je n'avais pas envie de vous recroiser dans la rue parce que je ne savais pas ce que j'allais pouvoir fait. Même si j'ai grandi, j'avais toujours cette appréhension, vous m'avez pris quelque chose et je ne sais pas si je retrouverais ce que vous m'avez pris. Mais je suis moi même Loan, simplement je ne suis pas ce que tu voudrais que je soi c'est tout  » j'étais déjà moi même, avec mes défauts, bien plus présents que mes qualités mais j'étais moi. Du moins, je le pensais en tout cas.  « Oui, mes chevilles vont très bien, je te remercie  » j'étais vraiment différent avec elle à présent. C'était bien trop étrange et je me surprenais à être comme çà avec elle.  « Oui, j'ai toujours raison mais tu ne me connais pas assez pour le savoir encore » mon ton était léger, bien plus qu'au départ et j'avais l'impression que ma froideur avait complètement disparue. Je ne savais pas ce qu'il était en train de se passer mais quelque chose se passait sous mes yeux. J'étais témoin de quelque chose sans avoir quoi.  « Je ne suis pas comme çà. Je suis tout simplement venu voir si tu avais besoin de quelque chose mais tu t'es rapidement endormi et tu avais l'air paisible. Tu étais dans un bel état effectivement mais je pense que tu ne le feras plus de toute manière... c'était tout de même intéressant de t'entendre parler... » je répondis à son sourire par un autre sourire, mais je n'étais pas aussi souriant qu'elle. Je n'avais jamais vraiment été souriant. Pas depuis la mort de mes parents. Avant, j'étais heureux, je souriais tout le temps et les photos que j'ai retrouvé me prouvait bien que j'étais dans un foyer heureux et que j'avais tout ce que je voulais.  « je me suis fais une réputation, s'ils voient que je suis différent, çà ne fonctionnera pas » je n'avais pas envie de changer, je voulais rester ce que j'étais aujourd'hui même si ma carapace était en train de changer avec la jeune femme.  « non  » répondis-je tout simplement lorsqu'elle me demanda si j'avais une autre solution.  « tu ne peux pas être une étrangère et m'aider.. et tu ne peux pas être mon amie  » au moins c'était clair et je n'avais pas envie de revenir dessus.  « Pourquoi ? Pourquoi tu veux m'aider Loan...  » elle m'avait déjà donné la réponse mais je ne comprenais vraiment pas pourquoi elle insistait autant. Ma main toujours sur sa joue, je ne sais pas pourquoi mais j'avais envie de l'embrasser. Pourquoi ?! Je ne pouvais pas penser ce genre de chose, ce n'était pas possible.  « pourquoi tu me fais çà ? »



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Sam 21 Fév - 3:19


You.. again ∞ Loan


Je ne comprenais absolument pas pourquoi il ne voulait pas comprendre que pour moi il était un homme bien, il ne m'avait jamais rien fait alors pourquoi je le verrais comme une mauvaise personne ? Ça n'était absolument pas logique. Il me rendait bizarre, je ne sais pas vraiment comment expliquer mais j'avais envie de connaître plus de chose sur lui, les choses n'étaient pas faciles et j'avais du mal à les cerner. Je ne pouvais pas m'empêcher de vouloir l'aider, c'était ainsi et je ne pouvais pas me résigner à ne rien faire. «  parce que tu m'as jamais fais de mal, je vois pas pourquoi je devrais penser des choses négatives envers toi alors que devant moi je n'ai pas du tout une personne mauvaise bien au contraire. » Je ne mentais pas, je ne voyais pas en quoi il était négatif envers moi certes il ne voulait pas que je le vois d'un côté positif mais je ne pouvais pas faire autrement. «  tu ne comprends pas quoi ? Le fait que je me sois attachée à toi ? » il est vrai que j'étais attaché à lui et ça serait mentir que de dire le contraire, je sais que ça pouvait paraître bizarre mais sa présence me faisait du bien. «  tu te fais du mal en pensant ça Tobias. Je cherche rien, juste que j'aime pas voir ce que tu t'infliges à croire que tu as une mauvaise image de ta propre personne alors que tu n'es pas une mauvaise personne. » j'avais clairement l'impression qu'il se faisait du mal en pensant toutes ces choses négatives en rapport avec lui. C'était comme s'il se forçait à être ainsi et c'est ce que je ne comprenais pas vraiment, je n'avais pas l'impression d'avoir en face de moi une mauvaise personne bien au contraire, c'était une carapace qu'il se faisait j'en étais persuadé. «  Et j'ai espérais ne pas te revoir quand il était là, t'avais réussi à fuir et je ne voulais pas que ça recommence. Sûrement la confiance en toi.. je veux dire depuis cette histoire personnellement c'est ce qu'il me manque.. de la confiance en moi-même. Et c'est peut-être la même chose pour toi vu que tu te créer une carapace. » Ce que John avait fait été horrible, je n'avais jamais eu confiance en moi depuis et peut-être que pour Tobias cela se résumait à la même chose. «  tant mieux alors » je ne pouvais pas m'empêcher un léger rire en le regardant, les choses s’apaisaient petit à petit j'avais l'impression d'avoir un nouveau tobias en face de moi ou du moins un tobias qui se montrait vraiment tel qu'il était ce que j'aimais beaucoup. «  peut-être un jour » je ne le connaissais pas assez, mais une chose il était entrain de se passer un truc dans cette ascenseur, je ne sais pas quoi mais je pouvais le sentir. «  l'alcool aide apparemment à dormir rapidement. C'est plus intéressant de parler avec moi quand j'ai bu ? » Je souriais doucement en sa direction, attention le monde s'est arrêté de tourner, tobias a décidé de sourire, oui c'était l'une des premières fois qu'il le faisait en ma présence je dois dire et j'en étais bien contente (a). «  Pourquoi ça ne fonctionnerait pas ? C'est pas parce que tu serais plus toi-même que les gens te tourneraient le dos bien au contraire, les gens s'attacheront comme moi je l'ai fais.. tu sais être positif n'est pas forcément un défaut. » je ne pensais pas qu'être positif et moins froid avec les gens lui fasse du tord bien au contraire, mais le beau brun semblait persuadé du contraire. «  pourquoi je ne peux pas ? » Je fronçais les sourcils en le regardant, on avait la même conversation depuis la soirée de charité à vrai dire. «  parce que.. pourquoi il faudrait une raison ? J'en ressens le besoin et je sais que tu as besoin de moi tobias.. » mon regard ne lâchait pas le siens, je pouvais remarquer chaque détails de ses yeux. Ma main restait sur la sienne, c'était bizarre mais agréable. «  Qu'est ce que je te fais.. ? » mon regard faisait un léger chemin entres ses lèvres et ses yeux, c'était totalement déstabilisant et pourtant je ressentais le besoin de l'embrasser. Je ne comprenais pas cette soudaine envie, sans comprendre j'avais rapproché mon visage du siens jusqu'à ce que mes lèvres rentrent en contact avec les siennes, je ne pourrais expliquer tous que je ressentais à ce moment précis.

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Mer 25 Fév - 22:42


You.. again ∞ Loan


Je n'avais pas envie qu'elle pense que je pouvais être autrement. Je ne voulais pas qu'elle fasse de faux espoirs car j'allais la décevoir. Je ne savais même pas pourquoi je pensais çà car je ne me voyais pas avec elle. D'accord, si, je ne sais pas vraiment ce que je voyais , je n'étais pas du genre à me voir dans un futur proche mais elle me faisait penser à autre chose, elle me donnait d'autres impressions. Je ne savais pas comment expliquer tout çà, mais elle me faisait un effet, un effet que je ne connaissais pas, que je ne voulais pas vraiment connaître mais j'avais l'impression de vouloir me laisser tenter.  « Même si je ne t'ai rien fais de mal Loan..  » je ne savais pas pourquoi nous continuions sur ce chemin puisque de toute manière, elle n'entendait pas la même chose que moi. Elle était vraiment bornée  « tu sais que t'es du genre têtue quand tu t'y mets ? » pourquoi s'attachait-elle à moi ? Nous ne nous étions vus que quelques fois depuis qu'elle est de retour dans ma vie et çà ne s'était jamais vraiment bien passé. Surtout la première fois. Je ne regrettais pas mon comportement, j'étais ce que j'étais et je ne pouvais pas changer pour elle de toute manière.  « Oui.. comment tu as pu t'attacher à moi ? Pourquoi ?! » ma question était peut-être stupide mais je voulais vraiment savoir le pourquoi du comment. Et çà me faisait oublier par la même occasion le fait que nous étions coincés dans un ascenseur et que je n'aimais absolument pas les petits endroits confinés comme çà. Mais elle voyait juste à chaque fois et plus elle voyait juste plus elle m'attirait. Je sais que tout çà pouvait paraître vraiment étrange mais  « pourquoi est-ce que t'es du genre à toujours avoir raison ?!  » une question qui ne méritait pas vraiment de réponses finalement mais une question que je n'avais pas pu garder pour moi en tout cas. Mon regard se posa sur elle, et ce que je voyais était totalement différent de ce que j'avais pu voir la première fois qu'elle était venu me voir pour s'excuser. C'était une femme que je voyais aujourd'hui, une très belle femme. Elle n'avait plus 12 ans, non elle avait bel et bien grandis. Soupirant, j'essayais de m'empêcher d'être attiré par la jeune femme mais je n'arrivais pas à grand chose.  « Tu n'as plus confiance en toi ? Pourtant tu semblais avoir une réelle confiance en toi quand tu me faisais çà.. Tu devrais avoir confiance en toi, il n'est plus là pour faire du mal à qui que ce soit » oui, c'était bien moi qui lui disait çà et peut-être que mes conseils devaient aussi s'appliquer sur moi mais que voulez vous...  « Je sais que je n'ai certainement pas les meilleurs conseils qui soient... mais tu ne devrais plus avoir une si basse confiance en toi.. tu sembles être devenue quelque de bien même si je disais le contraire il y'a quelque semaines..  » on ne se connaissait plus vraiment elle et moi, et à force de la voir, et surtout aujourd'hui, je me rendais compte que je m'étais certainement trompé sur elle. Mais çà, je ne le lui dirais pas.  « Oui, l'acool aide à dormir facilement.. du moins surtout pour toi car si c'était la première fois que tu étais dans cet état.. mais çà aide aussi à dire des choses, à dire des choses que l'on peut penser et que l'on ne peut pas vraiment dire à haute voix... » je souris, chose que je ne faisais pas souvent  « je préfère tout de même quand tu as toutes tes facultés ! Mais tu as bien plus de répondant quand tu es sous l'effet de l'alcool ! » non pas que j'avais déjà pensé à ce que nous pourrions faire tous les deux... enfin, si j'y ai peut-être déjà pensé un peu... je ne sais pas, je ne sais plus, c'était comme si elle me rendait complètement fou.  « Pourquoi çà ne fonctionnerait pas ? Tu me le demandes vraiment ? Tu te vois avec moi ? Tu vois quelque chose se passer entre toi et moi ? » j'avais toujours eu cette habilité à parler franchement sans même savoir si la personne en face de moi pensait réellement la même chose que moi. Je commençais à être complètement perdu.  « A toi de me le dire  » je ne savais pas quoi lui répondre d'autre, voilà pourquoi j'avais voulu faire diversion.  « je ne sais pas » je finis par lever les yeux au ciel, ne sachant pas quoi faire. Ma main toujours sur sa joue, je n'arrivais même pas à me défaire de ce contact.  « qu'est-ce que..  » je n'avais pas pu terminé qu'elle venait de déposer ses lèvres sur les miennes.. je ne voulais pas la rejeter voilà pourquoi j'avais tout de suite répondu à son baiser, me laissant complètement partir dans quelque chose que je ne voulais pas forcément, mais que je ne contrôlais absolument plus. Je finis par me pousser à interrompre ce baiser qui devenait bien trop intense pour moi  « Loan..  » mes deux mains étaient à présent sur ses joues, mon regard dans le sien, j'essayais tant bien que mal de me battre contre une pulsion qui était en moi et qui ne demandait qu'à sortir. Reposant de manière bien plus forte mes lèvres sur les siennes, je ne pouvais plus me contenir. Elle me faisait un effet complètement nouveau et je ne savais pas du tout où cela allait nous mener.  « je suis désolé.. »



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Jeu 26 Fév - 1:10


You.. again ∞ Loan


Tobias était une énigme tout simplement parce que dés que je découvrais une partie de lui automatiquement il devenait mystérieux. Il m'impressionnait et m'intriguait à la fois, sa façon d'être me plaisait dans le sens où il n'était pas conscient de ce qu'il dégageait. Je ne le trouvais pas particulièrement méchant malgré ses paroles, non je voyais juste quelqu'un qui n'avait pas eu un début de vie facile. «  Alors ne me dit pas ce que je dois penser de toi. » Dis-je simplement en haussant les épaules tout en le regardant. Têtue ? Je savais très bien mon caractère et il est vrai que je ne comptais pas aller dans son sens tout simplement parce que j'étais consciente de la personne que j'avais devant moi «  je sais bien, je suis comme ça et ça ne changera pas. Je ne pouvais pas mentir sur le fait que j'avais fini par m'attacher à lui, c'est une situation bizarre mais pourtant j'avais fini par m'attacher à Tobias. Je ne sais pas vraiment comment ça avait pu avoir lieu et pourtant. «  parce que tu es quelqu'un d'incroyablement intéressant, tu t'en juste pas compte. » Je le regardais dans les yeux, il ne me faisait pas peur bien au contraire j'avais envie de lui prouver que je ne ferais pas comme les autres, que je ne partirais pas. Non je resterais là, c'était tellement improbable cette situation, j'arrivais pas vraiment à le croire moi même. Je ne pensais jamais le revoir et pourtant j'avais retrouvé sa trace et surtout j'avais pu faire mes excuses ce qui avait été un énorme pas en avant pour moi. En faisant ça, j'avais rencontrer quelqu'un de bien malgré ses apparences d'homme inintéressant. Il m'avait touché à plusieurs reprises en voyant la souffrance qu'il cachait, j'avais envie d'être là pour lui, pour l'aider à se libérer du poids qu'il avait sur ses épaules. Je sais pas pourquoi maintenant je trouvais les choses étranges, il me rendait faible. Je n'avais jamais ressentie ça jusqu'à maintenant et à vrai dire je me perdais. Je lâchais un léger rire en le regardant «  je n'ai pas toujours raison, je te comprends juste sur beaucoup de points. » Il est vrai que je n'étais pas du tout le genre de personne qui avait réponse à tout bien au contraire, mais dans la situation avec Tobias il faut avouer que je comprenais souvent de quoi il voulait parler ce qui était improbable. À la base j'étais venue juste m'excuser, finalement sa méchanceté avait été le déclic pour rester et lui prouver que je n'étais pas la fille qu'il avait connu en étant plus jeune. J'avais réussie à lui prouver et j'étais contente qu'il ne me voit plus comme ça, non j'étais une fille différente. Je dois dire que le fait d'être coincée ici n'était pas forcément agréable à la base, mais la présence de Tobias avait été rassurante je l'avoue, je me confiais même ce qui était extrêmement rare tout simplement parce que je n'aime pas ça. «  Pas du tout.. c'était la peur qu'il me touche à nouveau qui me donner la force sinon ça serait jamais arrivé.. C'est pas quelque chose de facile et tu en sais quelque chose. » Je souriais doucement en le regardant, il me donnait des conseils certes cela pouvait paraître improbable et pourtant j'aimais ça. «  Arrête de dire ça, tu as des bons conseils. J'en suis consciente, mais malgré ça j'ai toujours peur de rencontrer quelqu'un comme lui. Je suis devenue quelqu'un de bien tout simplement parce que je ne voulais pas être comme lui, je voulais lui prouver que malgré ce qu'il m'a fait il ne me ferait jamais devenir comme lui. Et je suis ravie que tu es compris que je n'étais pas comme lui.. » J'étais sincère, j'étais rassurée qu'il sache que je n'étais pas comme l'homme qui lui avait du mal, non bien au contraire. «  je confirme que c'était la première fois. Oui sûrement enfin je n'ai rien dis à par mon cauchemar.. » Je lui rendais doucement son sourire, oui j'étais gênée qu'il est assisté à un tel spectacle. «  je te crois. » Je ne savais pas vraiment comment j'étais avec de l'alcool, pour tout dire je ne me rappelais pas vraiment de la fin de soirée ou du moins les choses que j'avais pu dire. «  J'en sais rien, mais pourquoi pas ? Tu te poses trop de question.. pour une fois laisse toi aller, arrête de contrôler ce qu'il doit se passer ou pas. C'est juste moi, pas les gens extérieur. » Je ne comprenais pas pourquoi il se torturait avec autant de question, certes c'était étrange de parler de tout ça ensemble, mais pourquoi ça serait ne fonctionnerait pas ? Je n'avais aucunement la réponse je dois bien l'avouer. Le contact avec sa main sur ma joue avait été une sorte de déclic. J'avais envie de l'embrasser même si j'avais résisté à la fin cela avait été impossible. Mes lèves avaient fini par se poser sur les siennes pour un baiser avec pleins d'intensité, le fait qu'il prolonge avait été que bénéfique pour apprécier encore plus ce contact improbable. Il avait fini par stopper le baiser en gardant une certaine proximité «  quoi.. ? » Je passais doucement ma main sur sa joue en le regardant dans les yeux, je n'étais plus mettre de mes gestes comme-ci mon corps m'indiquait les gestes à faire. Alors que je ne m'y attendais pas il venait à son tour m'embrasser, mais cette fois-ci avec beaucoup plus d'intensité, je ne pouvais pas m'empêcher de prolonger ce dernier avec autant d'intensité. À la fin du baiser, je continuais de le regarder dans les yeux «  t'excuse pas.. » Je souriais doucement en caressant machinalement sa joue. «  Qu'est-ce qui nous arrive.. » à vrai dire je n'avais pas du tout la réponse, il me faisait sentir des choses que je n'avais jamais ressentie pour personne et cela m'intriguais.

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Ven 27 Fév - 15:32


You.. again ∞ Loan


Être avec Loan n'était pas du tout ce que j'avais imaginé. Je ne pensais d'ailleurs pas qu'elle prendrait une toute autre place dans ma vie, comme aujourd'hui. J'avais toujours cru qu'elle ne ferait qu'une simple apparition, celle de mon bureau et repartirait pour de bon. Mais non, elle était encore bel et bien là et elle n'avait pas l'intention de disparaître. Je ne le voulais pas de toute manière. C'était tellement étrange, je ressentais quelque chose de bien différent et même si elle m'avait fais du mal par le passé, c'était comme si mon être avait fini par lui pardonner et avait fini par ressentir toute autre chose.  « Tu devrais pourtant m'écouter tu sais ! » je voulais avoir le dernier mot. Du moins je croyais le vouloir mais la jeune femme était tellement têtue que cela en était devenu un grand langage de sourd. Elle n'avait pas les mêmes avis sur moi que ceux que je pouvais avoir mais j'avais pourtant raison et elle devait se protéger des démons que je pouvais posséder en moi. Elle avait vécu à peu près la même chose que moi mais elle s'en sortait bien mieux que moi et je ne savais pas si j'allais pouvoir finir par vivre correctement même avec elle dans ma vie. Je levais alors les yeux au ciel lorsqu'elle me dis qu'elle savait qu'elle était têtue mais qu'elel ne changerait pas. Je ne voulais pas la changer de toute manière même si me défier n'était pas toujours la bonne solution mais elle était attirante quand elle voulait avoir raison.  « D'accord, d'accord » je capitulais un petit peu car je ne savais plus quoi lui répondre. Elle voulait m'aider, elle était là et ne voulait pas partir. Je ne la comprenais parfois pas du tout mais j'étais tout de même content au fond de moi. Content qu'elle soit là et qu'elle ait envie de rester. C'était un nouveau souffle, quelque chose de totalement nouveau pour moi et il me faudrait certainement du temps. Il allait falloir qu'elle soit patiente avec moi surtout.  « tu veux toujours avoir le dernier mot hein ? » murmurais-je, amusé par la jeune femme. Même quand il n'y avait rien n'a répondre, la jeune femme répondait tout de même. Elle était incorrigible. Attirante, têtue, intelligente de surcroît, elle avait vraiment tout pour elle et elle perdait son temps avec moi.  « Pourquoi tu perds ton temps avec moi Loan ? Je veux dire, tu as tout pour toi, plein d'hommes doivent vouloir t'avoir mais non, tu restes ici, avec moi... » enfin, là nous étions un petit peu coincés dans un ascenseur donc il était normal qu'elle ne puisse pas sortir mais j'avais envie de savoir et je ne voulais pas de réponse comme parce que tu as besoin de moi, ou bien parce que j'allais pas bien ou bien je ne sais quoi d'autre encore. Il fallait qu'elle me dise son point de vue à elle. Le mien je le connaissais déjà parfaitement.  « Il t'a touché ? » lui demandais-je avec surprise et stupeur à la fois. Touché dans quel sens ? Avait-il simplement levé la main sur elle ou bien voulu faire autre chose ? Trop de questions se bousculaient dans ma tête à cet instant que je ne savais plus. Fronçant les sourcils, je voulais une réponse, j'étais devenu impatient.  « réponds moi Loan » soufflais-je alors que mon impatience grandissait.  « Ce n'est pas facile du tout et j'ai encore trop de cicatrices, mais toi, toi Loan, tu as la possibilité de vivre quelque chose de grand. Qu'est-ce que tu fais aujourd'hui dans la vie ? Fais-tu ce que tu as toujours voulu faire ? » je ne me souciais plus de ma petite personne, désormais, je voulais me soucier d'elle. Était-ce bizarre de le vouloir ?  « Tu es quelqu'un de bien, toi tu l'es Loan, je le sais maintenant et tu as encore plein de choses à faire, certainement. Mais tu as bien fais de ne pas devenir comme lui, tu as mieux à donner, et tu as mieux à faire surtout  » les choses changeaient radicalement entre nous. C'était à la fois bizarre et effrayant mais aussi agréable. Je n'étais plus l'homme froid que je pouvais être à longueur de temps. Que m'arrivait-il ?!  « Ce sera la dernière alors » mon ton sévère reprenait le dessus  « Heureusement que j'étais là même si tu étais... très virulente dans tes propos !  » mais cela avait été amusant, je devais bien l'avouer.  « Le contrôle c'est ce que je suis..  »je voulais contrôler ma vie parce que j'avais eu du mal à la contrôler avant, et tout le monde avait voulu la contrôler à ma place. Elle avait raison, je le savais très bien mais contrôler ma vie et tout ce qu'il y avait autour de moi était important. Je ne pouvais pas arrêter d'un coup. La proximité avait fini par nous avoir et je m'étais complètement laissé aller lorsque ses lèvres avaient touchés les miennes. Mon baiser fut plus intense, comme si j'en avais toujours eu envie, comme si mon corps contrôlait tout et que je ne pouvais rien faire pour l'arrêter.  « Tu vas te brûler les ailes avec moi... je ne suis pas du tout ce que tu aimerais que je soit  » murmurais-je alors que mon visage était encore près du sien. Mes lèvres non loin des siennes. J'avais encore envie de l'embrasser mais il fallait que je me contrôle.  « Je ne sais pas »



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Ven 27 Fév - 20:29


You.. again ∞ Loan


Sa présent n'était pas désagréable, bien au contraire j'appréciais réellement beaucoup le fait d'être près de lui. Je n'aurais jamais pensé dire ça un jour, il faut dire que notre passé n'avait pas été vraiment parfait et je m'en voudrais certainement toujours. J'avais juste voulu faire mes excuses, mais finalement quelque chose d'autre était venu se mettre entre nous et je ne pouvais pas donner de nom sur cette sensation. Je ressentais l'envie d'être toujours avec lui ce qui est vraiment improbable il faut bien l'avouer et pourtant c'était totalement ce que je ressentais actuellement. Il m'intriguait tellement et surtout je ressentais le besoin de l'aider, je ne comptais pas baisser les bras pour lui donner mon aide comme lui il aimerait. Après tout j'étais la seule qui pourrait réellement l'aider j'en étais certaine. «  non je crois pas. » Je soupirais doucement en le regardant, je n'arrivais pas à comprendre pourquoi il voulait tant que je le vois d'une mauvaise façon pourtant ça n'était pas du tout le cas. Je ne le voyais pas du tout comme ça bien au contraire. Il avait quelque chose qui m'attirait chez lui, je ne serais pas dire quoi, mais j'en étais certaine. Il dégageait quelque chose qui me plaisait dangereusement beaucoup (a). «  Assez souvent c'est comme ça que j'arrive à m'imposer et pas me laisser faire » Je souriais doucement en le regardant, j'avais appris à répondre tout simplement pour éviter de me faire marcher encore dessus, non je ne voulais pas que cela m'arrive encore. «  Je ne perd pas mon temps avec toi arrête de dire ça. Pleins d'hommes ? Je crois pas non. Je reste avec toi parce que j'en ressens le besoin. » Je ne mentais pas, je ressentais le besoin d'être près de lui sans connaître vraiment la raison. J'étais moi même perdu dans ce qu'il me faisait ressentir, je n'étais pas habitué à ressentir tout ça. «  Oui il me frappait et il a essayé autre chose mais il a jamais réussi à aller jusqu'au bout.. » Je soupirais doucement, je détestais parler de tout ça. «  pourquoi j'aurais le droit et pas toi ? Ça marche pas comme ça. Je suis danseuse et c'est ce que j'ai toujours voulu faire oui. » c'était assez bizarre de parler de moi, on avait jamais parlé ainsi jusqu'à maintenant. «  je l'espère en tout cas » finis-je par dire en haussant les épaules. «  Oui heureusement que tu étais là, je suis désolé si j'étais été trop virulente alors. » J'avais réellement peur de ce que j'avais pu dire lors de cette fameuse soirée où j'avais énormément bu. «  Pourquoi tu essaierais pas de te laisser aller sur certaines choses ? » Je ne voulais pas qu'il change, juste qu'il soit plus lui même et qu'il arrête de toujours se contrôler. Finalement nos lèvres avaient fini par s'épouser durant quelques instants, c'était une sensation totalement nouvelle et pourtant j'aimais ça. L'intensité de son baiser avait été incroyable, on ne m'avait jamais embrassé comme ça. «  je ne pense pas. Et tu crois que je voudrais que tu sois comment ? » Nous étions toujours autant proches et je ne pouvais pas me reculer, j'étais retenue près de lui. «  je veux pas que tu changes, je veux juste que tu sois toi-même.. comme tu l'es maintenant. » Mon regard était toujours plongé dans le siens, ma main caressait toujours sa joue, il m'intimidait.

Revenir en haut Aller en bas
Tobias J. Waters
avatar
Empire State of Mind


▌INSCRIT LE : 02/04/2014
▌MESSAGES : 284
▌AGE DU PERSO : 28
▌ADRESSE : 4315 york avenue #303, Manhattan
▌CÉLÉBRITÉ : Jamie hot Dornan
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Jeu 5 Mar - 2:56


You.. again ∞ Loan


Je ne savais pas du tout ce qui était en train de se passer mais j'avais tout simplement l'impression que je n'avais plus du tout le contrôler sur les événements. Elle n'aurait jamais dû revenir, au départ elle ne devait venir que pour faire des excuses et aujourd'hui nous nous retrouvions dans un ascenseur, coincés et avec cette attraction devenue bien trop forte pour que nous puissions la repousser. Je pensais être plus fort que çà mais visiblement je m'étais complètement trompé. C'était à croire qu'elle arrivait à lire en moi, qu'elle arrivait à me déchiffrer alors que personne n'y arrivait. Elle, au contraire, elle semblait avoir toujours raison à chaque fois qu'elle parlait de moi, de sa voix douche et touchante. Elle avait complètement renversé la tendance, me laissant penaud face à cette situation invraisemblable. Je savais pertinemment qu'elle pouvait m'aider et elle le savait aussi mais je n'avais pas envie de m'avancer, je n'avais pas envie qu'elle pense qu'elle m'était indispensable.  « Ha bon... et qu'est-ce que tu crois alors ? » à chaque fois nous n'étions pas du tout d'accord et j'aimais bien lui faire répéter ce qu'elle pensait. Je n'étais jamais d'accord avec elle mais j'étais en train de la croire, je commençais à la croire parce qu'elle avait cette assurance lorsqu'elle parlait de moi qui pouvait me faire tomber. Elle arriverait presque à me faire oublier qui j'étais et ce que je pensais de moi. Mon passé ne pourrait jamais s'enfuir mais elle allait peut-être vraiment m'aider.  « Tu fais bien » soufflais-je à la jeune femme que je regardais fixement  « Tu sembles t'en être bien sortie » avais-je terminé par lui dire avec un sourire. Elle ne me voyait pas beaucoup sourire mais elle me voyait bien plus sourire que tous les autres. Mes employés ne m'avaient jamais vu sourire, ou bien une ou deux fois maximum. Je n'étais pas un homme très ouvert mais j'essayais tout de même de faire quelques efforts. En vain.  « Plein d'hommes doivent vouloir sortir avec toi, mais tu dois être aveugle certainement ! » la seconde partie de sa phrase me prit par surprise. Je ne savais pas quoi répondre même si j'étais tout de même touché de ce qu'elle venait de me dire. C'était soudain et bien trop nouveau pour moi.  « Je n'ai fais qu'être horrible avec toi et toi tu veux rester avec moi et tu en ressens le besoin.. Loan, qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez toi ?! » encore une fois, elle me surprenait. Elle n'était plus du tout la même et j'étais touché de voir qu'elle avait changé et qu'elle.. je ne savais même pas ce qu'elle voulait mais j'avais envie qu'elle reste près de moi. C'était une certitude.  « Quel .. » mes poings fermés, je me repris pour ne pas m'énerver. Je n'avais pas envie de m'énerver, je n'avais plus envie et je ne voulais pas qu'elle se fasse de fausses idées au passage.  « Tu es danseuse ? » lui demandais-je surpris sans trop l'être finalement. Elle dansait bien mieux que moi, j'avais bien pu le voir lors de gala de charité de la dernière fois.  « Continue à faire ce que tu aimes dans ce cas, maintenant tu n'as plus à avoir peur de quoique ce soit » maintenant, elle était libre de vivre sa vie comme il se devait et j'étais vraiment content pour elle. Elle était tellement belle que je n'arrivais même pas à détacher mon regard du sien.  « Arrête de t'excuser tu veux... » je ne voulais plus qu'elle s'excuse, je crois que nous étions désormais passés à tout autre chose.  « Je te l'ai dis, c'était vraiment marrant de te voir dans cet état, c'était étrange mais marrant ! » je la taquinais bien évidemment.  « Me laisser sur quoi par exemple ? » je commençais déjà à me laisser aller, et bien trop d'ailleurs mais je ne pouvais plus m'arrêter de l'embrasser. J'avais l'impression d'être une toute autre personne et ses baisers étaient devenus une réelle force pour moi.  « Je ne sais pas... tout ce que je ne suis pas peut-être.. je ne sais pas si je serais celui que tu souhaites » j'avais même l'impression d'être devenu plus vulnérable. Mes lèvres s'étaient reposées sur les siennes. Comme attirées par les lèvres de Loan.  « Tu finirais par te lasser par ce que je suis et je ne t'en voudrais pas.. je ne suis pas le genre d'hommes à devenir un petit ami.. je ne sais pas ce que c'est... j'ai laissé mon ex enceinte à l'hôpital toute seule Loan... » woow. Je venais de lui dire quelque chose que je n'aurais certainement pas dû lui dire.



Revenir en haut Aller en bas
Loan A. Higginson.
avatar
Empire State of Mind
▌INSCRIT LE : 03/01/2015
▌MESSAGES : 52
▌AGE DU PERSO : 24
▌CÉLÉBRITÉ : ☆ dakota johnson la perf.
▌SMALL IDENTITY PHOTO :


MessageSujet: Re: You.. again + Loan Mar 10 Mar - 20:38


You.. again ∞ Loan


L'atmosphère avait radicalement changée il fallait bien l'admettre, bizarrement ça n'était pas dans le négatif bien au contraire. Petit à petit on se découvrait un peu plus qu'avant, c'était une situation agréable. Je voulais en connaître plus sur lui et malgré son comportement de fuite j'avais pu remarquer la personne qui l'était réellement à l'intérieur. D'un côté je comprenais sa peur de souffrir à nouveau et donc le fait qu'il soit aussi dur envers lui et les gens qui essaient de l'approcher. Il voulait juste se protéger des gens qui pourraient avoir de mauvaise intention envers lui, je n'avais pas de mauvaise intention envers lui bien au contraire. Je ressentais le besoin d'être près de lui tout simplement parce qu'il me semblait important d'en connaître plus sur lui. Le fait d'être coincer dans cette ascenseur rapprochait encore plus l'effet d'attraction entre nous, je le ressentais parfaitement bien. Je me sentais chanceuse d'avoir eu la force de venir faire mes excuses, sa rencontre m'avait bouleversé vraiment et depuis je ne pouvais pas m'empêcher de penser à lui malgré le fait que je ne l'avais pas vu depuis cette fameuse soirée. Certes je n'étais plus la fille qui l'avait rencontré quand il avait aménagé chez moi, non j'étais devenue une fille responsable et surtout beaucoup moins naïve que par le passé avec john. J'avais réussi à me sortir de son emprise pour devenir la fille que je voulais vraiment être. «  J'en suis consciente, mais j'ai tellement voulu m'en sortir que je n'ai pas hésité une seule seconde à le faire. » Je lui rendais son sourire, c'était rare de voir un sourire s'affichait sur son visage et pourtant depuis quelques temps j'arrivais très souvent à le voir ce qui était très agréable je l'avoue, il avait un sourire parfait, malgré le fait qu'il ne faisait pas souvent. «  Pleins ? Je crois pas non » Je lâchais un rire nerveux en le regardant, les hommes n'étaient pas forcément un sujet que j'abordais facilement tout simplement parce que je n'étais pas forcément à l'aise étant donné que je n'avais pas vraiment trop fréquenter les hommes à cause de John, je ne supportais pas qu'ils m'approchent jusqu'à sa mort. «  Horrible ? Je ne vois pas en quoi tu l'étais sérieusement. Se qui ne tourne pas rond ? Beaucoup de chose mais là il nous faudrait la nuit entière pour te faire la liste » je terminais ma phrase avec un léger rire, c'était peut-être ironique mais je ne voyais pas pourquoi il pensait des choses comme ça. Il n'est pas habitué à ce que les gens s'attachent à lui ? Peut-être pas mais pourtant je n'avais pas eu de mal à m'attacher à lui je l'avoue. «  Danseuse depuis quatre ans » Confirmais-je avec un léger sourire en le regardant. «  j'en suis totalement consciente et je ne compte pas tout arrêter. Tu devrais faire pareil toi aussi tu mérites d'être bien Tobias. » Il donnait des conseils précieux et pourtant il ne faisait pas ça pour lui. «  Tant mieux alors si j'ai pu te faire divertir » Je lâchais un léger rire en le regardant. «  sur le fait de t'ouvrir plus aux autres dans le sens d'être moins renfermer sur toi même je sais que t'es quelqu'un d'agréable. » Il est vrai que la première fois que je l'avais vu dans son bureau je n'avais pas forcément pensé ça, mais tout cela avait changé au fur et à mesure du temps . Ses baisers étaient un réel plaisir, c'était bizarre qui aurait pu le penser ? Je commençais à devenir accroc aux sensations qu'il me donnait en m'embrassant. «  Je veux pas que tu changes.. » Je n'avais pas envie qu'il pense qu'il n'était pas ce que je souhaitais étant donné que je trouvais ça absurde. Je prolongeais avec tendresse son baiser tout en caressant avec mon pousse sa joue, je frissonnais tellement à son contact. «  Arrête de penser ça c'est totalement faux ! Tu crois que je suis mieux ? Je suis pas habitué.. » Les derniers mots de sa phrase me figeaient totalement, je ne savais pas vraiment comment le prendre. De la jalousie ? Sûrement mais je ne préférais rien dire. «  Mh.. je vois. » Je me reculais instinctivement de lui reprenant ma place initial «  ça arrive de faire des erreurs tout de même. » J'essayais de le persuader lui, mais encore plus moi après cette révélation. Je baissais doucement les yeux en jouant avec mon bracelet avant de voir les portes de l'ascenseur s'ouvrir ainsi que les quelques techniciens qui avaient permis l'ouverture des portes. Je me redressais sur mes pieds rapidement en récupérant mon sac avant de sortir de cette petite boite qui avait été révélatrice.
 



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Empire State of Mind


MessageSujet: Re: You.. again + Loan

Revenir en haut Aller en bas

You.. again + Loan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK CITY LIFE :: Manhattan :: Downtown-